ETUDE CECURITY
18 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

ETUDE CECURITY

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
18 pages
Français

Description

OLMIXOLMIX a connu deux exercices, clos au 30 juin 2008 et au 30 juin 2009, très difficiles.Cette note a pour but de présenter les difficultés auxquelles OLMIX a dû faire face, lesévènements majeurs survenus depuis mi-2007 et les mesures prises afin de redresser lasituation. Nous allons également faire le point sur la Recherche et Développementconcernant les applications de l’Amadéïte.Nous présenterons les perspectives de croissance du Groupe et ses axes dedéveloppement, en particulier sa gamme de produits Eco-concept.A noter : OLMIX finalise ses mesures de restructuration et est en négociation avecplusieurs de ses partenaires financiers, commerciaux et industriels. Ces élémentspourront être très significatifs pour le développement de la Société mais ne sont pourle moment pas arrêtés et ils n’ont donc pas été rendus publiques par la Société.7 décembre 2009 - OLMIX - 1/18CASSAGNEGOIRANDAssociésSOMMAIRE1. RAPPEL : PRESENTATION DE LA SOCIETE ...........................................................................31.1. Historique ...........................................................................................................................31. 2. Organigramme et activités des filiales .................................................................................51.3. Les deux divisions de la Société .........................................................................................6La division Sels Inorganiques ..................... ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 48
Langue Français

Exrait

OLMIX
OLMIX a connu deux exercices, clos au 30 juin 2008 et au 30 juin 2009, très difficiles.
Cette note a pour but de présenter les difficultés auxquelles OLMIX a dû faire face, les
évènements majeurs survenus depuis mi-2007 et les mesures prises afin de redresser la
situation. Nous allons également faire le point sur la Recherche et Développement
concernant les applications de l’Amadéïte.
Nous présenterons les perspectives de croissance du Groupe et ses axes de
développement, en particulier sa gamme de produits Eco-concept.
A noter : OLMIX finalise ses mesures de restructuration et est en négociation avec
plusieurs de ses partenaires financiers, commerciaux et industriels. Ces éléments
pourront être très significatifs pour le développement de la Société mais ne sont pour
le moment pas arrêtés et ils n’ont donc pas été rendus publiques par la Société.
7 décembre 2009 - OLMIX - 1/18CASSAGNEGOIRAND
Associés
SOMMAIRE
1. RAPPEL : PRESENTATION DE LA SOCIETE ...........................................................................3
1.1. Historique ...........................................................................................................................3
1. 2. Organigramme et activités des filiales .................................................................................5
1.3. Les deux divisions de la Société .........................................................................................6
La division Sels Inorganiques ......................................................................................................6
La division Eco-Concept ..............................................................................................................7
2. LA RESTRUCTURATION D’OLMIX ........................................................................................8
2. 1. Les difficultés rencontrées par OLMIX ................................................................................8
Origines des difficultés ................................................................................................................8
Le retard de la R&D concernant les nanotechnologies .................................................................8
2.2. Les mesures de restructuration ........................................................................................ 10
Ralentissement de la production de sulfate de cuivre ................................................................ 10
Rationalisation des effectifs ....................................................................................................... 10
Cession de la société Phytolmix ................................................................................................ 11
Mise en place d’une nouvelle stratégie de R&D ......................................................................... 11
3. LES RESULTATS ANNUELS ...............................................................................................12
3. 1. Bilans au 30 juin 2008 et au 30 juin 2009.......................................................................... 12
3.2. Comptes de résultat annuel au 30 juin 2008 et 30 juin 2009 ............................................. 13
Chiffre d’affaires ........................................................................................................................ 13
Résultat d’exploitation ............................................................................................................... 14
Résultat net............................................................................................................................... 14
4. PERSPECTIVES ...............................................................................................................15
4.1. Développement de la gamme Eco-concept ....................................................................... 15
4.2. Comptes prévisionnels ..................................................................................................... 16
Chiffre d’affaires 16
Rentabilité ................................................................................................................................. 17
Besoin en Fonds de Roulement ................................................................................................ 18
L’endettement ........................................................................................................................... 18
7 décembre 2009 - OLMIX - 2/18CASSAGNEGOIRAND
Associés
1. RAPPEL : PRESENTATION DE LA SOCIETE
1.1. Historique
OLMIX, créée en 1995 par Hervé Balusson (ancien cadre du Groupe ROULLIER), a
débuté son activité en approvisionnant le secteur européen de la nutrition animale en sulfate
de cuivre (additif destiné aux prémix). OLMIX développe ensuite rapidement le MISTRAL qui
est un produit d’hygiène destiné aux éleveurs de bovins, porcs et volailles.
