Antisèches cathos pour ceux qui ont séché le caté

-

Documents
104 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Voici l’indispensable (superflu) de la culture catholique dans un cabinet de curiosités, au contenu orthodoxe (mais toujours décalé) !

Dans ce livre, vous apprendrez pourquoi Moïse est souvent représenté avec des cornes, vous vous rappellerez pourquoi le poisson est le signe du Christ, vous découvrirez quel pape a canonisé le plus de personnes et connaîtrez tous les numéros de téléphone pour joindre le Vatican. Vous retiendrez surtout où sont fabriquées les vraies bières d’abbaye, apprendrez à faire vous-même des hosties, saurez enfin pourquoi la Sainte Vierge s’habille en bleu et à quel saint vous vouer si vous avez une rage de dents…

Et saviez-vous qu’on a retrouvé une lettre de Blaise Pascal au père Noël ?


Sujets

Documents
Savoirs
Religions et spiritualité
Abréviation
Bible
Catholicisme
Dieu
Global Positioning System
Hérésie
Littérature
Légende
Musique
Vin
Calendrier
Vatican
Culture
Poisson
Chartres
République
Bière
Fête
Saint
Commune
Église
Champagne
Cardinal
Apocalypse
Orchestre
Hamburger
Carême
Député
Antonio Vivaldi
Acteur
Évêque
Enfer
Chimère
Saint-Jacques-de-Compostelle
Saints
Croix
Christ
Signe
Archevêque
Abbaye
Messe
Pêche
Épître
Bethléem
Chiffre
Pratique
Sacrement
GEO
Îles Vierges
Judas
Avent
Capharnaüm
Juron
Homélie
Méchant
Expert
Expression
Curiosité
Bouteilles
Extase
Cantique
Anecdote
Miracle
Spirou
Auteur
Israël
Ange
Naissances
Marie
Religion
Livré
Prêtre
Moïse
Catéchisme
Histoire
Diable
Apôtre
Théologie
Aureola
Jesus
Noe
Papé
Arché
Reliques
Labyrinthes
Cónclave
Anticlericalismo
Descartes
Philosophie et théologie

Informations

Publié par
Publié le 01 avril 2015
Nombre de visites sur la page 32
EAN13 9782728921058
Langue Français
Signaler un problème

EDMOND PROCHAIN

 

Pour leurs généreux conseils (en qualité ou en quantité),
un merci franc et massif à :

• Marie-Lucile Kubacki ;

• Renaud Boitouzet ;

• Jean Mercier ;

• Natalia Trouiller ;

• Charles de Pechpeyrou ;

• Henrik Lindell ;

• Élise Richard.

1. Le signe de croix

Le signe de croix est le geste rituel qui consiste à tracer sur soi la forme d’une croix (d’où son nom) avec la main droite.

Il peut être fait silencieusement ou accompagné des paroles : « Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. » Il est souvent considéré par les catholiques comme un geste partagé par tous les chrétiens, mais il existe en réalité différentes façons de le faire selon les confessions chrétiennes.

Si vous êtes catholique, exécutez le mouvement dans l’ordre 1, 2, 3, 4.

Si vous êtes orthodoxe, optez pour l’ordre 1, 2, 4, 3.

Si vous êtes protestant, ne faites pas de signe de croix.

Voir aussi : 78.

2. « Pleurer comme une madeleine »

Il faut aller chercher l’origine de cette expression non du côté des petits gâteaux de Commercy, mais bien dans la Bible. Une scène de l’Évangile (Lc 7, 38-50) rapporte en effet qu’une femme vient se jeter aux pieds de Jésus et les lave de ses larmes (qui doivent donc être abondantes). Elle ira même jusqu’à les essuyer avec ses cheveux et y verser un parfum précieux. La Tradition considère que cette femme, qui implore le pardon pour ses – nombreux – péchés serait Marie de Magdala, surnommée Marie Madeleine.

Voir aussi : 112.

3. Hedwige, une sainte très chouette !

Épouse du duc de Silésie (en Pologne) au XIIe siècle, sainte Hedwige a mené une vie exemplaire, entre prière et aide aux plus pauvres, pour lesquels elle aurait notamment fait construire plusieurs hospices. Elle est la patronne des orphelins, et c’est peut-être cette reconnaissance qui lui valut de donner son nom à Hedwige, la chouette blanche qui accompagne l’apprenti sorcier Harry Potter dans toutes ses aventures…

4. La famille Martin

Les parents :

  • Louis Martin (1823-1894).
  • Azélie-Marie Guérin, épouse Martin, dite Zélie Martin (1831-1877)
    Béatifiés ensemble en 2008.

 

Les enfants :

  • Marie(-Louise) (1860-1940)
    Carmélite à Lisieux sous le nom de sœur Marie du Sacré-Cœur.
  • (Marie-)Pauline (1861-1951)
    Carmélite à Lisieux sous le nom de mère Agnès de Jésus.
  • (Marie-)Léonie (1863-1941)
    Visitandine à Caen sous le nom de sœur Françoise-Thérèse.
  • (Marie-)Hélène (1864-1870)
  • (Marie-)Joseph (1866)
  • (Marie-)Jean-Baptiste (1867)
  • (Marie-)Céline (1869-1959)
    Carmélite à Lisieux sous le nom de sœur Geneviève de la Sainte-Face.
  • (Marie-)Mélanie (-Thérèse) (1870)
  • (Marie-Françoise-)Thérèse, dite « Thérèse de Lisieux » (1873-1897)
    Carmélite à Lisieux sous le nom de sœur Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte-Face. Canonisée en 1925. Déclarée patronne des Missions en 1927. Proclamée docteur de l’Église en 1997.

 

Légende :

Nom d’usage

Mort en bas âge

 

À noter : La réputation de sainteté de toute la famille est telle que des fidèles appellent l’Église à ouvrir des causes de béatification pour l’ensemble des sœurs Martin, et tout particulièrement Léonie.

Voir aussi : 155.

5. Les vraies bières d’abbaye

Bien des bières mettent en valeur leur histoire liée aux monastères, mais elles sont peu nombreuses à être encore effectivement brassées par des moines au sein d’une abbaye et avec des techniques traditionnelles. Parmi elles, les plus connues sont les bières trappistes. Elles sont dix à arborer le mythique logo hexagonal Authentic Trappist Product (on peut tolérer l’ajout d’une onzième, française, à la liste).

En plus de leur qualité, ces bières ont l’avantage de servir à financer les œuvres, souvent sociales, de leur abbaye d’origine. Elles permettent donc de joindre le plaisir de l’apéro à la charité chrétienne…

 

Westmalle* (abbaye Notre-Dame du Sacré-Cœur de Westmalle, Malle, Belgique.

Westvleteren (abbaye de Saint-Sixte, Vleteren, Belgique).

Achel (abbaye Notre-Dame de Saint-Benoît d’Achel, Achel, Belgique).

Chimay (abbaye Notre-Dame de Scourmont, Chimay, Belgique).

Orval (abbaye Notre-Dame d’Orval, Villiers-devant-Orval, Belgique).

Rochefort (abbaye Notre-Dame de Saint-Rémy, Rochefort, Belgique).

La Trappe (abbaye Notre-Dame de Koningshoeven, Berkel-Enschot, Pays-Bas).

Engelszell (abbaye d’Engelszell, Engelhartszell, Autriche).

Zundert (abbaye d’Engelszell, Engelhartszell, Autriche).

Spencer (abbaye Saint-Joseph, Spencer, Massachusetts, États-Unis).

 

Bonus :

Mont-des-Cats (vendue par l’abbaye Sainte-Marie du Mont-des-Cats – Godewaersvelde, France – mais brassée à l’abbaye Notre-Dame de Scourmont – Chimay, Belgique).

* L’auteur est ici formel : la Westmalle Triple est la meilleure de toutes (devançant de peu l’Orval).

À noter : Alors qu’on devrait tout naturellement commander une Orval (puisqu’il s’agit d’une bière), l’usage dans sa région d’origine – la Gaume, dans le sud de la Belgique – veut que l’on dise plutôt un Orval. À défaut d’avoir un sens, ce détail permet de faire connaisseur…

Voir aussi : 29,55,88,99,100,133.

6. Numéros utiles au Vatican