Comment accroître sa confiance

Comment accroître sa confiance

-

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Comment accroître sa confiance La confiance est la pierre angulaire de l'excellence. Dans tout sport, particulièrement le golf, la confiance en soi est la clé du succès. Un athlète qui n'est pas confiant est indécis, sous- motivé, anxieux, et ne fixe pas son attention sur les stimuli essentiels à la performance. Ce genre de golfeur a souvent de la difficulté à rester dans le présent, n'est pas concentré sur son coup, ne fait pas confiance en son élan et passe son temps à analyser son jeu. Par conséquent, ses muscles sont tendus, et son swing devient hésitant et saccadé. Son attention est fixée sur ce qu'il ne faut pas faire au lieu de ce qu'il faut faire. Cette peur de l'échec crée de l'indécision et du doute dans son esprit tandis que son cerveau se remplit de pensées techniques tel que la vitesse avec laquelle il doit amorcer son swing, comment tourner les hanches, la position de ses épaules, etc. Il ne joue pas avec ses yeux, c'est-à-dire être concentré sur sa cible et croire que le club qu'il tient dans ses mains va expédier la balle à cet endroit. C'est facile d'être confiant lorsqu'on joue bien, mais le défi est de demeurer confiant quand les choses vont moins bien. C'est contre cette difficulté que tout golfeur lutte continuellement. La vérité, c'est que la confiance n'est pas quelque chose de divin qui nous tombe du ciel. Elle peut s'acquérir. Mais pour ce faire, il faut un ferme engagement. Comment peut-on développer une confiance ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 61
Langue Français
Signaler un problème

Comment accroître sa confiance
La confiance est la pierre angulaire de l'excellence. Dans tout sport, particulièrement le golf, la
confiance en soi est la clé du succès. Un athlète qui n'est pas confiant est indécis, sous- motivé,
anxieux, et ne fixe pas son attention sur les stimuli essentiels à la performance. Ce genre de golfeur
a souvent de la difficulté à rester dans le présent, n'est pas concentré sur son coup, ne fait pas
confiance en son élan et passe son temps à analyser son jeu. Par conséquent, ses muscles sont tendus,
et son swing devient hésitant et saccadé. Son attention est fixée sur ce qu'il ne faut pas faire au lieu
de ce qu'il faut faire. Cette peur de l'échec crée de l'indécision et du doute dans son esprit tandis
que son cerveau se remplit de pensées techniques tel que la vitesse avec laquelle il doit amorcer son
swing, comment tourner les hanches, la position de ses épaules, etc. Il ne joue pas avec ses yeux,
c'est-à-dire être concentré sur sa cible et croire que le club qu'il tient dans ses mains va expédier la
balle à cet endroit.

C'est facile d'être confiant lorsqu'on joue bien, mais le défi est de demeurer confiant quand les
choses vont moins bien. C'est contre cette difficulté que tout golfeur lutte continuellement. La
vérité, c'est que la confiance n'est pas quelque chose de divin qui nous tombe du ciel. Elle peut
s'acquérir. Mais pour ce faire, il faut un ferme engagement.

Comment peut-on développer une confiance inébranlable alors ? La réponse n'est pas simple, et la
solution n'est pas facile. Le plus confiant des golfeurs va perdre confiance en ses moyens de temps à
autre, mais il est important de minimiser la fréquence et la durée de ces moments de doute.

1. Tout d'abord, un golfeur doit se souvenir de ses bons coups et oublier les mauvais. Combien de fois
vous êtes-vous présenté devant votre balle avec le spectre d'un coup raté hantant votre cerveau ?
Tout ce que vous voulez, c'est de ne pas répéter la même erreur. Ceci est une attitude négative, et
ce genre d'attitude ne peut que vous faire mal. Il serait beaucoup plus bénéfique si vous rejouez les
souvenirs de vos meilleurs coups dans votre tête. Essayez de voir le coup, d'entendre les sons, de
sentir le contact de la balle avec le plus de vie possible. Utilisez un bon souvenir pour chaque genre de
coup, que ce soit réel ou non. Vous pouvez même vous servir d'un succès qui n'est pas relié au golf.
Vous devez sûrement exceller dans quelque chose qui n'a rien à voir avec le golf, tel qu'un autre
sport, le travail, l'école, ou même la cuisine. Puisez dans ces souvenirs. Rappelez- vous de votre
compétence. En faisant ceci, vous programmez votre cerveau à penser positivement et, du même
coup, insuffler de la confiance dans votre jeu.

2. Deuxièmement, entraînez-vous bien, autant mentalement que physiquement. Un entraînement
efficace doit avoir un but, une raison. Cela ne veut pas dire aller au practice et frapper balle après
balle. Vous êtes là pour vous entraîner à jouer au golf, pas pour faire de l'exercice physique. Un bon
entraînement doit recréer les circonstances sur le terrain, où chaque coup est important. Vous serez
confiant si vous savez que vous vous êtes bien entraîné. Une fois sur le parcours de golf, vous pourrez
alors faire confiance à ce que vous avez pratiqué, et votre swing sera absout de doute.

3. Troisièmement, développez une bonne routine qui vous permettra d'être bien disposé à frapper
chaque coup, tant au niveau physique que mental. Une bonne routine sert à bloquer les distractions et
le doute, vous permet de fixer votre attention sur les stimuli importants, et assure un coup décisif.
4. Quatrièmement, n'oubliez pas que vous êtes humain, ce qui veut dire que vous allez commettre des
erreurs. Le perfectionnisme n'amène que colère et frustration. L'échec fait partie intégrante du
chemin qui mène vers le succès. Le plus important est d'apprendre de ses erreurs. Tout échec est
une marche menant au succès.

5. Finalement, la réalité vous appartient. Vous la créez à votre gré car elle est subjective. Ce que je
veux dire par cela, c'est que votre interprétation de la réalité est beaucoup plus importante que la
réalité elle-même. Certains diront que c'est une forme de supercherie, mais quelle est l'alternative ?
Si vous ne pouvez croire en vos habilités, que croyez-vous alors ? Est-ce qu'en étant "réaliste",
c'est-à-dire douter de vos habilités et vous abaisser, vous seriez en mesure de jouer mieux ? Si vous
adoptez une bonne attitude, vous réaliserez bien vite que ce n'était pas une supercherie. En somme,
vous devez toujours interpréter les événements afin de maximiser votre confiance.

Bien penser, c'est cela. C'est se souvenir de ses bons coups et d'oublier les moins bons. C'est de bien
s'entraîner et faire confiance à son exécution. C'est de bâtir un répertoire de succès et de s'en
servir devant l'adversité. C'est de créer une bonne routine et s'y engager totalement. C'est de se
servir de chaque échec comme un tremplin vers le succès.