Contribution à la sociologie de la confession et autres formes institutionnalisées d aveu - article ; n°1 ; vol.62, pg 54-68
17 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Contribution à la sociologie de la confession et autres formes institutionnalisées d'aveu - article ; n°1 ; vol.62, pg 54-68

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
17 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Actes de la recherche en sciences sociales - Année 1986 - Volume 62 - Numéro 1 - Pages 54-68
Zür Soziologie der Beichte Der Zivilisationsprozeß ist als Geschichte der Formen und Funktionen menschlicher Selbstthematisierung aufzufassen. Seit dem 12. Jhd. ist ein Wandel der Bekenntnisinstitution Beichte erkennbar : Schuld wird zunehmend intentionalisiert und subjektiviert. In der so eingeleiteten generellen Umstellung sozialer Kontrolle von Fremdkontrolle auf Selbstkontrolle bilden und steigern sich Subjektivität und Individualität als Effekte und Bedingungen sozialer Kontrolle. Die reformatorische Institutionalisierung von Bekenntnissen im Bezugsrahmen der Biographie totalisiert, systematisiert und verzeitlicht Selbstkontrolle und Selbstbewußtsein. Die Methodik dieser Selbstreferenz (Tagebuch, Roman) konstituiert den Rahmen möglicher Selbsterfahrung. Parallele Entwicklungen finden im Gefolge der Gegenreformation im katholischen Raum statt (General-beichte). In der konstanten Form geheimer Selbstenthullung entfalten sich in der modernen Gesellschaft neue Funktionen und Formen der Selbstthematisierung. Der Schwerpunkt verlagert sich vom Selbstbekenntnis auf die Selbstfindung.
A Contribution to the Sociology of Confession. The process of civilization can be seen as the history of the forms and functions of self-thematization. The 12th century saw a change in the forms of the confession required in the sacrament of penitence. The sense of guilt became more internalized and subjective and self-scrutiny became more intense. The Calvinists linked confession to complete biography, so that the whole of life became the instrument of the certainty of salvation ; self-scrutiny and self-consciousness were systematized by being constituted as totalities existing in time. Parallel developments occured in countries dominated by the Counter-Reformation, particularly in France : the simple enumeration of sins gave way to general confession. Confession as self-revelation and as the examination of the whole of life thus becomes one of the most fundamental techniques through which modem subjectivity is constituted.
Contribution à la sociologie de la confession et autres formes institutionnalisées d'aveu. Le processus de civilisation peut être conçu comme l'histoire des formes et des fonctions de l'auto- thématisation. Dès le 12ème siècle se marque un changement dans les formes de la confession requises dans l'institution du sacrement de la pénitence. On assiste à une intériorisation et à une subjectivation de la culpabilité en même temps qu'au développement et à l'intensification de l'autocontrôlé. Le rattachement par les Calvinistes de la confession à la biographie toute entière, en sorte que c'est l'ensemble de la vie qui devient l'instrument de la certitude du salut, systématise l'autocontrôlé et l'autoconscience en les constituant comme totalités inscrites dans la durée. Des développements parallèles se produisent dans les pays où règne la Contre-réforme, en particulier en France : c'est la confession générale qui prend la relève de la simple énumération des péchés. La confession comme autodévoilement et comme examen de l'ensemble de la vie devient ainsi l'une des techniques les plus fondamentales par lesquelles se constitue la subjectivité moderne.
15 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1986
Nombre de lectures 18
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Extrait

Monsieur Alois Hahn
Contribution à la sociologie de la confession et autres formes institutionnalisées d'aveu In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 62-63, juin 1986. pp. 54-68.
Citer ce document / Cite this document : Hahn Alois. Contribution à la sociologie de la confession et autres formes institutionnalisées d'aveu. In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 62-63, juin 1986. pp. 54-68. doi : 10.3406/arss.1986.2316 p://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_19 _ _ _ _ htt 86 num 62 1 2316
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents