8 pages
Français

Croissance du chômage et développement des théories économiques - article ; n°2 ; vol.3, pg 277-283

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Espace, populations, sociétés - Année 1985 - Volume 3 - Numéro 2 - Pages 277-283
Le réexamen des théories néo-classiques et keynésienne a, pour l'essentiel, débouché sur des analyses du chômage en termes de « Job Search » ou de « Chômage Classique et Keynésien ». Mais dans l'un et l'autre cas, la capacité de ces analyses à rendre compte de la croissance et de la persistance du chômage dans l'ensemble des nations développées apparaît médiocre. Les tentatives de synthèse de ces analyses ne tiennent pas compte de ce que, du point de vue macro-économique, le salaire est en même temps coût et revenu. L'interprétation en termes d'accumulation intensive est à bien des égards inquiétante en ce qu'elle laisse penser que même la sortie de crise pourrait ne pas s'accompagner d'une vague de créations d'emplois. Si le chômage est ainsi appelé à durer, le schéma de rationnement de l'emploi prend une grande importance. Dans sa configuration actuelle, la « société duale » est fortement tributaire des flux de l'économie officielle et non pas des ressources de l'économie informelle (travail noir, productions domestiques,...) comme on l'affirme souvent.
Unemployment growth and progress in economic theory.
Progress in neo-classic and keynesian theory has led to unemployment analysis as «Job Search» or «Classic and Keynesian unemployment». But the ability of those analyses to understand unemployment growth and continuance in the whole developed world is moderate. Attempts to synthesise classic and keynesian unemployment in an unique process do not take into consideration that, from a macro-economic point of view, wages are both a cost and an income. Explaining unemployment as a result of a process of intensive accumulation leads to very disturbing conclusions: even the end of the crisis will not lead to founding more jobs. So, if unemployment will persist, job rationing scheme matters a good deal. As now, «dual society» is mainly dependant upon official economy and not upon black or informal economy, as often quoted.
7 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1985
Nombre de lectures 73
Langue Français
François Stankiewicz
Croissance du chômage et développement des théories
économiques
In: Espace, populations, sociétés, 1985-2. Chômage, non-emploi, sous-emploi. pp. 277-283.
Résumé
Le réexamen des théories néo-classiques et keynésienne a, pour l'essentiel, débouché sur des analyses du chômage en termes
de « Job Search » ou de « Chômage Classique et Keynésien ». Mais dans l'un et l'autre cas, la capacité de ces analyses à
rendre compte de la croissance et de la persistance du chômage dans l'ensemble des nations développées apparaît médiocre.
Les tentatives de synthèse de ces analyses ne tiennent pas compte de ce que, du point de vue macro-économique, le salaire est
en même temps coût et revenu. L'interprétation en termes d'accumulation intensive est à bien des égards inquiétante en ce
qu'elle laisse penser que même la sortie de crise pourrait ne pas s'accompagner d'une vague de créations d'emplois. Si le
chômage est ainsi appelé à durer, le schéma de rationnement de l'emploi prend une grande importance. Dans sa configuration
actuelle, la « société duale » est fortement tributaire des flux de l'économie officielle et non pas des ressources de l'économie
informelle (travail noir, productions domestiques,...) comme on l'affirme souvent.
Abstract
Unemployment growth and progress in economic theory.
Progress in neo-classic and keynesian theory has led to unemployment analysis as «Job Search» or «Classic and Keynesian
unemployment». But the ability of those analyses to understand unemployment growth and continuance in the whole developed
w
o
r
l
d
i
s
m
o
d
e
r
a
t
e
.
A
t
t
e
m
p
t
s
t
o
s
y
n
t
h
e
s
i
s
e
c
l
a
s
s
i
c
a
n
d
k
e
y
n
e
s
i
a
n
u
n
e
m
p
l
o
y
m
e
n
t
i
n
a
n
u
n
i
q
u
e
p
r
o
c
e
s
s
d
o
n
o
t
t
a
k
e
i
n
t
o
consideration that, from a macro-economic point of view, wages are both a cost and an income. Explaining unemployment as a
result of a process of intensive accumulation leads to very disturbing conclusions: even the end of the crisis will not lead to
founding more jobs. So, if unemployment will persist, job rationing scheme matters a good deal. As now, «dual society» is mainly
dependant upon official economy and not upon black or informal economy, as often quoted.
Citer ce document / Cite this document :
Stankiewicz François. Croissance du chômage et développement des théories économiques. In: Espace, populations, sociétés,
1985-2. Chômage, non-emploi, sous-emploi. pp. 277-283.
doi : 10.3406/espos.1985.1041
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/espos_0755-7809_1985_num_3_2_1041