Un indice circumpolaire - article ; n°422 ; vol.77, pg 414-430
19 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Un indice circumpolaire - article ; n°422 ; vol.77, pg 414-430

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
19 pages
Français

Description

Annales de Géographie - Année 1968 - Volume 77 - Numéro 422 - Pages 414-430
A circum-polar index - Abstract. - Usually the characteristics of cold regions are defined by various classic criteria; taken separately, they cannot express the complex notion of cold environments. Taking advantage of the research work done over the past twenty years, we can propose new polar index, quantitative and comprehensive. Based on ten criteria : latitude, the number of days with temperature of above 42 ° F, the negative thermal index, types of ice, precipitations vegetation cover, accessibility other than by air, air services, population and the extent of economic activity. Each criterion is given the value of 100 «Polar Values» or VAPO. The total number of units of the ten critera gives the total polaricity of the station under question. A maximum of 1 000 units would, in theory, represent the Pole itself. In the Northern Hemisphere, we have taken the line representing 200 VAPO as the southern limit of the northern region, a frontier about 50 kilometers wide. The graduations marked by 500 and 800 VAPO enable us to establish a latitudinal regional pattern for the cold regions of the Northern Hemisphere. From south to north these regions read Pre-North, Middle North, Far North and Extreme North. It becomes possible to make local or regional comparisons of various parts of the northern region. The major part of the Arctic Ocean and Greenland are in the Extreme North whereas 2/3 of Alaska and the U.K S.S., the whole of the non-temperate zone of Scandinavia can be classified as Middle North. Compared to its neighbours Canada is subjected to a higher degree of polaricity. In spite of local variations the data of the polar index are presented as being the inverse value of ecoumenicity.
Un indice circumpolaire. - Résumé. - Le faciès des régions froides de latitude élevée est défini habituellement par différents thèmes classiques qui ne peuvent, pris isolément, exprimer la notion complexe de ces milieux. Profitant des recherches des vingt dernières années, nous proposons un nouvel indice polaire, quantitatif et global, fondé sur dix critères: latitude, nombre de jours au-dessus de 42 ° F, indice thermique négatif, types de glace, précipitations, couvert végétal, accessibilité autre que par air, services aériens, population, degré de l'activité économique. Chaque thème vaut un maximum de 100 «valeurs polaires» ou VAPO; la somme des dix pointages donne la polaricité totale du poste étudié, le maximum de 1 000 unités étant théoriquement atteint au Pôle. Dans l'hémisphère Nord, nous utilisons l'isoligne de 200 VAPO comme limite sud du monde nordique, frontière qui constitue une frange environ 50 km de largeur. Les seuils de 500 et 800 VAPO permettent en outre d'établir une régionalisation latitudinale de la partie froide de l'hémisphère boréal. Du sud au nord, s'étagent Pré-Nord, Moyen-Nord, Grand-Nord et Extrême-Nord.
17 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1968
Nombre de lectures 30
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

Louis-Edmond Hamelin
Un indice circumpolaire
In: Annales de Géographie. 1968, t. 77, n°422. pp. 414-430.
Citer ce document / Cite this document :
Hamelin Louis-Edmond. Un indice circumpolaire. In: Annales de Géographie. 1968, t. 77, n°422. pp. 414-430.
doi : 10.3406/geo.1968.15690
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1968_num_77_422_15690Abstract
A circum-polar index - Abstract. - Usually the characteristics of cold regions are defined by various
classic criteria; taken separately, they cannot express the complex notion of cold environments. Taking
advantage of the research work done over the past twenty years, we can propose new polar index,
quantitative and comprehensive. Based on ten criteria : latitude, the number of days with temperature of
above 42 ° F, the negative thermal index, types of ice, precipitations vegetation cover, accessibility
other than by air, air services, population and the extent of economic activity. Each criterion is given the
value of 100 «Polar Values» or VAPO. The total number of units of the ten critera gives the total
polaricity of the station under question. A maximum of 1 000 units would, in theory, represent the Pole
itself. In the Northern Hemisphere, we have taken the line representing 200 VAPO as the southern limit
of the northern region, a frontier about 50 kilometers wide. The graduations marked by 500 and 800
VAPO enable us to establish a latitudinal regional pattern for the cold regions of the Northern
Hemisphere. From south to north these regions read Pre-North, Middle North, Far North and Extreme
North. It becomes possible to make local or regional comparisons of various parts of the northern
region. The major part of the Arctic Ocean and Greenland are in the Extreme North whereas 2/3 of
Alaska and the U.K S.S., the whole of the non-temperate zone of Scandinavia can be classified as
Middle North. Compared to its neighbours Canada is subjected to a higher degree of polaricity. In spite
of local variations the data of the polar index are presented as being the inverse value of ecoumenicity.
