Généralités. Symptomatologie. Syndromes divers. Caractérologie pathologique. Thérapeutique - compte-rendu ; n°1 ; vol.38, pg 463-481

Généralités. Symptomatologie. Syndromes divers. Caractérologie pathologique. Thérapeutique - compte-rendu ; n°1 ; vol.38, pg 463-481

-

Documents
20 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

L'année psychologique - Année 1937 - Volume 38 - Numéro 1 - Pages 463-481
19 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1937
Nombre de visites sur la page 22
Langue Français
Signaler un problème

a) Généralités. Symptomatologie. Syndromes divers.
Caractérologie pathologique. Thérapeutique
In: L'année psychologique. 1937 vol. 38. pp. 463-481.
Citer ce document / Cite this document :
a) Généralités. Symptomatologie. Syndromes divers. Caractérologie pathologique. Thérapeutique. In: L'année psychologique.
1937 vol. 38. pp. 463-481.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1937_num_38_1_5547PSYCHOLOGIE PATHOLOGIQUE 46S
présente le dernier élément une petite fille issue de union de rap
ports sexuels entre une il de 14 ans et son père
auteur pense que ce sont des cas où la stérilisation imposerait
PSYCHOLOGIE PATHOLOGIQUE
Généralités Symptomatologie Syndromes divers
Caractérologie pathologique Thérapeutique1
615 BARUK Psychiatrie médicale physiologique et expé
rimentale Séméiologie Thérapeutique In-So de 827 pages
Paris Masson 1937
Ce livre ne saurait être comparé aux traités de Psychiatrie du type
habituel pas distribué la matière des maladies mentales
dans les cadres une nomenclature systématique Il fait un exposé de
ses idées en psychiatrie en partant de ses recherches personnelles
De là le développement considérable il donne entre autres
étude de la catatonie 35-319 Il juxtapose immédiatement une très étendue sur hystérie 320-433 Ces deux affections
sont groupées sous le nom affections organiques ce qui pourra
surprendre certains tout au moins en ce qui concerne hystérie
Dans une seconde partie 439-720 il étudie les symptômes fonda
mentaux et les troubles des fonctions dans les psychoses et les névroses
et passe ainsi en revue le sommeil et onirisme le sommeil catalep
tique et les troubles psycho-moteurs les troubles de la contention de
la pensée intérieure les troubles psycho-sensoriels les troubles
psycho-sensitifs et de la cénesthésie les psycho-viscéraux
quelques particularités exclusives des troubles mentaux
La 3e partie est consacrée Thérapeutique-Assistance La 4e problèmes organisation intérieure hospitalière en psychia
trie avec un rappel historique propos de la Maison de Cuarent n.
énoncé de ces différentes parties montre bien que voulu
donner un aper complet de la psychiatrie en chacun de ses domaines
pathologique et administratif et il pas entendu se borner
rassembler le résultat de ses propres recherches
Il ne peut être question de donner ici un compte-rendu analytique-
dé cette uvre profondément originale et pleine de résultats dont la
plupart procèdent des recherches personnelles de il suffise
en montrer la cohésion et de faire voir comment en dépit de ses
apparentes disproportions elle est bien sa fa on un traité complet
de psychiatrie
Les premiers travaux de étaient orientés vers les troubles
mentaux qui sont en rapport avec des lésions massives de encéphale
dans espèce avec les tumeurs cérébrales selon leur siège leur volume
et leur nature Il agissait là organicité au sens traditionnel du
mot organicité anatomique
Voir aussi les nos 202 203 204 205 491 909 464 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
En abordant plus tard étude de la catatonie est une organicité
physiologique il est question puisque les troubles peuvent dispa
raître et que par conséquent les désordres organiques sont réversibles
Mais étude de la catatonie amenait autres distinctions
Le catatonie met en jeu évidemment les fonctions extrapyramidales
dont importance pour le psychisme est hui signalée comme
si grande pour différents auteurs Cependant identifie pas la
catatonie avec activité des centres sous-corticaux Au contraire il
conclu de très beaux travaux sur intoxication bulbocdpnique chez
différentes espèces animales que la catatonie suppose existence et le
fonctionnement de écorce Ainsi était étudié un ensemble fonctionnel
qui suppose la collaboration cortico-so s-corticale En même temps
analysait différents troubles de acte moteur modifications de sa
mise en train etc Avec hystérie il montait encore un échelon
dans les troubles où la part du psychisme augmente Mais de même
il avait montré identité des oscillogrammes musculaires dans la
catatonie et dans la contraction volontaire de même il montrait
dans les manifestations hystériques la libération de manifestations
motrices dont la structure dépend de structures fonctionnelles sous-
corticales et qui ne sont pas de celles dont intention volontaire
puisse rendre compte du moins immédiatement Rien mieux que
cette analyse expérimentale ne pouvait montrer la complexité des
rapports qui mènent des actes les plus élémentaires ceux où le
psychisme prend une face prédominante
est en inspirant une méthode semblable que Baruk cherché
explication des phénomènes de pensée incoercible telles que les
obsessions les délires hallucinatoires les syndromes schizophré-
niques etc. en partant de ce qui est origine et de ce qui est le
substrat concret de la pensée le langage intérieur
On comprend que procédant par voie clinique et expérimentale
des soubassements organiques de la vie psychique ses mani
festations mentales il ait pu explorer le champ presque entier de la
psychiatrie sans avoir au préalable découpée en une sorte de
systématique nosographique Il fait uvre puissante et personnelle
616 MINKOWSKI La psychopathologieson orientation
ses tendances Ps. 1937 23-68
montre que ce est pas une enumeration des symptômes une
affection mentale qui la vraie tâche de la psychiatrie mais comme
ont souligné déjà Binet et Simon la détermination des caractéris
tiques profondes concernant les modifications de la personnalité
entière en un diagnostic de pénétration mettant par exemple
en évidence avec Bleuler ce trouble générateur de la schizophrénie
que lui-même précisé passant de autisme schizoïde la notion
complémentaire de syntonie de synchronisme vécu
Le travail clinique enrichit la psychologie par intermédiaire de
la psychopathologie qui ne pouvant se contenter des notions psycho
logiques courantes assure la philosophie un apport original
Critiquant certaines prétentions de la psychanalyse considère
que le but réel est de saisir sur le vif le fait psychopathique au PSYCHOLOGIE PATHOLOGIQUE 465
moment où il se produit dans sa teneur vivante et selon la résonance
particulière il trouve en nous et cela grâce une intention pre
mière servant de base un essai de reconstitution comprehensive
Ce qui nous est inaccessible dans la vie un aliéné serait seule
ment après M. son aspect idéo-affectif mais non ses facteurs de
structure
Et auteur donne quelques exemples de son analyse phénoméno-
structurale avec ses répercussions philosophiques générales analyse
originale et profonde mais un caractère assez abstrait
617 SIMON STONE Psychiatry through the ages La psychia
trie travers les âges of bn Ps. XXXII juil.-sept 1937
131-160
une esquisse naturellement rapide de évolution de la psychia
trie auteur conclut que celle-ci est renouvelée entièrement en ces
trente-cinq dernières années La psychiatrie de avenir requerra le
concours de la physiologie de la biochimie de la neurologie de la
psychopathologie de eugénisme et de la psychanalyse Elle atta
chera davantage étude de hérédité de la psychogenèse de endo-
crinie de la physiologie nerveuse et des réflexes conditionnés Ce sont
là déjà les caractères de la psychobiologie Adolphe Meyer
Ch
618 JANET Les troubles de la personnalité sociale
An Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 149-200 et 421-468
Aux troubles de la personnalité sociale rattache en particulier
les hallucinations et les interprétations des persécutés Son étude est
pleine des pensées pénétrantes et profondes qui illustrent le rôle des
thèses et des notions dont la psychologie lui est redevable Il montre
que le sentiment de soi-même ne peut se suffire lui-même il ne
peut être isolé Il pour contre-partie indispensable le sentiment de
autre du soetus
Ce rapport donne lieu au trouble connu sous le nom de
du vide sentiment irréalité ou étrangeté dont une autre forme
est le du déjà vu où naît illusion des sosies On
peut lui comparer et lui opposer le délire de Frégoli qui répond non
plus au sentiment du vide mais au sentiment emprise Le sentiment
de vide répond incapacité éprouve le sujet de rattacher certains
actes sa personne ni même aucune personne Le sentiment em
prise est leur rattachement une autre personne Avec lui appa
raissent les troubles essentiels du persécuté Un trouble exactement
inverse est celui du mélancolique qui attribue la responsabilité
actes il pas commis un côté objectivation de autre la
subjectivation sociale intentionnelle Pour que ces sentiments donnent
lieu au délire il faut et il suffit ils organisent en un récit Les
délires sont des récits sociaux
appui de ses recherches psychopathologiques rappelle des
recherches sur la psychologie de enfant et sur celles des primitifs
qui montrent que loin être une donnée première la perception
de soi commence par mêlée la perception totale de individu
ANN PSYCHOLOGIQUE 30 466 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
et que est seulement par une différenciation progressive que celui-ci
arrive dissocier de ses propres réactions ce elles impliquent de-
réactions et objets étrangers
étudie les étapes de cette simple schéma percep
tif abord puis réactions plus spécialisées selon il agit objets-
inertes ou de réagir aux actes de être vivant un être vivant quel
conque ou un être vivant bien déterminé Alors apparaissent les
sentiments qui sont les régulateurs de notre activité
La jalousie par exemple montre certaines alternatives dans les
rapports du moi et du socius de même la sympathie Tout acte social
implique deux partenaires deux pôles entre lesquels opère mais
seulement la longue un partage Le langage sert beaucoup cette
évolution il peut pour certains se substituer action lais
sant aux autres la réalisation de action elle-même commander
obéir Même division dans le fait de questionner répondre Plus-
encore le langage permet la conduite du secret qui est origine de la
pensée Mais le secret ne cesse pas de postuler autrui
Dans la répartition qui établit entre le moi et le elus le facteur
perceptif est pas le seul qui joue les sentiments ont leur grande-
part et ils traduisent équilibre du couple moi-socius sentiment de-
dépression ou au contraire de supériorité ils jouent comme freins ou
accélérateurs Le sentiment effort en mobilisant davantage éner
gies développe le caractère subjectif et personnel de action Le
sentiment de fatigue est lié son arrêt le sentiment échec son
impuissance
est au sentiment échec est liée angoisse et angoisse-
objective comme effort une influence subjectivante Le pouvoir
objectivation angoisse est primitif il rend inutile hypothèse
de inconscient où surgiraient sous forme hallucinations les
sentiments refoulés objectivation peut ailleurs présenter des
degrés et rencontrer certaines difficultés De là les différentes moda
lités de hallucination et son extériorité variable extériorité peut
être qu influence si le sujet per oit que acte est exécuté par ses
propres membres Mais il peut avoir aussi transitiv is me est-à-dire
comme une vision en autrui de ce qui est ou de ce qui opère en
soi-même
Dans cette répartition entre le moi et le socius il pas en jeu
que les relations actuelles il celles du passé et celles de avenir
est ainsi que doit se constituer le personnage double personnage
celui du sujet et celui du socius Le qui devra intégrer à-
la personnalité totale et vivante ne peut pas se constituer sans éli
miner les conduites contraires aux attitudes surajoutées et sans
adaptation de conduite souvent bien artificielle Autre transforma
tion pour socialiser acte et le rendre accessible autrui par inter
médiaire du langage il faut souvent le transposer ou opérer des
substitutions Ces opérations complexes appartiennent un plan
psychologique où hallucination peut faire place la simple inter
prétation Sur ces bases doivent édifier des relations complexes
et détournées Rien de surprenant il produit des dissociations
ou des régressions dont les troubles observables chez halluciné et
chez le persécuté sont expression directe PSYCHOLOGIE PATHOLOGIQUE 467
619 BOND et BRACELAND Prognosis in mental
disease Le pronostic dans les maladies mentales An of P.
CXIV sept 1937 263-274
Il agit des malades soignés dans un hôpital privé durant un
espace de cinq ans
Sur 171 cas de psychoses maniaques-dépressives 86 ont été guéris-
19 améliorés 30 non améliorés 12 sont morts et 12 autres se sont
suicidés 12 malades ont été perdus de vue Sur 116 cas de démence
précoce 12 ont été guéris 25 améliorés 66 non améliorés 10 sont
morts et perdus de vue Sur 38 cas de paralysie générale 13 ont été
guéris améliorés non améliorés et 12 morts En réunissant tous
les groupes compris les cas de psychonévroses et les cas non classés
les auteurs relèvent près de 35 de guérisons 18 améliorations
25 de non amélioration ou de régression et 22 de morts Ces
données peuvent fournir une base pour appréciation de la thérapeu
tique en usage
620 JAMES PLANT Child Psychiatry Psychiatrie infan
tile Am of XCIV nov 1937 665-669
La psychiatrie infantile ne présente pas de problèmes plus simples
que chez adulte mais un ordre différent Son diagnostic ainsi que
sa thérapeutique dépendent dans une large mesure de entourage
social Trois ordres de problèmes entrent ici en ligne de compte
Premièrement la psychiatrie infantile peut réussir dans la mesure
où elle se préoccupe des conflits sociaux ou personnels qui sont
expression une tendance vers quelque chose La psychiatrie
infantile peut en deuxième lieu contribuer aux intérêts culturels
un ordre plus général quand elle relève les conflits qui mènent une
mauvaise adaptation tandis que chez adulte elle ne peut que consta
ter cette inadaptation comme aboutissement de certains processus
Troisièmement la psychiatrie infantile doit chercher les facteurs
ordre causal causative fac.tor uniquement dans leurs rapports
avec autres facteurs Ainsi par ex. la délinquance la névrose la
psychose le tempérament existent et ils ont leur importance mais
seulement en tant que faisant partie un tableau ensemble et on
ne peut pas les extraire de ce tableau pour établir des barèmes statis
tiques Quatre observations sont rapportées appui de ces consi
dérations
621 CHARLES BRADLEY Definition of childhood in psy
chiatric literature La définition de enfance dans la littérature
psychiatrique Am of P. XCIV juillet 1937 33-36
Après avoir passé en revue les travaux de psychiatrie infantile où
des adolescents de 15 16 et 17 ans sont encore considérés comme des
enfants trouve il faut limiter la notion enfance un âge plus
jeune adolescence pose des problèmes spéciaux qui gagneraient
en clarté si on les étudiait séparément Aussi se rallie-t-il la
pratique en pédiatrie qui limite âge de enfance 12 ans Cette
distinction écarterait la confusion qui existe actuellement en psychia
trie infantile 468 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
622 GENEVIEVE MEAD Social control of insanity
Contrôle social des maladies mentales of bn Ps. XXXI
janv.-mars 1937 430-434
Historique très rapide des progrès réalisés en particulier aux
tats-Unis dans organisation des asiles et hôpitaux psychiatriques
et dans le traitement des aliénés Toutes les améliorations introduites
ont accru la longévité des Au point de vue religieux est un
progrès incontestable Au point de vue économique est un désavan
tage pour la société Ch
623 SMITH ELY JELIFFE The ecological principle in medi
cine Le principe écologique en médecine of bn Ps.
XXXII avril-juin 1937 100-121
Exposé de application la médecine du principe écologique
individu est un tout organique la fois matériel et mental dont il
faut pour étudier utilement prendre en considération les adapta
tions réussies ou non son milieu qui lui aussi est la fois matériel
et moral Une citation suffira pour indiquer esprit de cet exposé
On reconnu que la fuite dans la tuberculose est un retour régressif
au Nirvana du bonheur intra-utérin 115 Ch
624 DUPO et LECONTE Conséquences psychopa-
thiques des mouvements sociaux actuels An Méd.-Ps. XV
95e an. 1937 234-239
Les troubles sociaux peuvent augmenter le nombre des psycho
pathies par différents mécanismes dans observation rapportée par
les il semble il agisse de psychose réactionnelle post-émotive
les responsabilités avait dû assumer le sujet ont déterminé chez lui
des obsessions de angoisse et des idées de suicide
625 SCHILDER Health as psychic experience La santé
comme expérience psychique Ar of Ps. XXXVII 1937
1322-1337
Les maladies organiques peuvent coexister avec une expérience
psychique de bonne santé parce elles sont la périphérie de la
personnalité du cercle du moi suivant expression de auteur)
tandis que les désordres psychogènes au centre de la personnalité
permettent beaucoup moins une attitude objective et comme
désintéressée minimisant les troubles
En se réfugiant aux stades infantiles par régression psychique les
malades peuvent échapper leur maladie
Insistant sur les relations étroites entre les atteintes organiques et
les processus psychogènes envisage un rôle capital joué par la zone
de Wernicke dans expérience maintenue de bonne santé après
des cas de méconnaissance euphorique de leur maladie chez des
aphasiques)
Sauf dans les cas affections incurables au point de vue pratique
attache une grande importance que soit donnée au malade la
conscience de la maladie nécessaire au traitement
Dans les exemples il donne au cours de ses réflexions assez
décousues ne cite aucun cas de ces anosognosies ont PSYCHOLOGIE PATHOLOGIQUE 46
étudiées les neurologistes fran ais et qui peuvent relever de divers
mécanismes dans lesquels on pas fait intervenir présent
une atteinte spécifique de la zone de Wernicke
626 CORDON Thé neuropsychological basis of conduct
disorder Le fondement neuropsychique du désordre de la conduite
British Medical Journal 26 juin 1937 1325-1328
Les désordres de conduite relèvent un ou plus des trois facteurs
qui sont atteinte fonctionnelle du corps celle de esprit et une
pression du milieu exigeant un effort excessif après
Le comportement anormal relève un trouble dans les tendances
affectives bien plutôt que dans les idées aussi exploration des bases
nerveuses doit porter principalement sur les fonctions diencéphaliques
et mésencéphaliques avec jeu troublé inhibitions et de relâche
ments Un important facteur de désordre réside dans échec des
régulations imposées par le milieu social mais autre part on met en
évidence des causes organiques dans encéphalite épidémique par
exemple les perturbations origine biochimique font la transition
entre les facteurs et les causes psychiques
627 TRIGANT BURROW The organismic factor in disorders
of behavior Le facteur organique dans les désordres du comporte
ment of Ps. IV 1937 333-341
De même que certaines maladies sont causées par les microbes ou
les bactéries qui se trouvent dans eau ou les aliments qui servent
notre alimentation apports du monde extérieur de même
pense que le langage pourrait être dans espèce humaine le véhicule-
dé processus pathologiques tels que la haine ambition la guerre ou
le crime
emploi de symboles produirait dans organisme humain des
tensions et altérations antagonistes des tensions caractéristiques des
réactions premières de organisme considéré comme un tout Le
problème est alors isoler les tensions qui coïncident avec emploi du
langage On pourrait alors traiter ces tensions perturbatrices et
rattacher ainsi vraiment la psychiatrie la médecine
628 BOCKHOVEN et BLANCHE WILCOX Significance
of retinal fatigue in the study of general and nervous diseases
Signification de la fatigue rétinienne dans étude des affections
générales et nerveuses Ar of O. XVII 1937 1024-1030
Quand on fixe au moyen un repère noir une surface blanche de
fa on prolongée il arrive un moment où passe un nuage sombre le
temps de latence qui varie avec éclairement est en moyenne le
plus court pour une surface rouge puis pour une jaune une bleue
une blanche une verte après les auteurs qui en envisageant cette
latence comme celle de la fatigue rétinienne ont examiné un
certain nombre de malades divers
Le temps est diminué dans les psychonévroses et surtout dans la
neurasthénie ainsi que artériosclérose tandis il est aug
mente fatigabilité diminuée dans hypertension simple 470 ANALYSES BIBLIOGKAPHIQUES
629 MUNCIE The psychopathology of metaphor La
psychopathologie de la Métaphore Ar of N. XXXVII
1937 796-804
Remarques appuyées sur sept observations relatives diverses
affections mentales
Dans un premier groupe de cas abus de la métaphore comporte
retour une forme de pensée plus primitive et concrète les termes
employés ordinairement au sens figuré étant au sens propre et
concret des mots
Dans le second groupe il emploi de neologismes sous in
fluence des fortes impulsions et la métaphore ne peut pas facilement
prendre une signification communicable
Cet abus des métaphores témoigne une perte de la valeur
sociale de la pensée et du langage des malades en rapport avec leur
autisme
Ce sont là constatations qui rejoignent celles déjà faites la suite
de nombreux travaux
630 TH SIMON aliénation Tyrannie affective An
Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 508-512
est affectivité dont les troubles paraissent être origine de
aliénation Elle trois plans les émotions les humeurs gaîté
tristesse) les passions désirs Aux troubles de émotion est liée
instabilité des maniaques il fléchissement des sentiments
intellectuels les humeurs dominent activité mentale et introduisent
des croyances de tonalité correspondante Sous influence exclusive
de la passion se développent les délires systématisés origine orga
nique de ces troubles ne paraît pas être réductible des lésions anato-
miques mais plutôt des activités fonctionnelles telles que celles des
hormones
631 JAENSCH Der Auflockerungs und Auflösungstypus
lytischer Typus als Wurzelform pathologischer Zustandbilder
Le type de dissociation et de dissolution type lytique S. comme
origine états pathologiques SCHULZ Der hysteriforme
Menschentypus und seine Einordnung in die Integrationspsycholo
gie Le type homme hysteriforme et sa place dans la psychologie
intégration Ps. CXL 1937 1-15 et 15-85
Dans introduction au travail de Schulz Jaensch présente un
tableau ensemble des variétés de type lytique S. disposé aux phéno
mènes hystériques il des formes normales ou quasi normales et
des formes franchement pathologiques
étudié après la typologie de Jaensch des fonctions inter
médiaires entre la sensibilité et intelligence Les symptômes caracté
ristiques du type lytique seraient le rétrécissement du champ
visuel renouvelé sous le nom du champ visuel tubulaire ou exagéra
tion du phénomène Aubert-Forster les différences entre le côté
droit et le gauche dans la sensibilité tactile les zones hypoesthésie
dans le discernement de deux points irrégularité dans les épreuves
de travail ergographe la compensation précoce de la déformation
apparente une droite vue dans des lunettes prismatiques Ces tests PSYCHOLOGIE PATHOLOGIQUE 471
sont complétés par une description qualitative des sujets Il faut
distinguer deux variétés de synesthésiques et est surtout le
premier qui présente le caractère hystérique le second étant relative
ment protégé par une solide armature rationnelle superposée son
type affectif
32 DUGAS Sur la dépersonnalisation Dépersonnalisation
et absence de Ps. XXXIII 1936 276-282 et 359-367
Dépersonnalisation et absence proviennent une dissociation du
et de ses états un affaiblissement du coefficient personnel dont
normalement ces états sont affectés Dans la dépersonnalisation les
sensations et les pensées paraissent extérieures et étrangères au malade
qui se sent leur égard comme spectateur du dehors Dans absence
le sujet se désintéresse du monde en retire et perd en quelque sorte
le sentiment de la réalité La dépersonnalisation est un fait nettement
pathologique tandis que absence est connue tous les âges sous
forme de vie dans des rêves de distraction etc Bien elle accom
pagne parfois la paramnésie la en est indé
pendante
33 KELLOG JOHNSON Gefühlsverlust als Krankheits-
symptom La perte des sentiments comme symptôme morbide
Neue Ps Stud. XIII 1937 70-86
Certains maladesse plaignent de leur insensibilité affective de leur
incapacité éprouver des émotions franches et fortes ils accusent
un sentiment de vide ennui de mort tout leur paraît décoloré
îroid indifférent Ce ne sont pas des mélancoliques ordinaires ils
souffrent de leur état leur attitude leurs plaintes mêmes montrent
une certaine capacité de réaction et une certaine activité intellec
tuelle elle quelque chose de paradoxal et on ne peut dire de tel et
tel sentiment il leur manque absolument Pour expliquer cet
état il faut adresser la psychologie totalitaire de Krüger pour
qui le est expression de la totalité psychique encore
indivise Il faut ajouter aux dimensions étudiées par Wundt une
nouvelle dimension des faits affectifs opposition richesse-pauvreté
impression de richesse affective dans la sensibilité normale est
faite de la résonance dans impression actuelle de toute une multi
tude autres impressions la pauvreté dont se plaint le malade vient
une tendance au démembrement de unité naturelle du tout
34 FR MINKOWSKA Epilepsie und Schizophrenie im
Erbgang mit besonderer Berücksichtigung der epileptoiden Konsti
tution und der epileptischen Struktur Familie und Familie B.
Transmission héréditaire de épilepsie et de la schizophrénie avec
considération spéciale de la constitution épileptoïde et de la structure
épileptique Extrait de Archiv der Julius Klaus-Stiftung für
Vererbungsforschung Sozial-anthropologie und Rassenhygiene
XII 19371-2 233 pages
est une importante recherche généalogique poursuivie pendant
<le longues années en partant de deux malades mentaux dont un