19 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Syncrétismes, messianismes, néo-traditionalismes en Afrique Noire - article ; n°1 ; vol.19, pg 99-116

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
19 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Archives des sciences sociales des religions - Année 1965 - Volume 19 - Numéro 1 - Pages 99-116
18 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1965
Nombre de lectures 16
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Extrait

Vittorio Lanternari
Syncrétismes, messianismes, néo-traditionalismes en Afrique
Noire
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 19, 1965. pp. 99-116.
Citer ce document / Cite this document :
Lanternari Vittorio. Syncrétismes, messianismes, néo-traditionalismes en Afrique Noire. In: Archives des sciences sociales des
religions. N. 19, 1965. pp. 99-116.
doi : 10.3406/assr.1965.2574
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0003-9659_1965_num_19_1_2574SYNCR TISMES MESSIANISMES
O-TRADITIONALISMES
Postface une étude des mouvements religieux
de Afrique Noire
décolonisés socio-politiques particulier gieux logique nous développement ATTENTION leur semble et sur étude et développement quelques historique on Sans et que attend il des 2) le prétendre problèmes cas sociologues offre enfin des beaucoup de socio-culturel dynamismes tout Afrique entre donner intéressant au des de politique moins religions une étude Noire 1) religieux réponse des entre également apporte et des est éléments religion re rapports propres directe orientée gions une ethnologie utiles dans contribution nouvelles aux entre tous ces les pour sociétés dernières mouvements ces pays analyse et religieuse problèmes mouvements intéressante récemment en voie années socio- reli En de il
Nous nous proposons de développer ici quelques données et réflexions déjà
exposées occasion de la rencontre de Bouaké sur les syncrétismes et messia
nismes de Afrique Noire en les complétant par quelques observations sur les
néo-traditionalismes En ce qui concerne la première partie de cette étude qui
traite des syncrétismes et messianismes la richesse de la littérature existante
aussi bien pour les divers secteurs ethnographiques que sur le plan de étude
comparative va faciliter notre tâche et nous permettre de tirer quelques con
clusions La deuxième partie centrée sur les néo-traditionalismes et plus spéciale
ment sur celui de la période post-coloniale soulève des problèmes complexes
interprétation histonco-socioîogique Précisons que le néo-traditionalisme
dont il est question ici peut être défini comme la tendance réassumer des traits
de la tradition religieuse indigène déjà en partie abandonnés en dehors une
influence apparente des grandes religions occidentales Le ainsi
défini se distingue du syncrétisme dans la mesure où ce dernier terme désigne
de fa on restrictive la tendance faire fusionner certains éléments religieust tra
BASTIDE 1961 SEGUY 1962 QUEIROZ 1968
BALANDIEB 1962 et 1968
LANTEBNARI Rivista di Antropologia 1968 Cf A.S.R. 16 1068 105-8
99 ARCHIVES DE SOCIOLOGIE DES RELIGIONS
ditionnels avec autres éléments religieux origine occidentale De telles distinctions
ont évidemment une valeur relative et conventionnelle lato sensu il
existe aucune religion qui ne soit syncrétiste est-à-dire qui ne présente aucun
trait origine plus ou moins hétérogène de même inversement aucun tradi
tionalisme ou néo-traditionalisme est absolument exempt éléments innova
teurs ou étrangers Soulignons par conséquent que syncrétisme et néo-
traditionalisme ne désignent ici que des tendances et non des formes rigides)
encore que nettement distinctes sur le plan des données concrètes Ces deux ten
dances peuvent coexister dans le temps et au sein une même société avec des
significations socio-culturelles complémentaires et parfois convergentes Souvent
les syncrétismes et les néo-traditionalismes représentent autant de réponses
caractère protestataire et anticonformiste élaborées par les sociétés africaines
la suite du heurt avec la civilisation occidentale et sous oppression coloniale
Malgré des orientations différentes conservatrice dans les néo-traditionalismes
innovatrice dans les syncrétismes ces deux tendances ont souvent un fond
commun de polémique autonomiste anti-occidentale
Dans autres cas le néo-traditionalisme oppose ouvertement un syncré
tisme existant et finit par le remplacer Quelques auteurs parlent ce propos de
néo-paganisme de reflux de la christiamsation etc après plusieurs cas
de ce genre repérés dans des nations africaines ayant accédé récemment indé
pendance ce type de néo-traditionalisme post-colonial de loin le plus décon
certant et inquiétant nous semble poser de sérieux problèmes quant aux
rapports entre politique et religion dans ces pays Le retour aux traditions accom
pagne dans ces cas du refus plus ou moins explicite de multiples éléments chrétiens
adoptés auparavant soit sous forme de syncrétisme soit sous celle de conversions
apparentes
Le syncrétisme le messianisme et le néo-traditionalisme représentent trois
aspects importants de image multiforme et complexe offre évolution récente
des religions africaines Une étude historique et comparative exige que ces mani
festations soient replacées dans le contexte plus général des diverses réponses
culturelles sociales politiques et religieuses données par les sociétés indigènes
la civilisation occidentale dans la situation coloniale qui été la leur pendant
de longues décennies
Quant aux développements religieux de la période post-coloniale ils offrent
au sociologue un double objet analyse une part le comportement religieux
de la population noire rurale et urbaine autre les réactions religieuses des
populations rurales face la politique culturelle des élites urbaines Dans cette
perspective hypothèse selon laquelle les néo-traditionalismes origine rurale
seraient une réponse spontanée la politique de déculturation poursuivie par les
élites urbaines occidentalisées prend une certaine consistance Roger Bastide
qui évoqué de fa on stimulante le problème des rapports entre élites dirigeantes
et comportements religieux indigènes 4) vu dans les syncrétismes une réponse
autonomiste des populations rurales au nouveau colonialisme culturel poursuivi
par les élites dirigeantes des pays indépendants Cela est autant plus valable
nous semble-t-il pour les néo-traditionalismes africains dansla situation actuelle
auto-colonisation interne
BASTIDE 1959 440
100 MOUVEMENTS RELIGIEUX DE AFRIQUE NOIRE
POQUE COLONIALE
SYNCB TISMES ET O-TRADITIONALISMES
propos du syncrétisme et du messianisme il se pose avant tout un problème
de terminologie Ces deux termes ont été souvent employés de fa on empirique
pour désigner en général les cultes nouveaux de Afrique Noire et autres
populations Mais comme le dit justement Denise Paulme quel est le culte
qui ne pourrait en ses débuts être qualifié de syncrétique autre part tout
confondre sous le terme de messianisme serait déformer les faits la personne du
Sauveur divin est pas forcément présente 5)
Les deux termes ne couvrent donc pas entière réalité des nouveaux mouve
ments religieux africains Il existe autant de syncrétismes différents que de nou
velles religions ou mieux encore que de phases de développement de chaque
mouvement religieux Quant aux messianismes il en existe un tel nombre et une
telle variété que nous-même en avons fait ailleurs une étude détaillée Certains
auteurs comme Shepperson distinguent des messianismes personnels ou
impersonnels Mais demandons-nous plutôt a-t-il en Afrique Noire au
tres mouvements religieux nouveaux qui ne soient ni syncrétiques ni messia
niques Et quel rapport ont-ils avec les mouvements
Chez les Achantis du Ghana se répandit après 1900 une série de grands
mouvements dits des antiwitchcraft-shrines temples antisorcellerie) sur
lesquels Debrunner et Field nous fournissent amples renseignements En trois
vagues avant 1912 dans les années 1924 pendant et après la deuxième Guerre
Mondiale de nombreux centres de culte naquirent Aberewa Kune Tigare
etc. autour de cabanes-sanctuaires ou lieux sacrés en plein air où on disposait
des objets particuliers tels que des vases contenant des poudres magiques des
racines du sang des tambours des idoles et autres objets Ces temples étaient
considérés comme les sièges esprits tutélaires et chacun de ces cultes était
fondé par un prophète la suite de songes ou de visions On accomplissait des
sacrifices rituels en honneur des esprits protecteurs les fidèles qui se pressaient
autour des sanctuaires avalaient des remèdes magiques boissons base de
cola qui avaient pour but de renforcer la résistance des individus contre
les effets des pratiques des sorciers Les fidèles observaient certaines règles de
comporte

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text