COST

-

Documents
108 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

COST Coopération européenne dans le domaine de la recherche scientifique et technique W' •β Jk Ei gjtl fÊ'M gi' ^B j ^5 * COST Coopération européenne dans le domaine de la recherche scientifique et technique De nombreuses autres informations sur l'Union européenne sont disponibles sur Internet via le serveur Europa (http://europa.eu.int). Une fiche bibliographique figure à la fin de l'ouvrage. Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes, 1998 ISBN 92-824-1305-5 © Communautés européennes, 1997 Reproduction autorisée, moyennant mention de la source Printed in Italy SOMMAIRE INTRODUCTION FORESTERIE ET PRODUITS FORESTIERS TRANSPORTS 15 ENVIRONNEMENT 23 PHYSIQUE ET TECHNOLOGIE 37 SCIENCES SOCIALES 41 CHIMIE 51 AGRICULTURE ET BIOTECHNOLOGIE 61 TÉLÉCOMMUNICATIONS 69 MÉTÉOROLOGIE 79 COORDINATEURS NATIONAUX 91 Introduction COST-EuR0PE> « La COST — acronyme de «coopération européenne dans le domaine de la recherche scientifique et technique» — constitue un cadre et un torum pour la coopération internationale européenne en matière de recherche. Son cadre géographique s'étend bien au-delà des frontières de l'Union européenne des Quinze; compte tenu de ses dimensions géographiques, elle peut être considérée comme une force motrice de la coopération paneuropéenne en matière de recherche.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 49
Langue Français
Signaler un problème

COST
Coopération européenne
dans le domaine de la recherche
scientifique et technique W'
•β
Jk
Ei gjtl
fÊ'M
gi'
^B j ^5
* COST
Coopération européenne
dans le domaine de la recherche
scientifique et technique De nombreuses autres informations sur l'Union européenne sont disponibles sur
Internet via le serveur Europa (http://europa.eu.int).
Une fiche bibliographique figure à la fin de l'ouvrage.
Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes, 1998
ISBN 92-824-1305-5
© Communautés européennes, 1997
Reproduction autorisée, moyennant mention de la source
Printed in Italy SOMMAIRE
INTRODUCTION
FORESTERIE ET PRODUITS FORESTIERS
TRANSPORTS 15
ENVIRONNEMENT 23
PHYSIQUE ET TECHNOLOGIE 37
SCIENCES SOCIALES 41
CHIMIE 51
AGRICULTURE ET BIOTECHNOLOGIE 61
TÉLÉCOMMUNICATIONS 69
MÉTÉOROLOGIE 79
COORDINATEURS NATIONAUX 91 Introduction
COST-EuR0PE> «
La COST — acronyme de «coopération européenne dans le domaine de
la recherche scientifique et technique» — constitue un cadre et un torum
pour la coopération internationale européenne en matière de recherche.
Son cadre géographique s'étend bien au-delà des frontières de l'Union
européenne des Quinze; compte tenu de ses dimensions géographiques,
elle peut être considérée comme une force motrice de la coopération
paneuropéenne en matière de recherche.
En automne 1996, la COST célébrait son vingt-cinquième anniversaire et
comptait exactement vingt-cinq États membres:
SIS 'S
Autriche Finlande Espagne Norvège Islande
a IJ El
Belgique France Pologne Suède Irlande
□ □
Portugal Allemagne Croatie Italie Suisse
w^m. m m w
Turquie Rép. tchèque Grèce Luxembourg Slovaquie
α α H
Pays-BasSlovénieRoyaume-Uni Danemark Hongrie
Comme indiqué ci-dessus, les quinze États membres de l'Union
européenne appartiennent tous au groupe «COST-Europe», en plus de dix
autres États européens, dont trois — la Norvège, la Suisse et la Turquie
— font partie des États fondateurs de la COST, en 1971. Introduction
Grâce à la souplesse de ses structures, la COST a pu répondre
rapidement aux demandes de diverses entités politiques au cours de la
décennie écoulée. Depuis la conférence ministérielle qui a eu lieu à Vienne
en novembre 1991, la COST s'est élargie au nombre actuel de vingt-cinq
États européens.
L'amplification de la collaboration internationale et la mondialisation de la
science et de la technologie ont marqué la politique de RDT ces dernières
années; la COST s'est révélée, à cet égard, un mécanisme souple
et efficace permettant de rassembler les équipes de recherche
internationales dans de nombreux domaines de la recherche. Cette
tendance va sans doute se poursuivre et, dans la perspective d'un
élargissement de la COST, le comité des hauts fonctionnaires vient de
décider d'accorder le statut d'observateur à l'Estonie, à Malte et à la
Roumanie, tandis que d'autres candidats européens frappent à la porte.
PARTICIPATION DE PAYS NON MEMBRES
La structure ouverte de la COST permet également à des pays non
membres de participer à des actions en cours, à condition qu'ils
remplissent certains critères. C'est ainsi que des instituts de recherche ou
des universités d'Arménie, de Bulgarie, d'Israël, de Lettonie, de Lituanie,
de Russie et d'Ukraine participent à différentes actions.
Cette participation, qui fait l'objet, de la part du comité des hauts
fonctionnaires, d'une décision cas par cas, n'est pas limitée aux frontières
de l'Europe. Dans le cadre du processus de mondialisation, la COST a
ouvert certaines actions à des partenaires de pays tels que l'Australie, les
États-Unis, Hong Kong, l'Inde, le Japon et le Kenya.
Enfin, des organisations internationales peuvent également participer aux
actions COST. L'Agence spatiale européenne (ASE) participe à des s dans le domaine des télécommunications, tandis que la
Commission européenne, agissant au nom de l'Union européenne,
participe à des actions dans les domaines des matériaux, de la recherche
médicale, du génie civil urbain et de la météorologie. INTRODUCTION
Qu'y a-t-il de commun entre la mesure et l'utilisation des spectres directionnels
des vagues d'océan, la ventilation industrielle, l'odontogenèse ou la
psychothérapie des troubles digestifs?
Ce sont toutes des actions menées dans le cadre de la coopération dans
le domaine de la recherche scientifique et technique (COST).
La COST, créée en 1971 par dix-neuf États européens, est un cadre de
coopération pour des actions de recherche concertée au niveau européen,
appelées «actions COST», avec l'appui de l'Union européenne.
La COST vise à coordonner la recherche précompétitive ou des activités
d'intérêt public financées au niveau national en Europe. Il existe, actuellement,
quelque 150 actions COST dans quinze domaines de recherche, chacune
durant en moyenne de trois à quatre ans. Selon une approche ascendante, la
coopération est entamée par les participants eux-mêmes au niveau national.
Les pays membres peuvent choisir de participer aux actions en fonction de
leurs priorités nationales en matière de recherche.
Malgré la croissance des programmes-cadres communautaires en RDT
et le lancement d'Eureka en 1985, la COST continue de jouer un rôle
important dans le développement de la coopération scientifique
et technique en Europe.
Cette brochure présente, à l'intention du grand public, les structures de
coopération de la COST ainsi qu'une brève description de ses domaines
de recherche.