Annales maritimes et coloniales
488 pages
Français

Annales maritimes et coloniales

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

^^' t^ tr lil T,--r> r-r'"fW=W>)OLDAVIXFOUNDED BY SMITH 11 |arriÈt°s>\ith L,v=j B»ei*i/?rANNALESMARITIMESET COLONIALES.,'^ ANNALESMARITIMESETCOLONIALESouroyales, RcgIemensdes Lois et Ordonnances etRecueilObservations et NoticesDécisions ministcricHes, Mémoires,généralement de tout ce qui peut intéresserparticulières, etadmi-les Colonies, sous les rapports militaires,la Marine etconsulaires et commerciaux;nistratifs, Judiciaires, nautiques,AVEC l'approbationPUBLIÉET DES COLONIESDE s. EXC. LE MINISTRE DE LA MARINESOUS LES AUSPICES DE S. A. R. l'AMIRAL DE FRANCE.ETPar m. BAJOT,BUREAU DES LOIS AUSOUS-COMMISSATRE DE MARINE, CHEF DU MINISTERE;DE LA SOCIÉTÉ DES SCIENCES, BELLES-^LETTBES ET ARTS DE ROCHEFORT.^/6\, g—iSlc^. PARTIE.ANNÉE l/'PARIS,AL'IMPRIMERIE ROYALE.DE1 8 1 9.PRÉFACE.la préfacedernière, j'ai parlé dansL'annéeAnnales, desla i/*" partie de ces loisdesur la marine. J'aiûnciennes et modernestemps o\x il n'existait de légis-distingué leslation que pour le régime et la disciplinedestiné presque tou-intérieure du navirecommerce et rarement au com-jours aubat d'avec ceux où l'accroissement de ce,fait sentir aux nationsmême commerce aqui l'exerçaient , la nécessité de le sou-tenir par un système de défense qui lui fûtuniquement consacré, et d'avoir conséqucm-mtnt une marine purement militaire. Lesacquisitions faites au-delà des mers leetvj( )besoin de les protéger, sont venus, dans desplus rapprochéstemps encore , ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 39
Langue Français
Poids de l'ouvrage 22 Mo

Exrait

^^ ' t ^ t r lil T,--r> r-r'"fW=W> ) OLDAVIXFOUNDED BY SMITH 11 | arriÈt°s>\ith L,v=j B»ei *i/? r ANNALES MARITIMESET COLONIALES. , '^ ANNALES MARITIMESETCOLONIALES ou royales, RcgIemensdes Lois et Ordonnances etRecueil Observations et NoticesDécisions ministcricHes, Mémoires, généralement de tout ce qui peut intéresserparticulières, et admi-les Colonies, sous les rapports militaires,la Marine et consulaires et commerciaux;nistratifs, Judiciaires, nautiques, AVEC l'approbationPUBLIÉ ET DES COLONIESDE s. EXC. LE MINISTRE DE LA MARINE SOUS LES AUSPICES DE S. A. R. l'AMIRAL DE FRANCE.ET Par m. BAJOT, BUREAU DES LOIS AUSOUS-COMMISSATRE DE MARINE, CHEF DU MINISTERE; DE LA SOCIÉTÉ DES SCIENCES, BELLES-^LETTBES ET ARTS DE ROCHEFORT. ^/6\, g —iSlc^. PARTIE.ANNÉE l/' PARIS,A L'IMPRIMERIE ROYALE.DE 1 8 1 9. PRÉFACE. la préfacedernière, j'ai parlé dansL'année Annales, desla i/*" partie de ces loisde sur la marine. J'aiûnciennes et modernes temps o\x il n'existait de légis-distingué les lation que pour le régime et la discipline destiné presque tou-intérieure du navire commerce et rarement au com-jours au bat d'avec ceux où l'accroissement de ce, fait sentir aux nationsmême commerce a qui l'exerçaient , la nécessité de le sou- tenir par un système de défense qui lui fût uniquement consacré, et d'avoir conséqucm- mtnt une marine purement militaire. Les acquisitions faites au-delà des mers leet vj ( ) besoin de les protéger, sont venus, dans des plus rapprochéstemps encore , accroître la haute importance de cette portion de ia force publique, et il fallua pour elle une législation spéciale. Après avoir donné sur celle de marine royalela de France, dans la préface de i 8 i , des renseignemens qui8 ont mis le lecteur en état de s'instruire lui- même à fond sur cette matière. J'annonçais l'intention de me livrer, pour cette année, quelques recherches semblables sur lesà lois navales des différentes puissances de devais commencer par l'An-l'Europe; je gleterre. Quoique presque tous mes instans disponibles eussent été absorbés par le 2..^ partie, danstravail de la préface de la décou-laquelle je traite des voyages et des vertes anciennes et modernes dues à la navi- à rassem-gation j'étais néanmoins parvenu, bler assez documens, lorsqued nombreux