" Regard sur les théories d

" Regard sur les théories d'acquisition du langage : milieu ...

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

« Regard sur les théories d'acquisition du langage : milieu familial, milieu scolaire, langues maternelles, langage de scolarisation et bilinguismes » Véronique Boiron, IUFM d'Aquitaine / Université Bordeaux 4
Extrait du **** REP'Connection - Portail du RRS Gérard Philipe / Saint-Priest ****
http://www.repconnection.fr
« Regard sur les théories
d'acquisition du langage :
milieu familial, milieu scolaire,
langues maternelles, langage
Date de mise en ligne : mercredi 10 fvrier 2010
de scolarisation et
bilinguismes » Véronique
Boiron, IUFM d'Aquitaine /
Université Bordeaux 4
**** REP'Connection - Portail du RRS Gérard Philipe / Saint-Priest ****
- Documentation du RRS - Stage "être élève en Education Prioritaire" -
Copyright © **** REP'Connection - Portail du RRS Gérard Philipe / Saint-Priest **** Page 1/4 « Regard sur les théories d'acquisition du langage : milieu familial, milieu scolaire, langues maternelles, langage de scolarisation et bilinguismes » Véronique Boiron, IUFM d'Aquitaine / Université Bordeaux 4
Ce texte est issu de la prise de notes durant l'intervention.
Sommaire
• Tout être humain commence (...)
• Langue ou langage
• L'enseignement du langage (...)
• Les dimensions du langage
• Courants théoriques d'acquisiti
• Langage et pensée à l'école
• écouter l'intervention (format
Tout être humain commence d'abord par apprendre à
parler
Le rôle du langage (et non de la langue) dans le développement des dimensions psychique, intellectuelle, culturelle
de ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 131
Langue Français
Signaler un problème
: milieu familial, milieu scolaire, langues maternelles, langage de scolarisation et bilinguismes » Véroniq
Extrait du **** REP'Connection - Portail du RRS Gérard Philipe / Saint-Priest ****
http://www.repconnection.fr
« Regard sur les théories
d'acquisition du langage :
milieu familial, milieu scolaire,
langues maternelles, langage
de scolarisation et
bilinguismes » Véronique
Boiron, IUFM
d'Aquitaine /
Université Bordeaux 4
- Documentation du RRS -
Stage "être élève en Education Prioritaire" -
Date de mise en ligne : mercredi 10 fvrier 2010
**** REP'Connection - Portail du RRS Gérard Philipe / Saint-Priest ****
Copyright © **** REP'Connection - Portail du RRS Gérard Philipe / Saint-Priest ****
Page 1/4
: milieu familial, milieu scolaire, langues maternelles, langage de scolarisation et bilinguismes » Véroniq
Ce texte est issu de la prise de notes durant l'intervention.
Sommaire
Tout être humain commence (...)
Langue ou langage
L'enseignement du langage (...)
Les dimensions du langage
Courants théoriques d'acquisiti
Langage et pensée à l'école
écouter l'intervention (format
Tout être humain commence d'abord par apprendre à
parler
Le rôle du langage (et non de la langue) dans le développement des dimensions psychique, intellectuelle, culturelle
de l'individu
La question du langage est fondamentale.
On peut dire que l'enfant a fini d'apprendre quand :
Il est capable de se faire comprendre de quelqu'un qu'il ne connaît pas
Langue ou langage ?
La langue oral est devenu une priorité à travers : l'étude de la langue (pas avant 7 ans) ; le développement et la
maîtrise du langage (= construire l'activité d'un sujet pensant)
Question de l'efficacité :
Le bain de langage est inefficace, c'est de parler avec lui (6 à 8h/semaine suffise)
Faire répéter des structures, réciter, dire par coeur ne construisent pas le langage.
La reformulation est importante mais ne suffit pas
Il faudrait développer les activités langagières avant de travailler les structures
L'enseignement du langage est problématique
Confusion entre développement du langage et enrichissement du lexique Le langage oral n'est pas une sous-forme
du langage écrit, il a ses fonctions propres
Copyright © **** REP'Connection - Portail du RRS Gérard Philipe / Saint-Priest ****
Page 2/4
: milieu familial, milieu scolaire, langues maternelles, langage de scolarisation et bilinguismes » Véroniq
Les dimensions du langage
Le langage est une activité humaine profondément intellectuelle qui transforme sans arrêt le rapport à soi, aux autres
et au monde. C'est une machine à penser, qui ne s'arrête jamais. Le langage est une intériorisation du dialogue avec
les autres. Langage intériorisé et images mentales : quand je pense, je réfléchis, je comprends, je lis... Langage
extériorisé : quand je parle, j'écris...
Le langage a une triple dimension :
Sociale : l'enfant est immédiatement considéré
Psychologique
Cognitive : construire le monde, évoquer l'absent, le passé, le futur, le probable et donc prendre le pouvoir !
Courants théoriques d'acquisition du langage :
Ils se différencient en fonction :
Des savoirs sur le développement de l'enfant : rupture des années 80(le bébé est une personne...)
Des points de vue adoptés sur l'enfant (psycho, linguistique, sociologique, anthropologique, historique, religieux)
Les modes d'observation de l'enfant
Le type de relation adulte-enfant
1er courant : comportementaliste et behaviouriste (Pavlov, Skinner)
Pas de spécificité du langage
Apprentissage par imitation
Insistance sur les mots
2ème courant : la perspective innéiste ou nativiste (Chomsky)
Règles grammaticales universelles (le cerveau est constitué comme un ordinateur préprogrammé)
Le développement est inné, lié à un module linguistique du cerveau : le langage ne dépend ni des connaissances
ni des situations.
Fodor : « on n'apprend rien »
3ème courant : la perspective constructiviste ou cognitiviste ou génétique (Piaget)
Le langage est dans la pensée opératoire qui structure l'action
Le langage se construit avant les interactions sociales
La communication avec
les autres accompagne l'action selon les besoins de l'enfant
4ème courant : la perspective sociale, socio-constructiviste ou interactioniste (Vygotski, Wallon, Bruner)
Le langage est un mode de relation à autrui
Le langage comme moyen d'interpréter et réguler la culture et d'agir sur la culture
Le langage comme moyen de faire des choses avec des mots
Le développement est interpersonnel (Zone Proximal de Développement) Bruner :
Comprendre l'être humain dans toutes ses dimensions (psy, linguistique, sociale, culturelle...)
Observer le nouveau né, le bébé en milieu familial
Définir l'entrée à la culture à l'école
Les adultes parlent au bébé immédiatement, lui prêtent la capacité de comprendre, le considère comme un
Copyright © **** REP'Connection - Portail du RRS Gérard Philipe / Saint-Priest ****
Page 3/4
: milieu familial, milieu scolaire, langues maternelles, langage de scolarisation et bilinguismes » Véroniq
partenaire de dialogue, interprètent tous les signes renvoyés par l'enfant : il y a communication avant le langage. Le
parler « bébé » des adultes est un mode d'accès à la compréhension et il est universel
Les rituels (toilette, repas, coucher (jeux))sont des moments de langage spécifiques et des scénarios langagiers qui
accompagne l'action(la présence et le dialogue avec l'adulte permette d'en faire une expérience re-mobilisable).
Parler avec l'enfant en faisant quelque chose ensemble. Parler à parler à propos d'un objet qui a une fonction
culturelle, qui donne à Parler-penser ensemble (construire la co-pensée)
Bruner a étudié la mise en place du récit chez l'enfant : c'est la conduite langagière la plus universelle, la plus
fréquente. Ancrage dans une culture (W. Labov : les conduites narratives dans les ghettos noirs américains. Les
parents outillent leurs petits par rapport au monde dans lequel ils vivent). Recherche d'un sens face à un événement,
un constat, une action inattendus, inconnus, sidérants...
L'intonation : 1ère grammaire de l'enfant. L'enfant est programmé pour apprendre à parler mais c'est l'apprentissage
qui assure l'acquisition et le développement du langage. L'acquisition et le développement du langage relèvent
d'échanges avec les adultes bienveillants et experts. L' « accordage » affectif (D. Stern) : multiplicité des modes de
signification
Le développement du langage s'organise autour de 3 pôles : affectif (moteur), appuis cognitifs (Re-connaître),
découpage de la chaîne sonore. En français, le repérage est complexe ; c'est alors l'écrit qui donne accès à l'unité
mot
Langage et pensée à l'école
La classe est un lieu unique : c'est le seul endroit ou il y a un groupe de pairs avec un adulte expert et ou le langage
est sans cesse mobilisé.
Le maître est le tuteur de langage, il assure la clarté cognitive, la scolarisation des objets, usages, pratiques,
activités. L'école est là pour apprendre à l'enfant des choses qui ne servent qu'à l'école
Le groupe-classe est le lieu des interactions langagières, de la construction de pratiques, de la mutualisation des
expériences, savoirs, savoir-faire, des processus d'intériorisation en construction
Le langage est construit dans la classe comme outil de compréhension pour mettre à distance et intellectualiser la
relation au monde
Le langage de la maison se différencie de celui de l'école :
Le langage de la vie quotidienne s'acquiert sans
enseignement, au cours d'interactions entre les adultes et l'enfant
écouter l'intervention (format MP3)
<!-- htmlA --<!-- htmlB --
Copyright © **** REP'Connection - Portail du RRS Gérard Philipe / Saint-Priest ****
Page 4/4