Atlas d
112 pages
Français

Atlas d'anatomie obstétricale. Avec préface par Paul Bar

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

ATLASOBSTÉTEICALED'ANATOMIEyj\ATLASD'ANATOMIE OBSTÉTRICALELe D- JEAN CARBONELLIACCOUCHEUR DE LA MATERNITÉ ROYALE DE TURINPROFESSEUR P., A l'uNIVERSITÉ DE TURINPRÉFACEAVECM. PAUL BARParMÉDECINEPHOFESSECR AGRÉGÉ A LA FACULTÉ DEACCOUCHEUR DE LA MATERNITÉ SAINT-ANTOINE A PARIS%%\^.l'"''TURINPARISÉDiTEURS-LinuAiuEsJ.-B. BAILLIÉRE et FILS RENZO STREGLIO et C'%LIBRAIRIEliALERIE SUBALPINE10, RUE IIAUTEFKUILLE, 101905sioC3PRÉFACELe professeur Carbonolli, de Turin, dont les savants uK'nioircs d'dhslétriciuc etd'histoire sont connus de tous, nie demande, comme s'il en était besoin, de |)résenterce travail aux accoucheurs français.avecJe le fais grand plaisir.Voici donc deux observations, observations simples, connue chaijue année laclinique nous en ofTre quelqu'une, mais les voici illustrées jjar iiellesde planches,planches belles parce que claires et fidèles; elles constituent ainsi de pi('cieu\ docu-ments dignes de prendre place à côté de ceux auxquels devonsnous le meilleur de nosconnaissances en anatomie obstétricale.Les accoucheurs admirent toujours les planches Smellie etd(> de Iluntcr, et leurtribut d'admiration, que les années ne diminuent pas, est légitime.savons, enNous eflet, ce qu'il a fallu de volonté auxgrandssavantsanglaispourobtenirla représentation observaient, pour réaliserexacte de ce qu'ils ces gravures si sédui-santes par leur caractère artisti(iue, par leur fini d'exécution.(|ue les anciens on!Aujourd'hui nous possédons ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 185
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo
ATLAS OBSTÉTEICALED'ANATOMIE yj\ ATLAS D'ANATOMIE OBSTÉTRICALE Le D- JEAN CARBONELLI ACCOUCHEUR DE LA MATERNITÉ ROYALE DE TURIN PROFESSEUR P., A l'uNIVERSITÉ DE TURIN PRÉFACEAVEC M. PAUL BARPar MÉDECINEPHOFESSECR AGRÉGÉ A LA FACULTÉ DE ACCOUCHEUR DE LA MATERNITÉ SAINT-ANTOINE A PARIS %%\^.l'"'' TURINPARIS ÉDiTEURS-LinuAiuEsJ.-B. BAILLIÉRE et FILS RENZO STREGLIO et C'%LIBRAIRIE liALERIE SUBALPINE10, RUE IIAUTEFKUILLE, 10 1905 sio C3 PRÉFACE Le professeur Carbonolli, de Turin, dont les savants uK'nioircs d'dhslétriciuc et d'histoire sont connus de tous, nie demande, comme s'il en était besoin, de |)résenter ce travail aux accoucheurs français. avecJe le fais grand plaisir. Voici donc deux observations, observations simples, connue chaijue année la clinique nous en ofTre quelqu'une, mais les voici illustrées jjar iiellesde planches, planches belles parce que claires et fidèles; elles constituent ainsi de pi('cieu\ docu- ments dignes de prendre place à côté de ceux auxquels devonsnous le meilleur de nos connaissances en anatomie obstétricale. Les accoucheurs admirent toujours les planches Smellie etd(> de Iluntcr, et leur tribut d'admiration, que les années ne diminuent pas, est légitime. savons, enNous eflet, ce qu'il a fallu de volonté auxgrandssavantsanglaispourobtenir la représentation observaient, pour réaliserexacte de ce qu'ils ces gravures si sédui- santes par leur caractère artisti(iue, par leur fini d'exécution. (|ue les anciens on!Aujourd'hui nous possédons d<'s procédés d'investigation pu ima- giner, mais non employé!'. Nous savons, par exemple, faire congeler nn cadavi'e el le suile, éhidier.sectionner en coupes régulières, faciles à consei'vei' el, par à exacte de la chose vue, (pii était autrefois si dillicile (|ueQuant à la représentation elle eslseuls des hommes connue Smellie, llnnlei' pouvaienl renli'eprendi'e, devenue relativement facile. des coupes obtenues, et I l'IndeLa photographie [lermel d'obtenir une image exacte de celles-ci singulièrement facilitée. Les progrès de la gravure, devenue simidla-est |)ernietlenl de convier loul le monde ànément plus exacte cl moins dispendieuse, n'e^l dune plus |»erniis d"aj)|)ort<'r une description analo-l'étude des faits observés. Il facilemeni conq)laisanl, par une imagemique macrosco[)i(|U(î sans préciser le texte, <( » revenu.fidèle. Le tenqjs des livres à images est C'est, du resfo, aux fii;ui'PS que va instinctivcnicnt l'aUiMilion du leclcur: (•"est leur probité, vite reconnue. {|ui décide de lintérèt du texte : celui-ci n'est plus (pu> ce qu'il l'explication du fait, fait représenté,doit être : du de l'image. Les accoucheurs ont, parmi les premiers, fait appel à toutes ces ressources. Angleterre,En Italie, Chiara ; en Barbour ; (mi Alleuiagne. Stratz. Schroeder, liraune, Zweifci ; en Franc-e. Pinard et Varnier nous ont ainsi donm'' de très belles planches. .le jr'serais injuste si ne mentionnais l'effort fait par la Société d'obstétrique de Paris dans le Bulletin de jjKpieJle on trouve l)ien p<'U de faits anatoiniipies (pii ne Sdiciil tidMenient figurés. professeur (larbonelli |i(nivaienl aideraL<' n'a négligé aucun des moyens ([ui la repré- sentation de ce (|u"il avait vu. Après avoir sectionné les cadavres congelés de deux femmes, il a obtenu des images fidèles des coupes ainsi faites. Puis il a eu rh(nir(>use idée de recourir aux procédés nouveaux qui permettent d'obtenir en trois couleurs les coloris des a{|uarellrs les plus (•(iiiq)li(]uées. Enfin, pourrendre la lecture de ces planches coloriées plus facile, il eu a donné des silhouettes en Udii'. (l'est ainsi (pie nous pouvcjns étudier avec lui les belles coupes qu'il a faites à la Maternité de Tui-in. et. comme si nous avions les pièces anatomiques sous les yeux, contrôler bien des points litigieux de lanatomie de l'utérus pendant la partie moyenne de la grossesse. Voici donc une reuvre bonne et util»', à bupielle. j'i'ii suis sûr. les accoucheurs français feront bon accueil. 2SParis, juin 190i. Paul BAR.