26 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Dietrich Bonhôffer et l'interprétation du christianisme comme non-religion - article ; n°1 ; vol.19, pg 5-29

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
26 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Archives des sciences sociales des religions - Année 1965 - Volume 19 - Numéro 1 - Pages 5-29
25 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1965
Nombre de lectures 35
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Extrait

André Dumas
Dietrich Bonhôffer et l'interprétation du christianisme comme
non-religion
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 19, 1965. pp. 5-29.
Citer ce document / Cite this document :
Dumas André. Dietrich Bonhôffer et l'interprétation du christianisme comme non-religion. In: Archives des sciences sociales des
religions. N. 19, 1965. pp. 5-29.
doi : 10.3406/assr.1965.2570
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0003-9659_1965_num_19_1_2570DIETRICH BONH FFER ET
INTERPR TATION DU CHRISTIANISME
COMME NON-RELIGION
éditeur Votre qui thème interrogation comme Bonh religion la uns doute intra-mondain combattante résolu qui christianisme citant brève motif colique systématicien II tenant avril TH ne vérité fut élimine ici est OLOGIEN trompe thème ce et la ffer est morcelée qui une 1945 posthume vingt aux annonce du Bonh libre réponse troisième de la depuis est majorité le monde donc fois et est Sa combats une contemporain pas dans monde abandon ans est des rigoureux victorieuse ffer mais Université et présence son de sa tous Eglise ton Eberhard thème après signifiante le les chercheurs des confessée ce dans la mort ami de cependant nouveau prisons existence de et thème foi les voix la est dans sa ses son au profanité qui Eglise habituels qui de abandon et dans de mort les Bethge Il vingtièmes camp qui Dieu dans de étudiant le Berlin constitue se il ses penseur par fut visage habité plus thème ses la mais attire refuse quarante confessante écrit pour comme Gestapo de voulue les successivement la trente préalables résume entendues de un II concentration foi propre par et son dernières aux des le la Dieu années participant inventif ouvre divise ans monde par un provocante la ans le destinataire arrière-mondes ainsi christianisme uvres de vécu mystère chaque Dieu du sécularisation allemande précieux il et les il lettres cette besoin un dit les Dietrich un interprètes devant dit lui-même passionné dit qui de christianisme étape plus aux est brillant de énigme et privilégié au comptent Flossenburg héritage religieux uvre de avec Eglise la parfaitement un monde Dieu discutées théologiens de de sans souffrance prison approuvée Bonhoeffer en et méditatif ce la au Pour cette laissée apprenti la mélan vue thème et aucun méta- main triple Celui solli non- neuf Ton Ton son vie les du de de le
Die mündige Welt 24
Elles ont paru en traduction fran aise sous le titre Résistance ei Soumission Lettres et
notes de captivité Genève Labor et Fides 1963 209 ARCHIVES DE SOCIOLOGIE DES RELIGIONS
physique et aux appels de intériorité qui paraît même se dépréoccuper
de la visibilité de Eglise pour affronter directement la rationalité sociale
avec le secret positif de la croix Pour les autres le dernier visage un
homme qui fut si continûment passionné de dogmatique de vie spiri
tuelle et écclésiologie ne saurait se déchiffrer la lumière des stades
antérieurs Ils emploient donc réintégrer dans la continuité de oeuvre
éclat de son interrogation finale il en soit pour les uns comme
pour les autres Bonhoeffer est un éveilleur inachèvement de ses visées
implique aucune légèreté aventureuse de la pensée La substance est là
même si sa formulation déconcerte
est pourquoi dans les deux Allemagnes comme dans les pays
anglo-saxons son nom est devenu synonyme une promesse il importe
la fois de déchiffrer et de faire fructifier Avec une certaine emphase
John Godsey un de ses présentateurs au monde américain hésite
pas écrire En Bonhoeffer nous avons un théologien qui pense aussi
christologiquement que Karl Barth qui pose la question de la compré
hension de Evangile de manière aussi aiguë que Rudolf Bultmann qui
prend aussi au sérieux que Reinhold Niebuhr les problèmes de notre
univers technicisé mais qui plus encore que ces trois hommes ne cesse
de penser partir une vision de Eglise concrète De fait on ne
cesse ces dernières années de référer Bonhoeffer débats herméneutiques
sociologiques éthiques et dogmatiques de le situer par rapport ses grands
aînés Barth Bultmann Tillich et de le prolonger en explicitant voire
en le sollicitant Ebeling Moltmann Prenter Hanfried Muller
Dans les limites de cette communication et en attendant que nous
disposions en fran ais une étude globale sur Bonhoeffer et sa nébuleuse
je voudrais fournir des points de repère Je en tiendrai donc au thème
de interprétation non-religieuse mais je envisagerai comme un aimant
qui attire telle de la limaille éparse de nombreux thèmes antérieurs
Jean Giraudoux écrivait propos de La Fontaine II est un chemin
pathétique entre tous est celui qui mène un écrivain son chef-d uvre
Entre tous les rendez-vous qui se donnent entre les êtres les plantes ou
les lumières dont la combinaison entretient le monde le rendez-vous le
plus noble et ailleurs le plus incertain le plus menacé est celui que se
donnent travers le silence et ignorance mutuelle le poète et une ombre
dont il ne connaît pas lui-même le visage. Ce grand rendez-vous est
précédé de mille petits rendez-vous avec certains mots certaines inflexions
certaines lueurs et certaines odeurs qui jalonnent la vraie route est
par des mots qui luisent par des expressions qui allument que Racine
est mené de fa on si sûre Berenice Shakespeare Cressida Je crois
pareillement que est par des notions théologiques qui illuminent par
des persévérances de recherches qui imposent par une inquiétude
créatrice que Bonhoeffer est mené vers cette lettre du 30 avril 1944 où
John GODSEY The theology of Dietrich Bonhoeffer Philadelphia Westminster Press
1960 17
Jean GIRAUDOUX Les cinq tentations de La Fontaine Paris Grasset 1938 BONH FFER DIETRICH
il confie pour la première fois explicitement sa lumière La question de
savoir ce est le christianisme et qui est le Christ pour nous hui
me préoccupe constamment Le temps où on pouvait tout dire aux hommes
par des paroles théologiques ou pieuses est passé comme le temps de la
spiritualité et de la conscience est-à-dire le temps de la religion en général.
Toute notre révélation et notre théologie chrétiennes vieilles de dix-
neuf cents ans reposent sur priori religieux des hommes Le chris
tianisme toujours été une forme de la religion peut être la vraie Si
on découvre un jour que cet priori existe pas mais il fut une forme
expression de homme dépendante de histoire et périssable. que signifie
alors cette situation pour le christianisme 5)
Celui qui écrit ces lignes est ni un adolescent fracassant ni un
autodidacte sans références est un homme de 38 ans au riche passé
théologique et dont la solitude de la prison pas ébranlé la sobre
rigueur ni assombri le regard sur avenir Comment a-t-il donc été
amené ce qui est pas essentiellement un diagnostic culturel et spirituel
mais surtout une prédication et une méthodologie Je voudrais montrer
ce cheminement avec ses pierres attente ses sentiers qui se perdent en
forêt et cette clairière de la laïcité habitée en son centre par la réalité
secrète du Dieu historique où convergent tant de travaux préparatoires
Je sais les risques une telle exégèse pour présenter une pensée qui
se hâte vers ses intuitions et se détourne de son acquis Mais il est pas
question de reconstruire un Bonhoeffer linéaire Il faut bien davantage
comprendre comment les interrogations étaient envers une vision
et aussi comment cette vision lui est née un héritage Je prends donc le
risque amoindrir la coupure entre le dernier message et ensemble de
oeuvre pour gagner avantage un aper sur architecture profonde
entre les membres apparemment disjoints un christianisme la fois
a-religieux et mystérique adulte et soumis profane et croyant rationnel
et christocentrique sans préalable et sans reddition ajouterai que ce
parti pris non pas de cohérence ni de continuité mais de répétitions
peut permettre un survol efficace pour assimiler un vocabulaire qui
fut en ses débuts singulièrement abstrait en son milieu manifestement
pietiste et vers la fin de plus en plus naturel ou avant-dernier
est-à-dire terrestre et quotidien Or les mots sont les signaux de existence
Leur clignotement permet de deviner la démarche de la pensée tels les
feux de position un navire qui va vers un certain port
Je commencerai donc par une esquisse de sa vie et de son uvre
signalant des lueurs dans cette perspective finale de interprétation non-
religieuse Je décrirai le thème avec ses motivations occasionnell

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text