14 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

L'ingénierie sociale : une forme de la sociabilité d'entreprise - article ; n°1 ; vol.91, pg 49-60

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
14 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Actes de la recherche en sciences sociales - Année 1992 - Volume 91 - Numéro 1 - Pages 49-60
Sozialtechnologie eine Form der Unternehmenssoziabilität Ausgehend von der Untersuchung von Werbeprospekten Stellenangeboten Handbüchern für Manager Vorlesungsskripten von Handelsschulen Expertengutachten Protokollen von Zusammenkünften und direkter Beobachtung wird ein konzeptueller Rahmen zur Beschreibung einer der typischsten Formen der Affektkontrolle und der Führung der zwischenmenschlichen Beziehungen seitens der Manager der französischen Grossunternehmen der 80er Jahre vorgelegt Dieses als Sozialtechnologie zu bezeichnende Phänomen lässt sich als einen Korpus rationaler Strategien definieren die die Irrationalität des anderen postulieren und erhalten Der Artikel schlägt eine Idealdefinition der sozialtechnologischen Situationen und deren Komponenten vor vertragliche Beziehung zwischen einem Kunden und einem Sozialingenieur Bereitstellung einer Expertise zur Analyse einer Zielpopulation und Einwirken auf diese ohne deren Wissen im Hinblick auf vielfältige manchmal kaschierte Zwecke und mittels rationalisierter Techniken Evaluierung der Ergebnisse die zu diskutieren die nur selten konsultierte Zielgruppe nicht der Lage ist Am Ende wird die Unvereinbarkeit zwischen der Sozialtechnologie und dem normativen Ideal der Wissenschaft aufgezeigt sowie die komplexen Austauschbeziehungen zwischen Sozialwissenschaften und Sozialtechnologie
Social Engineering Form of Company Sociability Starting from study of advertisements job offers management handbooks business school lectures consultancy reports minutes of meetings and direct observations this article offers conceptual framework for describing one of the forms of control of affects and management of inter-personal relations most typical of the managers of major French companies in the 1980s This activity is given the name social engineering and is defined as set of rational strategies postulating and maintaining other irrationality The article puts forward an ideal definition of the situations of social engineering and of its components These are contractual relationship between client and social engineer mobilization of expertise to analyse target population and to act on it without it being aware of this for number of sometimes hidden purposes using rationalized techniques evaluation of the results which the target population which is rarely consulted is unable to challenge Finally the article shows the incompatibility of social engineering with the normative ideal of science and the complexity of the exchanges that are set up between the social sciences and social engineering
ingénierie sociale une forme de la sociabilité entreprise Partant de examen annonces publicitaires offres emploi de manuels de gestion de cours école de commerce de rapports expertise de comptes rendus de réunions et observations directes on propose un cadre conceptuel pour décrire une des formes de contrôle des affects et de gestion des rapports autrui les plus typiques des managers de la grande entreprise fran aise des années 80 on choisi de nommer ingénierie sociale et que on définit comme un corps de stratégies rationnelles postulant et entretenant irrationalité autrui article propose une définition idéale des situations ingénierie sociale et de ses composantes relation contractuelle entre un client et un ingénieur social mobilisation une expertise pour analyser une population cible et agir sur elle son insu des fins multiples parfois cachées et au moyen de techniques rationalisées évaluation des résultats que la population cible rarement consultée pas la capacité de discuter On montre pour finir incompatibilité entre ingénierie sociale et idéal normatif de la science ainsi que la complexité des échanges qui établissent entre les sciences sociales et ingénierie sociale
12 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1992
Nombre de lectures 88
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Extrait

Monsieur Michel Villette
L'ingénierie sociale : une forme de la sociabilité d'entreprise
In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 91-92, mars 1992. pp. 49-60.
Citer ce document / Cite this document :
Villette Michel. L'ingénierie sociale : une forme de la sociabilité d'entreprise. In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol.
91-92, mars 1992. pp. 49-60.
doi : 10.3406/arss.1992.3005
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_1992_num_91_1_3005Zusammenfassung
Sozialtechnologie : eine Form der Unternehmenssoziabilitat.
Ausgehend von der Untersuchung von Werbeprospekten, Stellenangeboten, Handbüchern für
Manager, Vorlesungsskripten von Handelsschulen, Expertengutachten, Protokollen von
Zusammenkünften und direkter Beobachtung wird ein konzeptueller Rahmen zur Beschreibung einer
der typischsten Formen der Affektkontrolle und der Führung der zwischenmenschlichen Beziehungen
seitens der Manager der französischen Grossunternehmen der 80er Jahre vorgelegt. Dieses als
"Sozialtechnologie" zu bezeichnende Phänomen läßt sich als einen Korpus rationaler Strategien
definieren, die die Irrationalität des anderen postulieren und erhalten. Der Artikel schlägt eine
Idealdefinition der sozialtechnologischen Situationen und deren Komponenten vor : vertragliche
Beziehung zwischen einem "Kunden" und einem "Sozialingenieur" ; Bereitstellung einer Expertise zur
Analyse einer "Zielpopulation" und Einwirken auf diese ohne deren Wissen im Hinblick auf vielfältige,
manchmal kaschierte Zwecke und mittels rationalisierter Techniken ; Evaluierung der Ergebnisse, die
zu diskutieren die nur selten konsultierte Zielgruppe nicht in der Lage ist. Am Ende wird die
Unvereinbarkeit zwischen der Sozialtechnologie und dem normativen Ideal der Wissenschaft aufgezeigt
sowie die komplexen Austauschbeziehungen zwischen Sozialwissenschaften und Sozialtechnologie.
Résumé
L'ingénierie sociale : une forme de la sociabilité d'entreprise.
Partant de l'examen d'annonces publicitaires, d'offres d'emploi, de manuels de gestion, de cours d'école
de commerce, de rapports d'expertise, de comptes rendus de réunions et d'observations directes, on
propose un cadre conceptuel pour décrire une des formes de contrôle des affects et de gestion des
rapports à autrui les plus typiques des managers de la grande entreprise française des années 80,
qu'on a choisi de nommer "ingénierie sociale" et que l'on définit comme un corps de stratégies
rationnelles postulant et entretenant l'irrationalité d'autrui. L'article propose une définition idéale des
situations d'ingénierie sociale et de ses composantes : relation contractuelle entre un "client" et un
"ingénieur social" ; mobilisation d'une expertise pour analyser une "population cible" et agir sur elle à
son insu à des fins multiples, parfois cachées, et au moyen de techniques rationalisées ; évaluation des
résultats que la population cible, rarement consultée, n'a pas la capacité de discuter. On montre pour
finir l'incompatibilité entre l'ingénierie sociale et l'idéal normatif de la science ainsi que la complexité des
échanges qui s'établissent entre les sciences sociales et l'ingénierie sociale.
Abstract
Social Engineering : A Form of Company Sociability.
Starting from study of advertisements, job offers, management handbooks, business school lectures,
consultancy reports, minutes of meetings and direct observations, this article offers a conceptual
framework for describing one of the forms of control of affects and management of inter-personal
relations most typical of the managers of major French companies in the 1980s. This activity is given the
name "social engineering" and is defined as a set of rational strategies postulating and maintaining
other people's irrationality. The article puts forward an ideal definition of the situations of social
engineering and of its components. These are : a contractual relationship between a "client" and a
"social engineer" ; mobilization of expertise to analyse a "target population" and to act on it without it
being aware of this, for a number of sometimes hidden purposes, using rationalized techniques ;
evaluation of the results, which the target population, which is rarely consulted, is unable to challenge.
Finally, the article shows the incompatibility of social engineering with the normative ideal of science,
and the complexity of the exchanges that are set up between the social sciences and social
engineering.:
michel villette
L'INGENIERIE SOCIALE :
UNE FORME DE LA SOCIABILITÉ
D'ENTREPRISE
versités, les IUT, les lycées, il correspond à un mode de
représentation de la vie professionnelle comme "stratégie d'acteur" qui, aujourd'hui, paraît aller de soi.
Traditionnellement attribué à certains types humains contemporains la Le manière (c'est-à-dire "managers" Cet management", sociabilité mode article la de plus contemporains propose d'entreprise sur sociabilité qui "raisonnable" considérées le nous contrôle l'analyse semble fondé le et de d'entretenir recours par le d'un sur soi leurs un plus l'ingénierie au aux grand des émules caractéristique moyen leur "techniques phénomènes nombre commerce. comme de sociale techde la habités d'une vocation (religieuse, artistique, scientifique,
pédagogique, commerciale, d'entrepreneur, etc.), l'eng
agement complet de soi -corps et âme- dans l'activité pro
fessionnelle tend aujourd'hui à être exigé de tout salarié,
niques visant à mieux contrôler autrui) n'est pas le seul qu'il s'agisse d'ouvriers de l'industrie automobile -aux
mode de relation possible dans la vie des affaires, ni le quels on demandera de "s'autocontrôler"-, de cadres du
seul observable (1). C'est un mode de sociabilité fréquent secteur privé ou de fonctionnaires d'Etat qu'on exhorte à
délaisser la conception "bureaucratique" de la définition entre cadres (et, plus généralement, dans toutes les inte
ractions professionnelles dans et autour de la grande de leur fonction (2). De nombreuses grandes entreprises
entreprise). Enseigné dans les écoles de commerce et françaises sont passées au cours des années 1980 de
l'état de bureaucratie rationnelle, cultivant l' impersonnalitd'ingénieur, dans les sessions de formation professionn
elle continue, et de plus en plus souvent dans les uni- é et l'interchangeabilité des hommes dans les postes, à
une forme nouvelle d'utilisation de la main-d'oeuvre qui
suppose un ajustement mutuel entre l'homme et le poste
1-Au rapport calculateur à soi et à autrui peuvent être opposées et, donc, un engagement plus complet de la personne
toutes les formes de relations enchantées au monde comme, par
exemple, celle qu'exprime l'auteur de "Spiritualité et Action" dans
Les Cahiers du Gres, (2,1987, Paris, Centre des jeunes dirigeants):
"Toute spiritualité propose à l'homme une rencontre avec un infini
que l'on appelle Dieu, Nirvana, Sagesse ou Lumière. Dans l'entre 2-On peut établir un lien entre l'évolution de la conception de la
prise, chacun doit pouvoir se sentir partie prenante d'un monde relation du salarié à son emploi et l'évolution des méthodes
sans limites. Ce sentiment doit permettre l'épanouissement des employées par les psychologues pour la sélection. Le recours aux
valeurs de service, ce don de soi, de désintéressement". La pré- tests psychotechniques prédominant dans les années 50 a laissé la
gnance du recours aux technologies sociales comme forme d'ét place à l'entretien clinique même pour la sélection des personnels
ablissement du lien social apparaît dans la suite du texte, où l'auteur subalternes. Voir, par exemple, P. Corcuff, Sécurité et expertise psy
propose des méthodes et des outils permettant d'obtenir le désinté chologique dans les chemins de fer, in Justesse et justice dans le tra
ressement des salariés dont la spiritualité serait encore imparfaite. vail, Paris, PUF, 1989-
49 direction du "public cible". La présentation d'un salarié dans la définition de ce qu'elle fait et des manières de le
incarnant excellemment l'entreprise pour laquelle il trafaire.
vaille est devenue une "accroche" (au sens publicitaire Le passage d'une rémunération selon la "qualification" de ce terme) et renforce l'argumentation commerciale (commune à un groupe de salariés dont l'homogénéité ou institutionn

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text