La base des produits d’OLMIX est l’argile dont la structure modifiée par des extraits
d’algues fait apparaître des propriétés telle que l’absorption de mycotoxines et d’autres
bactéries. Les mycotoxines sont des substances produites par une grande variété de
moisissures se développant sur des aliments bruts (céréales, fruits…) ou transformés et qui
affectent la santé des animaux d’élevage qui les consomment.
En 1998, un département export est mis en place et en 2002 OLMIX crée un
département de Recherche et Développement. OLMIX met au point une gamme complète
destinée à la nutrition et à l’hygiène animales (Eco-concept) permettant d'améliorer la qualité
de la nutrition animale. En effet, les algues intégrées à l'argile lors du processus de
fabrication des produits a pour effet d’augmenter le taux d'écartement des feuillets d’argile et
de capter ainsi les mycotoxines de toutes tailles.
Dès 2004, les investissements consentis pour la R&D permettent la mise au point de
l’Amadéïte, nanoparticule d’argile protégée par un brevet mondial portant sur le mélange de
toute argile avec toute algue. L'innovation réside dans l'utilisation d'algues qui, intégrées à
l'argile lors du processus de fabrication, augmentent le taux d'écartement des feuillets de
cette dernière, qui capte ainsi les mycotoxines de toutes tailles, se posant comme l'un des
produits les plus performants du marché. Une part importante du budget de R&D est
consacrée à l’homologation des nouveaux produits dans bon nombre de pays.
Le savoir-faire technologique d’OLMIX réside dans sa capacité à modifier la structure de
l’argile en l’intercalant ou en l’exfoliant. Dans ce deuxième état, et même si pour le moment
la Société n’a toujours pas commercialisé son produit auprès d’industriels, l’Amadéïte devrait
finir par trouver des débouchés dans des industries comme celles de la céramique ou de la
plasturgie.
Toujours est-il que la gamme de produits d’ores et déjà commercialisés par OLMIX
destinée à l'élevage se présente en véritable alternative naturelle aux traitements à base
d'antibiotiques et aux facteurs de croissance couramment utilisés. Elle s'inscrit dans un
mouvement de fond mondial de développement durable, poussé par la demande des
consommateurs et appuyé par de nouvelles réglementations, notamment européennes.
7 décembre 2009 - OLMIX - 3/18CASSAGNEGOIRAND
Associés
Suite à sa première cotation sur le Marché Libre en mars 2005, OLMIX rachète son
principal concurrent sur le marché des oligoéléments - le groupe Ursus. Tout en poursuivant
l’intégration du groupe Ursus, la Société acquiert un concurrent néerlandais, Melspring,
spécialisé dans les additifs à base de sulfate de fer pour la fertilisation et pour le traitement
des eaux. Désormais, OLMIX est présente dans 80 pays.
En 2006, OLMIX construit un site pilote pour l’industrialisation de la production de
l’Amadéïte. Le processus de fabrication est breveté. En juillet 2007, OLMIX lève 14 M € afin
de pouvoir poursuivre ses efforts d’investissement :
er 0,67 M € ont été consacrés à la R&D entre le 1 juillet 2007 et le 30 juin 2008,
OLMIX SA a financé le démarrage de l’usine de Russie pour un montant
d’environ 1,47 M € ;
en 2007/2008, les montants investis dans Phytolmix s’élèvent à 1,21 M € ;
les investissements matériels ont été de 1,2 M €.
En outre 5 M € ont été consacrés au remboursement partiel (échéances les plus
lointaines) de la dette contractée pour le financement de l’acquisition de Melspring.
Le solde a contribué au financement de l’exploitation.
Au premier semestre de 2007, OLMIX reprend le laboratoire La Phyto, connu dans le
monde des professionnels de la beauté pour ses produits naturels à base d’argile.
En 2008, la Société connaît des difficultés suite notamment à des retards dans les
débouchés des travaux de R&D qu’elle a menés, à l’investissement dans La Phyto qui
se traduit par la génération d’une perte non supportable, à l’exigence des banquiers
en terme de remboursement de la dette
L’année 2009 est marquée par plusieurs mesures de restructuration :
le départ du Directeur Général (fin 2008) ;
la renégociation de l’échéancier de la dette et le gel de certains remboursements
jusqu’à fin 2010 ;
le recentrage sur les métiers de base, accompagné d’une réduction des effectifs,
d’une réorganisation de la R&D et d’un contrôle drastique du budget de
fonctionnement ;
la vente du foyer de pertes constitué par La Phyto ;
l’amortissement d’une partie de son outil industriel surdimensionné par la
signature d’un accord de façonnage avec un producteur d’engrais naturels.
7 décembre 2009 - OLMIX - 4/18CASSAGNEGOIRAND
Associés
1.2. Organigramme et activités des filiales
OLMIX SA
100% 100% 100% 100% 100% 100%
Olmix Olmix Melspring Olmix
AL&CO FACO
Iberica China France BV
100% 100%
Jemolno
Melspring Melspring
BV GMBH
100% 100%
Melspring Détail
Romania Chemie
Olmix SA produit et distribue la gamme de produits « Eco-concept » et est la société
consolidante du Groupe.
Melspring France produit du sulfate de fer et distribue d’autres additifs (sépiolite,
cuivre, manganèse, zinc …).
Faco produit du sulfate de fer à destination de l’industrie du ciment et distribue des
fertilisants chimiques. SCI Jemolno porte l’immobilier du site de Brains exploité par Faco.
AL & Co distribue en Russie la gamme de produits Eco-concept ainsi que du sulfate du
cuivre (négoce).
Olmix Iberica distribue la gamme de produits Eco-concept en Espagne, au Portugal
ainsi qu’en Amérique Latine.
Melspring BV distribue du sulfate de fer (produit par sa société sœur Melspring GMBH),
du sulfate de cuivre, des produits de traitement des eaux et d’entretien de piscine ainsi que
des fertilisants chimiques ou naturels. Melspring GMBH produit du sulfate de fer pour le
compte de Melspring BV.
Melspring Romania importe, transforme et distribue du sulfate de fer en provenance
d’Ukraine et à destination des marchés du ciment, du traitement des eaux usées et de
l’alimentation animale sur la zone géographique des Balkans (Roumanie, Bulgarie, Turquie,
Grèce, Ukraine…). Elle distribue également la gamme de produits Eco-concept produits par
OLMIX SA sur cette même zone.
Detailchemie distribue des produits d’entretien de piscine ainsi que divers produits
chimiques. Elle s’approvisionne à hauteur de 70% auprès de Melspring BV.
7 décembre 2009 - OLMIX - 5/18CASSAGNEGOIRAND
Associés
1.3. Les deux divisions de la Société
La division Sels Inorganiques
L’activité de la division Sels Inorganiques consiste en la production de sels métalliques
destinés, soit à la nutrition animale sous forme d’oligoéléments, soit à l’industrie : ciment,
traitements des eaux, fertilisation.
Ces sels sont des éléments chimiques minéraux nécessaires en quantité infime à la vie
des organismes animaux ou végétaux. Ils interviennent dans la nutrition animale en tant que
compléments alimentaires ou additifs au même titre que les vitamines, le magnésium ou le
calcium.
La production de sels inorganiques d’OLMIX porte sur deux produits distincts : le sulfate
de cuivre et le sulfate de fer.
Le sulfate de cuivre est le marché historique d’OLMIX. Ce produit, composé à
25 % de cuivre, est destiné aux grands acteurs de la nutrition animale qui
l’incorporent dans leurs préparations.
OLMIX fait preuve d’un réel savoir-faire dans le sourcing et la préparation du sulfate de
cuivre : celui-ci est conditionné en sacs pour arriver jusqu’à l’unité de production d’OLMIX
puis la matière est criblée, fluidisée avec de la silice et un enrobage est appliqué afin que la
particule soit assimilable par les animaux. Le tout est ensuite expédié aux fabricants
d’aliments de nutrition animale.
Le sulfate de fer a des utilisations plus variées : nutrition animale, ciment,
traitement des eaux.
Le sulfate de fer est incorporé dans les ciments et ce afin de neutraliser le Chrome VI
(allergène et cancérigène pour l’homme) comme l’impose la législation européenne depuis
2005.
A travers sa filiale Melspring, OLMIX propose des produits avec du sulfate de fer pour le
traitement des eaux usées et potables ainsi que des produits d’entretien des piscines.
La production de sulfate de fer et de sulfate de cuivre est réalisée en Russie à
l’usine de Saint Petersbourg, en Allemagne à l’usine de Nordenham, en Roumanie
ainsi qu’en France. Actuellement, les capacités de production d’OLMIX ne sont pas
pleinement exploitées : la capacité annuelle utilisée est supérieure à 60 000 Tonnes
hors Nordenham) sur une capacité en 2/8 d’environ 130 000 tonnes (hors Nordenham -
30 000 tonnes).
7 décembre 2009 - OLMIX - 6/18CASSAGNEGOIRAND
Associés
La division Eco-Concept
Cette division propose des produits naturels, alternative aux antibiotiques et aux produits
chimiques utilisés dans la nutrition et l’hygiène animales. Ces produits intègrent les atouts de
l’argile. Les produits Eco-Concept s’articulent autour de trois principales gammes :
La gamme Eco Sanitizer est centrée sur des produits d’hygiène naturels pour
les animaux et les bâtiments d’élevage.
Le produit M MISTRAL est un mélange d'huiles essentielles, d'argiles et d'autres
composants, sous forme de poudre destinée à prévenir la plupart des infections
bactériennes chez les animaux d'élevage. En tant qu’agent d’hygiénisation des locaux, le
MISTRAL permet de limiter le potentiel de développement de la plupart des agents infectieux
de type bactérien. Il a donc un effet indirect sur la sécurité alimentaire en limitant le
développement des maladies.
Le M Poux permet d’éviter la prolifération des poux rouges dans les élevages de volaille.
Le M Aqua améliore la qualité de l’eau en prévenant les problèmes de croissance dus à
la présence d’ammoniaque ou de toxines. Ce produit est destiné à l’aquaculture.
La gamme Eco Biotic est destinée à garantir une alimentation animale saine et
équilibrée et à lutter contre les mycotoxines qui se développent sur les céréales
pendant leur stockage. De l’argile exfoliée à base d’algues est intégrée en tant
qu’additif dans les aliments ce qui permet l’absorption des mycotoxines et des
métaux lourds.
Les produits MtX et Mtx+ préviennent et traitent les mycotoxicoses alimentaires liées à
la présence de mycotoxines dans les aliments pour animaux.
Le M Feed stabilise la flore digestive durant les phases critiques de croissance.
Le M Soup est un pré-mélange incorporé dans les aliments liquides afin d'en améliorer
la fluidité et l'homogénéité.
La gamme Eco Vital est constituée de produits fertilisants dont certains
incorporent l’Amadéïte. Le produit phare est le Marathon.
La plupart de ces produits incorpore l’Amadéïte.
Aujourd’hui, la gamme Eco-concept est produite en France, sur le site de Brehan.
La capacité de production annuelle peut monter jusqu’à 41 000 T en 2/8, à ce jour
l’utilisation de cette capacité s’élève à un peu moins de 10 000 T. Cette gamme est
constituée des produits les plus prometteurs d’OLMIX qui sont appelés à fortement se
développer au cours des prochaines années.
7 décembre 2009 - OLMIX - 7/18CASSAGNEGOIRAND
Associés
2. LA RESTRUCTURATION D’OLMIX
2.1. Les difficultés rencontrées par OLMIX
Origines des difficultés
En octobre 2006, OLMIX a contracté un emprunt de 10 M € destiné à financer 100 % de
l’acquisition de la société Smart Chemistry (société mère de Melspring). En outre, la Société
a eu recours à des emprunts à court terme afin de financer son exploitation. Les dettes
financières du Groupe sont ainsi passées de 6,95 M € au 30 juin 2006 à 23,81 M € au 30 juin
2007.
Suite à l’augmentation de capital de juillet 2007, OLMIX a dû procéder à un
remboursement par anticipation d’un montant de 5 M € sur les 10 M € empruntés.
La perte du Groupe OLMIX au 30 juin 2008, d’un montant de 6,26 M €, a conduit la
Société à engager un processus de discussions avec ses banques dans le but d’aménager
les échéanciers de remboursement de ses emprunts. Les accords ainsi obtenus ont permis à
OLMIX de geler le remboursement de sa dette senior jusqu’à la fin de 2010 et de transformer
ses dettes à court terme en dettes à moyen terme.
Le rééchelonnement définitif de la dette et son échéancier seront arrêtés courant 2010.
Le retard de la R&D concernant les nanotechnologies
En 2004, dans le cadre du programme de recherche européen EUREKA, OLMIX a
proposé le thème « Développement d’une nouvelle alternative en alimentation et hygiène
animales à base d’argiles, de diatomites et d’algues » visant à modifier la structure de l’argile
en écartant les feuillets au moyen de polymères d’origine algale pour des applications en
nutrition animale. La Société a développé un nouveau matériau pour lequel a été déposé un
brevet sur la réalisation de nanomatériaux à base d’argile et d’extraits naturels d’algues.
Les nanomatériaux permettent de conférer à certains matériaux des propriétés
nouvelles. OLMIX se concentre sur l'argile et ses propriétés pour les nanocomposites.
L'argile, en abondance naturelle, a une structure en forme de feuillets dont l'épaisseur est de
l'ordre du nanomètre. Le polymère à base d'algues, molécule formée par l'union de plusieurs
molécules identiques, est incorporé dans l'argile entraînant l'écartement des feuillets jusqu'à
l'exfoliation complète. Les particules obtenues à base d'argile présentent les caractéristiques
du minéral : des propriétés structurales de résistance à l'usure, de barrière, notamment vis-à-
vis de l'eau et des gaz pour certains types d'emballage, des propriétés de réduction de
l'inflammabilité et de diminution de la sensibilité à la fusion.
Très tôt, OLMIX a intégré ces nanomatériaux dans ses produits de nutrition animale. Par
la suite, elle a mené des travaux de recherche afin de proposer des applications notamment
aux secteurs de la cosmétique (à travers la société Phytolmix), de la plasturgie et de la
céramique.
7 décembre 2009 - OLMIX - 8/18CASSAGNEGOIRAND
Associés
Les investissements réalisés dans l’Amadéïte n’ont pas aboutis aussi rapidement que
prévu mais ces investissements ont permis d’obtenir les résultats suivants :
en cosmétique, le produit Emultime incorpore l’Amadéïte qui permet une
émulsion à froid (et donc un gain énergétique) et permet de réaliser des produits
cosmétiques avec des textures originales.
en céramique, l’intérêt de l’Amadéïte sur les masses céramiques a été
démontrée : elle a un rôle cohésif (solidité), la couleur est peu dégradée, la
cinétique de séchage est inchangée, les propriétés finales ne sont pas
dégradées et la température de fabrication est réduite.
Même si la R&D sur l’Amadéïte n’a pas encore eu à ce jour de débouchés
commerciaux, ses propriétés ont été démontrées et ses applications industrielles sont
en cours de développement.
7 décembre 2009 - OLMIX - 9/18CASSAGNEGOIRAND
Associés
2.2. Les mesures de restructuration
Ralentissement de la production de sulfate de cuivre
Suite aux très fortes variations de cours de cette matière première, la production de
sulfate de cuivre en Russie (l’usine est à St Petersbourg) a été arrêtée en octobre 2008.
Le graphique ci-dessous récapitule l’évolution du prix du cuivre depuis décembre 2006.
Figure 1 : Evolution du prix du cuivre sur le London Metal Exchange
Rationalisation des effectifs
L’ensemble de ces mesures a été accompagné d’un plan de rationalisation des effectifs
(essentiellement en R&D). L’effectif moyen du Groupe est passé de 247 personnes en juin
2008 à 160 personnes en juin 2009.
A noter également, le départ du directeur général délégué, Monsieur Philippe Le Ray,
qui était en désaccord avec les nouvelles orientations stratégiques du Groupe.
La masse salariale du Groupe est ainsi passée de 9,44 M € sur l’exercice 2007/2008 à
8,21 M € en 2008/2009.
7 décembre 2009 - OLMIX - 10/18