Etude Polygone version definitive 10 09 2010

Etude Polygone version definitive 10 09 2010

-

Documents
20 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Le 27 août 2010 Cotation directe sur Alternext « La meilleure façon de prédire l’avenir est de l’inventer » Prix de souscription : 6,5 € Objectif : 7,8 € Secteur d’activité : Marketing services Exercice au 31/12 - En K€ 2009 2010e 2011e 2012e Chiffre d'affaires (K€) 12 762 31 017 44 603 47 693 EBE (K€) 1 173 2 748 4 058 4 642 Résultat d'exploitation (K€) 818 2 327 3 613 4 197 Résultat net avant survaleur (K€) 452 1 553 2 307 2 798 Endettement net (K€) 2 873 4 629 1 913 -713 Capitaux Propres (K€) 1 752 6 857 9 016 11 664 BNPA avant survaleur (en €)* 0,26 0,65 0,97 1,17 Marge d'exploitation (en %) 6,4% 7,5% 8,1% 8,8% Marge nette (en %) 3,5% 5,0% 5,2% 5,9% ROCE 17,7% 20,3% 33,1% 38,3% ROE 17,3% 20,5% 23,9% 22,7% *PE (x) - 10,0 6,7 5,5 *VE / MB (x) - 1,3 0,9 0,7 *VE / EBIT (x) - 8,6 4,8 3,5 * Sur la base d’un prix de 6,5 € par action • Polygone est une agence de communication, qui allie publicité, communication digitale, communication externe et interne, communication santé, shopper marketing et design, innovation marketing et formation. Répartis sur 4 sites, avec plus de 130 collaborateurs pour qui la communication, le résultat sur investissement et les stratégies créatives intelligentes sont le quotidien. • Le groupe se distingue d’une concurrence classique par son approche client. Polygone développe une approche transversale qui consiste à regrouper des experts dans des domaines différents mais ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 57
Langue Français
Signaler un problème
  Le 27 août 2010      Cotation directe sur Alternext  « La meilleure façon de prédire l’avenir est de l’inventer »  Prix de souscription : 6,5 €   Objectif : 7,8 €  Secteur d’activité : Marketing services    Exercice au 31/12 - En K€ 2009 2010e 2011e 2012e Chiffre d'affaires (K€) 12 762 31 017 44 603 47 693 EBE (K€) 1 173 2 748 4 058 4 642 Résultat d'exploitation (K€) 818 2 327 3 613 4 197 Résultat net avant survaleur (K€) 452 1 553 2 307 2 798 Endettement net (K€) 2 873 4 629 1 913 -713 Capitaux Propres (K€) 1 752 6 857 9 016 11 664 BNPA avant survaleur (en €)* 0,26 0,65 0,97 1,17 Marge d'exploitation (en %) 6,4% 7,5% 8,1% 8,8% Marge nette (en %) 3,5% 5,0% 5,2% 5,9% ROCE 17,7% 20,3% 33,1% 38,3% ROE 17,3% 20,5% 23,9% 22,7% PE (x) *  - 10,0 6,7 5,5 VE / MB (x) *  - 1,3 0,9 0,7 VE / EBIT (x) *     - 8,6 4,8 3,5 * Sur la base d’un prix de 6,5 € par action   Pol one est une a ence de communication, ui allie ublicité, communication di itale, communication externe et interne, communication santé, sho er marketin et desi n, innovation marketin et formation. Ré artis sur 4 sites, avec lus de 130 collaborateurs our ui la communication, le résultat sur investissement et les straté ies créatives intelligentes sont le quotidien.  Le rou e se distin ue d’une concurrence classi ue ar son a roche client. Pol one dévelo e une a roche transversale ui consiste à re rou er des ex erts dans des domaines différents mais com lémentaires afin d’encourager les investissements multi-secteurs et au final fidéliser les clients.  En 4 ans d’existence Pol one détient un ortefeuille clientèle de ualité. Ce dernier lui rocure une récurrence de ses revenus sachant que plus de 100 clients sont actifs, dont 41% sont sous contrat en 2009. Le rou e entend assoir sa straté ie en renforçant son offre sur le média Internet, artant du rinci e ue dans tout   acte de marketin et de communication il doit avoir une com osante di itale. Cette straté ie devrait ermettre de faire évoluer son mix service vers des métiers à plus forte valeur ajoutée.    Le rou e a démontré de uis son ori ine sa ca acité à inté rer avec succès des fonds de commerce et à mettre en œuvre des s ner ies commerciales. La straté ie consiste à dévelo er la croissance externe afin de soutenir la croissance or ani ue. Le rou e a dé à identifié lusieurs cibles dont 1 sera ac uise en 2010. Il s’a it de Hello Agency qui réalise un chiffre d’affaires annuel de 16M€.  Ainsi, le chiffre d’affaires 2010 devrait bondir à 31M€ contre seulement 12.7M€ en 2009 soit une croissance de 143%. A structure com arable et hors new business, la ro ression est estimée à 42.66%, reflétant ainsi le dynamisme de la société. Nous n’avons pas retenu d’autre opération de croissance externe au-delà.  La cotation de Pol one sur Alternext s'inscrit dans le cadre de sa straté ie à lon terme et a our ob ectif de ermettre à la société de continuer d'accélérer sa croissance sur les marchés euro éens. Ainsi, en fonction des o ortunités, la société ourra accélérer le dévelo ement de ses métiers et financer des ac uisitions straté i ues, artici ant à la consolidation du secteur. Par ailleurs, Pol one a besoin en ermanence de soutenir sa notoriété afin d'assurer sa crédibilité et sa reconnaissance vis-à-vis de ses clients, artenaires et ros ects. Cette inscri tion devrait à ce titre, favoriser cette notoriété. Analyste : Isabelle BLAIZE (01 53 70 50 49) isabelleblaize@ArkeonFinance.fr 
     
 2
 Modalités de l’augmentation de capital   Modalités de l’introduction  Nombre d’actions composant le capital social : Avant introduction : 1 770 000 Après introduction : 2 385 384   Nombre d’actions proposé au marché par augmentation de capital : 615 384   Prix : 6.5 € par action  Opération : Augmentation de capital de 4 M€
 Géographie de capital avant opération  Actionnaires Nbre d'actions M. Thierry GOOR 519 745 M. Pascal LAMBERT 387 745 PLV Consultants 300 000 SRIB 176 000 Promovider 168 000 M. Cédric CAUDERLIER 47 000 M. Sébastien VANWELDE 47 000 4Med 30 000 Pop Com Sprl 18 300 Serge Tailler 12 200 Olivier DE PURY 12 000 Jean-Pierre PONDEPEYRE 12 000 Olivier XUEREF 12 000 Philippe BURTON 9 700 Georges Bloemen 8 550 Bliss 6 100 Jocelyne Coutinho 3 050 Fanny Van Eetvelde 610 Total 1 770 000
 
En % du capital 29,36% 21,91% 16,95% 9,94% 9,49% 2,66% 2,66% 1,69% 1,03% 0,69% 0,68% 0,68% 0,68% 0,55% 0,48% 0,34% 0,17% 0,03% 100,00%
  
 Géographie de capital après opération   
Actionnaires M. Thierry GOOR M. Pascal LAMBERT PLV Consultants SRIB Promovider M. Cédric CAUDERLIER M. Sébastien VANWELDE 4Med Pop Com Sprl Serge Tailler Olivier DE PURY Jean-Pierre PONDEPEYRE Olivier XUEREF Philippe BURTON Georges Bloemen Bliss Jocelyne Coutinho Fanny Van Eetvelde Nouveaux investisseurs Total
Nbre d'actions En % du capital 519 745 21,79% 387 745 16,26% 300 000 12,58% 176 000 7,38% 168 000 7,04% 47 000 1,97% 47 000 1,97% 30 000 1,26% 18 300 0,77% 12 200 0,51% 12 000 0,50% 12 000 0,50% 12 000 0,50% 9 700 0,41% 8 550 0,36% 6 100 0,26% 3 050 0,13% 610 0,03% 615 384 25,80% 2 385 384 100,00%
3  
  
4  
 
 
Sommaire
 
MODALITÉS DE L’AUGMENTATION DE CAPITAL .......................................... 2   ARGUMENTAIRE D’INVESTISSEMENT............................................................... 5   POLYGONE : UN SPECIALISTE DU MARKETING AGUERRIT A UNE STRATEGIE DE « BUILD UP » ................................................................................. 6   UN PORTEFEUILLE DE CLIENTELE PRESTIGIEUX ........................................ 8   UN BUSINESS PLAN REFLETANT UNE MONTEE EN PUISSANCE SOUTENUE................................................................................................................... 9   VALORISATION........................................................................................................ 14   DONNEES FINANCIERES ....................................................................................... 17  
  
  
 
 Argumentaire d’investissement  Le groupe Polygone, agence de communication, se distingue d’une concurrence classique par son approche clients. Polygone développe une approche transversale qui consiste à regrouper des experts dans des domaines différents mais complémentaires afin d’encourager les investissements multi-secteurs et au final de fidéliser les clients.  Le groupe propose une offre à forte valeur ajoutée grâce à la combinaison d’expertises clés en fonction de la problématique du client. L’ensemble des moyens mis en œuvre par polygone est basé sur la performance de l’action et la satisfaction du client.  La stratégie du groupe repose sur l’acquisition de nouveaux « experts » auxquels est attaché un portefeuille de clients. Ces nouveaux clients se verront ainsi proposer l’expertise déjà intégrée au groupe Polygone.  Le groupe a prouvé, depuis sa création, sa capacité à intégrer de nouvelles structures et à mettre en œuvre des synergies commerciales.  Forts de ces atouts, le groupe dispose d’un portefeuille de clients prestigieux et fidèles. Le groupe facture mensuellement plus de 100 clients actifs dont 41 étaient déjà sous contrats en 2009.  La stratégie de développement du groupe s’oriente autour de 4 axes : o  Poursuivre et intensifier la stratégie transversale avec le portefeuille de clients existant, o  Faire évoluer le mix services vers des métiers à forte valeur ajoutée, o  Etendre les compétences du groupe à l’international, o  Acquérir des expertises nouvelles afin d’élargir l’offre proposée. A ce titre une acquisition en Belgique, Hello Agency, est intégrée au business plan. Cette société réalise un chiffre d’affaires annuel de 16M€ et est spécialisée dans le secteur de la distribution.  Ainsi, le chiffre d’affaires 2010 devrait bondir à 31M€ contre seulement 12.7M€ en 2009 soit une croissance de 143%. A structure comparable et hors new business, la progression est estimée à 42.66%, reflétant ainsi le dynamisme de la société.  La cotation de Polygone sur Alternext s'inscrit dans le cadre de sa stratégie à long terme et a pour objectif de permettre à la société de continuer d'accélérer sa croissance sur les marchés européens. Ainsi, en fonction des opportunités, la société pourra accélérer le développement de ses métiers et financer des acquisitions stratégiques, participant à la consolidation du secteur. Par ailleurs, Polygone a besoin en permanence de soutenir sa notoriété afin d'assurer sa crédibilité et sa reconnaissance vis-à-vis de ses clients, partenaires et prospects. Cette inscription devrait à ce titre favoriser cette notoriété.  L’approche multicritère valorise, après décote de 20%, le groupe Polygone en moyenne à 15,5 M€ post money. Le prix de souscription a été fixé à 6,5 € par action.
5 
  
  
 
6 
 
 Polygone : un spécialiste du marketing aguerri à une stratégie de « build up » Polygone est un spécialiste du marketing et de la communication.  L’activité marketing  consiste en l’étude des marchés, des tendances; l’étude des comportements d’achat; l’étude et le développement de produits et services et l’élaboration de plans marketing.  L’activité communication , regroupe : - la communication interne et externe, sur des cibles consommateurs, patients et entreprises,  - le développement de concepts de communication,  - la création de marques et logo, de chartes graphiques, par la création et la fabrication de tous types de présentoirs, la mise en place de plans media, la conception et la fabrication de toute campagne de publicité aussi bien en TV que cinéma, radio, presse, affichage et généralement tout type de support, la conception et la fabrication de tout type d’action promotionnelle de concours, tombola, etc…  - la stimulation de réseaux,  - la distribution d’échantillons  - la stratégie, conception et gestion de marketing direct,  - toutes opérations de « guerrilla urbaine », toute opération de buzz,  - le développement d’une stratégie digitale; la conception et la fabrication de site web, la conception et l’envoi d’e-mailings; le search marketing; la stratégie de référencement, la stratégie d'animation des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, blogs et forums, …); la gestion de bases de données; la création de trafic sur site web; la conception et la fabrication d’applications digitales mobiles, et la formation des équipes internes et externes.  
Polygone est donc une société spécialisée en stratégie marketing, et en mise en place de solutions de communication digitales et de communication dans le sens le plus large. Se voulant pluridisciplinaire, elle se distingue cependant par son expertise et son potentiel créatif dans les secteurs comme le life care (communication santé), communication pour les collectivités (souvent des contrats long terme), la communication pour des réseaux de distribution, chaînes de franchisées et toutes actions en publicité et promotion des ventes. Il convient de souligner à ce stade que les budgets alloués aux marketing services et aux investissements sur Internet, générant un retour sur investissements plus mesurable et plus contrôlable, sont moins affectés par les aléas conjoncturels que les budgets alloués à la publicité traditionnelle. Ceci se traduit naturellement dans les performances de l’entreprise, même en période de conjoncture fortement défavorable. De plus, un des métiers principaux de Polygone visant toutes formes de communication digitale par le web, le mobile ou l'image connaît depuis quelques années une croissance exponentielle, ce qui lui procure un atout non négligeable par rapport à ses concurrents. 9  En juin 2006 , Pascal Lambert & Thierry Goor décident de quitter le groupe européen Newton 21, dont ils dirigeaient la filiale belge, Newton 21 Belgique, tout en détenant 50% des parts. Ils souhaitaient, en effet, opérer un virage stratégique en intégrant la démarche digitale, ce qui n’était pas la vision du groupe. Ils lancèrent donc Polygone en juin 2006 en s’appuyant sur une petite structure. Ils démarrèrent l’activité avec 29 collaborateurs et rachetèrent 19 clients à Newton 21.
   
   9
   9   9  
   9
9  
 
En avril 2007 , les deux managers de Carré & Associates (Paris) SARL, Berto Taëb et Hervé Lihoreaux, souhaitèrent eux aussi quitter le groupe Newton 21 Europe, propriétaire de Carré & Associates Belgique, elle-même propriétaire de Carré & Associates Paris. Ils ont amené avec eux une expertise en « shopper marketing » et en études. Les deux managers français ont repris la Carré & Associates Paris, pour ensuite échanger 100% des parts de celle-ci contre 10% de parts de Polygone. La société fut rebaptisée : Polygone France. En juin 2008 Polygone signa un accord avec les managers de SIYW SPRL à Anvers et rachetèrent leurs clients Philips et NXP. Polygone Anvers était né. Juin 2009  marque l’étape la plus importante de la jeune existence de Polygone, tout juste 3 ans après son lancement, avec le rachat, au Tribunal de Commerce de Paris, des activités et des contrats du groupe Yin Partners, et des entités Yin SAS et Nytin ainsi que des sociétés Dezineo et e-Magineurs (digital Lyon). Par cette action, le groupe double de taille en termes de chiffre d’affaires comme en termes de collaborateurs. Elle s’adjoint surtout des cellules spécialisées avec Dezineo, chasseurs de tendances, et e-Magineurs dans le digital et le contenu d’images. Ce rachat assure une certaine forme de pérennité à l’entreprise, avec le rachat de contrats long terme avec des collectives (collectives de la mâche, de l'endive, du kiwi, du Cantal, du Comté, etc.) et collectivités (villes, régions, municipalités, etc.), dont les paiements sont récurrents et garantis par des fonds Européens, donc sans risque de coupure budgétaire. La reprise de Dezineo est également fondamentale dans la stratégie du groupe où le consommateur. Les études de tendances de Dezineo permettent à Polygone de mieux cerner ce consommateur et de comprendre ses attentes, ses aspirations et ses envies afin de construire ensuite une stratégie de communication qui rencontre ses besoins. En 2009 , Polygone explore un domaine de communication nouveau pour elle : la communication santé. Après un résultat probant, Polygone a développé ce type d’activités par le biais, en octobre 2009 , du rachat de la clientèle de la société bruxelloise 4Med, une société de communication spécialisée dans le secteur de la santé à Bruxelles, et en février 2010 par le rachat de la société Compliance, une société de communication spécialisée dans le secteur de la santé à Paris. La cellule Lifecare s’est étoffée, en mars 2010, avec l’arrivée de deux anciens du groupe McCann-Erikson, chargés de développer l’offre Polygone au niveau Lifecare Global : Jocelyne Countinho (canadienne) basée à Paris et Serge Tailler, basé à Bruxelles. Dés 2010, la cellule Lifecare devrait générer 2 millions et demi de revenus.
En mars 2010 , Polygone a repris 100% de la société belge Vitam (Digital). Vitam, qui compte 12 collaborateurs, est connue et reconnue comme étant une des agences les plus pointues du marché belge, avec quelques très beaux clients nationaux et internationaux.
7 
  
 
               
8 
 
 Focus sur le marché publicitaire (s ource  ZenithOptimédia-Carat) Après une année très difficile en 2009, la reprise semble se dessiner pour le secteur. Ainsi, les principaux groupes mondiaux ont affiché des progressions de leur activité (hors effets de change et de périmètre) sur le premier trimestre 2010. Le français Publicis enregistre la meilleure performance avec une progression de 3,1% de son activité du fait d'une reprise plus sensible aux Etats-Unis qu'en Europe. Publicis a bénéficié d'un boom du numérique en réalisant 27% de ses revenus dans cet univers au premier trimestre (contre 20,1% au premier trimestre 2009). Quant à Havas et Omnicom, le leader mondial du secteur, leur activité a progressé respectivement de 1,5% et de 2,1%. Le contraste entre l'Europe et les Etats-Unis est encore une fois marqué. Les deux acteurs ont affiché une progression comparable de leurs revenus aux Etats-Unis : de 5,1% pour Omnicom et de 5,2% pour Havas. Toutefois le marché reste difficile en Europe. Si en France, Publicis a réalisé un excellent premier trimestre (+8,4%), Havas n'a affiché qu'une stabilisation de son activité dans notre pays (+0,5%). En Grande-Bretagne et dans les pays d'Europe du Nord (surtout en Allemagne), la situation demeure délicate pour tous les intervenants. Selon l'agence Carat, filiale du britannique Aegis, les investissements publicitaires mondiaux devraient croître de 2,9% en 2010. Cette tendance positive est néanmoins à relativiser car les recettes publicitaires mondiales avaient chuté de 9% en 2009. ZenithOptimedia a également revu à la hausse ses prévisions pour 2010. Selon l'agence appartenant à Publicis, les dépenses des annonceurs dans le monde devraient progresser de 2,2% en 2010. Zenith prévoit que les investissements publicitaires mondiaux devraient atteindre 456 milliards de dollars d'ici à la fin de l'année (contre 446,2 milliards l'an dernier). Ce sont les marchés émergents (en particulier l'Asie et Amérique latine) qui devraient tirer la croissance avec des dépenses publicitaires en hausse de 8,5%. Les dépenses des pays développés se redressent doucement avec une quasi stabilité attendue en l'Europe occidentale (+ 0,4%) et un recul en Amérique du Nord (-1,5%). Zenith prévoit une reprise plus globale qui profitera aussi aux marchés matures dans les deux ans à venir avec +4,1% en 2011 et +5,3% en 2012.   Un portefeuille de clientèle prestigieux Grâce à sa stratégie précédemment présentée, Polygone a séduit des grands groupes mondiaux. Grâce à son business model, le groupe a pu démontrer une récurrence dans ses revenus. Notons que le groupe dispose de plus de 100 clients actifs dont 41 étaient sous contrat en 2009.
  
 Par secteur d’activité il est à noter la prépondérance en 2009 du secteur de la publicité à 44.9% et de la distribution à 20.9%. La part d’Internet se chiffre quant à elle à 16.9%. Cette répartition est amenée à changer au cours des futures années. (Cf page 11)    Un business plan reflétant une montée en puissance soutenue  1.  L’évolution du chiffre d’affaires 2010 et 2011 se fonde sur les hypothèses suivantes :  -L’acquisition de l’agence belge Hello  Agency  qui réalise un chiffre d’affaires annuel de 16M€ et un résultat courant 760K€. L’intégration en juillet 2010, permettra à Polygone de consolider un chiffre d’affaires 2010 de 9.15M€ (dont 1.15M€ de nouveaux budgets), puis 17M€ en 2011. Hello Agency est le leader belge indépendant de la communication pour le secteur de la distribution et a plus de 20 ans d’expérience. Elle gère plus de 40 clients comme Cora, Weldom…  -La clientèle déjà constituée en 2009 devrait générer une marge brute 2010 et 2011 respectivement de 16.9M€ et 22.7M€ soit unecroissance annuelle à iso client de 33%. Il convient de souligner que Polygone intègre également les portefeuilles clients mono-métier de ses cibles. Cette approche permet au groupe d’élargir les business existants à toutes ses expertises et garantit un élargissement des budgets des clients et une fidélisation sur les expertises initiales. Ainsi, on considère que les budgets des clients actuels augmentent grâce à l’offre toujours plus large, proposée par les différents experts du groupe. Par entité, cette évolution s’explique en 2010 par : o  Une érosion des budgets 2010 chez Polygone international. Au regard de la conjoncture économique certains clients ont diminué, reporté ou encore annulé certains de leurs budgets, o  Une forte hausse du chiffre d’affaires de Polygone France qui avait racheté en juillet 2009 certains fonds de commerce de Yin Partners. Par conséquent, 2010 voit un effet de base très favorable, o  L’évolution de Next et de E-Magineur est non significative.  En 2011, il convient de prendre en compte : o  Une très forte progression de Polygone International qui vient de remporter les contrats Toyota et Dafalgan. Ces derniers devraient générer un chiffre d’affaires 2011 de 2M€, o  Un effet de base défavorable pour Compliance dans la mesure où l’exercice 2010 comptait 18 mois d’activité contre 12 pour 2011,  Evolution à iso client 2009 du chiffre d’affaires par entité En €  2009 2010 V en % 2011 V en % Polygone Int.  7 644 813 6 883 326 -10,0% 12 601 921 83,1% Polygone Anvers*  61 778 675 765 ns 712 965 5,5% Next 368 531 310 200 -15,8% 445 200 43,5%  Polygone France 3 306 574 5 076 452 53,5% 5 443 322 7,2%  Compliance* 0 2 725 000 ns 2 300 000 -15,6%  E-Magineur* 1 380 217 1 313 535 -4,8% 1 200 000 -8,6%  Total 12 761 913 16 984 278 33,1% 22 703 408 33,7%  * Acquis en cours d’exercice 2009
9 
    -Le new business, avec de nouveaux clients déjà acquis, se chiffre aujourd’hui à 2.4M€ pour 2010. La structure la plus active est Polygone international qui totalise près de 69% de ces nouveaux budgets.  New business déjà acquis par entité  En € 2010  Polygone Int. 1 632 233  lygone Anvers* 35 000 Po Next 135 000  Polygone France 570 703  Compliance* 0  E-Magineur 0  Total 2 372 936   -Le new business qui reste à acquérir a été chiffré par la direction à 2.5M€ en 2010 et 4.8M€ en 2011. A ce jour, le groupe est finaliste sur 9 dossiers dont 3 pourraient générer à eux seuls un chiffre d’affaires annuel de 2.75M€.  Evolution du new business en attente par entité En € 2010 2011  Po  lygone Int. 1 560 000 1 400 000 Pol  ygone Anvers* 150 000 250 000 Next 0 0  Polygone France 0 700 000  Compliance* 0 0  E-Magineur 800 000 1 450 000  Hello Agency 0 1 000 000  Total 2 510 000 4 800 000 * Acquis en cours d’exercice 2009  Au total, le chiffre d’affaires du groupe Polygone devrait s’inscrire à 31M€ en 2010 et à 44.6M€ en 2012, soit une croissance respective de 243% et 144%. Pour 2012, la direction prévoit un chiffre d’affaires de 47.6M€ montrant ainsi que la croissance organique sera limitée à 6.5%.  Evolution du chiffre d’affaires consolidé   100%  90%  80%  70%  60%  50%  40%  30%  20%  10%  0% 2009 2010 2011   Clients existant Hello Agency New business déjà rélalisé New business  10  
2011
 
   Evolution du chiffre d’affaires consolidé par entité En € 2009 2010 2011 2012  Polygone Int. 7 644 813 10 075 55  9 14 001 921 14 531 921 Hello Agency 8 000 00  0 17 000 000 18 000 000 Polygone Anvers 61 778 860 765 962 965 1 262 965  Next 368 531 445 200 445 200 445 200  Polygone France 3 306 574 5 647 155 6 143 322 6 733 322  Compliance 2 725 000 2 300 000 2 600 000  E-Magineur 1 380 217 3 263 535 3 750 000 4 120 000  TOTAL Chiffre d'affaires 12 761 913 31 017 214 44 603 408 47 693 408   Si Polygone International représentait près de 60% du chiffre d’affaires consolidé 2009, sa part relative est amenée à fortement baisser (30% estimés en 2012) compte tenu :  ¾  De la croissance sensible de l’activité Polygone France, ¾  Mais surtout de la croissance externe, à savoir E-Magineur (juin 2009) Compliance (février 2010) et Hello Agency (juillet 2010).    Evolution du chiffre d’affaires par secteur d’activité 2009      0% 17%   8%45%  9%   21%     Dist ribut ion B t o B P ublicit é Dist ribut ion B t o B Int ernet Environnement Sant é Int ernet Environnement  La répartition du chiffre d’affaires par secteur d’activité devrait évoluer sensiblement, notamment grâce à l’acquisition de Hello Agency spécialiste de la distribution. Ainsi, malgré la forte croissance, à structure comparable de la division Internet, sa part relative est amenée à baisser. 2.  L’évolution de la marge brute devrait connaître un mix défavorable . En, effet les acquisitions réalisées en 2009 (hors E-magineur, spécialiste du Web et donc fort générateur de marge brute) ainsi qu’Hello Agency en 2011 devrait faire baisser la marge brute autour de 44%, contre plus de 63% en 2009. La direction estime qu’il faudra plusieurs exercices afin de retrouver une marge brute plus en ligne avec les objectifs internes. Enfin, notons la baisse ponctuelle du taux de marge brute de Polygone International en 2010 (57% vs 63%) et en 2011(48%). Cette évolution s’explique par le fait que deux principaux clients du groupe avaient demandé fin 2009 des actions tactiques terrain à la dernière minute, opérations bien entendu très fortement margées. Par prudence et par manque de visibilité il n’a pas été retenu d’opérations similaires dans le futur.
 
Publicit é Sant é
15% 1% 29% 13% 7% 35%
11