Résumé
Un indice circumpolaire. - Résumé. - Le faciès des régions froides de latitude élevée est défini
habituellement par différents thèmes classiques qui ne peuvent, pris isolément, exprimer la notion
complexe de ces milieux. Profitant des recherches des vingt dernières années, nous proposons un
nouvel indice polaire, quantitatif et global, fondé sur dix critères: latitude, nombre de jours au-dessus de
42 ° F, indice thermique négatif, types de glace, précipitations, couvert végétal, accessibilité autre que
par air, services aériens, population, degré de l'activité économique. Chaque thème vaut un maximum
de 100 «valeurs polaires» ou VAPO; la somme des dix pointages donne la polaricité totale du poste
étudié, le maximum de 1 000 unités étant théoriquement atteint au Pôle. Dans l'hémisphère Nord, nous
utilisons l'isoligne de 200 VAPO comme limite sud du monde nordique, frontière qui constitue une
frange environ 50 km de largeur. Les seuils de 500 et 800 VAPO permettent en outre d'établir une
régionalisation latitudinale de la partie froide de l'hémisphère boréal. Du sud au nord, s'étagent Pré-
Nord, Moyen-Nord, Grand-Nord et Extrême-Nord.Un indice circumpolaire
par Professeur Louis-Edmond université Lavai Hamelin Québec
Les problèmes de définition de délimitation externe et de régionalisation
interne de toute mégarégion demeurent fort complexes peut-être même
insolubles En effet il agisse de la zone tempérée du domaine monta
gnard ou des territoires désertiques ni les critères utiliser ni les limites
suggérées autorisent généralement de solutions qui satisfassent les autres
chercheurs même ceux appartenant la même discipline Ces attitudes
sont autant plus significatives des difficultés inhérentes au sujet que bien
souvent seuls des paramètres ordre physique sont en cause quand il est
en outre question de critères humain encore plus contingents en
treprise atteint un degré plus élevé de complexité et les réserves dans appré
ciation sont autant plus justifiées cette situation difficile explique sans doute
le petit nombre de travaux de ce genre Tel est cependant notre présent
objectif en considérant les pays froids des latitudes Nord
TERMINOLOGIE
La géographie des pays froids souffre une extrême confusion notamment
en ce qui concerne les termes de référence ceux-ci appartiennent quatre
familles principales que certains auteurs ont cru bon de jumeler Le mot
polaire adopté par le Scott Polar Institute de Cambridge par American
Geographical Society par les Expéditions polaires fran aises et la Deuts
chen Gesellschaft für Polarforschung reste fort imprécis appliquant tan
tôt aux seules régions glaciées tantôt aux territoires intérieur du Cercle
tantôt toutes terres froides on déjà parlé de sol polaire dans des
montagnes sises sous le 45 degré seulement Circumpolaire comme ail
leurs péri-arctique suggère avant tout une position latitudinale Cependant
polaire est la seule des quatres souches discutées ici qui pourrait appliquer
aux deux hémisphères UN INDICE CIRCUMPOLAIRE 415
Arctique lui aussi une histoire longue et confuse Au début de sa car
rière scientifique seul un facteur la température moyenne au cours de la
seule saison de été remplissait toute la définition de la région en cause
Arctique connu une foule de subdivisions Inner Outer Nor-
denskjöld) Low Middle High Polunin Entre Arctique et
le Subarctique traditionnel on logé une bande hémiarctique Jacques
Rousseau Certains auteurs ont défini un Subarctique hydrographique
Dunbar qui ne coïncide pas nécessairement avec le Subarctique ter
restre Blüthgen distingue une sous-zone para-arctique une sous-
zone paraboréale comprenant elle-même un faciès océanique et un faciès
continental Enfin comme le mot arctique est utilisé parfois dans un
sens restreint correspondant plus ou moins la toundra) un
sens large comprenant en plus une partie ailleurs non définie du Subarc
tique) il reste très vague opposé dans hémisphère Sud un Subantarc
tique hydrographique entoure Antarctique continental
Boréale pour sa part exprime fondamentalement opposé austral en
ce qui concerne hémisphères pôles et aurores Dans cette optique il serait
inexact de qualifier de boréale seule la forêt située aux confins septentrio
naux de la zone tempérée Rousseau en effet toutes celles du même
hémisphère auraient autant de titres recevoir ce qualificatif De toute
fa on boréal acquis une certaine connotation dans les domaines de la
botanique et du froid moyen Sjors le subdivise en trois bandes méridio
nale principale et subarctique pour le loger entre le Nemoral région tem
pérée et Arctique Boréen venu par dérivation applique aux habitants
de la zone alors au Canada les Esquimaux seraient des hyperboréens
del Perugia)
Dans hémisphère boréal un quatrième terme celui de concurrence
de plus en plus les précédents Exprimant abord une idée de localisation
relative par exemple déjà dans Europe du xme siècle le Nord-Ouest)
il tend désigner maintenant une région évolution est semblable dans le
cas du terme Orient La littérature exploration et de pénétration
généreusement utilisé expression de Grand Nord non seulement en
Amérique mais aussi en U.R.S.S deuxième mission au Kamtchatka
en 1733 elle signifiait confusément quelque chose de lointain immense
de difficile de dangereux inconnu et même insolite Petit petit le
Grand Nord est dépouillé une partie de ses mystères pour correspondre
des données moins subjectives Chez Elisée Reclus les territoires du Grand
Nord canadien sont ceux drainés vers océan Glacial point de vue évidem
ment boiteux étant donné les conditions locales de écoulement Petit
petit la notion de Nord comme entité régionale est affermie et North
lands apparaît dans un titre en 1954 Depuis la première Grande Guerre
le terme de Norden tend désigner ensemble des îles et péninsules
fennoscandiennes de Islande la Finlande cole pratique des hautes
études de Paris lancé une revue des pays froids de hémisphère boréal
Inter-Nord Pour sa part Stone utilisé le terme de Nornam pour 416 ANNALES DE OGRAPHIE
décrire tout le Nord américain Enfin on reconnu aux pays froids de
latitude une zonation exprimée en terminologie nordique du sud au nord
Pré-Nord ou Proche-Nord Near North Moyen-Nord Mid-
North chez Watson Middle North Institute of Current World
Affairs de New York Grand-Nord Far North et Extrême-Nord
ce provignement reprend celui appliqué depuis longtemps Asie Moyen-
Orient Extrême-Orient) aux tats-Unis Middle West Far West ou au
Maroc Moyen Atlas Haut Atlas Ces éléments de zonation nordique se
rencontrent aussi bien en U.R.S.S travaux de Slav en Amérique
Tout un vocabulaire technique se développe partir de nord abord
adjectif nordique dans une connotation circumpolaire Hamelin 1956
et non plus seulement comme la fin du xixe siècle nord-européenne il
sera ci-après question de critères nordiques indice nordique de valeurs
ou unités nordiques de nordicité un lieu isonords lignes qui
réunissent des points de même valeur par exemple isonord de 500 unités)
de gradient nordique de front nordique de nord moyen annuel de monde
nordique limité au sud par isonord de 200 et de nordistes habitants du
Nord)
II CRIT RES SINGULIERS
La plupart des auteurs qui ont considéré la délimitation des pays de haute
latitude ne se sont arrêtés un seul critère mais non au même Ainsi
au Canada pour des raisons de partage de juridiction avec les provinces le
gouvernement fédéral en ce qui concerne la majorité des problèmes utilise
le 60 degré de latitude comme limite sud de son activité nordique U.R.S.S
est déjà servie du 62 alors que le Tromsö Museum fixe la limite méri
dionale de la Norvège du Nord au 65 parallèle
En principe les facteurs bio-climatiques sont de loin préférables cet
élément plutôt artificiel est la latitude cependant leur utilisation
pas conduit des résultats satisfaisants Dans des pays où les manifestations
thermiques sont caractérisées par de grands écarts saisonniers et par une
forte variabilité une année autre les valeurs de la température moyenne
annuelle ont peu de signification De leur côté isotherme de juillet ou même
ceux des trois mois les moins froids abusent évidemment observateur Le
refroidissement éolien froid vent) comme indice thermique négatif
jours-degrés au-dessous de 32 évoqueraient que autres situations
extrêmes en effet latitude égale la nordicité est beaucoup moins élevée
été que hiver Le critère souvent utilisé de la végétation présente lui-
même des inconvénients majeurs car outre il ne applique pas aux régions
hydrographiques et exprime des états dont les racines plongent au-delà du
présent il dit peu de choses du poids du plénihiver du pergélisol surtout
si le plafond de celui-ci est bas) de accessibilité de la région du nombre
habitants de exploitation des ressources autres que celle de la végéta- UN INDICE CIRCUMPOLAIRE 417
tion cette dernière sert donc davantage la botanique que la géographie
globale
autres auteurs toujours pour circonscrire le Nord ont considéré plutôt
des critères ordre économique ou humain abord agriculture commerciale
dont la frange septentrionale correspondrait la limite sud du Nord facteur
discutable car les frontières externes de koumène agricole tiennent une
foule de circonstances dont certaines ont directement rien de nordique
sols anciens techniques marchés internationaux marche du peuplement
de plus dans les pays du Nord agriculture est que un des genres de vie
pionniers côté de la forêt de la pêche des mines de la chasse et même des
opérations militaires et scientifiques Parmi les autres critères singuliers
mentionnons les types de communications la répartition Gadja) le
rythme accroissement et les caractères ethniques de la population in
fluence des métropoles sises dans les régions de base au Canada Montréal
Edmonton Toronto mines et finances) Winnipeg et Ottawa administra
tion En U.R.S.S. Slavin régionalisé le Nord en fonction des coûts exploi
tation Stone après avoir envisagé une perspective habitabilité dans
les pays du Norden vient établir pour Alaska des measures of isolation
Au total une vingtaine au moins de critères ont donc été utilisés dans la
délimitation provisoire des régions froides de latitudes élevées Le résultat
de ces éclairages indépendants fourni non pas des frontières globales du
Nord mais autant de limites différentes que de critères en cause Ce bref
rappel aura cependant été utile tant pour montrer la complexité absolue
du problème que pour aider au dépistage des éléments retenir dans établis
sement un indice plus compréhensif
III UN INDICE NORDIQUE GLOBAL
Déjà Jacques Rousseau avait établi sa zonation latitudinale du Québec-
Labrador en tenant compte de différents facteurs la fois physiques régions
botaniques et faunistiques et humains civilisation des indigènes Nous nous
engageons dans cette voie de la convergence mais pour tout hémisphère
boréal
Dans le but de traduire la situation nordique dans son ensemble nous pro
posons de considérer une famille de dix critères qui voudraient exprimer la
notion une géographie totale abord une variable identification la lati
tude puisque objectif est de définir les pays froids des hauts parallèles une
norme élimination zonale est nécessaire arbitrairement nous fixons ce
seuil minimum au 45 degré de latitude Parmi les autres critères dominent
évidemment les éléments ordre naturel dont les facteurs thermiques mais
si le principal caractère des hautes latitudes le froid est bien représenté il
ne agit pas pour autant un indice uniquement climatique En revanche
ANN DE Oe LXXVIle ANN 27 418 ANNALES DE OGRAPHIE
dans la comptabilité de cette nordicité les états psychologiques comme tels
apparaissent pas tellement il est malaisé de mesurer héroïsme la souffrance
objective et subjective le goût de aventure et celui de la solitude Malgré
cette restriction les quatre éléments ordre humain donnent une vue struc
turelle plus complète que celle qui aurait été uniquement fondée sur la frange
toundra-taïga sur le tracé du pergélisol continu ou sur isotherme de 50
en juillet 10 En particulier le fait avoir incorporé un critère concer
nant le transport aérien modifie les conditions de ce que on avait appelé
un certain moment de évolution technique le pôle inaccessibilité
Stefansson indice polaire ou simplement nordique intérieur
du seul hémisphère boréal est donc fondé sur une large conception géogra
phique
En second lieu indice se voudrait représentatif une situation lon
gueur année En ce qui trait hémisphère boréal il ne agit donc plus
un Nord saisonnier Les conceptions sous-entendues et vieillies un Nord
été ou celles un Nord hiver font place la notion nouvelle un
Nord moyen annuel cette dernière corrige opinion que on pouvait avoir
de certains lieux par exemple du pôle du froid aurait été Verkhoïansk
cette station supplantée depuis était caractérisée seulement par les basses
températures hiver alors que la nordicité totale du lieu atteint que
631 chiffre élevé mais non extrême
En outre indice permet de définir la nordicité des surfaces hydrogra
phiques elles-mêmes objectif auparavant impossible atteindre avec des
critères uniquement terrestres comme la végétation ou le pergélisol En effet
huit des dix facteurs proposés peuvent appliquer aux espaces maritimes
afin assurer la comparaison des résultats avec les stations continentales
on reporte sur 000 les valeurs originairement calculées sur 800
usage de indice est très simple puisque chacun des critères exprime
un certain degré état polaire addition de toutes les unités singulières va
donner la nordicité totale chaque critère correspondent des points éche
lonnant de 100 par exemple en ce qui concerne les glaces flottantes
le pack permanent du centre de océan Arctique vaut 100 VAPO valeurs
polaires Dans cette formule calcul linéaire le maximum de 000 unités
est théoriquement atteint au Pôle
Les classes intermédiaires ont été établies de manière refléter la situa
tion de ensemble du monde nordique de fa on permettre des compa
raisons valables de lieux non seulement situés des latitudes différentes
mais également fort éloignés sur le plan des longitudes par exemple Alaska
central et Ontario nordique De part et autre de océan Arctique des
comparaisons objectives deviennent alors possibles et cela autant mieux TABLEAU
ndice nordique critères classes et pointage
POINTAGE EN
CRIT RES CLASSES VALEURS POLAIRES
ou VAPO
Latitude
90 100
80 77
70 55
600 33
50 11
45
Chaleur estivale
jour au-dessus de 42 56 100
40 80
60 70
80 60
100 45
120 30
135 20
plus de 150
Froid annuel
plus de 12 000 jours-degrés au-dessous de 32 100
10 000 85
500 75
7000 65
250 45
500 30
250 15
moins de 000
Types de glace
Pergélisol continu et épais de 500 pieds 457 100 discontinu 60
4-à Gélisol Gélisol pendant mois 50 20
ou Gélisol moins de mois
4- Glaces flottantes Pack permanent dans océan Arctique 100 dans mer péri-arctique Baffin 90
Pack pendant mois 40 20
Pack pendant moins de mois
ou
4- Glaciers Calotte épaisse de 000 pieds 524 et plus 100
Nappe environ 000 304 60
Névé 20
Manteau nival inférieur all mois CRIT RES CLASSES
Précipitations totales
inférieures pouces 100 mm 200
12 pouces 300 mm
16 pouces 400 mm
supérieures 20 500
Couverture végétale
Désert pierreux
Toundra légère épaisse et arbustes
Forêt ouverte subarctique parkland de conifères continue
Accessibilité autre
Aucun service ment que par air
Service saisonnier fois an transport lourd
pendant mois ou saisons
Service longueur
année un seul moyen
plus un
Services aériens
Location additionnelle sur 000 milles 600 km sur 300 480 km sur 30 milles 48 km
Service régulier deux fois par mois fois par semaine
Plus un service quotidien
Population
Aucun
9-à Nombre habitants De 20 30
dans agglomération Environ 500 000
Environ 000
ou plus de 000
9- Densité démogra- Non habitée
phique de la région 001 habitant au mille carré 0004 au km2
100 000 milles carrés habitant 04 au km2
ou 256 000 km2 25 habitants au km2 au
10 au km8
10 Degré de activité
économique Aucune production même prévisible
Prospection mais aucune exploitation
Cueillette ou extraction ou artisanat
Concentration de minerai entreposage terminus
Grande entreprise de type secondaire
Centre interrégional de services multiples TABLEAU II
Exemples canadiens de nordicité locale ou régionale par critère en VAPO
CRIT RES AGGLOM RATIONS II GIONS
CENTRE DE SCHEFFERVILLE DAWSON LA MER KEEWATIN
HUDSON INTERIEUR Quebec Yukon Nord-Ouest
21 42 65 31 42
37 24 90 71 60
42 50 80 54 75
Glaces
60 60 92 75
Glaces flottantes.... 65
52 95 52 90
Couverture végétale... 40 40 100 80
Accessibilité autre que
20 20 70 40 100
Services aériens ..... 20 30 25 100
Population
20 67 78 Nombre habitants
Densité régionale .. 90
35 50 80 85 100 Activités économiques
295 435 775 622 812
Le total originel sur 800 été reporté sur 000 pour comparaison avec les postes
terrestres
TABLEAU III
Nordicité comparée par critère en VAPO
FAIRBANKS VERKHO ANSK NY- LESUND CRIT RES
Alaska U.R.S.S. Svalbard
Latitude .............................. 42 44 75
Chaleur estivale ........................ 10 62 70
Froid annuel .......................... 65 100 85
Glaces ................................ 50 90 90
Précipitations ......................... 65 90 60
Couverture végétale...................... 15 40 80
25 50 50
Services aériens ........................ 35 40 75
50 60
30 65 92
Nordicité totale 337 631 737

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents