14 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

L'écuelle, à cupulettes cardinales, des Rochettes, à l'Ile d'Yeu (vendée). [Sculpture sur Rocher fixe] - article ; n°4 ; vol.6, pg 216-228

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
14 pages
Français

Description

Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris - Année 1915 - Volume 6 - Numéro 4 - Pages 216-228
13 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1915
Nombre de lectures 17
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

Marcel Baudouin
L'écuelle, à cupulettes cardinales, des Rochettes, à l'Ile d'Yeu
(vendée). [Sculpture sur Rocher fixe]
In: Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris, VI° Série, tome 6 fascicule 4, 1915. pp. 216-228.
Citer ce document / Cite this document :
Baudouin Marcel. L'écuelle, à cupulettes cardinales, des Rochettes, à l'Ile d'Yeu (vendée). [Sculpture sur Rocher fixe]. In:
Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris, VI° Série, tome 6 fascicule 4, 1915. pp. 216-228.
doi : 10.3406/bmsap.1915.8747
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bmsap_0037-8984_1915_num_6_4_874721 octobre 1915 216
Cœurs et foies normaux. Cavité abdominale commune. Pas d'orifice
vaginal. Petites lèvres rudimentaires, avec un méat urinaire unique.
2 anus, bien isolés. Extrême Ressemblance des deux Enfants, comme d'or
dinaire.
Nourris au sein par la mère. Accouchement sans trop grande difficulté.
Présentation d'un sujet par la tête ; le second vint par l'épaule. Un seul
et unique cordon ombilical, bien entendu. — .Le travail dura cependant
trois jours.
Ce fait nouveau est intéressant :
1° Parce qu'il s'agit d'une variété d'ischiopagie, très rare, où lasoudure
des bassins est réduite à sa plus simple expression : Pubiopagie. — C'est un
cas (type) de Pagie antérieure et inférieure, c'est-à-dire sous-ombilicale;
2° Parce que la Pubiopagie est intermédiaire entre VIschiopagie classique
et la variété de Pagie antéro-infêrieure, que j'ai été le premier à décrire
sous le nom d'Hypogastropagie ;
3° Parce que les sujets ont vécu, sont vivants encore, et peuvent parfai
tement atteindre un âge avancé, comme les Xiphopages les plus célèbres
[Pagie antérieure moyenne ou sous-ombilicale];
4° Parce qu'enfin cette monstruosité est aussi opérable que la Xipho-
pagie, à condition de fabriquer un nouvel Urètre à l'un des sujets : ce
qui n'aurait rien d'insurmontable.
L'ÉCUELLE, A CUPULETTES CARDINALES, DES ROCHETTES,
A L'ILE D'YEU (Vendée).
[Sculpture sur Rocher fixe].
Par M. le Dr Marcel Baudouin.
Découverte. — En 1909, nous avons découvert, au cours de nos examens
méthodiques de tous les pointements rocheux de l'Ile dTeu (Vendée), un
ensemble curieux de Sculptures sur rochers, assez intéressantes, au lieu-dit
Les Rochettes, à la pointe septentrionale, ou plus exactement Nord-Ouest,
de l'Ile, section cadastrale des Chiens Perrins (Fig. 1).
Cette note est consacrée à la description de cette œuvre humaine, très
particulière et très rare.
Historique: — J'ai déjà mentionné cette trouvaille dans une étude d'en
semble en 1910 '; mais alors je n'ai que mentionné le fait, au point de
vue de la prise de date de la découverte.
\ Marcel Baudouin. — Découverte en 4909 de nouveaux Rochers à Gravures à
l'Ile d'Yeu {Vendée). — Homme Préhistorique, Paris, VIII, 1910, n» 2, p. 41-42. -
Tiré à part, Par., 1910, iu-8°, 10 p. [Voir p. 2-3]. i
MARCEL BAUDOUIN. — l'ÉCUELLE A CUPULETTES CARDINALES DES ROCHETTES 217
Topographie. — Les Rochettes sont situées au voisinage du lieu dit
Le But, c'est-à-dire à l'extrémité Nord-Ouest de l'Ile, au Sud des Taber-
naudes et du Chemin allant du Port au Sémaphore (NUM, Fig. 1).
Il s'agit là d'une butte naturelle, peu élevée, qui se trouve au Sud du
Marais des Broches, c'est-à-dire sur la colline qui, autrefois, constituait la
rive gauche de la Rivière des Broches, avant que son embouchure ait été
obstruée par les sables maritimes {Fig. 1 ; Ro).
Non loin de là sont le Caillou Blanc, .là Saulzaie, Matpogne et le Chiron
du Mûrier*, Colas Micha, La Fosse Malandière, etc.. — Le grand Phare
n'est d'ailleurs pas très éloigné au Sud (Fig. 1 ; P).
Les Coordonnées géographiques sont, au demeurant, les suivantes :
Latitude Nord : 46U44'. Longitude Ouest : 4°45\
L'Altitude est, d'après les cartes de l'Ile d'Yeu, d'environ 20 m. —
[Carte inédite du Génie maritime].
Les Rochettes se trouvent exactement, sur le terrain, au point de cro
isement des deux lignes, allant l'une des Rochers de la Pointe des Chiens
Perrins qui s'appellent Le Grand Champ, au Grand Phare actuel; l'autre
du Sémaphore à l'Eglise de Port-Joinville.
Quand on aura atteint la région située au Sud des Tabernaudes, (N, 0, a)
il sera donc assez aisé de retrouver sur le sol les pointements rocheux dont
nous nous occupons, situés dans la Section G des Chiens Perrins, au
Cadastre, quoiqu'ils puissent être, ultérieurement, recouverts par de la
terre végétale et des herbages.
| I. — Description générale.
Ensemble des Sculptures. — La station de sculptures des Rochettes
comprend, d'après ce que nous connaissons actuellement, quatre Pointe
ments, rocheux, à Cupules.
1° Un Rocker plat, qui présente une vaste Eguelle, entourée de quatre
Cupulettes, partie la plus intéressante (n° III) (Fig. 2).
2° Un Rocher saillant, situé au voisinage, à trois Cupules (n° II).
3° Un autre Rocher, peu surélevé, où je n'ai pu distinguer qu'une seule
Cupule (n° I).
4° Un Rocher, saillant (n° IV), à trois Cupules (comme le n° II) non
étudiées.
Bien entendu, comme toujours à l'Ile d'Yeu, toutes ces sculptures sont
sur Granite schisteux (y') ou Gneiss granulitique. - C'est toujours la même
roche.
La Roche à Cupule unique n'ayant aucun intérêt, nous n'en parlerons
pas davantage. — Et, pour nous en débarrasser aussi immédiatement,
nous allons brièvement signaler les Sculptures du Rocher n° II.
1 Mégalithe probable disparu {Morier, pierre). 218 21 OCTOBRE 1915
On remarquera qu'il y a dans cet ensemble : 1° Une Ecuelle;%° 4 Cupu-
lettes; 3° 7 Cupules. — On a donc là les trois variétés principales de Sculp
tures sur Rochers du Type Cupdliforme, presqu'à se toucher : ce qui per-
\ 7
ACLtC lllCUlfOt
c
11
. V
\
%
Fig. 1. — Situation géographique du Lieu-dit Les Rochettes, placé au
voisinage du Grand Phare, à l'extrémité Nord-Ouest de l'Ile d'Yeu (Vend
ée). — Echelle: 1/20.000. — D'après une Carte inédite. — Légende : NM,
Chemin du Portau Sémaphore, par les Tabernaudes (U); — OP, Chemin
du grand Phare ; — A, B, C, D, E, rivage de l'Ile d'Yeu à l'Epoque Néoli
thique.
met, sur le terrain, d'utiles constatations et comparaisons, au point de
vue technologique surtout.
Etude technique. — 1° Je n'ai eu en 1909 que le temps matériel de
prendre un Décalque orienté de la sculpture la plus précieuse [celle du
Rocher n° III des Rochettes]. — Je n'ai pas pris la peine de décalquer les BAUDOUIN. — l'ÉGUELLE A CUPULETTES CARDINALES DES ROCHETTES 219 MARCEL
autres Cupules, sans grand intérêt, d'ailleurs ; mais j'ai mesurée celle du«
Rocher n° //.
2° Par contre, j'ai pu prendre une Gontr'empreinte au plâtre du bel
ensemble du Rocher n° III (Fig. 2).
3° D'autre part, je l'ai photographié de plusieurs façons, en tenant
compte de l'Orientation.
4° Enfin, à l'aide du Moulage, j'ai pu, dans mon Laboratoire, pratiquer
des Coupes transversales, des plus précieuses, au point de vue technolo
gique, montrant le processus de fabrication de YEcuelle et des Cupulettes,
et surtout l'existence de Canaux de conjugaisons, très peu marqués \ mais
réels, qui m'avaient échappé sur le terrain (Fig. 3).
I. — Rocher n° II.
A. Cupules. — Sur le Rocher n° II se trouvent, au niveau d'un coin
du Pointement, qui occupe la partie Sud [Soleil à Midi], trois Cupules,
bien nettes, disposées en triangle *.
a) Cupule n° I. — Située du côté Nord. Très belle ; large de 30 mm. et
profonde de 30 mm. ; par conséquent nettement conique. Indice de prof.
33 0/0.
b) Cupulen0 II. — Située au Sud- Ouest, elle estovoïdeet a20mm.X40mm.
de large et 20 mm. de profondeur; hémisphérique.
c) Cupule n° III. — Située au Sud-Est, elle mesure 25 mm. de longueur
et 20 mm. de profondeur ; hémisphérique.
B. Les Distances intercupulaires sont les suivantes :
I-II = 0 m. 24 = 0 m. 03 X 8 ; II-III = 0 m. 15 = 0,03 X 5 ; — II-I =
0,21 =0,030X7.
Entre la Cupule n° II et le bord du Rocher il y a 0 m. 090 [0,030 X 3].
Ici la Commune Mesure (le Pouce) paraît donc bien être Om. 030, comme
d'ordinaire à l'Ile d'Yeu [0,030 = 0,060 : 2].
IL — Rocher n° III [Ecuelle et Cupulettes].
1° Pointement de Granite. — La surface plate, qui correspond à ce
Rocher, affleure à peine et est très régulière et unie, comme si elle avait
été choisie a dessein, en raison des caractères spéciaux de sculptures
qu'elle devait porter. Elle est légèrement inclinée au Nord-Ouest, sur le
flanc du petit coteau du Marais des Broches et regarde I'Ouest. Mais, en
1 Cette simple remarque montre toute la valeur de la Technique que j'ai imaginée
pour l'étude de ces sortes de sculptures sur rochers.
2 N'ayant pas de Décalque précis de ce Rocher à sculptures, je ne puis étudier ici la
disposition de ce Triangle. — Mais il est probable qu'un côté correspond à la Méri
dienne (Cupules n° I et II) et que la Cupule n° III est un point solaire [Soleil
Levant]. 21 octobre 1915 220
. somme, le granite ne dépasse pas le niveau du sol voisin et on dirait une
table de pierre, totalement enfouie.
2° Sculptures. — L'ensemble des sculptures est constitué par une
superbe Ecuelle, entourée de quatre Cupulettes, placées tout autour et
symétriquement (Fig. 2).
Le centre de Y Ecuelle se trouve à environ 0 m. 20 [0,03 X 6 + 0,02]
du bord Ouest actuel de l'affleurement ; à 0 m. 50 du bord Sud [0,03 X 16
+ 0,02] ; à 0 m. 40 [0,03 X 13 — 0,01] du bord Nord ; et à 0 m. 40 envi
ron du bord Est.
Il résulte de là que la sculpture principale a dû être faite au centre
même (ou à peu près) de la surface rocheuse affleurante.
A. Ecuelle (centrale). — L'Ecuelle, dont je ne connais qu'un autre
exemple, à peu près identique, à l'Ile d'Yeu ', est très belle, large et pro
fonde (Fig. 2).
Voici ses dimensions : Diamètre, 0 m. 140; Profondeur (maximum),
0 m. 060. - D'où l'Indice de Profondeur de : 140 —- = 42,85.
Elle est très nettement HÉMisPHÉRiQUE et très régulière, en forme de
Calotte de Sphère.
Au sud il y a une sorte de dépression marquée sur le bord (Fig. 2 ; R).
On juge mieux de sa forme sur la Contre empreinte, en plâtre, qui
donne un beau relief, en dôme, que sur le moulage lui-même.
Une coupe, transversale, du moulage, passant par les Cupulettes Est-
Ouest, permet de l'apprécier mieux encore (Fig. 3), en montrant les d
imensions de C et D.
B. Cupulettes. — Les quatre Cupulettes sonf distribuées symétrique
ment autour de l'Ecuelle. Celle du côté Nord sera le n° I;' celle du côté
Sud le n° II ; celle de l'Est le n° III ; et celle de l'Ouest le n° IV. - Elles
sont situées, sur un Cercle de 0 m. d2 de rayon environ, h. environ 90° les
unes des autres.
a) Dimensions. — N° I. — Dimensions : 35 mm. X *5 mm. — Elle se
trouve exactement à 0 m. 115 du centre de l'Ecuelle [soit 0 m. 120 en
viron].
N° II. — Dimensions : 35 mm. X 12 mm. — A 0 m. 110 du centre de
l'Ecuelle [Rayon un peu plus court].
N° III. — : 35 mm. X 12 mm. — A 0 m. 115 du centre de
l'Ecuelle (comme le n° I).
N° IV. — Dimensions : 40 X 35 X 25. — La plus profonde ; un peu
ovalaire, à axe le plus long Nord-Sud, à 0 m. 110 du centre de l'Ecuelle
(comme le n« II).
1 C'est l'Ecuelle dite de la Roche à Robion. — Mais celle-ci est pourvue d'une queue,
c'est-à-dire d'une petite Rigole, qui la rend analogue aux Cupules dites à bec.
Au Grand Chemin de La Croix, il n'y a qu'une très grande Cupule, mais non une
Ecuelle. MARCEL BAUDOUIN. — l'ÉGUELLE A CUPULETTES CARDINALES DES ROCHETTES 221
b) Commune Mesure. — Le chiffre de 35 mm. [Diamètre], qui se répète
quatre fois ici, semble indiquer la vraie Commune Mesure habituelle, dont le
Fig. 2. — L'Ecuelle, à quatre Cupulettes, Ides Roehettes, Ile d'Yeu (Vend
ée). — Echelle : 1/2 grandeur.
Légende : E, Ecuelle; — I à IV, les quatre Gupulettes; — R, sorte de
Dépression, par Usure de la roche, correspondant au Sud. — N m., Nord
Magnétique ; — N. a. a., Nord Astronomique acluel; — N. a. N., Nord Néoli
thique [Etoile Polaire]; — I, Etoile Polaire; — P, Déviation précessionnelle.
— D, Déclinaison magnétique .
double, dès lors, ne sera plus de 0 m. 060, mais 0 m. 035 X 2 = 0 m. 070 ;
et ce chiffre correspond bien, d'ailleurs, au diamètre de l'Ecuelle, qui est
deOm. 140 [0,07X2]. 21 octobre 1915 222
Pourtant, la profondeur de 0 m. 060 [0,03 X 2] et surtout les Distances
Cupulettes-Ecuelle [0,115; soit 0,012 — 0,06 X 2J, indique bien l'habi
tuelle double Commune Mesure de 0 m. 060.
Il n'y a donc pas lieu d'insister ; on est, là encore, dans la règle (Pouce),
avec 0 m. 030.
c) Forme. — La coupe du Moulage (Fig. 3) montre que les Cupulettes
sont nettement hémisphériques, surtout l'Ovoïde (n° IV), comme l'Ecuelle, et
non pas coniques, ou cylindriques, comme celles des roches calcaires, par
exemple celles du Pas du Roi, à Saint-Just-Lussac (Charente).
Par conséquent elles ont été obtenues, à l'Ile d'Yeu, par Percussion et
Taraudage, et non pas par «impie perçage. Ce dernier modus faciendi semble
d'ailleurs être lié à la nature de la roche à sculpter *.
Je ne connais pas à l'Ile d'Yeu d'autre exemples de Cupulettes de ces
dimensions et de cette forme, ayant un tel Indice de profondeur moyen
12 — X 100 = 34,28 *, c'est-à-dire un tel aspect. — Cela leur donne, par
35
suite, un intérêt très grand 3 et très réel.
Ces Cupulettes sur granite sont très rares, surtout sous forme de figure
géométrique, comme ici.
Dans mes essais expérimentaux de fabrication de Cupules à l'aide de. la
Percussion, j'ai pu reproduire très facilement des Cavités exactement sem
blables 4; j'ai montré la pièce ici-même.
D. Canaux. — II semble, au moins sur le Moulage, que la roche ait été
un peu creusée, au niveau des lignes qui réunissent les centres des Cupul
ettes et de l'Ecuelle, comme si l'on avait voulu représenter une Rigole 5 ou
un Canal de Conjugaison, ou un Sillon, transformant en Croix vraie la figure,
ces sillons étant alors plus ou moins comparables aux rayons du Roue
solaire et surtout aux Canaux de Conjugaison intercupulaires 6. — En tout cas,
sur la coupe Est-Ouest àwMoulage, c'est-à-dire la ligne équinoxiale,(Fig.3;
C, D), le fait est très apparent et fort remarquable (Cup. Ill et IV); mais il
1 C'est là le grand avantage des contre-empreintes en plâtre sur celles soit en
plasticine, soit en papier (Estampage). — Leur solidité permet des examens répétés et
des transports difficiles.
Ces contre-empreintes permettent l'étude technologique des cavités beaucoup
mieux que les moulages eux-mêmes.
* Quand une Cupule a un indice supérieur à 30,00, c'est à peine si elle doit être
dite hémisphérique ; elle tend déjà à la « Conicité ».
8 Je n'en ai jamais vu de semblables, d'ailleurs, sur le granite (Haute- Vendée;
Bretagne ; etc.).
* Bull. Soc. Préh. Franc., 1916, No 9, p. 490.
5 Même réflexion pour l'Ecuelle de la Roche à Robion, qui est bien plus grande,
puisqu'elle mesure 0 m. 240 [8 X 0>U3] et 0,200. — On retrouve, là encore, la Com
mune mesure (0 m. 030) !
*5 Cf. les Canaux de conjugaison des Cupules du Grand Chiron des Chauvitelières,
à l'Ile d'Yeu. [Marcel Baudouin. — Les Gravures sur roches du Grand Chiron des
Chauvitelières, etc. — Tiré à part, Pans, 1910. — Voir p. 9, Fig. 5]. 3. — Coupe, verticale et transversale, Est-Ouest, de l'Ecuelle et des Cupulettes Est et Ouest des Rochettes, Fig.
Ile-d Yeu (V.). — Echelle : 2/3 Grandeur.
Légende : E, Ecuelle; — A, Centre de l'Ecuelle, projeté à la surface du Rocher (Centre de Figure); — C et D, Canaux de
Conjugaison; — B, B', Centre des Cupulettes Ouest et Est (III et IV); —S, Surface horizontale du Rocher Fixe. 21 octobre 1915 224
n'est marqué sur la Ligne méridienne [Nord-Sud] que pour la Cupule n° I.
Il y a lieu d'insister un peu sur cetle disposition, qui ne nous était
pas, tout d'abord, apparu sur le Rocher même, car là elle n'est pas aussi
appréciable; mais cela est peut-être simplement une faute d'attention
suffisante sur le terrain 1. Ce sillon atteint environ 10 min. de profon
deur pour une longueur de 20 mm. à 50 mm. (Fig. 3), à l'Est (20 mm.),
à l'Ouest (50 mm.) et au Nord (30 mm.).
A noter que seule la Cupulette Sud est bien isolée de l'Ecuelle.
E. Orientation. — L'Orientation de cette figure est des plus curieuses
et des plus importantes.
Si l'on trace sur le Décalque, le Nord astronomique actuel, a 17° à l'Est
du Nord magnétique, (puisqu'à l'Ile d'Yeu la déclinaison magnétique
est là de 17°), c'est-à-dire si l'on mène la Méridienne géographique pas
sant par le centre de l'Ecuelle, on constate qu'elle fait un angle, avec la
ligne qui joint à ce centre la Cupule Nord (n° I), de 13° du côté Est.
Or cet angle doit correspondre au phénomène de la Précession des
Equinoxes et représenter le déplacement, vers la Droite, de la Méridienne
Céleste Néolithique, basée sur l'Etoile Polaire.
Cela étant, la Cupulette n° II doit être le Soleil à Midi, et les Cupulettes
III et IV doivent représenter les Pléiades, c'est-à-dire les levers et les cou
chers du Soleil à Y époque des Equinoxes, puisque la ligne des Cupules IIMV
est perpendiculaire ou à peu près (90°) à celle des n09 I-II (L. Méridienne
Céleste).
| II. — Remarques théoriques.
1° Signification. — a) II semble dès lors que cet ensemble représente le
Soleil à l'époque des Eqlinoxes. — Et, comme la Cupulette n° IV, la
plus profonde, est à I'Ouest et comme elfe seule est Ovoïde et à grand axe
Nord-Sud, ce doit être elle surtout qui indique le Point solaire.
Dès lors, la sculpture ne peut représenter que le Soleil Couchant des
Equinoxes, variété du Culte solaire la plus récente, pour l'Epoque Néoli
thique, à l'Ile d'Yeu et ailleurs.
Au demeurant, la Surface du Rocher regarde I'Ouest (le Couchant),
c'est-à-dire YOcéan atlantique.
Il faut conclure de là que le Rocher en question était sajcré et repré
sentait, en somme, le Dieu solaire, non encore anthropomorphisé, l'Ecuelle
étant Yimage matérielle de l'Astre et les quatre Cupulettes les représenta
tions symboliques des 2 Lignes solaires représentées ici [Méridienne Céleste et
L. Equinoxiale],
b) Mais pourquoi avoir choisi ce Rocher, plutôt qu'un autre, pour une
telle sculpture?
1 Cette remarque montre bien le gros intérêt des Moulages de ces Sculptures. Ils
permettent des examens prolongés à tête reposée au Laboratoire et font découvrir
des faits ayant échappé au cours des Excursions.