SQUID à nanotube de carbone : jonction Josephson à boîte quantique, jonction-Ä, effet Kondo et détection magnétique d une molécule aimant, Carbon nanotube based nanoSQUIDs : quantum dot Josephson Pi-junction, Kondo effect, and magnetic detection of molecular nanomagnets
223 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

SQUID à nanotube de carbone : jonction Josephson à boîte quantique, jonction-Ä, effet Kondo et détection magnétique d'une molécule aimant, Carbon nanotube based nanoSQUIDs : quantum dot Josephson Pi-junction, Kondo effect, and magnetic detection of molecular nanomagnets

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
223 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Sous la direction de Wolfgang Wernsdorfer, Laëtitia Marty
Thèse soutenue le 17 février 2011: UNIVERSITE DE GRENOBLE, Grenoble
La manipulation de la matière au niveau nanométrique a ouvert depuis une quinzaine d'années de nouveaux champs fondamentaux et applicatifs pour les scientifiques et les industriels. Dans ce nouveau paradigme, la nanoélectronique quantique se propose de fonder une nouvelle électronique basée sur les phénomènes quantiques de la matière et plus particulièrement sur la nature quantique des électrons. Ce projet de thèse s'articule autour d'un système électronique quantique hybride supraconducteur/nanotube de carbone (CNT) dénommé nano-SQUID. Ce dispositif présente une boucle supraconductrice contenant deux jonctions CNT en parallèle. Il couple de façon unique les propriétés d'un interféromètre supraconducteur SQUID avec celles de jonctions Josephson à boîte quantique moléculaire. A travers des expériences de transport réalisées, à des températures de quelques dizaines de milli-Kelvins, dans un cryostat à dilution inversé, nous avons étudié les interactions électroniques entre une boîte quantique nanotube et des électrodes supraconductrices. Nous nous sommes particulièrement focalisés sur l'influence de l'état de spin du nanotube sur le courant supraconducteur, qui peut, dans certaines conditions, conduire à la réalisation d'un jonction-. Par un contrôle électrostatique des paramètres microscopiques du dispositif nous avons ainsi pu définir un diagramme de phase expérimental des transitions 0- d'une jonction Josephson à boîte quantique. La dernière partie de cette thèse a porté sur l'utilisation du nano-SQUID comme magnétomètre. En effet, en couplant un aimant moléculaire au CNT composant le SQUID, il a été montré théoriquement qu'il est possible de détecter le retournement d'aimantation d'un spin unique. Nous avons ainsi couplé au nano-SQUID l'aimant moléculaire Double Decker Holmium et réalisé les premières mesures de détections magnétiques aux résultats prometteurs.
-Squid
-Transport quantique
-Supraconductivité
-Aimants moléculaires
-Nanotubes de carbone
-effet Kondo
The manipulation of matter at the nano-scale has opened, since fifteen years, new fundamental and application avenues for science and industry. In this new paradigm, quantum nano-electronics propose to start a new electronics based on quantum effects of matter and more particularly on the quantum nature of electrons. This thesis project deals with an electronic hybrid superconductor/carbon nanotube (CNT) system called nano-SQUID. This device has a superconducting loop containing two CNT junctions in parallel. This unique system couples the properties of a superconducting interferometer (SQUID) with those of molecular quantum dot (QD) Josephson junctions (CNT junction). Through transport experiments performed in a reversed dilution cryostat at temperatures of several tens of milli-Kelvin, we studied the electronic interactions between a nanotube quantum dot and superconducting electrodes. We specifically focused on the influence of the magnetic state of the nanotube on the superconducting current flowing through. Depending on the QD spin state, the CNT Josephson junction can behave as a -junction. Finally a complete electrostatic control allowed us to define an experimental 0- phase diagram of a QD Josephson junction.
-Squid
-Carbon nanotube
-Superconductivity
-Molecular magnets
-Quantum transport
-Kondo effect
Source: http://www.theses.fr/2011GRENY013/document

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 70
Langue Français
Poids de l'ouvrage 47 Mo

Exrait


THÈSE
Pour obtenir le grade de
DOCTEUR DE L’UNIVERSITÉ DE GRENOBLE
Spécialité : Nano-Physique
Arrêté ministériel : 7 août 2006



Présentée par
Romain Maurand


Thèse dirigée par Wolfgang Wernsdorfer et
codirigée par Laëtitia Marty

préparée au sein de l ’Institut Néel
dans l'École Doctorale de Physique

SQUID à nanotube de carbone :
Jonction Josephson à boîte quantique,
Jonction-π, effet Kondo et
Détection magnétique d'aimants
moléculaires


Thèse soutenue publiquement le 17/02/2011
devant le jury composé de :
Mr, Hervé COURTOIS
Professeur, UJF/INéel-CNRS, Président
Mr, Philippe LAFARGE
Professeur, UPD/MPQ-CNRS, Rapporteur
Mr, Hugues POTHIER
Chercheur, IRAMIS-CEA, Rapporteur
Mr, Richard DEBLOCK
Chargé de recherche, LPS-CNRS, Examinateur
Mlle, Laëtitia MARTY
Chargée de recherche, INéel-CNRS, Co-directrice de thèse
Mr, Wolfgang WERNSDORFER
Directeur de recherche, INéel-CNRS, Directeur de thèse
tel-00593729, version 1 - 17 May 2011tel-00593729, version 1 - 17 May 2011A
tous
les
gr
ands
Zamp
anos
!
tel-00593729, version 1 - 17 May 2011
p
matin,
du
heure
2

toujours
et
Sionludi
satan�e
e
tt
merci
ce
toujours
victoire
la
de
danses
les
our
p
merci
Sionludi,
la
sur
tique
our
qui
scien
s�rieux
ton
et
rigueur
ta
our
p
Merci
.
SupraConducTUEURs
les
our
p
merci
e,
plui
de
jours
des
lors
o
Kango
en
lifts

les
matin
Mart
L
par
pr�s
plus
au
adr�
c
n
co-e
�t�
a
a�titia
jet
Ce
fond.
de
ski
en
ou
pied

tagne
mon
en
pro
iii
y
heure
2

colat
ho
c
ts
instan
les
our
p
merci
t
simplemen
dirais
e
J
phrase.
une
en
remercier
eux
p
ne
je
que
de
,
m'o
faut
o
or
R
:
t
n
a
s
di
en
bureau
il
mon
d�barquer
oir
v
te
de
surprise
la
eu
toujours
J'ai
.
dans
L
que
tes
tu
cas
les
tout
en
mais
ens�es,
p
les
dans
lire
de
oir
ouv
p
le
as
tu
si
su
jamais
n'ai
Je
.
discute
a�titia
l'on
c
escapades
c
A
:
anecdote
une
par
on
implicati
ton
r�sumerai
je
nir,
our
P
erdre.
p
me
sans
r
ance
v
d'a
ermis
p
t
haque
n
fois
ave
discute
je
que
ait
faudr
il
Tiens
:
disais
me
je
que
et
ail
v
tra
ce
t
endan
p
ague
v
le
dans
�t�
que
j'ai
Remerciemen
et
e
ipp
Phil
Professeur
le
th�se,
de
jury
ce
pr�sider
de
Lafarge
accept�
v
a
our
p
Courtois

Herv
Professeur
e
l
remercie
oir
v
Hugues
oir
a
our
p
k
c
blo
De
hard
Ric
que
ainsi
uscript,
man
ce
ort�
p
rap-
oir
v
a
r
u
o
p
othier
Je
P
accueilli.
Je
l
b
Greno

l
N�e
titut
l'Ins-
de
NanoSciences
t
e.
d�partemen
ail
v
a
tr
ce
d'eectuer
plaisir
le
eu
J'ai
ts
au
particip
remercie
v
a
m'y
de
t
d�partemen
du
directeur
et
l'Institut
de
directeur
t
men
eectiv
resp
ert
Cib
�l
Jo
et
taine
on
F
Alain
oir
donc
os
ainsi
les
ec
v
a
ysique
ph
la
de
vision
ta
appr�ci�
mains,
toujours
es.
tardiv
heures
des

