Civilisation urbaine et théologie. L'école de Saint-Victor au XIIe siècle - article ; n°5 ; vol.29, pg 1253-1263

-

Documents
12 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Annales. Économies, Sociétés, Civilisations - Année 1974 - Volume 29 - Numéro 5 - Pages 1253-1263
11 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1974
Nombre de visites sur la page 27
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Marie-Dominique Chenu
Civilisation urbaine et théologie. L'école de Saint-Victor au XIIe
siècle
In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 29e année, N. 5, 1974. pp. 1253-1263.
Citer ce document / Cite this document :
Chenu Marie-Dominique. Civilisation urbaine et théologie. L'école de Saint-Victor au XIIe siècle. In: Annales. Économies,
Sociétés, Civilisations. 29e année, N. 5, 1974. pp. 1253-1263.
doi : 10.3406/ahess.1974.293551
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1974_num_29_5_293551Civilisation urbaine
et théologie
cole de Saint-Victor au xile siècle
plus cun Ce spirituelles leur est manière pas aujourdhui pensées les conditionnements et des plus que les évangéliques historiens sociaux et vertus les voire philosophes Auguste socio-économiques Comte observent énon cha des ait
déjà fortement le principe de cette cohérence des phénomènes de civilisation
qui hui suscite une recherche interdisciplinaire La réaction vive
contre tous les spiritualismes platonicien augustinien cartésien et autres
heureusement gagné les diverses disciplines religieuses qui couvrent les terres
humaines du langage élémentaire de la foi aux comportements mystiques
La théologie elle-même se plaît retrouver ainsi économie des événements
qui déterminent son objet et les glises en leur haute délibération considèrent
les mutations qui imposent elles sous le choc de la civilisation industrielle
et scientifique
Dans cette perspective historien de la théologie se voit amené une lecture
nouvelle des uvres déjà étudiées dans laquelle il ne se réfère pas seulement
aux contextes culturels et aux sources littéraires mais plus radicalement
observe la liaison congénitale entre les événements et les idéologies entre les
institutions et les spéculations Ainsi en va-t-il de la lecture des uvres théo-
En considérant dans son ensemble le développement effectif de esprit humain
on voit que les différentes sciences ont été dans le fait perfectionnées en même temps et
mutuellement on voit même que les progrès des sciences et ceux des arts ont dépendu
les uns des autres par innombrables influences réciproques et enfin que tous ont été
étroitement liés au développement général de la société humaine Ce vaste enchaînement
est tellement réel que souvent pour concevoir la génération effective une théorie scien-
tiûque esprit est conduit considérer le perfectionnement de quelque art qui avec
elle aucune liaison rationnelle ou même quelque progrès particulier dans organisation
sociale sans lequel cette découverte eût pu avoir lieu. On ne peut connaître la véritable
histoire de chaque science est-à-dire la formation réelle des découvertes dont elle se
compose en étudiant une manière générale et directe histoire de humanité
COMTE Cours de philosophie positive le on 1830 81)
Nous faisons allusion au Concile du Vatican dans sa constitution de glise Gau
dium et spes et pour les autres glises au Conseil cuménique de Genève en 1966 sur
Les chrétiens dans les révolutions techniques et sociales de notre temps
1253 ET CHAMP URBAIN SIE
logiques de la civilisation médiévale est un lieu commun observer la
conjonction de la théologie monastique et de la mentalité féodale Récemment
avec une parfaite discrétion Forest observait quelle intelligence de la philo
sophie Abélard nous pouvons tirer de son implantation dans le mouvement
de histoire et comment encontre de son adversaire saint Bernard dans
sa malédiction monastique de essor des villes esprit du maître parisien ne
se peut saisir que dans un milieu urbain Nous voudrions mener la même
observation dans le même cycle histoire pour les maîtres de cole de
Saint-Victor
Dans un article déjà ancien sur la connexion entre la vie économique du
xne siècle et la prolifération des institutions de chanoines réguliers Duby
nous donne bonne occasion une meilleure intelligence de ce haut lieu de vie
religieuse et de large culture alors en plein essor Dans la coulée de ses obser
vations nous voudrions porter jusque dans la lecture des textes et intelligence
des doctrines les perceptions vives il propose sur la genèse de ces institutions
la civilisation urbaine qui est le support des nouvelles fondations pénètre
jusque dans le tissu des réflexions des méthodes des aspirations des contem
plations qui furent le beau fruit intellectuel et spirituel de ces réformés disons
mieux de ces novateurs
Fondée par Guillaume de Champeaux ermitage de Saint-Victor 1108)
érigée bientôt en abbaye 1113) la demeure des chanoines réguliers était fixée
la lisière de Paris là où se trouvent hui la faculté des sciences et le
Jardin des Plantes) au moment où la vieille cité foyer scolaire et marché écono
mique prenait extension qui devait sous Philippe Auguste la constituer
institutionnellement en ville Malgré osmose permanente avec la traditionnelle
abbaye voisine de Sainte-Geneviève Od prieur de Saint-Victor allait en
devenir abbé en 1147) cette fondation originale du mouvement canonial en
plein renouveau ordo novus acquit rapidement dans sa novation un
lustre admirable sans doute cause de ses maîtres Hugues 1120-1141 et
Richard 1173) mais aussi par afflux amplifiait la montée démographique
des jeunes générations qui trouvaient là avec une haute sagesse contemplative
la satisfaction de leur goût pour les disciplines profanes observant la nature
des plantes la constitution de homme les propriétés des choses Nous avons
pas le moyen de délimiter la clientèle qui peuple abbaye mieux vaut sans
doute là comme ailleurs la pratique générale tandis que les fils de chevaliers
nantis de prébendes se présentent dans les chapitres anciens des cathédrales
les artisans et marchands du bourg neuf optent plus volontiers pour les collé
giales aspiration la vie commune et la pauvreté trouve un terrain plus
les propice préoccupations dans les milieux mercantiles plus libérés Ainsi de la économie multiplication foncière des plus communautés pénétrés par de
XII della 1962 DUBY FOREST Settimana pp 72-89 Les Arts di chanoines du Studio langage La réguliers et Mendola théologie et la lofo chez vie économique La belava vita commune Paris aux 1969 xi del xii6 pp clero siècles 361-362 nei sec dans XI-
De nombreuses communautés canoniales substituent alors la législation héritée
de lique époque et interpréter carolingienne plus littéralement une discipline la nouvelle règle de saint qui voulait Augustin retrouver où la tradition dénomination aposto de
ordo novus
Cf De vantiate DUBY mundi loc cit. P.L. 88 qui 176 donne 709 en exemple installation de la règle de saint
1254 M.-D CHENU VIE URBAINE ET TH OLOèlE
chanoines réguliers est-elle solidaire des changements qui ont alors affecté dans
la chrétienté médiévale le milieu économique et social passage de la stabilité
campagnarde la mobilité des fortunes marchandes la fébrilité des villes
la multiplication des relations humaines Ainsi la fondation au voisinage de la
ville et avec son école ouverte se présentait comme une nouveauté Abélard
est dans sa hargne contre Guillaume de Champeaux un bon témoin qui
dénonce cette situation en ville
Certes de ce contexte dans sa globalité comme dans ses incidences spéci
fiques point ne faut presser les determinismes comme le dit Duby il
importe de laisser aux aspirations proprement spirituelles leur autonomie et se
garder de donner aux infrastructures une importance et une fonction elles
ont pas eues Mais le climat chargé expériences humaines dans lequel se
développent et énoncent ces valeurs spirituelles entre dans leur composition
comme le corps entre dans la vie de esprit En tout cas elles contractent là
une dépendance complémentaire celle des sources littéraires où elles se sont
alimentées
Les disciplines de esprit
Comme il en va toujours en pareille conjoncture les engagements de la
civilisation en travail provoquent chez les hommes cultivés une révision des
catégories dans lesquelles alors se répartissaient les disciplines de esprit
Les plus perspicaces le per oivent au point entreprendre une refonte complète
des programmes et des méthodes Hugues de Saint-Victor compose alors son
admirable DidascaUon De studio legendi entendez des méthodes enseigne
ment) où sont articulés les savoirs de la culture profane et étude des critures
en foi chrétienne répartition dans laquelle les disciplines séculières ont belle et
bonne place non seulement en extension livres I-III) mais en traitement
autonome et organique ce qui tranche sur la littérature courante
alors avait prévalu entre plusieurs la formule platonicienne de
Boèce qui divisait les sciences en theorica practica logica voici que intro
duisent entre la practica et la logica non sans un décalage psychologique et
épistémologique les artes dits mechanicae par opposition aux artes liberales
dont le septénaire hérité des Romains est ainsi introduit dans la classification
de Boèce Cf DidascaUon III eh interprétation étymologique de cette
dénomination que rappelle Hugues mechanica id est adulterina quia circa
humana opera versatur II eh dit assez le discrédit de ces arts dans la
poursuite de la sagesse est tout le mépris de la philosophie antique pour
Augustin en 1191 Arles au seuil de la grande phase de prospérité urbaine et de liberté
communale Nous ne connaissons pas les conditions de la vie économique Saint-Victor
de Paris mais les communautés canoniales ont participé essor de économie échange
installées en ville ou au pourtour de la ville elles ont permis le transfert la concentration
vers agglomération de revenus ruraux très dispersés
AB LARD Historia calamitatum P.L. 178 col 118 propos une hésitation de
Guillaume ... Non multo post cum ille intelligeret omnes fere discretos de religione ejus
plurimum haesitare et de conversione ipsius vehementer susurrare quod videlicet de
civitate minime recessiset transtulit se et conventiculum fratrum cum scholis suis ad
villam quamdam ab urbe remotam ... Quo audito magister noster stat ad urbem
impudenter rediens scholas quas tune nabere poterai et conventiculum fratrum ad pris-
tinum reduxit monasterium
1255 ET CHAMP URBAIN SIE
le travail manuel travail esclave main-d uvre au service des hommes
libres Le servage féodal ne était pas purgé de cette mésestime dans sa
déûnition des uvres serviles 10
Voici ces mécaniques réhabilitées préposées la fabrica omnium rerum
Did. II eh 20) elles entrent dans équipement une humanité en poursuite
de son accomplissement et leurs initiateurs un Vitruve pour architecture un
Palladius pour agriculture prennent place dans la galerie des auteurs de la
culture de humanité les mythes antiques de Vulcain de Prométhee Osiris
de Cérès en présentent un suggestif symbole III eh Certes les hommes ont
toujours pratiqué ces artes les mécaniques et les libres ils chantaient avant de
connaître la musique ils observaient les saisons avant de connaître le cours des
astres ch il fin mais ils accèdent désormais une conscience réflexe et
critique quoique émanant de leur pratique usus) qui provoque le perfec
tionnement des arts et la possibilité de les définir disciplinae exordium
eh il fin)
Voici donc introduits dans la culture encyclopédique le tissage arme
ment ou plutôt tout équipement du travail en industrialisation et en fabri
cation la navigation opération majeure du commerce agriculture la chasse
vocable ancien qui recouvre hui tous les métiers de la production ali
mentaire la médecine le théâtre ou mieux tout genre de représentation et
de jeu Cette enumeration qui ne prétend aucunement être exhaustive ni
organique sera couramment re ue avec quelques variantes 11 Ce qui importe
est que ces arts composent la troisième partie de la philosophie
Sous cette description empirique jusque dans analyse des multiples opé
rations elle comporte il apparaît que sont recensées les diverses activités
qui entretiennent et fomentent la vie économico-sociale des groupes humains
Cette prise de conscience porte évidemment sur une société dont les fonctions
sont démultipliées au-delà de économie de simple subsistance de la paysanne
rie féodale Effet normal de urbanisation et de la division du travail elle
implique avec de nouveaux types de relations humaines Nous sommes âge
des corps de métiers déjà en voie institutionalisation Si sommaires soient-
elles ces descriptions prennent corps et sens sur cet arrière-fond du progrès
économique sensationnel du xne siècle et de évolution des urs il provo
que Saint-Victor était certes sensibilisé compris par la clientèle de ses
vocations Sans doute même est-il pas incongru évoquer en sous- uvre
extraordinaire progrès des techniques par lesquelles homme commen ait
mettre la main sur les forces de la nature On sait que des mécaniques vont
bientôt accéder la gestion des affaires déclassant les antiques chevaliers dont
mention est pas faite dans le personnel du Didascalion Non plus ailleurs que
id natura est expeditos formam mechanicae et mutuatur exercitatos appellantur Sicut ânimos aliae id requirunt septem est adulterinae liberales quia subtiliter quia appellatae de de opère rerum sunt artificis causis vel quia agunt disputant liberos quod
yel quia liberi tantum antiquitus id est nobiles in eis studere consueverant plebei vero et
gnobilium filii in mechanicis propter peritiam operandi Did. II eh 20 Sur quoi Hugues
fait cette réflexion bienveillante In quo magna priscorum apparet diligentia qui nihil
mtentatum 10 Cf M.-D linquere CHENU voluerunt Arts sed mécaniques omnia sub et certis uvres regulis serviles et praeceptis dans Revue stringere des sciences
et philosophiques elimme 11 GoDEFROY la theatrica et théologiques DE Le SAINT-VICTOR nombre 29 sept 1940 dans est pp conservé son 313-315 Microcosmus par analogie ch avec 57 les dégage sept arts la fabricatura libéraux
1256 M.-D CHENU VIE URBAINE ET TH OLOGIE
des servi dont le nom disparaît aussi peu peu des actes publics artifex est la
dénomination constante de ces hommes nouveaux Nous sommes bien loin en
avant de la description moralisante des états du monde que propose encore
ce moment même dans sa vulgarisation populaire VElucidarium 12
es metiers
Si de ces classifications épistémologiques nous passons en sous- uvre aux
métiers elles supposent nous voyons donc se constituer une société nou
velle dont les services différenciés constituent la trame Sans doute pourrions-
nous mettre en tête les marchands produits et artisans une économie de
surproduction et de mouvement histoire de cette promotion été faite dans
les divers espaces et les divers temps ici il suffit en envisager impact comme
le test de évolution en cours en mesurer les nouvelles structures observer
de leur rôle estimation humaine voire chrétienne Hugues dans son Didas-
calion II ch 23) consacre un bref paragraphe propos de la navi
gation pointe extrême du négoce est un éloge de belle venue Haec
secreta mundi pénétrât litera invisa adit deserta rrida lustrat et cum bar
baris nationibus et linguis incognitis commercia humanitatis exercet Hujus
studium gentes conciliât bella sedat pacem firmat et privata bona ad commu-
nem usùm omnium immutai Beau programme pour la CNUCED de 1972
La thèse est reprise la lettre par Richard le mystique Richard qui lui
aussi voit dans le commerce maritime industrie la plus efficace industria
vendendi et emendi On mesure le retournement des positions sociales et
morales on se rappelle la malédiction qui pesait sur les commer ants
jusque dans les textes juridiques toujours en circulation Mercatores sunt
damnandi ils revendent plus cher ce ils ont acheté bas prix ce sont des
voleurs La classe seigneuriale oisive les méprisait Voici reconnus le bienfait
et donc le profit de leurs opérations
Les paysans Hugues ne consacre là aussi un très bref paragraphe
agriculture alors que les métiers de alimentation venatio font objet une
longue analyse de leurs bienfaits Toujours dans la tradition chrétienne le pay
san été estimé comme le producteur le plus nécessaire mais il était pas le
maître de son travail ni dans Antiquité ni âge féodal Avec essor de
agriculture dont les Cisterciens vont devenir les artisans et les animateurs
avec la formation des communes rurales avec le développement des marchés élargissement de horizon villageois sa condition change selon des
complexes et des variantes ailleurs considérables 13
Sans doute ne faut-il pas voir dans enumeration des multiples opérations des
métiers alimentaires II 25 le résultat une enquête sociologique peut-être
même reprend-elle quelque texte en circulation mais il est clair que le voca
bulaire prend portée par une référence organisation des corps de métiers
rapidement puissants dans les villes nouvelles
Plus notable est la place donnée aux architectes et avec eux tous les
métiers qui sont les sous-traitants de leurs entreprises en fabrication en cons-
12 Elucidarium qu 52-66 éd Lefèvre 1954 pp 152-154
13 Cf FossiER Naissance des classes paysannes dans Histoire sociale de Oc
cident médiéval Paris 1970 pp 238-245
1257 ET CHAMP URBAIN 130 SIE
truction en charpenterie en outillage en orneméntatîon âàns une solidarité
esthétique qui va naître la fin du siècle cf Villard de Honnecourt antique
encyclopédie des sept arts est ici totalement débordée et tel ou tel se demande
pourquoi architecture fut ainsi traitée part Ce ne sont pas ailleurs les
bâtisseurs de cathédrales qui sont envisagés par nos théologiens mais bien tous
ceux dont le métier procure aux hommes habitat avec toutes ses dépendances
et par là est ouverte la perspective sur urbanisation en cours Ce est pas par
un rapprochement insolite que anti-urbain Rupert de Deutz dénon ait en Caïn
ancêtre de perdition et produit typique du monde que fuient les moines
comme jadis les patriarches qui vivaient dans le désert On sait quelles impré
cations jettera sur la ville saint Bernard il prêchera aux étudiants de
Paris Voici que urbanisation en cours après sept siècles assoupissement en
régime féodal est heureux effet du progrès technique de enrichissement de
économie de la concentration sociale du reclassement des métiers un
artisanat diversifié et organisé bientôt détenteur du pouvoir bref de la trans
formation de la société et de la libération des hommes air de la ville rend
libre dira bientôt un slogan et la civitas sera donnée comme le heu commu
nautaire de la liberté Bientôt aussi ce sera le lieu du réveil évangélique avec
Pierre Valdo 1170 et Fran ois Assise tous deux nés de la bourgeoisie
marchande est déjà le terrain de Saint-Victor En tout cas elle procure la
surface humaine des fermentations sociales et culturelles dans lesquelles se
multiplient les fondations des chanoines réguliers sous une formule renou
velée 14
Nous ne pouvons citer de texte contemporain plus significatif que celui
Honorius Autun qui récapitule point notre perspective précisément sous
image de villes en construction 15 On parvient dans cette patrie est le
savoir par les arts libéraux qui sont autant de villes-étapes La première
ville est la grammaire la deuxième la rhétorique et ainsi de suite les sept
arts libéraux Mais la huitième est la physique où Hippocrate enseigne aux
pèlerins les vertus et la nature des herbes des arbres des minéraux des ani
maux La neuvième est la mécanique où les pèlerins apprennent le travail
des métaux du bois du marbre la peinture la sculpture et tous les arts
manuels est là que Nemrod éleva sa tour et Salomon construisit le Temple
est là que Noè fabriqua arche enseigna art de la fortification et le travail
des divers textiles La onzième est économique est la porte de la patrie
de homme On règle les états et les dignités on distingue les fonctions et
les ordres On apprend aux hommes qui se hâtent vers leur patrie comment
rejoindre selon ordre de leurs mérites la hiérarchie des anges 16
Nous voici bien loin de la structure tripartite que définissait encore un
14 En 1125 quarante chapitres ou monastères avaient adopté la réforme victorine
15 Comme le situe excellemment LE GOFF dans Les intellectuels au moyen âge Paris
57 16 Cf 4> aussi pour le décrire texte intégration qualifié de JEAN de homo DE SALISBURY faber dans humanisme la génération du suivante temps Poly-
crattcus VI ch 20 sous le titre Qui sunt pedes reipublicae et de cura eis impendenda
... In bis officiis quidem agricolarum ratio vertitur qui terrae semper adhaerent sive
pedum in gantur varus sationalibus consistunt numerositate multae species sive ... in transcendât Haec lanificii consitivis tot sunt artesque sive ... in Tam republica pascuis mechanicae variae sive figurae non quae in octipedes floreis sunt in Ugno ut agitentur nullus cancros ferro unquam His sed aere etiam centipedes metallisque officiorum aggre-
scriptor smgulas species eorum specialia praecepta dederit
1258 M.-D CHENU VIE URBAINE ET TH OLOGIE
siècle auparavant dalbéron de Laon vers 1020 en interprétation tradition
nelle de la société féodale la maison de Dieu est répartie en trois ordres
oratores bellatores laboratores répartition fonctionnelle religieuse militaire
économique le mot labor laboratores appelle explication mais dalbéron lui
fait couvrir ensemble de la paysannerie et identine laboratores serfs dont
la sociologie est grosse une théologie Ce schéma tripartite est décidément
dissous avec idéologie sociale et religieuse il véhiculait17
encore On chez notera Hugues) la substitution des catégories progressive de conditie qui se puis fait de au status cours condition du siècle socio- pas
économique celle ordo elle seule cette mutation de vocables est signi
ficative de toute évolution décrite 18
La raison
La diversité et articulation la condition de ces états ont donc leur
raison être et leur densité humaine dans les artes selon leur diversité et leur
articulation Ars copieuse et mobile catégorie traditionnelle 19 qui depuis
Varrom et Martianus Capella couvrait tout le champ de la culture littéraire et
scientifique elle embrasse désormais explicitement le domaine la fois indi
viduel et social du travail par quoi accomplit la solidarité physique et
spirituelle de homme et de la nature jusque dans le sous-sol quotidien de
existence terrestre est tout équilibre de cette existence et non plus seule
ment du savoir qui est humanisé en contenu en qualité en conscience
intrusion des mécaniques dans organisation de la theorica practica
logica aboutit intégration des arts et métiers dans la philosophia dans la
sagesse Révélation subconsciente abord mais qui se manifeste bientôt par
des curiosités où les emprises physiques du travail débouchent dans la vie de
esprit pour équilibrer sagement les griseries dialectiques et les intériorités
illusoires est que la nature de homme ne peut elle seule définir homme
dans son existence et dans sa conduite cette nature est engagée dans des états
que composent les arts homme est artifex est le mot-clef des trois premiers
livres du Didascalion
Artifex cette propriété entre dans la nature de homme car est par elle
que abord il se différencie des animaux son désavantage au départ pour son
accomplissement au terme Née sine causa factum est quod cum singula ani-
mantium naturae suae arma secùm nata habeant solus homo inermis nascitur
et nudus Oportuit enim ut illis quae sibi providere nesciunt natura consuleret
nomini autem ex hoc etiam major experiendi occasio praestaretur cum illa quae
ceteris naturaliter data sunt propria ratione sibi inveniret ch Aussi
bien ces artes sont dans la ratio Multo enim nunc magis enitet ratio hominis
haec eadem inveniendo quam habendo claruisset ibid. Les mécaniques
17 On ne manquera pas de se reporter la double monographie de DAVID Les
laboratores au renouveau économique des éé siècles dans Etudes du droit
privé offertes Petot 1959 pp 107-120 et Les laboratores du renouveau économique
du siècle la fin du xi ve siècle dans Revue historique du droit fran ais et étranger
I959 PP 174-194 295-325 pour intelligence tant des contextes de cette formule que du
processus de développement du mouvement urbain
18 Cf op cit. DAVID ni et LE GOFF 325
19 Hugues en donne plusieurs définitions qui ne se recouvrent pas II ch
1259 ET CHAMP URBAIN SIE
sont un savoir elles comportent une disciplina equidem ratione illa quae
nunc excellentissima in studiis hominum vides reperta sunt eadem pingen-
di texendi sculpendi fundendi infinita genera exorta sunt ut jam cum natura
ipsum miremur artif cem ibid. Ces artes relèvent en vérité de la philosophia
non certes dans leur fonctionnement matériel mais dans leur signification dans
leur ratio Aussi bien les uvres de cet artifex elles ne soient pas la
nature imitent la nature elles expriment par la raison fabricatrice les formes
par lesquelles existe la nature Vides jam qua ratione cogimur philosophiam in
omnes aetus hominum diffundere ut jam necesse sit tot esse philosophiae partes
quot sunt rerum diversitates ad quas ipsum pertinere constiterit ch
Sans doute la gestion opératoire administratie est pas philosophique
mais bien la valeur et la raison de cette culture Sic omnium studiorum ratio
ad philosophiam spectat Administratio non omnis philosophica est et ideo
philosophia aliquo modo ad omnes res pertinere dicitur II eh i)
la génération suivante Godefroy de Saint-Victor fondera sur cette haute
philosophie un renouveau de antique représentation de homme micro
cosme dans le grand cosmos fondement un humanisme eminente qualité 20
Ainsi au moment où les serfs conquièrent leur liberté où les manants
circulent dans les villes nouvelles où le travail méprisé des seigneurs devient
un titre de noblesse et un accès au pouvoir où la culture privilège aristocra
tique des moines et des nobles ouvre aux métiers où la société se transforme
par intégration des rapports de production comment ne pas lire en filigrane
dans les textes apparemment abstraits du Didascalion la prise de conscience de
cette évolution Comment ne pas situer dans la croissance de la ville de Paris
ce monastère un nouveau style ouvert sur le monde inverse de antique
abbaye Sainte-Geneviève décidément déphasée comme il apparaîtra bientôt
avec son abbé Etienne de Tournai) 1176 irrité contre les formes et les urs
de la société nouvelle
Hugues fait ailleurs la théologie de cette sociologie Prenant son compte
la thèse de Gilbert de la Porree son contemporain des écoles chartraines il
définit cet artifex par une référence opus Creatoris en même temps
opus naturae référence divine qui confère artisan terrestre sa dimension
religieuse en même temps que sa référence la nature lui garantit sa vérité
terrestre Sunt etenim tria opera id est opus Dei opus naturae opus artificis
imitantis tur Opus Dei est quod non erat creare unde ulud In principio
creavi Deus caelum et terram opus naturae quod latuit ad actum producere
unde illud Producat terra herbam virentem opus artif cis est disgregata
conjunge vel conjuncta segregare unde illud Consuerunt sibi perizomata
... In his tribus operibus convenienter opus humanum quod natura non est
sed imitatur tur mechanicum id est adulterinum nominatur quemad-
modum et clavis subintroducta mechanica dicitur Qualiter autem opus artif cis
imitetur Grand thème tur chartrain longum est élaboré et onerosum partir prosequi une réflexion per singula occasionnelle ch 9) de
Chalcidius commentant le Timée orchestrée par Guillaume de Conches 21 est
et tanquam DELHAYE ol hujusmodiquae 21 20 32 rb GILBERT GODEFROY ab avec auctore De une DE artificialibus dicuntur DE LA étude quaedam POR SAINT-VICTOR théologique esse quaeritur Note tamenejus opéra super hominis Micvocosmus Lille utrum Johannewt opéra 1951 non Deo ... Dei Alia ms texte vol facta Omnia Londres quae sunt établi quidem hominis sicut et Lambeth présenté caseus ministerio Deo Palace facta sotulares par facit sunt 360 Ph
1260 M.-D CHENU VIE URBAINE ET TH OLOGIE
une vision nouvelle de homme où encontre de augustinisme la causalité
suprême de Dieu confère consistance et autonomie aux uvres de homme
selon la loi même de la création Saint-Victor est décidément sorti de la théologie
monastique et est entré dans le monde Certes cette philosophie du
monde Guillaume de Conches ne rejette pas le contemptus mundi et continue
jusque dans un vocabulaire pesant de considérer le monde comme un lieu exil
III eh 19 mais entreprise humaine accède la conscience de sa dignité
dans la perspective même de la patrie céleste
Le maître uvre de cette opération et de cette est la ratio
Par elle est acquise par et dans homme intelligence de univers Pour la
première fois du moins explicitement est manifestée homogénéité du progrès
de la nature et de la raison Qui comprend la nature grandit et accomplit dans
la raison dignité suprême de homme là où travers toutes disciplines siège
la sagesse Rhilosophia II ch Malheur qui ne tend pas vers cette sagesse
et les étudiants de Saint-Victor se perdent parfois en route peu sont sages
III ch mais malheur aussi qui néglige les artes hors desquels atrophie
et la recherche et la découverte de Dieu lui-même 22
De cette raison comme de tous les savoirs diverses lois imposent en
méthode et en vérité Deux entre elles sont révélatrices dans leur connexion
même du dynamisme un et complexe de la raison il faut tenir la fois la
stricte cohérence de ces artes et la propriété irréductible de leur objet particulier
quidem ita sibi cohaerent et alternis vicissim rationibus indigent ut si
vel una defuerit ceterae philosophum faceré non possunt Unde mihi errare
videntur qui non attendentes talem in artibus cohaerentiam quasdam sibi ex
ipsis eligunt et ceteris intactis in his se posse fieri perfectos putant III
eh Puis au chapitre suivant sous le titre Unicuique arti quod suum est
tribuendum esse un long développement qui aboutit ce principe Id in
unaquaque arte quaeras quod ad earn specialiter pertinere constiterit Deinde
cum legens artes et quid uniuscujusque sit proprium agno veris disputando et
conferendo tune démùm rationes singul rùm invicem conferre licebit et ex
alterna consideratione vicissim quae minus prius intellexeras investigare
III eh 5)
Omnia di videbis postea nihil esse super uum Coartata scientza jucunda
non est Exigeante magnanimité de la raison Ce principe de haute intelligence
est énoncé au terme une confession célèbre de Hugues sur sa vie personnelle
VI eh Citons-la toute entière elle soit bien connue elle donne au
programme épistémologique et méthodologique du Didascalion son émouvante
vérité
Ego tibi affirmare audeo nihil me unquam quod ad eruditionem pertineret
contempsisse sed multa saepe didicisse quae alus joco aut deliramento similia
hominum dicuntur Unus ergo omnium auctor Deus diversae tamen operandi rationes
et auctoritatis et ministerii quorum alterum homo dicitur auctor alterum vero Deus
GUILLAUME DE CONCHES Glossa in Timaeum 28 éd Parent 147 Sciendum est
enim quod omne opus vel est opus creatoris vel est opus naturae vel artificis imitantis
tur ... Opus artificis est hominis quod propter indigentiam operatur ut vesti
menta contra frigus domùm contra intemperiem aeris sed in omnibus quae agit tur
imitatur. Cf M.-D CHENU La théologie au XIIe siècle Paris 1957 PP 45-46
22 Par les tables du vocabulaire du Didascalion dans édition de Buttimer Was
hington 1939 on peut se rendre compte que les termes natura naturalis une part ratio
et scientia) autre part sont incessament employés
1261