120 pages
Français

Press Book - Untitled

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Press Book - Untitled

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 81
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo
Sommaire 24 novembre 2008 Energies alternatives et protection de l’environnement Commercialisation du pétrole brut et des Les propositions affluent autres produits énergétiques Il faut gérer les risques induits par la crise Economie e4 semaine de l’énergie La semaine de l’énergie suscite un large L’Algérie veut devenir un operateur débat sur l’énergie énergétique internationalDes pistes de réflexion, des projections retenues 22 novembre 2008 SONATRACH Clôture de la semaine de l’Énergie Une coopérative de crédit pour les 260 compagnies étaient présentes à salariés en 2009 Alger 20 novembre 2008 Caisse d’épargne et de crédit au profit des Journées scientifiques et techniques de salariés Sonatrach Sonatrach dément la création d’une La gestion des crises face aux risques banque d’investissements dans l’industrie pétrolière Gestion du risque commercial Sonatrach met le prix Elle sera opérationnelle début 2009 Une coopérative d’épargne et de crédit pour les salariés de Sonatrach 19 novembre 2008 Présentant sa gamme de produits à Semaine de l’énergie sous le signe du l’Aloge 4 développement durable Dupont veut travailler plus avec Le nucléaire civil, l’autre pétrole Sonatrach Lancement d’un desk de l’IATT auprès de Nucléaire civil l’ICE Une centrale nucléaire pour l’Algérie en Promouvoir les technologies sans 2020 tranchées e 8 journées scientifiques et techniques de e4 semaine de l’énergie au palais des Sonatrach expositions des pins maritimes Gros plan sur les énergies Forte participation des firmes anglaises renouvelables et fossiles e4 exposition internationale sur le pétrole et le gaz 10 000 visiteurs attendus Le partenariat en Algérie a un bel avenir Marché algérien es hydrocarbures Le géant Total sur le point d’accroitre ses investissements Energie eOuvertur d journées scientifiques e es 8 et techniques de Sonatrach Investissement américain en Algérie La société Dupont dévoile ses ambitions e 6 conférence stratégique internationale Chute des prix du pétrole sur l’énergie L’Algérie dos au mur Le partenariat en Algérie est développé et a des horizons prometteurs Risques de marché, risques de crédit Sonatrach met en place une structure Selon le professeur Chitour de gestion L’Algérie risque de devenir un pays importateur de pétrole Journées scientifiques et techniques de Sonatrach La coopération avec l’Algérie en Le management et la préparation de la matière d’énergie est prometteuse relève en débat eOuverture des 8 journées scientifiques et techniques de Sonatrach à Alger SEA4 Financer les investissements dans l’énergie nucléaire 18 novembre 2008 e2 journée de la Conférence Stratégique Internationale Pétrochimie, dessalement de l’eau de mer, La question du financement des projets électricité en débat Prés de 100 milliards de dollars d’investissements dans le secteur de Mme Neelie Kroes, commissaire l’énergie européenne à la concurrence « Nous voulons bâtir des relations plus Energies alternatives fortes, surtout avec l’Algérie » Professeur Mohan Munasinghe, prix Nobel Sonatrach va investir de l’environnement, président du panel sur les changements climatiques 65,7 milliards de dollars «En Algérie, je trouve qu’on prend ce problème très au sérieux » Abdelatif Benachenhou à propos du marché pétrolier Sonelgaz va investir 29 milliards de “La période n’est pas troublée, mais dollars sur la période 2007-2017 déprimée” Financement des projets de Réunion de Moscou des pays développement exportateurs Des investissements évalués à plus de L’Opep du gaz, un projet qui fait peur 65 milliards de dollars à Sonatrach Le Ministre de l’énergie et des mines l’a annoncé Une entreprise algérienne spécialisée dans le nucléaire pour bientôt Salim Kehal, chercheur au Centre des énergies renouvelables au Midi Libre «L’Algérie possède un potentiel énorme dans le solaire» 17 novembre 2008 Les ministres boudent Chakib Khelil Electricité-gaz Sonelgaz va investir 29 milliards de dollars sur la période 2007-2017 L’Algérie devra miser sur les énergies renouvelables Le PDG de Sonatrach Mohamed Meziane Le solaire et le nucléaire civil seront «Les partenaires de Sonatrach n'ont encouragés pas revu leurs investissements à la baisse en Algérie» L'Algérie participera au forum des pays Chakib Khelil: Pas de décision avant la exportateurs de gaz à Moscou réunion d'Oran La loi sur le nucléaire amendée le premier trimestre 2009 Khelil met le cap sur le développement de l’énergie nucléaire L’après-pétrole a commencé Ouverture de la 4e semaine de l'énergie (SEA 4) Un carrefour d'échanges au service du Chakib Khelil prône le co-actionnariat développement industriel Salon international du Pétrole et du Gaz (Aloge 2008) Les 7 majors du pétrole présents à DuPont expose ses dernières Alger technologies Chakib Khelil souligne le niveau élevé de participation Les autorités pensent déjà à l’après- Des indices révélateurs de l’attractivité pétrole et des potentialités du marché algérien La première centrale nucléaire algérienne en 2020 Sonelgaz Khelil déclare en marge de la SEA4 Investissement de 29 milliards de La création d’un forum au lieu d’une dollars en 2007-2017 Opep du gaz est plus bénéfique pour les pays producteurs et exportateurs Chakib Khelil, ministre de l’énergie et des mines, l’a soutenu hier “La chute des prix du pétrole se Khelil tire la sonnette d’alarme et poursuivra jusqu’à fin 2010” Sonatrach va poursuivre ses projets Les prix vont baisser à 20 dollars Crise financière internationale «Pas de danger pour Sonatrach» Khelil Réduction de la production de pétrole Le projet de loi sur le nucléaire civil Chakib Khelil table sur la réunion sera adopté à partir de 2009 d’Oran Khelil Une centrale nucléaire civile en Algérie Un ministre hors norme ! à l’horizon 2020 16 novembre 2008 Semaine de l'énergie de l'Algérie (SEA4) M. Khelil inaugure le 4e salon du pétrole Sonatrach, leader sur le continent et du gaz 221 compagnies de 34 pays au A propos des évènements parallèles à rendez-vous la SEA 4 Ouverture de la 4e Semaine de Ouverture hier de la 4ème semaine de l'Energie l’énergie Place au solaire et à l’éolienne Ouverture de la 4ème semaine de l’énergie E4 SEA Des défis mais aussi des opportunités Une conférence stratégique internationale eKhelil inaugure la 4 semaine de l’énergie Renforcer les opportunités sur un marché prometteur 15 novembre 2008 Ce matin à l’hotel Hilton Quatrième semaine de l’énergie Ouverture de la 4e édition de la Ouverture des travaux aujourd’hui à Semaine de l’énergie en Algérie Alger La 4e édition de la semaine de l’énergie Alger es’ouvre aujourd’hui à Alger La 4 semaine de l’énergie s’ouvre 35 pays au rendez-vous aujourd’hui eLa 4ème semaine de l’énergie s’ouvrira Alger : La 4 semaine de l’énergie s’ouvre aujourd’hui aujourd’hui Cinq jours de débats sur les 1700 participants, 240 entreprises de hydrocarbures en Algérie 35 pays e Alger : La 4 semaine de l’énergie s’ouvre Ouverture de la SEA4 aujourd’hui à aujourd’hui Alger 1700 participants, 240 entreprises de 35 pays 10 novembre 2008 SEA4 La crise du marché international du pétrole à la tête des travaux 04 novembre 2008 La 4e édition de la semaine de 4ème edition de la semaine de l’Energie l'Energie du 15 au 19 novembre à Alger du 15 au 19 novembre à Alger Alger : 4e édition de la semaine de Du 15 au 19 novembre à l’hôtel Hilton l'Energie 4e édition de la Semaine de l’énergie en Algérie 02 novembre 2008 Du 15 au 19 novembre à l’hôtel Hilton 4e édition de la Semaine de l’énergie en Algérie 29 octobre 2008 Semaine de l’Énergie du 15 au 19 novembre à Alger Participation des géants du secteur 03 septembre 2008 Du 15 au 18 novembre 4e édition de la semaine de l’énergie 01 septembre 2008 Du 15 au 18 novembre 4e édition de la semaine de l’énergie 30 aout 2008 Du 15 au 18 novembre : 4e édition de la semaine de l'énergie 25 aout 2008 Du 15 au 18 novembre : 4e édition de la semaine de l'énergie 23 aout 2008 D 21 aout 2008 Sonatrach et le nucléaire civil 20 aout 2008 Du 15 au 18 novembre : 4e édition de la semaine de l'énergie 18 aout 2008 4e édition de la semaine de l’énergie : Semaine de l’énergie : Le nucléaire au Elle est programmée du 15 au 18 programme novembre La semaine de l’énergie 23 juillet 2008 Semaine de l’énergie en Algérie … à 10h 45, il donnera une conférence Conférence de presse de Chakib Khelil de presse sur la SEA 4 samedi Commercialisation du pétrole brut et des autres produits énergétiques Il faut gérer les risques induits par la crise Dans une crise financière comme celle vécue en ce moment, induisant des incertitudes quant à la solidité d’un des plus grands consommateurs de pétrole au monde, les ?tats-Unis, il est indispensable de revoir sa politique de risque de commercialisation du pétrole brut et des autres produits énergétiques. Si la demande ralentit considérablement, il faut que Sonatrach soit prémunie contre une baisse inévitable des prix, voire tirer profit de cette situation. Dans le cas contraire, où les prix s’envolent, il serait plus judicieux de ne pas être à contre-courant par rapport au marché. Cette politique est l’essence même de l’activité de la direction Risk management. C’est la conclusion à laquelle est arrivée Mlle Bouchra Benyelles, cadre d’études technico-commerciales à Sonatrach, au cours des 8es journées scientifiques et techniques organisées par Sonatrach récemment à Alger. Une chose est certaine, le baril de pétrole compris entre 70 et 90 dollars constituait un prix “correct”, a estimé, pour rappel, le Premier ministre du Qatar, Cheikh Hamad ben Jassem Ben Jabr Al-Thani. “Le niveau des prix qui nous semble juste est de 70 à 90 dollars”, a-t-il déclaré à la presse au terme de ses entretiens avec son homologue britannique, Gordon Brown, qui était en tournée dans la région du Golfe. Le responsable qatari a ajouté : “nous aimerions pouvoir fixer le prix, mais nous sommes sur un marché. Des prix élevés affectent l’économie et des prix bas affectent l’économie, donc il est très important de penser à des montants qui profitent à tous.” M. Chakib Khelil, ministre de l’?nergie et des Mines et président en exercice de l’Opep, est le premier à avoir annoncé un tel niveau des prix qu’il juge raisonnable, d’ailleurs, et il l’a rappelé à plusieurs reprises dans de nombreuses occasions. Le Premier ministre britannique qui a, faut-il le rappeler, effectué déjà une tournée de quatre jours dans le Golfe, avait émis le souhait d’un marché pétrolier plus stable, pour aider à une reprise de la croissance mondiale. “De nos jours, pour une entreprise de l’envergure de Sonatrach, il devient impératif de prendre en considération certains éléments dans la gestion de son risque commercial”, relèvera Mlle Benyelles. En effet, les prix du pétrole ne dépendent plus uniquement des facteurs fondamentaux (offre et demande, géopolitique...), mais plutôt d’un mécanisme devenant de plus en plus complexe, comprenant le dollar, certains indices boursiers et surtout la part de spéculation sur le pétrole. Il est donc primordial, souligne-t-elle, d’identifier ces liens, les définir et ainsi identifier et maîtriser les risques devenus inhérents à l’activité même de commercialisation du pétrole. Pour ce cadre, il est difficile d’énumérer les risques détaillés auxquels peut être exposée Sonatrach en tant que producteur de matières énergétiques. Il serait plus judicieux, selon elle, de mettre l’accent sur certains aspects qui sont les points de départ de ces risques. “Outre le risque de prix qui dépend directement de l’offre et de la demande de physique, il y a le risque géopolitique. Les produits énergétiques peuvent être utilisés comme des moyens de pression politique (la situation iranienne, conflit permanent entre le Venezuela et les USA, etc.). Ces tensions provoquent des incertitudes sur le marché physique, et de surcroît une frilosité palpable sur les marchés papiers”, indiquera Bouchra Benyelles. Le risque de volatilité est également important dans la mesure où dans un marché tendu, les mouvements de prix peuvent être très amples et ainsi exposer Sonatrach à un risque de non-exécution ponctuel. Le risque de volatilité induit directement le risque de liquidité. Ce risque apparaît lorsqu’il n’y a pas assez d’intervenants sur les marchés papiers pour faire face à la demande. Malgré leur côté néfaste, les spéculateurs sont les principaux opérateurs à assurer cette liquidité. Badreddine KHRIS 24-11-2008 La semaine de l’énergie suscite un large débat sur l’énergie Des pistes de réflexion, des projections retenues 24-11-2008 Par Youcef Salami Une multitude de communications et de tables rondes ont été animées, à la faveur de la semaine de l’énergie organisée, la semaine dernière à l’hôtel Hilton, à Alger. Plus de cinq cent participants, dont une bonne partie d’experts étrangers, y ont pris part. Une figure emblématique était également présente à cette manifestation : le prix Nobel et expert en changement climatique et développement durable, Mohan Munasinghé. Ce dernier a animé une communication fort intéressante sur la répartition pétrolière et gazière dans le monde. Des pistes de réflexion, des projections et des recommandations ont été formulées au terme de cette rencontre. Il a été proposé que l’Algérie doit réfléchir à un modèle en matière de politique, parce qu’elle n’en a pas, selon les termes de C. Chitour, universitaire, qui a fait un long exposé à l’occasion des journées scientifiques et techniques de Sonatrach. Il a été également souligné la nécessité de renforcer les structures de recherche et de développement au niveau du secteur de l’énergie et des mines, d’assurer une gestion de carrière adaptée et motivante pour les chercheurs et les scientifiques, d’inciter la réalisation de projets de recherche et de développement en partenariat, ainsi que de renforcer les liens entre les entreprises et les laboratoires universitaires. Des tables rondes sur les rapports entreprise- université figuraient d’ailleurs dans le programme de la semaine de l’énergie. Et la problématique du «financement des projets» ? Elle a occupé une bonne partie des débats sur la réalisation de projets, de manière générale. Ce qui est normal, en temps de crise. Ali Rezaïguia, conseiller auprès du président-directeur général de Sonatrach, et Abdelatif Benachenhou, ex-ministre des Finances, en ont parlé lors de cette manifestation. Pour A. Benachenhou, il serait judicieux de revoir l’ordre des priorités en ce qui concerne la mise en chantier de projets. Est-ce à dire qu’il y a des projets qu’on pourrait mettre en veilleuse en attendant que l’orage passe ? L’ex- ministre des Finances a évoqué l’allocation des ressources dans une économie