o,
lab
du
coin
un
dans
J'ai
ec
que
v
prop

discussions
ces
our
p
aussi,
remercier
te
oudrais
v
je
Mais
hoses.
c
s
le
m'expliquer
our
p
pris
as
tu
que
temps
toi,
le

de
remercie
je
que
ernsdorfer,
W
olfgang
W
de
direction
la
sous
eectu�
�t�
a
th�se
de
ail
v
tra
Ce
.
Jury
e
c

ici
de
a
c
sique
y
ph
de
parler
de
plaisir
grand
un
toujours
fut
e
v
que
arce
P
ann�es.
trois
ces
t
endan
p
guid�
ir
o
m'a
tel-00593729, version 1 - 17 May 2011
Urdampilleta
idiots
e
t
aussi
p
our
m'a
mails
v
pr�t�
tes
colo
catrice
s
,
Matias
oir
dit
tes
ton
infaible
sur
N
anoQ
t
mais
surtout
golades,
p
les
b
onnes
tranc
hes
de
r
our
i
le
our
stern
um,
Romain
Vincen
t
p
our
mon
ces
enam
m�es
sur
le
cotunneling
ou
sur
discussions
Cleuziou
p
basque
ou
la
bie
p
our
ta
b
onne
h
u-
meur
p
erp
�tuelle
et
ton
attiranc
aide
e
our
se
fera
bi
en
cette
sortie
de
ski
la
de
En
suite
A
drien
Alain,
Marc
Ganzhorn,C�cile
Rando).
la
(on
iv
(concert
inoubli
able
d'A
CDC

Marseille),
Ma-
n
uel
"Ramanp
es",
Andrea
Candini
et
Clemens
Wink
De-
elmann
lacour,
F
er
p
our
m
'a
v
oir
ab
supp
p
endan
t
ton
stage.
Raoul
Piquerel
ort�
p
Carina
le
Raufast,
Stefan
B
ahr
,
Ngo
c-viet
Nguy
en,
Stefan
Thiele,
S�bastie
n
Liatard,
Zheng
Han
et
C�ci
surtout
p
p
la
salle
blanc
he
NanoF
ab,
je
dans
remercie
Thierry
F
ournie
r
,
Thierry
Crozes
donc
our
r�alis�e
c
p
our
ta
connaissance
innie
des
outil
�t�
s
L'in
t�gralit�
des
�c
han
till
ons
microsoft.
a
cette
Ha
adi,
tous
p
our
leur
grande
patience
y
a
ec
les
p
etits
th�sards
et
leur
v
Jean-Pierre
Kahled
satan�e
correction
automatique
en
trois
p
oin
ts
qui
d
i
v
erge,
Bruno
F
ernandez,
C
hristophe
k,
Lemonias,
skyro
Nicolas
c
h
p
our
ta
CainR
i
Ro
attitude
p
our
ces
longues
n
uits

et
ort�e
bureau,
d'un
obus
de
36
tir�
d'un
c
har
Leclerc
et
p
our
m'a
v
oir
supp
ort�
dans
partager
le
une
yle
ski
de
rando,
mais
aussi
p
our
en
c
soir�e
p
ei
n
ture
en
�coutan
ette
t
st
ham
bre
que
ce
soit

Carg�se
ou
La
Th
uile,
An
toine
Reserbat-Plan
tey
p
our
ton
c
gros
�tais
t�t
T
out
d'ab
ord
Vince
n
t
Mol�culaire.
Bouc
car
c'est

cause,
ou
pl
u
hiat
gr�ce
ort
je
r
a
is
remercie
r
tous
les
ransp
mem
de
l'�quip
e
Nanospin-
tronique
e
t
bres
T

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents