5 pages
Français

Les réacteurs nucléaires de 4 génération : une illusion pour l'énergie

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les réacteurs nucléaires de 4 génération : une illusion pour l'énergie

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 124
Langue Français
http://futura24.site.voila.fr/index2.htm
1 / 5
Les réacteurs nucléaires de 4
e
génération :
une illusion pour l'énergie
Les réacteurs nucléaires de 4
e
génération arriveront trop tard pour empêcher le déclin de
l'énergie nucléaire, dû à la baisse prochaine de la production d'uranium. Douze tonnes
de plutonium sont nécessaires pour démarrer un réacteur de quatrième génération.
Malgré les immenses réserves et les fabuleuses ressources annoncées, la production
d'uranium va passer par un maximum avant de diminuer. Cette forme fissile de l'énergie
connaîtra donc la même évolution que ses formes fossiles (pétrole, gaz, charbon).
La production annuelle des mines d'uranium pourra encore augmenter pendant quinze
ou vingt ans, mais la disparition des gisements les plus riches en uranium et les plus
accessibles rendra plus difficile l'extraction minière. La plus grande partie de l'uranium
recensé ne sera jamais extraite, à cause d'une teneur trop faible en uranium dans le
minerai ou de trop grandes difficultés techniques. L'extraction de l'uranium se heurtera à
une double limite :
énergétique, avec une consommation d'énergie trop importante en regard de l'énergie
finale obtenue, pour l'ensemble du cycle du combustible nucléaire,
financière, les investissements devenant trop importants et sans réelle garantie de
rentabilité malgré un prix élevé de l'uranium.
Une fois passé le "peak uranium" vers
2025
, avec une production de
70.000 tonnes
, la
production serait limitée à 34.000 tonnes d'uranium en 2050 avant de diminuer encore.
La
production d'uranium
dans le monde a été de 36.010 tonnes en 2000 - 37.020 t en
2001 - 36.050 t en 2002 - 35.490 t en 2003 - 40.260 t en 2004 - 41.700 t en 2005 -
39.430 t en 2006. Ne pas confondre ces valeurs avec d'autres statistiques, portant sur
l'oxyde d'uranium
U
3
O
8
(yellow cake) et dont les chiffres sont plus importants puisque
un kilogramme d'oxyde U
3
O
8
correspond à seulement 848 grammes d'uranium.
Puissance nucléaire installée et besoins en uranium
Variante
basse
AIEA
Variante
haute
AIEA
Puissance
installée (Gwe)
Besoin uranium
(tonnes)
Puissance
installée (Gwe)
Besoin uranium
(tonnes)
2006
370
67 340
370
67 340
2010
378
68 796
385
70 070
2015
400
72 800
450
81 900
2020
425
77 350
525
95 550
2025
435
79 170
605
110 110
2030
447
81 354
690
125 580
A partir des dernières estimations de l'AIEA (juillet 2007) et de l'étude EWG.
Les années 2015 et 2025 sont interpolées, les besoins en uranium sont calculés sur la
base d'une consommation moyenne mondiale de 182 tonnes d'uranium naturel par an
pour un réacteur de un Gwe (gigawatt électrique) de puissance.