50 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Médailles de bronze du CNRS

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
50 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Médailles de bronze du CNRS

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 116
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Extrait

Médailles de bronze du CNRS  TalentsIPalmarès 2008
D’après la Médaille de bronze, gravée parRoger B. Baronpour la Monnaie de Paris. © CNRS- Conception graphiqueSarah Landel
La Médaille de bronze du CNRS récompense le premier travail d’un chercheur, qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.
 PRSmaal dzeCNu ww  nc.w sèr8002lents » « Tad  erbnoéMadliel.eznorbs
SCIENCES DU VIVANT (SDV) MOUSTAFA BENSAFI MYRIAM BERNAUDIN DAVID DAUVILLÉE BENOÎT GAMAIN RÉGIS GIET
CHIMIE JÉRÔME BOISBOUVIER VALÉRIE CAPS FABIEN GAGOSZ NATHAN DAVID MCCLENAGHAN GUILLAUME ROGEZ ANNE-VALÉRIE RUZETTE
MPPU INSU OLIVIER ALARD PATRICK HENNEBELLE FRÉDÉRIC PARRENIN
SOMMAIRE MATHÉMATIQUES, PHYSIQUE, PLANÈTE ET UNIVERS (MPPU) YACINE AMAROUCHENE VIRGINIE BONNAILLIE-NOËL ETERA LIVINE FRÉDÉRIC PIERRE VALÉRIE VALLET MPPU IN2P3 CÉLINE BOEHM STÉPHANE T’JAMPENS
mth
LE NOUVEAU VISAGE DE LA MATIÈRE NOIRE COUP DE FOUDRE POUR LA PHYSIQUE DES PARTICULES
VOYAGE AU CENTRE DE LA TERRE  COMMENT NAISSENT LES ÉTOILES  BRISEUR DE GLACE
21 22 23 24 25
LA PHYSIQUE DES BACS À SABLE LE MONDE EN ÉQUATION ENTHOUSIASME ET GRAVITÉ EXPLORATEUR DU MÉSOMONDE PROFILEUSE D’ATOMES LOURDS
12 13 14
15 16 17 18 19 20
05 06 07 08 09
10 11
LES BIOMOLÉCULES À LA LOUPE ORFÈVRE EN CATALYSE PROPRE LA RUÉE VERS L’OR RECHERCHE EN PLEINE LUMIÈRE L’ORIGINALITÉ EST DANS LE SANDWICH ! ARCHITECTE EN MATÉRIAUX POLYMÈRES
À LA RECHERCHE DES ÉMOTIONS OLFACTIVES QUAND LE CERVEAU MANQUE D’OXYGÈNE… LE CRISTAL D’AMIDON SOUS TOUTES SES FACETTES TERRASSER LE FLÉAU DU PALUDISME SECRETS DE DIVISION
/rrfsrf.ehcrr/cerix/he/pillemeda
26 27 28  29
LAURENT GROC YANN HUMEAU CLARE HUDSON BRUNO P. KLAHOLZ
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES (SHS)
XAVIER ARNAULD DE SARTRE LAËTITIA ATLANI-DUAULT JEAN-FRANÇOIS BONNEFON FRÉDÉRIQUE BRUNET THIBAULT GAJDOS STÉPHANIE LATTE ABDALLAH CLAIRE LEMERCIER LILIAN MATHIEU ADRIANO OLIVA JESSE TSENG
ENVIRONNEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE (EDD)
FLORIAN MERMILLOD-BLONDIN LAURE NUNINGER LLUIS QUINTANA-MURCI MATHIEU SCHUSTER
INDEX OURS
ADRIEN BARTOLI ARNAUD DEVOS HERVÉ ISAMBERT STÉPHANE MAZOUFFRE RONAN SAULEAU
LA VISION EN TROIS DIMENSIONS PAR ORDINATEUR DES SONS POUR LE NANOMONDE UN BIOPHYSICIEN QUI « CUISINE » L’ARN AU CŒUR DU PROPULSEUR À PLASMA ONDES ET ANTENNES DU FUTUR
49 50
44 45 46 47 48
DES PETITES BÊTES BIEN UTILES AUX MILIEUX AQUATIQUES GÉOGRAPHE DU PASSÉ LES DIFFÉRENTES FACETTES DE L’ÉVOLUTION HUMAINE FAIRE PARLER LES PIERRES DU DÉSERT
40 41 42 43
LA CONQUÊTE DE L’OUEST, VERSION AMAZONIENNE UNE ANTHROPOLOGUE CHEZ LES HUMANITAIRES ENTRE HOMME ET MACHINE, LA SCIENCE DE LA RAISON L’HOMME DERRIÈRE L’OBJET DES INÉGALITÉS INCERTAINES PRÉSENCE DES INVISIBLES LE XIXE, UN SIÈCLE D’ACTUALITÉ ENQUÊTE AU CŒUR DES MOUVEMENTS PROTESTATAIRES HISTORIEN DES DOCTRINES MÉDIÉVALES UN AVENTURIER EN LINGUISTIQUE
ÇA BOUGE DANS NOS SYNAPSES ! COMPRENDRE LE 1 % QUI NE VA PAS… UN JEU D’ASSEMBLAGE POUR LE DÉVELOPPEMENT EMBRYONNAIRE MODÉLISER EN 3D LES MOLÉCULES DU VIVANT
30 31 32 33 34 35 36 37 38 39
raml2 sè 800www nr.cfrs.r//fchrerehc/erpxim/deiallesbronze.htm
SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE L’INGÉNIERIE (ST2I)
stnelaT «de blle édai » M SaPC RN eudorzn
50
MATHÉMATIQUES, PHYSIQUE, PLANÈTE ET UNIVERS (MPPU) CENTRE DE PHYSIQUE MOLÉCULAIRE OPTIQUE ET HERTZIENNE (CPMOH) CNRS / UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 TALENCE http://www.cpmoh.cnrs.fr/
YACINE AMAROUCHENE LA PHYSIQUE DES BACS À SABLE
« Renverser des seaux de sable sur une table, regarder des gouttes tomber, créer des tourbillons dans des solutions... »Quand Yacine Amarouchene, 33 ans, décrit les expérien qu’il mène au sein du Centre de ces physique moléculaire optique et hertzienne (CMPOH) de Bordeaux, on a vraiment l’impression qu’il s’amuse ! C’est sans doute un peu vrai, vu le plaisir qu’il prend à vous décrypter avec force métaphores ses travaux touchant de près ou de loin à la physique statistique hors d’équilibre. La physique ? Il est tombé dedans par hasard. Sur les bancs de son lycée d’Alger, il rêvait de voyage au long cours. Une fois son bac en poche, il a donc traversé la Méditerranée dans le but d’intégrer une école de marine marchande. Pour y avoir accès, il fallait justifi er d’un tronc commun scientifi que, il s’est donc inscrit en Deug de physique à Paris 7. Puis la physique fondamentale de la matière « mal condensée » l’a attrapé dans ses fi lets. Et il est resté à quai. Sans regrets… « La physique est une discipline tellement vivante !» Ce qui le fascine ? « Travailler sur des systèmes où il y a beaucoup de désordre, où il y a un maximum d’interactions entre la matière et le mouvement. » Les solutions de polymères par exemple. Dès son DEA au laboratoire de physique statistique de l’ENS et tout au long de sa thèse menée déjà au CPMOH de Bordeaux, il s’intéresse à leur écoulement. « C’est fascinant, le simple fait d’ajouter une quantité infi me de polymères dans un liquide modifi e de manière drastique son comportement ! » Il montre par exemple que la présence de ces molécules interfère sur les « transferts d’énergie à travers les échelles », réduisant par exemple l’énergie dissipée dans un écoulement turbulent. À l’aide d’une caméra ultra-rapide, Yacine décrypte également le phénomène de rupture d’une goutte, comme lorsqu’elle tombe de l’extrémité d’un robinet. « Dans ce cas les polymères en solution freinent le mouvement, augmentant jusqu’à 10 000 fois la viscosité de la goutte. Vue au ralenti, on a vraiment l’impression qu’en quelques millisecondes l’eau se transforme en miel ! » IL AIME « TRAVAILLER SUR DES SYSTÈMES OÙ IL Y A BEAUCOUP DE DÉSORDRE, D’INTERACTIONS ENTRE LA MATIÈRE ET LE MOUVEMENT. » Son autre terrain d’expérience favori ? Le sable ! Un matériau « si commun mais dont la modélisation du comportement collectif résiste encore aux théoriciens ». Actuellement, l’une des voies empruntées est d’ essayer d’étudier dans quelle mesure il existe des analogies entre le comportement des granulaires et celui des
fluides. Depuis son entrée au CNRS en 2003, il en a déjà repéré plusieurs. En 2006, il met en évidence la formation d’ondes de choc au passage d’un écoulement de sable sur un obstacle et mesure la vitesse du son dans ce matériau : moins d’1 m par seconde ! Plus récemment, il révèle la présence d’ondes dispersives qui se propagent tout le long des jets de sable en train de couler : la signature caractéristique d’une tension de surface. Cette force de cohésion entre les grains pourrait être due à l’apparition au cours de l’écoulement d’une différence de pression entre le centre et l’extérieur du jet. Ses envies d’évasion ? Aujourd’hui, il les comble avec son autre passion : les instruments à cordes. Il aime les pratiquer. Et les bricole même, afi n d’en sortir des sons nouveaux.
melbsadli.ethorznrcheechex/me/pri.wwwsrnc/rf.r/rfal Prèma20s   08 erbnoezd  uNCSRnts » Médaille dleTa« 
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text