Audit de modernisation des achats publics. octobre 2006
2 pages
Français

Audit de modernisation des achats publics. octobre 2006

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

ANNEXE 2 – BONNES PRATIQUES DES MINISTÈRES Les travaux menés sur les dépenses d’achats de l’État se sont attachés à observer et analyser les pratiques des pays européens qui ont, comme nous, recherché des solutions pour optimiser leurs achats publics. Deux innovations ont déjà été mises en œuvre : l’agence centrale des achats (au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie) et l’économat des Armées (au ministère de la Défense). 1/ L’agence centrale des achats à Bercy : un objectif triennal de 150 millions d'euros d'économies La réflexion sur une rationalisation de l'organisation et de la pratique des achats à l'échelle de l'ensemble du ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie a été engagée au début de l'année 2003. Elle s'est fortement inspirée de l'étude des expériences étrangères menée principalement par l'Inspection générale des finances : mutualisation interdirectionnelle des achats au sein du Minéfi, au niveau national comme au niveau déconcentré, et création d’une instance de pilotage dès le début de l'année 2004 avec un objectif triennal de 150 millions d'euros d'économies. • Une organisation qui travaille au profit des directions et services du Minéfi « L’Agence centrale des achats » (ACA) travaille comme un prestataire de services au profit des directions et services qui composent le ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie et contribue à alléger leurs fonctions « support ». En lien avec les ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 51
Langue Français

Exrait

La modernisation des achats de l’État – 17 octobre 2006
21/28
ANNEXE 2 – BONNES PRATIQUES DES MINISTÈRES
Les travaux menés sur les dépenses d’achats de l’État se sont attachés à
observer et analyser les pratiques des pays européens qui ont, comme nous,
recherché des solutions pour optimiser leurs achats publics. Deux innovations
ont déjà été mises en oeuvre : l’agence centrale des achats (au ministère de
l’Economie, des Finances et de l’Industrie) et l’économat des Armées (au
ministère de la Défense).
1/ L’agence centrale des achats à Bercy : un objectif triennal
de 150 millions d'euros d'économies
La réflexion sur une rationalisation de l'organisation et de la pratique des achats
à l'échelle de l'ensemble du ministère de l'Économie, des Finances et de
l'Industrie a été engagée au début de l'année 2003. Elle s'est fortement inspirée
de l'étude des expériences étrangères menée principalement par l'Inspection
générale des finances : mutualisation interdirectionnelle des achats au sein du
Minéfi, au niveau national comme au niveau déconcentré, et création d’une
instance de pilotage dès le début de l'année 2004 avec un objectif triennal de
150 millions d'euros d'économies.
Une organisation qui travaille au profit des directions et services du
Minéfi
« L’Agence centrale des achats » (ACA) travaille comme un prestataire de
services au profit des directions et services qui composent le ministère de
l'Économie, des Finances et de l'Industrie et contribue à alléger leurs fonctions
« support ». En lien avec les directives du ministère, l’ACA standardise les
besoins et identifie les possibilités de mutualisation.
Des modes d’action diversifiés qui tirent les enseignements des
premières expériences de marchés
-
la simplification des procédures de remise en compétition
- l
’utilisation de la plate-forme électronique des marchés publics
– marchés-
publics.gouv.fr – qui simplifie les démarches des candidats aux appels d'offres
publics.
- l'actualisation permanente d'informations
sur les marchés en cours et en
préparation.
- la rédaction d’un guide de l'acheteur
qui rassemble l'ensemble des
informations nécessaires ainsi que les enseignements tirés des premières
expériences de marchés (enchères électroniques, standardisation et paniers
types, commande en ligne, etc.).
La modernisation des achats de l’État – 17 octobre 2006
22/28
2/ L’économat des Armées : une structure unique d’approvision-
nement des forces en métropole
La réforme de l'approvisionnement en vivres des armées en métropole,
engagée en 2003, vise à rationaliser ce dispositif par le recours à une structure
unique externe aux armées —l’économat des armées —, devant conduire à
une réduction des prix et à des économies de structure et de fonctionnement.
La centrale d’achat de la Défense est opérationnelle depuis mars
2006 sur un périmètre d’achats de 60 millions d’euros
Après deux années de préparation et une phase expérimentale conduite au
dernier trimestre 2005, cette réforme est effective depuis mars 2006. La prise
en compte des unités hors métropole est prévue début 2007.
L’économat, qui a obtenu la qualification de centrale d'achat au sens du code
des marchés publics, passe désormais la quasi-totalité des marchés de vivres
des armées (260 marchés pour un chiffre d’affaires prévisionnel pour 2006 de
60 M€). Afin de limiter les coûts de structure pour l’économat, la délivrance des
denrées a été externalisée auprès d’un prestataire logistique.
Une démarche e-achat en forte croissance
L’économat s’est doté d’un portail dématérialisé de passation de commandes et
a formé ses acheteurs.
La « place de marché service public Défense » regroupe deux portails Internet
qui couvrent la totalité des achats du ministère. Cette démarche de
modernisation vise à faciliter l'accès des entreprises, notamment des PME/PMI,
aux marchés publics du ministère de la défense, ainsi qu’à accroître le nombre
de fournisseurs du secteur de la défense, en particulier à l'échelle européenne.
Le bilan 2005 et les chiffres constatés au premier semestre 2006 témoignent
d’une forte croissance du nombre de consultations des offres mises en ligne
(+33% en 2005) et du nombre de plis déposés (+160%).
La « place de marché service public Défense » a été récompensée cette année
par un Trophée de la qualité dans la catégorie « services et informations à
distance ».
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents