La généralisation de l'insécurité salariale en Amérique - article ; n°1 ; vol.115, pg 65-79

-

Documents
18 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Actes de la recherche en sciences sociales - Année 1996 - Volume 115 - Numéro 1 - Pages 65-79
La généralisation de l'insécurité salariale en Amérique.
Durant la décennie passée, les licenciements de masse sont devenus un instrument privilégié de gestion financière à court terme des entreprises américaines de sorte que les classes moyennes et managériales étatsuniennes ont fait l'amère découverte de l'insécurité de l'emploi en plein regain de croissance. A partir d'une vaste enquête du New York Times publiée sous forme de reportages puis d'un livre à succès, cet article décrit la mise en place de la thématique du downsizing, vocable nouveau issu de l'industrie automobile qui désigne et masque à la fois la remise en cause du pacte social paternaliste qui protégeait jusqu'à récemment les employés des grandes firmes ainsi que les dispositifs bureaucratiques et symboliques sur lesquels s'appuit la normalisation forcée de la précarité salariale. Car le retour de la prospérité aux Etats-Unis s'est bâti sur une dégradation spectaculaire des termes et des conditions d'emploi : durant les quinze dernières années, trois Américains sur quatre ont connu ou frôlé le licenciement ; 41 % des personnels « dégraissés » n'étaient pas couverts par l'assurance-chômage et les deux tiers de ceux qui ont retrouvé du travail ont dû accepter un poste moins rémunéré. Aujourd'hui 82 % des Américains se déclarent prêts, pour sauvegarder leur emploi, à allonger leurs horaires, 71 % accepteraient d'amputer leurs congés, 53 % de réduire leurs avantages sociaux et 44% leur salaire. L'absence d'action collective face à la prolifération des débauchages commandés par les maneuvres boursières s'explique pour partie par la prégnance de l'ethos de l'individualisme méritocratique qui veut que chaque salarié soit seul responsable de son destin. Mais l'anxiété des classes moyennes étatsuniennes exprime bien plus qu'une simple « démocratisation » de l'insécurité socioéconomique. Elle traduit une crise structurale du mode de reproduction sociale qui touche avec une force particulière les occupants des zones intermédiaires de l'espace social. Faute d'un langage capable de donner une signification collective à la poussière des déboires et des désillusions individuels, la frustration suscitée par le dérèglement des stratégies de reproduction des classes moyennes américaines se retourne d'un côté contre l'Etat et de l'autre contre les catégories « déméritantes » ou soupçonnées de bénéficier d'avantages indus, Noirs, femmes, et pauvres jetés en pâture au pays afin d'exorciser la peur montante de la chute sociale.
Generelle Ausbreitung der Lohnunsicherheit in den Vereinigten Staaten.
Massenentlassungen waren während des letzten Jahrzehnt das bevorzugte Instrument der Wirtschaftsabteilungen amerikanischer Unternehmen, und die Mittel- und. Managerklassen der Vereinigten Staaten sahen sich bei hohen Wachstumsraten unvermittelt mit der bitteren Erfahrung der Unsicherheit des Arbeitsplatzes konfrontiert. Auf der Grundlage einer breiten, zunächst in Reportagenform, sodann als Bestseller veröffentlichten Untersuchung der New York Times verfolgt der Artikel die Entstehung der Frage des «clownsizing», eine neue, aus der Automobilindustrie stammende Vokabel, die die Infragestellung des paternalistischen sozialen Pakts, der die Angestellten großer Firmen bis vor kurzem noch geschützt hatte, und die bürokratischen und symbolischen Vorkehrungen, auf denen die erzwungene Normalisierung sozialer Präkaritat beruht, zugleich bezeiehnet und kaschiert. Denn die Ruckkehr zum Wohl stand wurde in den Vereinigten Staaten durch eine spektakuläre Verschlechterung der Beschäftigungsumstände und -bedingungen erkauft : 75 % der Amerikaner haben in den letzten 15 Jahren eine Entlassung erfahren müssen oder sind nur knapp daran vorbeigekommen, nur 41 % des « abgespeckten » Personals verfügten über eine Arbeitslosen-Versicherung, und zwei Drittel derer, die erneut Arbeit bekamen, hatten sich mit einer schlechter bezahlten Stelle abzufin-den. 82% der Amerikaner sind zur Erhaltung ihres Arbeitsplatzes heute bereit, langer zu arbeiten, 71 % wären mit einer Kürzung ihres Urlaubs, 53% mit einer Minderung der Sozialleistungen und 44 % mit einer Lohneinbuße einverstanden. Das Fehlen kollektiver Aktionen angesichts der Ausbreitung dieser vor allem durch Börsenmanöver verursachten Entlassungen ist zum Teil aus dem auf die Spitze getriebenen individuellen Verdienstethos zu erklären, demzufolge jeder Lohn-empfänger zunächst einmal selbst der Schmied seines Glückes ist. Aber die Angst der amerikaniscben Mittelklassen bringt sehr viel mehr als eine bloße « Demokratisierung » sozialökonomischer Unsicherheit zum Ausdruck. Sie bezeugt die strukturelle Krise der sozialen Reproduktionweise, von der besonders stark die Inhaber der Übergangszonen des sozialen Raums betroffen sind. Bei Abwesenheit einer Sprache, geeignet, der individuellen Sorge und Desillusion in dieser ihrer Zersplitterung kollektiven Sinn zu geben, ist die durch die Regelauflösung der Reproduktionsstrategien amerikanischer Mittelklassen geweckte Frustration einerseits gegen den Staat, andererseits gegen bestimmte Gruppen der Gesellschaft gerichtet, denen keine sozialen Verdienste zuerkannt und die verdächtigt werden, ungerechtfertigt Leistungen zu beziehen, namentlich Schwarze, Frauen und arme Leute, dem Land zum Futter hingeworfen, uni die wachsencle Angst vor dem sozialen Abstieg vergessen zu lassen.
The downside of America.
As American corporations came to utilize mass layoffs as a prime instrument of short-term financial management over the past decade, the US middle classes have made the bitter discovery of insecurity in the midst of renewed economic growth. Drawing on an extensive study by the New York Times published as a series of reports and later as a best-selling book, this article recounts the rise of the thematics of downsizing, a new terni originating in the automobile industry which simultaneously designates and obfuscates the overturning of the paternalistic social contract that used to protect the employees of large firms as well as the bureaucratic and symbolic devices which effect the forced normalization of wage-labor precariousness. The return to prosperity in the United States has indeed been built on a spectacular deterioration of the terms and conditions of employment : in the past fifteen years, three Americans in four have personnally experienced or been indirectly affected by a layoff ; 41 % of the downsized were not covered by unemployment insurance and two thirds of those who have found jobs since have had to settle for positions that pay less. Today 82 % of Americans are willing to increase their work hours to hold on to their job, 71 % would accept to cut their vacation, 53 % to trim their benefits, and 44 % to reduce their wages. The absence of collective action in response to the proliferation of layoffs triggered by stock market maneuvers can be explained in part by the pervasive influence of the ethos of meritocratic individualism according to which every wage earner is ultimately responsible for his or her own destiny. However the anxiety of the American middle classes is not merely an expression of the « democratization » of socioeconomic insecurity. It betrays a structural crisis of the mode of social reproduction that particulaiiy impacts the occupants of the intermediary zones of social space. For lack of a language capable of endowing scattered experiences of disappointment and disabusement with collective meaning, the frustration generated by the disruption of the strategies of reproduction of the American middle classes lias been diverted, on the one side, onto the State and, on the other, onto the categories deemed « undeserving » or unduly protected, blacks, women, and the poor, whose castigation serves to exorcise the growing fear of downward mobility.
15 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1996
Nombre de visites sur la page 91
Langue Français
Signaler un problème

Monsieur Loïc J. D. Wacquant
La généralisation de l'insécurité salariale en Amérique
In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 115, décembre 1996. Les nouvelles formes de domination dans
le travail (2). pp. 65-79.
Citer ce document / Cite this document :
Wacquant Loïc J. D. La généralisation de l'insécurité salariale en Amérique . In: Actes de la recherche en sciences sociales.
Vol. 115, décembre 1996. Les nouvelles formes de domination dans le travail (2). pp. 65-79.
doi : 10.3406/arss.1996.3205
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_1996_num_115_1_3205Résumé
La généralisation de l'insécurité salariale en Amérique.
Durant la décennie passée, les licenciements de masse sont devenus un instrument privilégié de
gestion financière à court terme des entreprises américaines de sorte que les classes moyennes et
managériales étatsuniennes ont fait l'amère découverte de l'insécurité de l'emploi en plein regain de
croissance. A partir d'une vaste enquête du New York Times publiée sous forme de reportages puis
d'un livre à succès, cet article décrit la mise en place de la thématique du "downsizing", vocable
nouveau issu de l'industrie automobile qui désigne et masque à la fois la remise en cause du pacte
social paternaliste qui protégeait jusqu'à récemment les employés des grandes firmes ainsi que les
dispositifs bureaucratiques et symboliques sur lesquels s'appuit la normalisation forcée de la précarité
salariale. Car le retour de la prospérité aux Etats-Unis s'est bâti sur une dégradation spectaculaire des
termes et des conditions d'emploi : durant les quinze dernières années, trois Américains sur quatre ont
connu ou frôlé le licenciement ; 41 % des personnels « dégraissés » n'étaient pas couverts par
l'assurance-chômage et les deux tiers de ceux qui ont retrouvé du travail ont dû accepter un poste
moins rémunéré. Aujourd'hui 82 % des Américains se déclarent prêts, pour sauvegarder leur emploi, à
allonger leurs horaires, 71 % accepteraient d'amputer leurs congés, 53 % de réduire leurs avantages
sociaux et 44% leur salaire. L'absence d'action collective face à la prolifération des débauchages
commandés par les maneuvres boursières s'explique pour partie par la prégnance de l'ethos de
l'individualisme méritocratique qui veut que chaque salarié soit seul responsable de son destin. Mais
l'anxiété des classes moyennes étatsuniennes exprime bien plus qu'une simple « démocratisation » de
l'insécurité socioéconomique. Elle traduit une crise structurale du mode de reproduction sociale qui
touche avec une force particulière les occupants des zones intermédiaires de l'espace social. Faute
d'un langage capable de donner une signification collective à la poussière des déboires et des
désillusions individuels, la frustration suscitée par le dérèglement des stratégies de reproduction des
classes moyennes américaines se retourne d'un côté contre l'Etat et de l'autre contre les catégories «
déméritantes » ou soupçonnées de bénéficier d'avantages indus, Noirs, femmes, et pauvres jetés en
pâture au pays afin d'exorciser la peur montante de la chute sociale.
Zusammenfassung
Generelle Ausbreitung der Lohnunsicherheit in den Vereinigten Staaten.
Massenentlassungen waren während des letzten Jahrzehnt das bevorzugte Instrument der
Wirtschaftsabteilungen amerikanischer Unternehmen, und die Mittel- und. Managerklassen der
Vereinigten Staaten sahen sich bei hohen Wachstumsraten unvermittelt mit der bitteren Erfahrung der
Unsicherheit des Arbeitsplatzes konfrontiert. Auf der Grundlage einer breiten, zunächst in
Reportagenform, sodann als Bestseller veröffentlichten Untersuchung der New York Times verfolgt der
Artikel die Entstehung der Frage des «clownsizing», eine neue, aus der Automobilindustrie stammende
Vokabel, die die Infragestellung des paternalistischen sozialen Pakts, der die Angestellten großer
Firmen bis vor kurzem noch geschützt hatte, und die bürokratischen und symbolischen Vorkehrungen,
auf denen die erzwungene Normalisierung sozialer Präkaritat beruht, zugleich bezeiehnet und
kaschiert. Denn die Ruckkehr zum Wohl stand wurde in den Vereinigten Staaten durch eine
spektakuläre Verschlechterung der Beschäftigungsumstände und -bedingungen erkauft : 75 % der
Amerikaner haben in den letzten 15 Jahren eine Entlassung erfahren müssen oder sind nur knapp
daran vorbeigekommen, nur 41 % des « abgespeckten » Personals verfügten über eine Arbeitslosen-
Versicherung, und zwei Drittel derer, die erneut Arbeit bekamen, hatten sich mit einer schlechter
bezahlten Stelle abzufin-den. 82% der Amerikaner sind zur Erhaltung ihres Arbeitsplatzes heute bereit,
langer zu arbeiten, 71 % wären mit einer Kürzung ihres Urlaubs, 53% mit einer Minderung der
Sozialleistungen und 44 % mit einer Lohneinbuße einverstanden. Das Fehlen kollektiver Aktionen
angesichts der Ausbreitung dieser vor allem durch Börsenmanöver verursachten Entlassungen ist zum
Teil aus dem auf die Spitze getriebenen individuellen Verdienstethos zu erklären, demzufolge jeder
Lohn-empfänger zunächst einmal selbst der Schmied seines Glückes ist. Aber die Angst der
amerikaniscben Mittelklassen bringt sehr viel mehr als eine bloße « Demokratisierung »
sozialökonomischer Unsicherheit zum Ausdruck. Sie bezeugt die strukturelle Krise der sozialen
Reproduktionweise, von der besonders stark die Inhaber der Übergangszonen des sozialen Raums
betroffen sind. Bei Abwesenheit einer Sprache, geeignet, der individuellen Sorge und Desillusion indieser ihrer Zersplitterung kollektiven Sinn zu geben, ist die durch die Regelauflösung der
Reproduktionsstrategien amerikanischer Mittelklassen geweckte Frustration einerseits gegen den Staat,
andererseits gegen bestimmte Gruppen der Gesellschaft gerichtet, denen keine sozialen Verdienste
zuerkannt und die verdächtigt werden, ungerechtfertigt Leistungen zu beziehen, namentlich Schwarze,
Frauen und arme Leute, dem Land zum Futter hingeworfen, uni die wachsencle Angst vor dem sozialen
Abstieg vergessen zu lassen.
Abstract
The downside of America.
As American corporations came to utilize mass layoffs as a prime instrument of short-term financial
management over the past decade, the US middle classes have made the bitter discovery of insecurity
in the midst of renewed economic growth. Drawing on an extensive study by the New York Times
published as a series of reports and later as a best-selling book, this article recounts the rise of the
thematics of "downsizing", a new terni originating in the automobile industry which simultaneously
designates and obfuscates the overturning of the paternalistic social contract that used to protect the
employees of large firms as well as the bureaucratic and symbolic devices which effect the forced
normalization of wage-labor precariousness. The return to prosperity in the United States has indeed
been built on a spectacular deterioration of the terms and conditions of employment : in the past fifteen
years, three Americans in four have personnally experienced or been indirectly affected by a layoff ; 41
% of the "downsized" were not covered by unemployment insurance and two thirds of those who have
found jobs since have had to settle for positions that pay less. Today 82 % of Americans are willing to
increase their work hours to hold on to their job, 71 % would accept to cut their vacation, 53 % to trim
their benefits, and 44 % to reduce their wages. The absence of collective action in response to the
proliferation of layoffs triggered by stock market maneuvers can be explained in part by the pervasive
influence of the ethos of meritocratic individualism according to which every wage earner is
ultimately responsible for his or her own destiny. However the anxiety of the American middle classes is
not merely an expression of the « democratization » of socioeconomic insecurity. It betrays a structural
crisis of the mode of social reproduction that particulaiiy impacts the occupants of the intermediary
zones of social space. For lack of a language capable of endowing scattered experiences of
disappointment and disabusement with collective meaning, the frustration generated by the disruption of
the strategies of reproduction of the American middle classes lias been diverted, on the one side, onto
the State and, on the other, onto the categories deemed « undeserving » or unduly protected, blacks,
women, and the poor, whose castigation serves to exorcise the growing fear of downward mobility.Loïc J. D. Wacquant
LA GENERALISATION
DE L'INSÉCURITÉ SALARIALE
EN AMÉRIQUE
Restructurations d'entreprises et crise de reproduction sociale
I 1 est rarissime qu'une enquête journalistique saisisse le Ces reportages sont complétés par une vaste enquête stati
stique auprès des Américains touchés par les licenciements | « pouls » d'une société et décrive avec acuité sociolo-
et parmi la promotion 1970 des diplômés de Bucknell Unii gique le mood d'une large frange de sa population.
versity, université huppée de la région de Philadelphie C'est dire l'intérêt du document(aire) intitulé The Downs réputée pour ses écoles d'ingénierie et de commerce. Le izing of America1 - que l'on pourrait traduire par «le livre se clôt sur les réflexions personnelles des journalistes
dégraissage de l'Amérique » si le terme downsizing ne se qui ont mené l'enquête et sur un échantillon du volumi
voulait justement euphémistique - que le New York neux courrier des lecteurs qu'elle a suscité (c'est l'occasion
de noter que de tels reportages ont virtuellement disparu de Times, qui ne nous a pourtant guère accoutumé à tant de
la presse française). perspicacité, consacre à Pamère découverte de l'insécur
Tloe Downsizing of America offre une excellente illustration ité de l'emploi par les classes moyennes et managériales
des vertus et des limites - étroitement tributaires les unes américaines dans les années 90. des autres - de l'investigation journalistique. Par un habile
L'ouvrage Tloe Downsizing of America reprend en l'appro jeu de juxtapositions et de contrastes, les enquêteurs du
fondissant une série de sept reportages publiés par le quoti quotidien new-yorkais parviennent à donner une expres-
dien new-yorkais au printemps 1996 suite à la victoire sur
prise du « populiste » d'extrême droite Patrick Buchanan
lors des primaires républicaines de la campagne président 1 — The New York Times, The Downsizing of America, New York, Times
ielle dans le New Hampshire. Books, 1996, 356p.
PS"'
AT&T's
^_OUt
^_
will cut up to 15,000 j Delta
costs, return to pro unveils ^m to,
Illustration non autorisée à la diffusion
1 Boeing cut:
15,000
Catalog
^413 Stores
y lEoèkheèdManînto Cut 15,000 Jok
DEC to get may back cut into 20, blac es Eli W5 :
;
;
:
:
:
66 Loïc J. D. Wacquant
sion vivante et concrète, directement compréhensible par un à trois il y a quinze ans, elle n'est plus aujourd'hui que
l'indigène, des difficultés éprouvées par les familles de la de un à deux3. Et les émoluments des dirigeants spéciali
classe moyenne américaine prises en tenaille entre la stag sés dans le tronçonnage de compagnies ont atteint des
nation des revenus et la généralisation de l'insécurité niveaux faramineux car ils proviennent pour une part salariale, d'un côté, et l'élévation continue du coût (écono croissante de ces stock options qui, s'ils venaient par mique, culturel et émotionnel) d'entretien et de transmis
mégarde à négliger leurs devoirs envers les actionnaires, sion des espèces de capital qui déterminent leur position et
leur donnent un intérêt pécunier direct à l'augmentation leurs trajectoires possibles dans le nouvel espace social en
formation, de l'autre. du cours des actions. Un seul exemple pour avoir su
Mais, comme on va le voir, faute de disposer des instr procéder prestement à l'élimination de 125 000 employés
uments de rupture et de construction indispensables pour en dix ans, Robert E. Allen, P.-D. G. du leader de la télreformuler en termes génériques des expériences spéci éphonie AT&T, a vu son salaire quadrupler pour atteindre fiques, les journalistes du New York Times ne peuvent saisir 3,3 millions de dollars en 1994, auxquels s'ajoutait la les principes d'intelligibilité sous-jacents aux régularités
bagatelle de 9,7 millions en actions (soit un trésor de qu'ils portent au jour sans toujours bien les discerner. Et ils
guerre de six milliards cinq cents millions de centimes tendent, comme par défaut, à présenter comme de simples
dilemmes (personnels, familiaux, collectifs) des contradic pour cette seule année).
tions enfouies au fond de structures qui ne sont pas direct En 1993, un ouvrier américain gagnait en moyenne ement accessibles à la conscience des agents, même les 25 317 dollars par an et un P.-D. G. 3,77 millions de dollars, mieux informés et les plus perspicaces, et que seul un tra soit 149 fois plus (c'était 40 fois plus en I960; au Japon vail scientifique - donc collectif - d'analyse peut faire com l'écart de rémunération entre l'ouvrier et le patron moyens plètement apparaître comme telles. Ainsi, et paradoxale de nos jours est de 1 à 32). Cette moyenne cache bien sûr ment, c'est dans le mouvement même par lequel le travail d'énormes variations la même année, Michael Eisner, qui journalistique produit l'ébauche d'une Symptomatologie préside aux destinées de Walt Disney, a touché 750 000 dolsociale (partielle et partiale) qu'il fait obstacle au diagnostic lars de salaire plus 202 millions de dollars en « rémunératsociologique. ion de long terme », soit l'équivalent du PNB de la Grenade
(Nancy Folbre et Center for Popular Economies, The New
Field Guide to the US Economy, New York, The New Press,
1996, p. l6). Toutes les études économétriques disponibles Capitalisme de papier et généralisation démontrent en outre que les émoluments des P.-D. G. sont de l'insécurité salariale sans rapport avec la performance effective de leur entre
prise et que les cadres dirigeants américains s'arrogent une Le paradoxe au fondement de cette expérience part du revenu national totalement disproportionnée avec est aisément formulé. Sous la présidence de Clinton, les leur contribution, quel que soit l'indicateur qu'on utilise
profits des entreprises étatsuniennes ont battu tous pour la mesurer (Graef Crystal, In Search of Excess : The
les records, passant de 415 milliards de dollars en 1991 à Overcompensation of American Executives, New York,
W. W. Norton, 1993). 609 milliards quatre ans plus tard. Dans le même temps,
un nombre sans précédent de compagnies-phares don Mobilité du capital, emprise de la logique financière
naient congé à leurs employés les plus fidèles, cadres et insécurité de l'emploi s'imbriquent mutuellement et
moyens et supérieurs compris, par charrettes de dix, s'intensifient de concert. Et, pour la première fois, la spé
vingt, trente et cinquante mille. Les restructurations d'en culation boursière et le marché de l'emploi des cadres
treprises et les vagues de licenciements qui avaient sont étroitement liés par un rapport pervers qui fait que
dévasté les rangs des ouvriers lors des deux décennies
précédentes 2 s'abattent désormais sur les techniciens,
administratifs et personnels d'encadrement et de direc 2 - Barry Bluestone et Bennett Harrison, The Deindustrialization of
America: Plant Closings, Community Abandonment, and the Dismantltion. Cela parce que le limogeage de masse est devenu
ing of Basic Industries, New York, Basic Books, 1982 June Nash, From un instrument privilégié de gestion financière à court Tank Town to High Tech, Albany, State University of New York Press,
terme il sert à signifier au marché boursier que les dir 1989; Gregory Pappas, The Magic City: Unemployment in a Working-
Class Community, Ithaca, Cornell University Press, 1989 Kathryn Marie igeants de la firme sont prêts à tout pour doper profits et Dudley, The End of the line : lost Jobs, New lives in Postindustrial Amerdividendes. ica, Chicago, The University of Chicago Press, 1994.
On estime aujourd'hui qu'un licenciement sur cinq 3 - James Petras et Tode! Cavaluzzi, « Wall Street fait la guerre aux
aux États-Unis est dû aux fusions et au remodelage d'en salaires», Manière de voir, «Le nouveau modèle américain», n°31,
août-septembre 1996, p. 61-64; et Erica L. Groshen et Donald treprises liés à des « coups » de Bourse. Le taux de chô
R. Williams, «White- and Blue-Collar Jobs in the Recent Recession and mage des cols blancs tend ainsi à se rapprocher dange Recovery: Who's Singing the Blues?», Economic Review, 4, 1992,
reusement de celui des cols bleus la différence était de p. 2-12. 1
généralisation de l'insécurité salariale en Amérique 67 La
Le patron-dépeceur,
nouveau héros du monde des affaires
Les pages «Affaires» du New York Times et de ses tion Sunbeam est passée de 12,25 à 19,50 dollars, gonflant
confrères de l'establishment journalistique étatsunien la valeur boursière de la compagnie de 521 millions de dol
rivalisent de louanges complaisantes envers la nouvelle lars dans l'anticipation de milliers de licenciements. Pour
race des patrons-dépeceurs. Ces spécialistes de la « chirur rejoindre son nouveau poste, Dunlap a gracieusement
gie lourde» sur les effectifs de firmes en difficulté (ou dites accepté de repousser de quelques semaines une tournée
«sous-performantes»), qui font vibrer la Bourse et inspi dans 80 villes du continent pour la promotion de son livre
rent une crainte religieuse à leurs employés présents et Mean Business, écrit avec un journaliste de Business Week,
futurs, fascinent par leur morgue, leur adoration dévote du dans lequel il « révèle tous les secrets de sa philosophie du
profit, et leur capacité inégalée à écarter toute considérat downsizing», dont ces fortes pensées: «Quand vous êtes
ion extra-financière dans l'exercice de leurs fonctions. À en dans les affaires, vous êtes dans les affaires pour une chose
croire les magazines économiques et les manuels de gestion et une seule : gagner de l'argent. Vous devez tout faire sur le
à la mode, ils seraient au capitalisme de la fin du XXe siècle plan fiduciaire, légal et moral pour atteindre ce but. [...]
ce que les robber barons étaient à l'économie industrielle de Jamais je ne miserai mes dollars sur des dirigeants qui se
la fin du XIXe: les figures emblématiques de cette « destruc servent de leur entreprise pour soutenir des causes
tion constructive » (comme disait Schumpeter) par laquelle sociales, qui consacrent une part de leurs profits à des
advient le nouvel ordre social1. Leur canonisation marque choses comme la protection des baleines ou Greenpeace.
une nouvelle étape dans la mutation du monde salarial et Ce n'est pas ça l'essence du business. Si vous voulez
dans l'acceptation de l'insécurité comme principe d'organi défendre une cause, si vous avez d'autres buts, prenez votre
sation de la vie socioprofessionnelle2. carte de membre du Rotary International.
La vedette du moment, « le Michael Jordan de la reprise Je n'ai rien contre les dons. J'ai fait inscrire dans mon
d'entreprise» (comme il se présente lui-même), est sans testament le plus grand don jamais fait à mon ancienne
conteste possible Al Dunlap. Après avoir fait ses classes et école, West Point. Et ma femme Judy et moi nous donnons
ses preuves en Angleterre puis en Australie, cet ancien para régulièrement aux hôpitaux et aux refuges pour animaux
chutiste issu d'un quartier pauvre du New Jersey s'est attelé à abandonnés. Mais c'est notre argent : nous l'avons gagné.
écumer les entreprises américaines qui battent de l'aile. Ce [...] Montrez-moi un P.-D. G. qui est membre de cinq
qui lui a valu les sobriquets flatteurs de «Terminator», «Al la conseils d'administration et qui prête son nom, son prestige
Tronçonneuse » et « Rambo en costard ». Son plus glorieux et son temps à quinze associations et je vous montrerai une
fait d'armes à ce jour est d'avoir empoché I00 millions de entreprise qui est sous-performante. Un dirigeant d'entre
dollars en récompense du dépeçage et de la revente du géant prise est payé pour diriger sa boîte. C'est ça le boulot du
du papier Scott : après qu'il eut mis à la porte I I 200 salariés P.-D. G.. Les entreprises deviennent foncièrement ineptes
d'un coup (soit 20 % des effectifs, dont 50 % de l'encadrement quand leur P.-D. G. se prend pour un messie social 4. »
et 7I % des cadres de direction), la valeur boursière de la L'éthos et la vision du monde économiques qu'exprime
multinationale a bondi de 2,54 à 9,4 milliards de dollars. Dunlap en termes volontiers crus, dans un langage mariant
Dunlap vient d'être propulsé R-D. G. de Sunbeam afin métaphores militaires et expressions sportives (tirées pri
de «redresser l'entreprise» en contrepartie d'un package ncipalement de cet analogue athlétique de la guerre qu'est le
financier qui se monterait à 38 millions de dollars3. Dans les football américain) sont à la fois principe et produit d'une
vingt-quatre heures suivant l'annonce de sa nomination, véritable contre-révolution économique visant à renverser
OH? OH?
Illustration non autorisée à la diffusion
— Nous vous licencions. - Pour rendre nos opérations plus - Pour être plus compétitifs sur le - Pour créer plus d'emplois,
- Ah bon ? efficientes. marché mondial. - Ah bon ?
- Ah bon ? - Ah bon ?
In Nancy Folbre, The New Field Guide to U. S. Economy, New York, The New Press, 996. © Los Angeles Times Syndicate International, New York. ;
1
1
:
I
:
1
.
I
:
I
1
I
.
1
68 Loïc J. D. Wacquant
aller jusqu'à croire que c'est à elle qu'incombe réellement le les acquis de la « révolution managériale » et à remettre les
cadres, fussent-ils dirigeants, à leur place, c'est-à-dire sous la pouvoir économique. Et Dunlap de railler cette illusion :
«Et c'est l'entreprise de qui au juste? Leçon: l'entrebotte des principaux actionnaires (privés ou publics, avec les
prise appartient à ceux qui investissent dedans - pas aux fonds des caisses de retraite par exemple) et des opéra
teurs boursiers chargés de gérer leur patrimoine. employés, pas aux fournisseurs, et pas à la localité où elle
Ainsi le plus célèbre « spécialiste du retournement d'en est située &. »
treprise» d'Amérique affiche-t-N ouvertement son mépris De fait, selon Mike Useem7, la décennie passée a été
pour la compétence technique et les titres scolaires suppos marquée par une transformation spectaculaire de la struc
és en attester : «Je ne suis pas un chercheur ni un consul ture et de l'organisation internes des grandes entreprises
tant qui gagne sa vie en étudiant les problèmes. Pas plus que américaines tendant à les « réaligner » sur les intérêts des
je n'ai un MBA d'une école chic et chère qui vous intronise actionnaires et des investisseurs. À travers cette nouvelle
dans l'élite d'entreprise. J'ai commencé ma carrière en bas figure héroïque de la «guerre économique» qui se veut une
de l'échelle »5. Et il ne tarit pas non plus d'anathèmes envers manière de « marché boursier fait homme », le capital éco
la « corpocracy », terme que l'on peut traduire approximati nomique rappelle au capital culturel sa primauté de la
vement par noblesse d'entreprise, qui s'est selon lui laissée manière la plus brutale qui soit.
- On trouve une variante demi-savante de cette vision des affaires chez Sociology of Economie Life Beyond the Market Paradigm, Oxford, Basil Black-
Anthony Sampson, Company Man: The Rise and Fall of Corporate Life, New well, 1991.
York, Times Books, 1996. Pour une critique décapante de cette mythologie 3 - « For A Struggling Sunbeam, Shock Therapy», The New York Times,
rubrique « Money & Business », août 996, p. et 0- néo-managériale, cf. David M. Gordon, Fat and Mean: The Corporate
Squeeze of Working Americans and the Myth of Managerial «Downsizing», 4 - Albert J. Dunlap avec Bob Andelman, Mean Business: How I Save Bad
New York, Martin Kessler Books, 1995. Companies and Make Good Companies Great, New York, Times Books, 1996,
2 - Sur la mutation du travail salarié plus généralement, voir Jeremy Rifkin, p. 99-200.
5 - Mean Business, op. cit., p.ix; le chapitre 10 a ce titre aimable: « Mettez The End of Work, New York, G. P. Putnam's, 1995 (trad. fr. La Fin du travail,
Préface de Michel Rocard, Paris, Éditions La Découverte, 1996); Colin tous les consultants à la porte ».
Crouch et Wolfgang Streeck (éds), Les Capitalismes en Europe, Paris, Édi 6 — Mean Business, op. cit., intitulé du chapitre 13, p. 193. Dunlap ajoute
tions La Découverte, 1996; BIT (Bureau international du travail), L'Emploi cette plainte « Dans les milieux d'affaires, la minorité la plus opprimée du
dans le monde, 1995, Genève, BIT, 1995; Commissariat général du plan, Le monde ce sont les actionnaires. C'est à peine si on les tolère, et jamais on
Travail dans vingt ans, Paris, Éditions Odile Jacob, 1995 Stanley Aronowitz ne les respecte». Et il ridiculise la notion de «stakeholder» (p. 196) par
et William DiFazio, The Jobless Future : Sci-Tech and the Dogma of Work, Min laquelle on désigne l'ensemble des non-propriétaires ayant partie liée avec
neapolis, University of Minnesota Press, 1995; Robert Boyer et J. P. l'activité d'une firme (employés, fournisseurs, clients, quartier ou ville d'im
Durand, L'Après-fordisme, Paris, Syros, 1993; Claus Offe et R. G. Heinze, plantation).
7 - Michael Useem, Executive Defense: Shareholder Power and Corporate Beyond Employment: Time, Work, and the Informal Economy, Philadelphie,
Temple University Press, 1992; et Enzo Mingione, Fragmented Societies: A Reorganization, Cambridge, Harvard University Press, 1993.
le capitaine du navire peut trouver profit à le saborder quand 3,4 millions de salariés ont été licenciés lors de la
avant d'amerrir en « parachute doré » et de s'en aller en seule année 1994, en pleine prospérité, contre 2,6 mil
commander un autre 4 lions durant la récession de 1982 ? Et si les familles de la
Les États-Unis se targuent d'un taux de chômage offi classe ouvrière sont toujours les principales victimes des
ciel notablement bas par comparaison aux pays euro restructurations économiques en cours (contrairement à
péens 5,4% en juillet 1996, soit la moitié de la moyenne ce que laisse entendre la rhétorique du New York Times,
du vieux continent. Mais cet artifice de comptabilité e.g., p. 12-13), c'est bien chez les classes moyennes que
sociale - le ministère du Travail américain utilise l'une des l'anxiété atteint son paroxysme.
définitions les plus restrictives du chômage qui soient et
les instruments de mesure « omettent » par définition des
millions de demandeurs d'emploi 5 - ne peut cacher le fait
4 - Bennett Harrison, Lean and Mean : The Changing Landscape of que, durant les quinze dernières années, trois Américains Corporate Power in the Age of Flexibility, New York, Basic Books, sur quatre ont connu ou frôlé cette infamie sociale qu'est 1994; François Chesnais (éd.), La mondialisation financière. Genèse,
le licenciement 20 % ont personnellement perdu un coût, enjeux, Paris, Syros, 1996 ; et sur l'économie de spéculation cen
trée sur les produits financiers et leurs dérivés, Henri Bourguinat, La emploi permanent, 14% ont vu ce sort frapper un Tyrannie des marchés. Essai sur l'économie virtuelle, Paris, Económica, membre de leur ménage et 38 % un parent, ami ou voi 1995.
sin. En outre, 14% ont changé de poste par anticipation 5 - Ainsi en octobre 1993 le Bureau of Labor Statistics estimait le
d'une possible suppression de leur poste. Le résultat est nombre effectif de chômeurs américains à quelque 17 millions alors
que le chiffre officiel publié par le ministère du Travail (basé sur les que la moitié des Américains ont peur que le chômage les calculs de ce même Bureau of Labor Statistics!) était lui de seulement frappe, eux ou leurs proches, et que 37% se sentent en 8,8 millions (Massimo Calabresi, «Jobs in an Age of Insecurity», Time
situation d'insécurité. Comment ne le seraient-ils pas Magazine, 22 novembre 1993). 1
;
I
I
:
1
I
1
:
généralisation de l'insécurité salariale en Amérique 69 La
« Le Michael Jordan de la reprise d'entreprise»
muscle de l'entreprise, j'ai découpé la graisse2. Seulement il
Revenus de Al Dunlap en 1 994 y en avait tellement que peu d'observateurs extérieurs pou
Salaire annuel $ I million vaient faire la différence entre l'un et l'autre à la fin.
« Stock-options » (850 000 actions Scott) $80 millions [...] Le montant des sommes que je reçois, qui est si
Commission pour la fusion souvent l'objet de critiques, est le résultat du fonctionne
entre Scott Paper et Kimberly-Clark $20 millions ment du marché (free market). Ma rémunération est tou
Total $101 jours liée au taux de profit de l'entreprise, pas aux sup
pressions d'emplois3. En plus, j'investis mon propre argent.
J'aurais pu perdre de l'argent avec Scott. Toute l'affaire
aurait pu s'effondrer et me coûter quatre millions de dol
lars de mon argent de poche et mon job, et coûter leur
boulot à vingt mille autres personnes. Par comparaison les
200 suppressions d'emplois auraient fait figure de bénéd
iction.
[...] J'ai de l'empathie pour ceux qui sont mis à la porte.
Mais ce que je garde à l'esprit avant tout, ce n'est pas les
35% que j'ai dégraissés, mais les 65% que j'ai sauvés. Je
crois que c'est terriblement important. Si je ne prends pas
«Les gens raffolent de comparer mes 100 millions de dol ces mesures - si je recule comme le font la plupart des
lars avec les I I 200 salariés de Scott Paper qui ont été licen chefs d'entreprise, et que je licencie pour la forme 10% de
ciés sous ma présidence. Mais les deux totaux n'ont aucun la main-d'œuvre - ça n'est rien. C'est une taquinerie. Je
rapport l'un avec l'autre. Ces emplois ont été supprimés pourrais tailler moins et éviter les critiques. Mais alors
parce que l'entreprise ne pouvait pas se les payer. Ces gens je devrais m'y remettre à nouveau et tailler encore et étaient improductifs - non pas en tant qu'individus mais au encore. Ce serait une imposture imposée aux salariés.
sein de cette structure bouffie qu'était devenue Scott Paper. [...] Si je n'avais pas le cran de faire ces coupes claires, si
Dans une boîte gérée de manière intelligente, ils n'auraient je n'étais pas prêt à supporter les critiques intenses et l'a
jamais été embauchés pour commencer parce que leurs ngoisse personnelle et émotionnelle qui en résulte, je serais
emplois n'avaient pas de raison d'être économique. comme n'importe quel R-D. G.. Ils cherchent tous la solu
[...] Mes 100 millions de dollars faisaient moins de 2% tion la plus facile. Mais ce serait malhonnête.
de la richesse que j'ai créée pour tous les actionnaires de Ma philosophie c'est, si je dois me tromper, d'en faire plu
Scott. Est-ce que je méritais autant? Et comment donc tôt trop que pas assez. Je suis un type pour qui "moins c'est
(Damn right I did) ! Je suis une superstar dans mon domaine, plus". Trop d'actifs liquidés, trop de salariés licenciés. J'ai dit à
comme Michael Jordan dans le basket et Bruce Springsteen mes directeurs chez Scott Paper : "Faisons ça en une fois et
dans le rock'n'roll. Ma paie devrait être comparée aux faisons-le bien, avec des coupes aussi profondes que nécess
superstars dans d'autres domaines, pas au R-D. G. moyen1. aires, et on pourra toujours rajouter par la suite" ».
Seule une poignée de R-D. G. valent les grosses galettes (big
Albert J. Dunlap (avec Bob Andelman), Mean Business: bucks) qu'ils reçoivent. Bon nombre sont grossièrement sur
How I Save Bad Companies and Make Good Companies Great, payés et devraient être mis à la porte. New York, Times Book, 996, p. 2 -22, 23-24 et 74. [...] On me critique beaucoup. On dit, "Dunlap se défile
un an après, il ne reste pas pour reconstruire l'entreprise".
Mais enfin, si je parviens à créer une richesse énorme en un 1 - Et encore moins à l'employé ou à l'ouvrier moyen, comparaison proan ou deux et que je peux faire dans ce temps-là ce qui prement impensable pour Al Dunlap.
prendrait cinq ans à un autre, c'est tout bénéfice pour l'e 2 — L'expression américaine est flab (littéralement, mauvaise graisse) plus
loin, Dunlap utilise l'expression de « lard » en parlant du personnel qu'il ntreprise. Mais si je mettais cinq ans, les intellectuels juge superflu. diraient: "Eh bien, n'est-il pas un penseur profond?" Ma 3 — Dunlap revient de manière obsessionnelle sur ce point au fil de l'ouvrage
réponse à ça? Bêtises (Rubbish). Je pense que la plupart des (ex. p. I77) «J'ai créé 6,5 milliards de dollars de valeur; les actionnaires ont
gagné des milliards. L'entreprise valait 2,9 milliards de dollars quand je suis gens approuvent mes résultats mais se montrent dédai
arrivé et plus de 9 milliards quand je suis parti. J'ai reçu moins de 2% de la gneux parce que je vais si vite. valeur que j'ai créée chez Scott Paper, mais pour I00 millions de dollars, [...] Oui j'ai taillé dans le vif (slashed) à Scott Paper. Mais j'étais encore la meilleure affaire du monde des affaires ». Le chapitre 2 s'in
je l'ai fait de manière sélective. Je n'ai pas taillé dans le titule sobrement « La meilleure affaire c'est d'avoir un R-D. G. cher ». .
1
;
1
.
:
1
:
1
70 Loïc J. D. Wac quant
Car le « pacte social » paternaliste qui accorde aux
Votre série de reportages sur le « corporate downsiemployés des grandes firmes les avantages et les protec zing^ a mis droit dans le mille. Les Noirs tions que la législation sociale du pays refuse à la masse connaissent l'insécurité de l'emploi en Amérique des salariés - congés payés, couverture médicale, depuis qu'ils ont été affranchis de l'esclavage. Aujourd
indexation des salaires, indemnités de licenciement, rela 'hui, le chômage a décimé notre communauté et y tive sécurité de l'emploi et représentation syndicale ° - sème le nihilisme. Quelle ironie, maintenant que la
est aujourd'hui suspendu sinon rompu. Comme l'ont classe moyenne blanche fait l'expérience de ce que les
découvert les employés de la Chase National Bank après Noirs ont souffert de tout temps, qu'on nous invente
que leur maison eut fusionné avec la Chemical Banking ce terme de « downsizing ».
Corporation et que la direction de la nouvelle entité née Lettre d'un lecteur de Downsizing in America, p. 249-250.
de ce mariage arrangé par les opérateurs de Bourse, pre
mière compagnie financière du pays, n'annonce la fe
rmeture de 100 agences sur 480 et la suppression immé- díate de 11 000 des 74 000 emplois totalisés par les deux
firmes.
« Ce n'est plus la banque où j'ai démarré », confie une
directrice de comptes clients qui, comme ses collègues, Les mots pour (ne pas) le dire n'a accepté d'être interviewée qu'avec la plus extrême
Le verbe to downsize est un terme technique qui provient réticence et sous couvert d'anonymat. « Ce qui compte
de l'industrie automobile où il désigne la réduction de la aujourd'hui ce n'est plus si vous faites bien votre travail
taille des véhicules. C'est en 1982 que s'amorce son applica mais si vous êtes fin manœuvrier politique. Si ça continue,
tion aux employés plutôt qu'aux produits d'une firme. qui va vouloir venir au boulot? Pourquoi s'en faire? PourDepuis, les directeurs des ressources humaines ont innové quoi sortir du lit le matin ? » Dorénavant chaque employé un vaste lexique visant à « adoucir » voire à masquer sémio- est incité à gérer soi-même sa propre carrière et à se tiquement les suppressions d'emplois1. concevoir comme un prestataire de services qui vend ses Dans l'Amérique d'aujourd'hui, notamment au sein des compétences à l'entreprise au coup par coup. À terme, grandes compagnies, un salarié n'est point licencié, limogé
avertit un directeur du personnel, tous les salariés doivent ou mis à la porte, et encore moins viré : il est « séparé », se considérer comme « contingents » Car la concurrence «désélectionné» ou « désembauché », «transitionné» ou
généralisée et permanente entre tous serait à l'en croire le « réduit », « non-réalloué » ou « déprogrammé », « délogé »
meilleur moyen d'obtenir de chacun une performance ou bien encore « non-renouvelé ». Quant à l'entreprise, elle
optimale. Le sentiment de trahison qui étreint les se contente de procéder à un « recentrage du mix des qua
lifications », à une « correction du déséquilibre de main- employés dé feu «Mother Chase» n'a d'égal que le
d'œuvre » ou encore à une « élimination des redondances ». cynisme que leur inspirent les artifices par lesquels la nouv
Maints autres vocables difficilement traduisibles, tels decrui- elle entreprise entend les inciter à s'identifier à un mode
ted, excessed ou surplussed, expriment bien cette idée que d'organisation interne qui fait d'eux soit des « économies »
les employés sont devenus une charge excédentaire, un (le plan de fusion appelle «saves» les personnels élimi
poids mort, un fardeau inutile, bref une tare dont la firme a nés), soit dans le meilleur des cas des « salariés jetables ».
le droit mais aussi le devoir de se délester prestement.
Quelques mesures suggérées par le Programme d'assisDu secteur privé, la rhétorique du downsizing (on dit tance aux employés de la Chase National Bank pour aussi « rightsizing» pour redoubler l'euphémisation) est pas
sée dans le secteur public où sa sonorité technocratique
sert à justifier la réduction des interventions de ce « Big 6 - D'après l'économiste d'Harvard, Richard Freeman et ses collaboragovernment» auquel les «Nouveaux démocrates», repre teurs (Richard B. Freeman (éd.), Working Under Different Rules, New
nant les antiennes conservatrices les plus éculées, ont pro York, Russell Sage Foundation, 1993), les salariés étatsuniens sont les
moins protégés de tous les pays capitalistes riches, tant par l'État que mis de faire subir une sévère cure d'amaigrissement2. par les syndicats, ce qui se traduit par une faible croissance de la pro
ductivité, d'une part, et par un niveau de rémunération extrêmement
— Pour plus de détails, consulter R. W. Holder, A Dictionary of Euphe bas pour les salariés peu qualifiés, de l'autre. C'est aux États-Unis que
misms, Oxford, Oxford University Press, 995. les inégalités de salaire sont les plus prononcées en outre elles y ont
2 — James Edward Colvard, « Downsizing, a Federal Case Losing Weight cru plus vite que dans les pays européens durant la décennie passée (à
l'exception de la Grande-Bretagne, et pour cause). Sur les bases and Keeping it Off», The Public Manager, 22-I, printemps I993; Tom
Shoop, « Exodus The Great Downsizing of the Executive Branch is Under sociales de l'incapacité perenne des États-Unis et de l'Angleterre à insti
way», Government Executive, 26-6, juin 994; et Downsizing Government and tuer des politiques de formation et d'emploi, lire l'excellent ouvrage de
Setting Priorities for Federal Programs, dépositions devant le 04e Congrès des Desmond King, Actively Seeking Work? The Politics of Unemployment
and Welfare in the United States and Great Britain, Chicago, The Unireprésentants, Washington, Government Printing Office, I995.
versity of Chicago Press, 1995. :
;
:
;
:
;
;
La généralisation de l'insécurité salariale en Amérique 71
réduire le stress lié à la restructuration de l'entreprise, outre récemment appris qu'un de ses anciens collègues de
les exercices collectifs de deep breathing, les groupes de bureau licencié comme lui s'est suicidé au Noël dernier.
discussion sur la religion, l'identité et l'aérobic, et la lecture Finalement, toute honte bue, M. Shadow s'est résolu à de manuels de « méthodes » d'adaptation et réussite personn accepter un emploi à quart-temps de réparateur de elles aux titres évocateurs tels Knock Them Dead, Don't magnétoscopes clans l'IUT où travaille sa femme « Ce Be Your Worst Enemy et Swimming with the Dolphins
que je hais clans tout ça, c'est la peur - non, pas la peur, - prenez en main les domaines de votre vie où vous le pou
c'est pas vraiment le mot, c'est la terreur - d'avoir à entervez et laissez filer les choses sur lesquelles vous n'avez
aucun contrôle rer mes rêves et de faire ça le restant de mes jours ».
- faites attention à vous reposer suffisamment et à faire des L'impact du downsizing n'est pas moins destructeur
repas nourrissants et réguliers pour les localités concernées. Quand la National Cash - faites de l'exercice régulièrement; Register Company a été rachetée pour être démantelée - prenez le temps de bien respirer lorsque les émotions
par AT&T, c'est un véritable séisme social qui a secoué la vous assaillent bourgade industrielle de l'Ohio dont elle était le principal - réservez une plage de temps pour vous amuser utilisez
employeur. Avec la démolition de l'usine à caisses enrevotre carte <■ On-the-Toivn » [coupons d'entreprise auprès
des restaurants locaux] ; gistreuses et de ses vingt mille emplois, c'est l'ensemble
- apprenez la méditation, le yoga, ou une autre technique des institutions locales, écoles et banques, églises et ser
de relaxation. vices municipaux, hôpitaux et commerces, Rotary Club et
Au fil de ce voyage dans les coulisses de l'Amérique organismes caritatifs, qui ont été fragilisées et, pour cer
qui réussit, on rencontre les rebuts et scories des restruc taines, mises au rancart7. Dans le Dayton d'antan, les
turations sauvages, tel Robert Muse, licencié à 47 ans ouvriers de chez National Cash, Chrysler et Frigidaire
après vingt-huit ans comme technicien dans une entre gagnaient dix-huit dollars de l'heure et étaient pratique
prise aérospatiale (non sans s'être entendu dire que ment assurés d'un poste à vie. Le Dayton d'aujourd'hui
« même si vous travailliez pour rien, vous nous reviendriez n'offre guère que des boulots à temps partiel dans le tél
encore trop cher ») et qui survit au jour le jour comme per émarketing à huit dollars de l'heure dont la pérennité n'ex
sonnel de nettoyage avec un salaire amputé de moitié. Ou cède pas le cycle de vie des produits démarchés. Et la
Steven Holthausen qui, en perdant son emploi de cadre crainte de ne pas être qualifié pour les postes plus dési
bancaire, a aussi perdu sa maison, sa femme et ses rables est telle que le Sinclair Community College a ouvert
enfants, humiliés de le voir ravalé au rang de pompiste des cours de nuit de dix heures du soir à sept heures du
dans une station service. Ou encore James Shadow, cet matin pour répondre à la demande panique des salariés
ex-directeur d'usine qui, après avoir cherché en vain un en transit entre un emploi condamné et un emploi espéré.
nouvel emploi pendant trois ans, se dit prêt à travailler à
l'essai gratis pourvu qu'on lui offre la chance de retrouver
son ancien statut professionnel. Les 2 205 copies de son Des salariés appauvris,
curriculum vitae envoyées aux quatre coins du pays ne lui apeurés et dociles
ont valu qu'une poignée d'entretiens d'embauché ; il fut
bien finaliste pour un poste qui comptait trois mille postul De même qu'elle contribue directement à Pétiolement
ants mais, à 51 ans, on lui a logiquement préféré un de la vie civique et associative à l'extérieur8, l'extension
concurrent plus jeune et plus fringant. de l'insécurité salariale tend à déstabiliser les réseaux et
James Shadow gagnait cent trente mille dollars par les formes de sociabilité à l'intérieur de l'entreprise. Non
an; aujourd'hui le salaire de secrétaire de sa femme ne
couvre ni les traites de la maison ni les dépenses cou
7 - Pour une étude de cas de ce processus d'« involution » économique rantes du ménage. Le soir son épouse fait de longues
et sociale, cf. Stephen Dandaneau, A Town Abandoned : Flint, Michimarches solitaires pour que son mari et leurs filles ne la gan, Confronts Deindustrialization, Albany, State University of New
voient pas pleurer. «Tout ce que je veux c'est de faire York Press, 1996. On doit également voir ou revoir, sur le déclin de
cette ville industrielle du Midwest, le documentaire caustique de comme si tout était comme avant», confie-t-elle, mais Michael Moore, Roger and Me. pour juguler la peur de voir saisie la demeure familiale
8 — L'article influent de Robert Putnam, « Bowling Alone America's elle stocke savonnettes et rouleaux de papier-toilette. Declining Social Capital» (Journal of Democracy, 6-1, Janvier 1995.) et M. Shadow met un point d'honneur à enfiler chaque ses nombreux dérivés («Tuning In, Tuning Out: The Strange Disap
pearance of Social Capital in America », PS-Political Science and Politmatin son costume bien qu'il passe le plus clair de son ics, 28-4, décembre 1995, et «The Strange Disappearance of Civic Amertemps à la maison. Ses rares sorties l'emmènent à « Forty- ica», Tide American Prospect, 24, hiver 1996) retracent l'érosion de la
Plus», une association de cadres au chômage où il a participation civique parmi la population étatsunienne. On reconnaît là