Isolement relationnel et mal-être
4 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Isolement relationnel et mal-être

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
4 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'isolement relationnel concerne les personnes qui n'entretiennent qu'un nombre très faible de contacts avec autrui. Deux groupes sociaux sont particulièrement touchés : les personnes âgées et les personnes socialement défavorisées, en particulier les titulaires de faibles revenus et les non-diplômés. À l'isolement, peut s'ajouter un certain mal-être. Ainsi, une personne isolée sur quatre éprouve un sentiment de solitude ou d'ennui, contre une personne non isolée sur dix. Ces personnes, cumulant isolement relationnel et mal-être, sont donc particulièrement fragiles sur le plan psychologique et social. La composition sociale des zones urbaines sensibles y augmente le risque d'isolement relationnel.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 612
Langue Français

Exrait

N° 931 - NOVEMBRE 2003
PRIX : 2,20€
Isolement relationnel et mal-être
Jean-Louis Pan Ké Shon, division Études territoriales, Insee
’isolement relationnel concerne les sont cinq fois plus isolés, soit 25 % contre 5 %.
Parmi les jeunes, la probabilité d’être isolé estpersonnes qui n’entretiennent
inférieure de 5,7 % pour les étudiants par rap-Lqu’un nombre très faible de
port aux jeunes déjà actifs, ayant un emploi ou
contacts avec autrui. Deux groupes so-
chômeurs.
ciaux sont particulièrement touchés : les L’isolement dessine trois segments dans le
personnes âgées et les personnes socia- cycle de vie. Le premier correspond à la période
lement défavorisées, en particulier les ti- qui s’étend de la jeunesse, de la mise en couple,
de l’apparition du premier voire du deuxièmetulaires de faibles revenus et les
enfant jusqu’aux débuts de la maturité aux alen-non-diplômés. À l’isolement, peut s’ajou-
tours de 45 ans. Au cours de cette période, l’iso-
ter un certain mal-être. Ainsi, une per-
lement relationnel progresse, mais sans
sonne isolée sur quatre éprouve un prendre la même signification que chez les per-
sentiment de solitude ou d’ennui, contre sonnes plus âgées. En effet, dans ce premier
une personne non isolée sur dix. Ces per- segment, la formation des couples et la venue
des enfants centrent la sociabilité individuellesonnes, cumulant isolement relationnel
sur le noyau familial alors qu’une grande partet mal-être, sont donc particulièrement
des seniors sont non seulement en situation
fragiles sur le plan psychologique et
d’isolement relationnel mais vivent seuls dans
social. La composition sociale des zones leur logement. Ensuite, entre 45 et 70 ans le
urbaines sensibles y augmente le risque niveau de l’isolement est stable. Enfin, dans le
d’isolement relationnel. troisième segment, après 70 ans, l’isolement
progresse fortement et continûment avec l’âge.
L’isolement relationnel renvoie aux représenta- L’isolement touche particulièrement
tions du lien social et de sa fragilité. Ainsi, les catégories sociales modestes
l’absence ou le nombre restreint de contacts
interpersonnels avec des personnes extérieures Une place modeste dans la hiérarchie sociale
au ménage signalent une vulnérabilité psy- est le plus fortement associée à l’isolement rela-
cho-sociale potentielle. L’enquête « Vie de quar- tionnel. De fait, toutes choses étant égales par ail-
tier » apporte un éclairage original sur ces leurs, avoir de faibles revenus, ne pas posséder
personnes. Par convention, sont considérées de diplôme, habiter en cité, ou déclarer « avoir du
comme « isolées » les personnes n’ayant eu que mal à s’en sortir » sont liés avec une plus forte pro-
quatre contacts ou moins d’ordre privé au cours babilité d’être isolé (tableau 1). Faire partie d’une
d’une semaine de référence (Définitions). Selon association diminue la probabilité d’être isolé,
cette définition, la proportion de personnes isolées mais la participation associative peut aussi bien
en France s’établit à 10,8 % ; bien sûr, elle dépend s’interpréter comme un élément du comporte-
totalement du seuil conventionnel retenu pour le ment culturel que comme un trait de sociabilité.
nombre des contacts. Elle représente un point de L’ensemble de ces éléments dévoilent les traits
référence utile pour réaliser des comparaisons. typiques des franges les plus modestes de la
population. Par ailleurs, être originaire d’un pays
étranger accentue cette probabilité ; l’une desL’isolement s’accroît avec l’âge
explications probables est la restriction des
La probabilité d’être isolé augmente fortement contacts par la séparation du réseau de rela-
avec l’âge et s’interprète pour partie comme un tions d’origine.
effet du cycle de vie. Ce constat n’est pas une
surprise, la plus grande sociabilité des jeunes Isolement et mal-être
est bien connue. Cependant, l’écart entre jeu-
nes et personnes âgées est bien plus fort Si l’isolement touche principalement des popu-
lorsqu’on s’intéresse à l’isolement : la fréquence lations modestes, rien n’indique a priori son
moyenne de contacts est 1,5 fois plus élevée impact sur leur bien-être ou leur mal-être.
pour les jeunes de 15 à 19 ans par rapport aux L’enquête ne permet pas directement d’obser-
personnes de plus de 70 ans mais les seniors ver ces états psychologiques, mais permet de
INSEE
PREMIEREmieux appréhender une partie de l’état Probabilités d'être isolé relationnellement et d'être sensible
d’esprit des enquêtés à travers des indi- aux sentiments de solitude et/ou d'ennui
cateurs retraçant les impressions de soli-
Isolement Sentiments de solitude
tude et d’ennui. Ces informations ont été
relationnel et/ou d’ennui
obtenues à partir des questions suivan-
Probabilité de référence 16,5 % 9,8 %
tes : « Hier avez-vous eu l’impression
Écart à la référence (en %)
d’être seul ? », « Et avez-vous eu
Sexe Femme - 2,4***l’impression de vous ennuyer ?». Ces
Homme - Réf.
deux questions subjectives, qui s’inter-
15-19 ans -12,3*** 9,1***
prètent comme des indicateurs partiels
20-24 ans -11,5*** 5,0***
de « mal-être », ne sont pas en lien systé- 25-34 ans -10,7*** Réf.
matique avec l’isolement relationnel Âge 35-44 ans -8,1*** Réf.
45-59 ans -7,2*** -2,6***mesuré par une fréquence très faible de
60-69 ans -5,6*** Nscontacts. Ainsi, l’impression de solitude
70 ans ou plus Réf. Ns
est déconnectée en grande partie de son
Aucun 4,7*** 2,9***
pendant objectif l’isolement relationnel, et
Certificat, BEPC 2,4* 2,3***
l’ennui de la solitude (tableau 2). Il n’y a Diplôme CAP/BEP, Bac Réf. Réf.
pas redondance entre ces différentes Bac+2 Ns Ns
Supérieur à Bac+2 Ns -2,1**notions.
Adulte d’un couple avec enfant 3,7*** -1,4**Cependant, les isolés sont bien plus fré-
Monoparent adulte 4,7*** 6,8***quemment sensibles au sentiment de
Monoparent enfant Ns 6,0***
solitude (18,1 % contre 7,7 % chez les
Type de ménage Couple sans enfant Réf. Réf.
non-isolés) et à l’impression d’ennui Seul et veuf Ns 14,4***
(17,1 % contre 7,6 %). Au total, c’est Seul et séparé - 11,8***
Seul et célibataire Ns 7,1***près d’un quart des isolés qui se décla-
Nombre de personnes du ménage Six ou plus 8,8*** -3,2***rent sensibles au sentiment de solitude
Moins de six Réf. Réf.ou à l’impression d’ennui contre environ
Etudiant -6,2*** -1,9*un peu plus d’un dixième dans le reste
Chômeur 7,5***
de la population. Comment interpréter
Activité Personne au foyer 4,0***
ces informations ? Le lien entre d’une Actif ayant un emploi Réf. Réf.
part le sentiment de solitude ou Retraité 2,5*
Autre inactif 3,9**l’impression d’ennui et d’autre part l’iso-
Pays de naissance Pays étranger Réf. Réf.lement relationnel est à rechercher
France -3,4*** -3,8***dans les situations de mal-être dont
Immeuble hors cité 2,7*** 1,4**chacun de ces éléments recouvre un
Habitat Cité 4,0*** 2,0***
aspect spécifique sans bien sûr en
Autres (1) Réf. Réf.
interdire le cumul. Le groupe des per-
Handicap empêchant de travailler Oui 3,9* 4,9***
sonnes sensibles à au moins un de ces Non Réf. Réf.
deux aspects de mal-être présente des Pauvreté subjective A des difficultés à s’en sortir 4,4*** 6,5***
cohérences fortes. Il diverge des seules N’a pas de difficultés Réf. Réf.
personnes isolées au plan relationnel Sensible au sentiment de solitude ou d’ennui Oui 11,7*** 8,2***
(2) (colonne 1) et à l’isolement (colonne 2) Non Réf. Réf.sur plusieurs points. Toutes choses
étant égales par ailleurs, les jeunes, 00 à 20 KF 7,3** -
20 à 30 KF 4,2* -alors qu’ils sont très rarement isolés, se
Revenus par unité de consommation 30 à 50 KF 4,1*** -
50 à 240 KF Réf. -
Sensibilité au sentiment Supérieurs à 240 KF 4,6* -
de solitude et d'ennui Non, ni sentiment religieux 4,4*

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents