22 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La dénégation de l'origine - article ; n°1 ; vol.109, pg 41-59

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
22 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Actes de la recherche en sciences sociales - Année 1995 - Volume 109 - Numéro 1 - Pages 41-59
Die Leugnung des Ursprungs. Hermann Cohen, von der Soziologie zur transzendentalen Philosophie Der Neukantianismus spielt in der deutschen Universitätsphilosophie des letzten Drittels des 19- Jhs. eine zentrale Rolle. Diese Bedeutung läßt sich u. a. damit erklären, dafs mit der Rückkehr zu Kant allgemeinere Wandlungen verbunden waren, die bei der Herausbildung des zeitgenössischen Bilds des Berufsphilosophen und der Durchsetzung einer historisch orientierten Definition der Philosophie vorrangiges Gewicht hatten. Insoweit diese Definition keinesfalls von vornherein feststand, ist es unentbehrlich, sich in einem Raum, dem System der etablierten Wissenschaften, als dem Terrain eines untrennbar theoretischen und institutionellen Kampfs zugleich, der ebensosehr an seinen inneren, wie an seinen äußeren Grenzen geführt wurde, zu situieren : Durch die Entstehung neuer Wissensbereiche, die als Bedrohung der enzyklopädischen Einheit des philosophischen Fäches empfunden wurden, konnte sich ein Anliegen der Säuberung und Abgrenzung durchsetzen, das sich insbesondere (namentlich in Form einer « Theorie des Wissens ») um die Ausarbeitung spezifischer Gegenstände und Methoden bemühte. In diesem Zusammenhang ist der Fall des neukantianischen Philosophen Hermann Cohen (1842-1918) deshalb aufschlußreich, weil hier aufgezeigt werden kann, wie sich ein ursprtinglich zu einer sog. anthropologischen Richtung neigender junger Philosoph in der Folge davon abwendet, um das Konzept einer auf einem radikalen « ReinheitsAnspruch » gegrundeten Philosophie zu entwickeln. Zunächst läfêt sich schon einmal zeigen, daß die transzendentale Wende dieses Autors die Spuren dessen trägt, was geleugnet, oder genauer gesagt, abgeleugnet wird. Darüber hinaus ist dièse Entwicklung überde-terminiert : Ihr Sinn wächst ihr nicht nur innerhalb des theoretischen Raums zu, d.h. demjenigen der Debatten über die Hierarchien des Wissens, sondern ebenfalls von außerhalb, dem Markt ethischer Güter, der sich nachhaltig dadurch auszeichnete, daß ihm in der Figur F. A. Langes eine äußerste Alternative zwischen dem « Gesichtspunkt des Ideals » und dem « Materialismus » aufgezwungen war, in der eine Vision des « deutschen Geistes » in gleichem Zuge wie ein Konzept der Wissenschaft und des Schicksals des Menschen zur Gelrung kam, kurz : eine Vision der « deutschen Philosophie ».
Denying Origins. Hermann Cohen, from sociology to transcendantal philosophy Neokantianism played a crucial role in the philosophy taught in German universities in the latter half of the 19th century. Its importance has to do with, among other things, the fact that the return to Kant was associated with broader transformations that presided over the making of the contemporary figure of the professional philosopher and therefore over a historically situated definition of philosophy. As this definition is not provided in advance, it is ail the more indispensable to identify one's situation in a space, namely the system of learned disciplines, where theory and institution are locked in struggle on its inner and outer boundaries ; it was the emergence of new bodies of knowledge, perceived as a threat to the encyclopedic unity of the discipline of philosophy, which helped throw this discipline into a process of purification and delimitation, aimed at identifying a number of objects and specific methods (beginning with the theory of knowledge). If the case of the neokantian philosopher, Hermann Cohen (1842-1918), is instructive, it is especially because it illustrates how a young philosopher initially tempted by the anthropology of the time subsequently abandoned it in order to develop a conception of philosophy based on a radical quest for purity. It can first be shown that this author's transcendental turning point is marked by what was rejected, or rather denied. Moreover, the evolution was over-determined ; it acquires its meaning not only inside the theoretical space - that of debates about the ranking of types of knowledge - but also outside, in the market place of ethical goods on which the illustrious figure of F. A. Lange left a deep impression when he imposed an ultimate alternative between the ideal point of view and materialism, an alternative implying a vision of the German mind as much as a conception of science and man's fate - in short, a vision of German philosophy.
La dénégation de l'origine Hermann Cohen, de la sociologie à la philosophie transcendantale Le néo-kantisme a joué un rôle essentiel dans la philosophie universitaire allemande du dernier tiers du XIXe siècle. Cette importance tient, entre autres choses, à ce que le retour à Kant était associé à des transformations plus générales qui ont présidé à la constitution de la figure contemporaine du philosophe professionnel et donc à une définition histori- quement située de la philosophie. Cette définition n'étant pas donnée d'avance, il est d'autant plus indispensable de se situer dans un espace, le système des disciplines savantes, terrain d'une lutte indissociablement théorique et institutionnelle sur ses frontières intérieures et extérieures : c'est l'apparition de nouveaux savoirs, perçue comme une menace pour l'unité encyclopédique de la discipline philosophique, qui a pu contribuer à imposer à celle-ci un travail d'épuration et de délimitation visant à dégager des objets et des méthodes spécifiques (à commencer par la « théorie de la connaissance»). Si le cas du philosophe néo-kantien Hermann Cohen (1842-1918) est instructif, c'est en particulier parce qu'il permet de montrer comment un jeune philosophe initialement tenté par une orientation dite anthropologique s'en est ensuite détourné pour élaborer une conception de la philosophie fondée sur une exigence radicale de « pureté ». On peut d'abord montrer que le tournant transcendantal de cet auteur porte la marque de ce qui est nié ou, plutôt, dénié. En outre, cette évolution est surdéterminée : elle prend son sens non seulement au sein de l'espace théorique - celui des débats sur la hiérarchie des savoirs -, mais aussi à l'extérieur, au sein du marché des biens éthiques que le personnage illustre de F. A. Lange avait profondément marqué en imposant une alternative ultime entre le « point de vue de l'idéal » et le « matérialisme », alternative où était engagée une vision de l'« esprit allemand» autant qu'une conception de la science et de la destination de l'homme - en bref une vision de la « philosophie allemande ».
19 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1995
Nombre de lectures 19
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Extrait

Louis Pinto
La dénégation de l'origine
In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 109, octobre 1995. pp. 41-59.
Citer ce document / Cite this document :
Pinto Louis. La dénégation de l'origine. In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 109, octobre 1995. pp. 41-59.
doi : 10.3406/arss.1995.3153
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_1995_num_109_1_3153Zusammenfassung
Die Leugnung des Ursprungs.
Hermann Cohen, von der Soziologie zur transzendentalen Philosophie
Der Neukantianismus spielt in der deutschen Universitätsphilosophie des letzten Drittels des 19- Jhs.
eine zentrale Rolle. Diese Bedeutung läßt sich u. a. damit erklären, dafs mit der Rückkehr zu Kant
allgemeinere Wandlungen verbunden waren, die bei der Herausbildung des zeitgenössischen Bilds des
Berufsphilosophen und der Durchsetzung einer historisch orientierten Definition der Philosophie
vorrangiges Gewicht hatten. Insoweit diese Definition keinesfalls von vornherein feststand, ist es
unentbehrlich, sich in einem Raum, dem System der etablierten Wissenschaften, als dem Terrain eines
untrennbar theoretischen und institutionellen Kampfs zugleich, der ebensosehr an seinen inneren, wie
an seinen äußeren Grenzen geführt wurde, zu situieren : Durch die Entstehung neuer Wissensbereiche,
die als Bedrohung der enzyklopädischen Einheit des philosophischen Fäches empfunden wurden,
konnte sich ein Anliegen der Säuberung und Abgrenzung durchsetzen, das sich insbesondere
(namentlich in Form einer « Theorie des Wissens ») um die Ausarbeitung spezifischer Gegenstände
und Methoden bemühte. In diesem Zusammenhang ist der Fall des neukantianischen Philosophen
Hermann Cohen (1842-1918) deshalb aufschlußreich, weil hier aufgezeigt werden kann, wie sich ein
ursprtinglich zu einer sog. anthropologischen Richtung neigender junger Philosoph in der Folge davon
abwendet, um das Konzept einer auf einem radikalen « ReinheitsAnspruch » gegrundeten Philosophie
zu entwickeln. Zunächst läfêt sich schon einmal zeigen, daß die transzendentale Wende dieses Autors
die Spuren dessen trägt, was geleugnet, oder genauer gesagt, abgeleugnet wird. Darüber hinaus ist
dièse Entwicklung überde-terminiert : Ihr Sinn wächst ihr nicht nur innerhalb des theoretischen Raums
zu, d.h. demjenigen der Debatten über die Hierarchien des Wissens, sondern ebenfalls von außerhalb,
dem Markt ethischer Güter, der sich nachhaltig dadurch auszeichnete, daß ihm in der Figur F. A.
Langes eine äußerste Alternative zwischen dem « Gesichtspunkt des Ideals » und dem « Materialismus
» aufgezwungen war, in der eine Vision des « deutschen Geistes » in gleichem Zuge wie ein Konzept
der Wissenschaft und des Schicksals des Menschen zur Gelrung kam, kurz : eine Vision der «
deutschen Philosophie ».
Abstract
Denying Origins.
Hermann Cohen, from sociology to transcendantal philosophy
Neokantianism played a crucial role in the philosophy taught in German universities in the latter half of
the 19th century. Its importance has to do with, among other things, the fact that the return to Kant was
associated with broader transformations that presided over the making of the contemporary figure of the
professional philosopher and therefore over a historically situated definition of philosophy. As this
definition is not provided in advance, it is ail the more indispensable to identify one's situation in a
space, namely the system of learned disciplines, where theory and institution are locked in struggle on
its inner and outer boundaries ; it was the emergence of new bodies of knowledge, perceived as a
threat to the encyclopedic unity of the discipline of philosophy, which helped throw this discipline into a
process of purification and delimitation, aimed at identifying a number of objects and specific methods
(beginning with the "theory of knowledge"). If the case of the neokantian philosopher, Hermann Cohen
(1842-1918), is instructive, it is especially because it illustrates how a young philosopher initially
tempted by the anthropology of the time subsequently abandoned it in order to develop a conception of
philosophy based on a radical quest for "purity". It can first be shown that this author's transcendental
turning point is marked by what was rejected, or rather denied. Moreover, the evolution was over-
determined ; it acquires its meaning not only inside the theoretical space - that of debates about the
ranking of types of knowledge - but also outside, in the market place of ethical goods on which the
illustrious figure of F. A. Lange left a deep impression when he imposed an ultimate alternative between
the "ideal point of view" and "materialism", an alternative implying a vision of the "German mind" as
much as a conception of science and man's fate - in short, a vision of "German philosophy".
Résumé
La dénégation de l'origine
Hermann Cohen, de la sociologie à la philosophie transcendantaleLe néo-kantisme a joué un rôle essentiel dans la philosophie universitaire allemande du dernier tiers du
XIXe siècle. Cette importance tient, entre autres choses, à ce que le retour à Kant était associé à des
transformations plus générales qui ont présidé à la constitution de la figure contemporaine du
philosophe professionnel et donc à une définition histori- quement située de la philosophie. Cette
définition n'étant pas donnée d'avance, il est d'autant plus indispensable de se situer dans un espace, le
système des disciplines savantes, terrain d'une lutte indissociablement théorique et institutionnelle sur
ses frontières intérieures et extérieures : c'est l'apparition de nouveaux savoirs, perçue comme une
menace pour l'unité encyclopédique de la discipline philosophique, qui a pu contribuer à imposer à
celle-ci un travail d'épuration et de délimitation visant à dégager des objets et des méthodes spécifiques
(à commencer par la « théorie de la connaissance»). Si le cas du philosophe néo-kantien Hermann
Cohen (1842-1918) est instructif, c'est en particulier parce qu'il permet de montrer comment un jeune
philosophe initialement tenté par une orientation dite anthropologique s'en est ensuite détourné pour
élaborer une conception de la philosophie fondée sur une exigence radicale de « pureté ». On peut
d'abord montrer que le tournant transcendantal de cet auteur porte la marque de ce qui est nié ou,
plutôt, dénié. En outre, cette évolution est surdéterminée : elle prend son sens non seulement au sein
de l'espace théorique - celui des débats sur la hiérarchie des savoirs -, mais aussi à l'extérieur, au sein
du marché des biens éthiques que le personnage illustre de F. A. Lange avait profondément marqué en
imposant une alternative ultime entre le « point de vue de l'idéal » et le « matérialisme », alternative où
était engagée une vision de l'« esprit allemand» autant qu'une conception de la science et de la
destination de l'homme - en bref une vision de la « philosophie allemande ».:
Louis Pinto
LA DENEGATION DE L'ORIGINE
Hermann Cohen, de la sociologie à la philosophie transcendantale
1 est devenu banal de considérer la philosophie théorique, forme eminente de capital intellectuel. S'il est
vrai que la définition de la « philosophie » n'est pas doncomme la discipline mère, ou majeure, à partir de
laquelle les sciences de l'homme se sont constituées née d'avance, il est d'autant plus indispensable de se
en suivant un processus de spécialisation. On peut invo situer dans un espace qui est celui du système des disci
quer de bonnes raisons en faveur d'une telle vision. plines savantes, les frontières intérieures et extérieures
L'« autonomisation » ne peut être réalisée que par la disci de cet espace étant l'enjeu d'une lutte indissociablement
pline la plus récente, et par rapport à la discipline la plus théorique et institutionnelle. Par là même, on pourra se
« ancienne » ; par ailleurs, la reconversion d'un certain trouver aussi conduit à mettre en question la représentat
nombre de détenteurs de capital philosophique dans les ion indigène de l'activité théorique comme production
de « coupures » absolues dans les pensées et dans les trnouvelles disciplines pourrait sembler témoigner d'une
dépendance à sens unique. Or l'inconvénient de cette ajectoires2.
façon si claire de voir les choses est de projeter dans le
passé une définition actuelle des disciplines en omettant
de considérer que cette définition n'a de sens que rela «Théorie de la connais

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text