Cours
20 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
20 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

CHAPITRE3SERIESDEFOURIER3.1 SériestrigonométriquesDéfinition3.1.1 Onappellesérietrigonométriqueréelle,toutesériedefonctionsdelaforme:∞Xa0+ a cos(nωx)+b sin(nωx) (1)n n2n=1avec x∈R,ω > 0, a ,b ∈R,pourtout ndansN.n nLe problème est de déterminer l’ensemble Δ tel que la série (1) soit convergente pour toutx∈Δ.Remarque3.1.1Supposonsquelasérie(1)convergeetposons∞Xa0f(x)= + a cos(nωx)+b sin(nωx).n n2n=1Sachantquepourtous n∈Net k∈Z:cos(nω(x+2kπ/ω))= cos(nωx+2nkπ)= cos(nωx)sin(nω(x+2kπ/ω))= sin(nωx+2nkπ)= sin(nωx).2kπAlorslasérie(1)convergeentoutpointdelaforme x+ , k∈Z.ω !2kπSi la série (1) converge dansR, on aura f(x) = f x+ et par suite la fonction f estωpériodiquedepériode T = 2π/ω.Enconclusion,lespropriétéssuivantessontéquivalentes:i. Lasérietrigonométrique(1)convergedansR.ii. Lasérietrigonométrique(1)convergedans[0,2π/ω].iii. Lasérietrigonométrique(1)convergedans[α,α+2π/ω],∀α∈R43SERIESDEFOURIERProposition3.1.1 X X Si les séries numériques a et b sont absolument convergentesn nalors la série trigonométrique (1) est normalement convergente surR; doncabsolumentetuniformémentsurR.Preuve:C’estévidentpuisque|a cos(nωx)+b sin(nωx)|≤|a |+|b |.n n n nProposition3.1.2Silessuitesnumériques(a )et(b )sontdécroissantesettendentvers0,alorsn n2kπlasérietrigonométrique(1)estconvergentepour x, où k∈Z.ωPreuve:C’est une application direct du théorème d’Abel. Pour cela il suffit tout simplement ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 26
Langue Français

Exrait

CHAPITRE3
SERIESDEFOURIER
3.1 Sériestrigonométriques
Définition3.1.1 Onappellesérietrigonométriqueréelle,toutesériedefonctionsdelaforme:
∞Xa0
+ a cos(nωx)+b sin(nωx) (1)n n2
n=1
avec x∈R,ω > 0, a ,b ∈R,pourtout ndansN.n n
Le problème est de déterminer l’ensemble Δ tel que la série (1) soit convergente pour tout
x∈Δ.
Remarque3.1.1
Supposonsquelasérie(1)convergeetposons
∞Xa0f(x)= + a cos(nωx)+b sin(nωx).n n2
n=1
Sachantquepourtous n∈Net k∈Z:
cos(nω(x+2kπ/ω))= cos(nωx+2nkπ)= cos(nωx)
sin(nω(x+2kπ/ω))= sin(nωx+2nkπ)= sin(nωx).
2kπ
Alorslasérie(1)convergeentoutpointdelaforme x+ , k∈Z.
ω !
2kπ
Si la série (1) converge dansR, on aura f(x) = f x+ et par suite la fonction f est
ω
périodiquedepériode T = 2π/ω.Enconclusion,lespropriétéssuivantessontéquivalentes:
i. Lasérietrigonométrique(1)convergedansR.
ii. Lasérietrigonométrique(1)convergedans[0,2π/ω].
iii. Lasérietrigonométrique(1)convergedans[α,α+2π/ω],∀α∈R
43SERIESDEFOURIER
Proposition3.1.1 X X
Si les séries numériques a et b sont absolument convergentesn n
alors la série trigonométrique (1) est normalement convergente surR; donc
absolumentetuniformémentsurR.
Preuve:
C’estévidentpuisque|a cos(nωx)+b sin(nωx)|≤|a |+|b |.n n n n
Proposition3.1.2
Silessuitesnumériques(a )et(b )sontdécroissantesettendentvers0,alorsn n
2kπ
lasérietrigonométrique(1)estconvergentepour x, où k∈Z.
ω
Preuve:
C’est une application direct du théorème d’Abel. Pour cela il suffit tout simplement de
montrerquelessommessuivantessontmajoréesindépendammentde met n; n≤ m.
p=m p=mX X
C= cospx S= sinpx.
p=n p=n
Onapour t, 2kπoù k∈Z:
p=m p=m p=mX X X
C+iS = cospt+i sinpt= (cospt+isinpt)
p=n p=n p=n
p=mX i(m−n+1)t e1−ipt int it 2it i(m−n)t inte e e e e e= = 1+ + ++ = ite1−
p=n
(1−cos(m−n+1)t)−isin(m−n+1)tint= e
(1−cost)−isint
(m−n+1) (m−n+1) (m−n+1)22sin t−2isin tcos t
2 2 2inte=
22sin (t/2)−2isin(t/2)cos(t/2)
!
(m−n+1) (m−n+1)t (m−n+1)t .
−2isin t cos +isin
2 2 2
inte=
t t
−2isin(t/2) cos +isin
2 2
 (m−n+1) (m−n+1)t (m−n+1)t  sin t cos +isin  2  2 2 int  = e    t t sin(t/2)   cos +isin
2 2
(m−n+1) !sin t (m−n)t (m−n)t2
= cos +isin (cosnt+isinnt).
sin(t/2) 2 2
r
M A N -E 443.1Sériestrigonométriques
etfinalement,ona:
(m−n+1) !sin t (m+n)t (m+n)t2C+iS= cos +isin
sin(t/2) 2 2
D’oùl’ontire:  (m−n+1)t (m+n)t sin cos 2 2C= sin(t/2) (m−n+1)t (m+n)t sin sin 2 2S=
sin(t/2)
Remplaçons t par ωx, d’où pour tout m et n ∈ N, tout x dansR, On a les majorations
suivantes:
1 1
|C|6 et |S|6
|sin(ωx/2)| |sin(ωx/2)|
Lesdeuxsommesétantmajoréesindépendammentde met n.
∞X 2kπ
lasérie (a cosnωx+b sinnωx)estdoncconvergentepour x, , k∈Z.n n
ω
n=1
Remarque3.1.2 Le cas oùωx= 2kπ avec k∈Z donne tout simplement C= m−n et S= 0; donc
la somme C est divergente.
3.1.1 Représentationcomplexed’unesérietrigonométrique
D’aprèslesrelationsd’Euler:
inωx −inωx inωx −inωxe e e e+ −
cos(nωx)= et sin(nωx)=
2 2i
lasérie(1)devient:
" # " #∞ ∞X inωx −inωx inωx −inωx Xe e e ea + − a a −ib a +ib0 0 n n n ninωx −inωxe e+ a +b = + +n n2 2 2i 2 2 2
n=1 n=1
Enposant:
a −ib a +ib an n n n 0c = ; c = c = et c = , lasériedevient:n −n n 02 2 2
∞ ∞ ∞X X X
inωx −inωx inωx −inωxe e e ec + (c +c )= c + c + c0 n −n 0 n −n
n=1 n=1 n=1
∞ −1X X X
inωx inωx inωxe e e= c + c + c = c0 n n n
n=−∞n=1 n∈Z
Cettedernièreexpressionestappeléeformecomplexed’unesérietrigonométrique.
r45 M A N -ESERIESDEFOURIER
3.1.2 Calculdescœfficientsdelasérietrigonométrique.
Casréel.
Mettons nous dans les conditions de convergence uniforme de la série trigonométrique
∞Xa0(1)etposons f(x)= + (a cos(kωx)+b sin(kωx)).Alorsk k2
k=1
∞Xa0f(x)cos(nωx)= cos(nωx)+ [a cos(kωx)cos(nωx)+b sin(kωx)cos(nωx)]k k2
k=1
∞Xa0f(x)sin(nωx)= sin(nωx)+ [a cos(kωx)sin(nωx)+b sin(kωx)sin(nωx)]k k2
k=1
Laconvergenceuniformenouspermetd’avoir:Z Z Z∞2π/ω 2π/ω 2π/ωXa0
• f(x)cos(nωx)dx = cos(nωx)dx+ a cos(kωx)cos(nωx)dxk20 0 0k=1Z .∞ 2π/ωX
+ b sin(kωx)cos(nωx)dx.k
0k=1Z Z Z∞2π/ω 2π/ω 2π/ωXa0
• f(x)sin(nωx)dx = sin(nωx)dx+ a cos(kωx)sin(nωx)dxk20 0 0k=1 .Z∞ 2π/ωX
+ b sin(kωx)sin(nωx)dx.k
0k=1
Orona:(Àfaireàtitred’exercices.)
Z 2π/ω 0 si k, ncos(kωx)cos(nωx)dx =
π/ω si k= n0Z 2π/ω 0 si k, nsin(kωx)sin(nωx)dx =
π/ω si k= n0Z 2π/ω
cos(nωx)sin(kωx)dx = 0.
0
Ondéduitalorslescœfficientsparlesexpressionssuivantes:
Z 2π/ω
ω
a = f(x)cos(nωx)dxn
π 0
Z 2π/ω
ω
b = f(x)sin(nωx)dx.n
π 0
Cesexpressionssontvalablesmêmepour n= 0.
Lemme3.1.1
Soit f unefonctionpériodiquedepériodeT > 0etintégrabledansl’intervalleZ ZT α+T
[0,T].Alorspourtoutα∈R,ona f(t)dt= f(t)dt.
0 α
r
M A N -E 463.2SériesdeFourier
Preuve.
LarelationdeChaslesnouspermetd’écrire:Z Z Z Z Zα+T 0 T α+T α+T
f(t)dt = f(t)dt + f(t)dt + f(t)dt. Dans l’intégrale f(t)dt on fait le
α a 0 T T
changementdevariables y= t−T.Z Z Zα+T α α
Cecinousdonne f(t)dt= f(y+T)dy= f(y)dy.
T 0 0Z Z Z Z Zα+T 0 T α T
Donc f(t)dt= f(t)dt+ f(t)dt+ f(t)dt= f(t)dt.
α α 0 0 0
Moyennantcelemme,lescœfficientspeuvents’écrire:Z Z2π/ω α+2π/ω
ω ω
a = f(x)cos(nωx)dx= f(x)cos(nωx)dx ∀α∈R.n
π π0 αZ Z2π/ω α+2π/ω
ω ω
b = f(x)sin(nωx)dx= f(x)sin(nωx)dx; ∀α∈R.n
π π0 α
Enparticuliersiω= 1,casdesfonctions2π-périodique;
Z Z2π π1 1
a = f(x)cos(nx)dx= f(x)cos(nx)dx.n
π π0 −πZ Z2π π1 1
b = f(x)sin(nx)dx= f(x)sin(nx)dx.n
π π0 −π
3.1.3 Calculdescœfficientsdelasérietrigonométrique.
Cascomplexe.
∞X
ikωxeOna f(x)= c .k
k=−∞Z Z∞2π/ω 2π/ωX
−inωx iωx(k−n)f(x)e dx= c e dx.k
0 0k=−∞
Or, Z 2π/ω 0 si k, niωx(k−n)e dx= 2π/ω si k= n.0
Lescœfficientssontalorsdonnésparlarelation:Z Z2π/ω α+2π/ω
ω ω−inωx −inωxc = f(x)e dx= f(x)e ;n∈Z.n 2π 2π0 α
3.2 SériesdeFourier
Dans cette partie, on ne va considérer que les fonctions de période 2π. A chaque fois on
préciseralesformulespourunepériodequelconque. Z
Soit f :R 7!R une application périodique de période T = 2π. On suppose que |f(t)|dt
I
convergesurunintervalle I = [α,α+2π]delongueur2π, ∀α∈R.
r47 M A N -ESERIESDEFOURIER
Définition3.2.1
OnappellesériedeFourierassociéeà f,lasérietrigonométrique
∞Xa0
+ [a cos(nx)+b sin(nx)]n n2
n=1
Z Z2π 2π1 1
avec a = f(x)cos(nx)dxet b = f(x)sin(nx)dxn n
π π0 0
Deuxquestionsseposent:
1. LasériedeFourierassociéeà f est-elleconvergente?
2. Encasdeconvergence,peut-ondirequelasérieconvergevers f ?
Rappelonslanotiondediscontinuitédepremièreespèce.
Définition3.2.2
Une fonction f admet une discontinuité de première espèce en un point x si les limites0
à droite et à gauche de x existent. (Celles-ci ne sont pas forcément égales sauf en cas de0
continuité.)
Théorème3.2.1(Dirichlet)
Soit f :R7!R une fonction périodique de période T = 2π satisfaisant aux
conditionssuivantes(appeléesconditionsdeDirichlet):
D1) Lesdiscontinuitésde f (siellesexistent)sontdepremièreespèceetsonten
nombrefinidanstoutintervallefini.
D2) f admetentoutpointunedérivéeàdroiteetunedérivéeàgauche.
AlorslasériedeFourierassociéeà f estconvergenteetona:
∞Xa0
+ [a cos(nx)+b sin(nx)]n n2
n=1
 f(x) si f estcontinueen x
=  f(x+0)+ f(x−0) si f estdiscontinueen x
2
De plus la convergence est uniforme sur tout intervalle où la fonction f est
continue.
Les notations f(x + 0) et f(x− 0) représentent respectivement les limites à droite et à
gauchede f aupoint x.
Remarque3.2.1
Ilyaunautrethéorèmeéquivalentauthéorème(3.2.1)dûàJordan.
Théorème3.2.2(Jordan)
Soit f :R7!R une fonction périodique de période T = 2π satisfaisant aux
r
M A N -E 483.2SériesdeFourier
conditionssuivantes:
J1) Ilexiste M > 0telque|f(x)|≤ M(i.e f estbornée)
J2) On peut partager l’intervalle [α,α+2π] en sous-intervalles [α ,α [,1 2
[α ,α [..., [α ,α ], avec α = α et α = α + 2π tels que la restriction2 3 n−1 n 1 nf soitmonotoneetcontinue.]α ,α [j j+1
AlorslasériedeFourierassociéeà f estconvergenteetona:
∞Xa0
+ [a cos(nx)+b sin(nx)]n n2
n=1
 f(x) si f estcontinueen x
=  f(x+0)+ f(x−0) si f estdiscontinueen x
2
Deplus,laconvergenceestuniformesurtoutintervalleoù f estcontinue.
Remarque3.2.2
Nousallonsétudierquelquescasparticuliers.Rappelonsd’abordquelquespropriétés.
f : [−k,k]7!Runefonctionintégrablesur[−k,k].Z Zk k
Si f estpairealors f(x)dx= 2 f(x)dx.
−k 0Z k
Si f estimpaire f(x)dx= 0.
−k
Si f estdéveloppableensériedeFourier:
a) Si f estpaire: Z Zπ π1 2
• a = f(x)cos(nx)dx= f(x)cos(nx)dxn
π π−π 0
carlafonction x7! f(x)cos(nx)estpaire.
• b = 0carlafonction x7! f(x)sin(nx)estimpairen
b) Si f estimpaire:
• a = 0carlafonction x7! f(x)cos(nx)estimpaire.n Z Zπ π1 2
• b = f(x)sin(nx)dx= f(x)sin(nx)dxn
π π−π 0
carlafonction x7! f(x)sin(nx)estpaire.
Résumé1
f fonctionpaire : Z π2
a = f(x)cos(nx)dx.n
π 0
b = 0, ∀n∈N.n
f fonctionimpaire :
a = 0, ∀n∈N.n Z π2
b = f(x)sin(nx)dx.n
π 0
r49 M A N -E

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents