12 pages
Français

La vie professionnelle des immigrés originaires du Portugal - article ; n°2 ; vol.14, pg 421-430

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Espace, populations, sociétés - Année 1996 - Volume 14 - Numéro 2 - Pages 421-430
Occupational Activity of Portuguese Immigrants in France
Taking advantage of the important needs of skilled labour force in the industrial sector during the sixties, native men of Portugal easily found a first job in France. 90 percent of them were employed as workers, half as unskilled ones. The structure of their jobs has been changed, between their arrival and 1992, like whole labour force in France : less workers, especially unskilled ones, and more middle management employees. About 10 percent of them, may be expecting to avoid unemployment, have turned self employed. Many of the native women of Portugal have employment, but they seem more confined to their condition. Their present jobs have been mainly domestic ones. The important net of relationships (both family and compatriots) inside the Portuguese community provides them a great help for that sort of job. As regards the 20-29 year-old people, either immigrants or born in France, they meet the same difficulties in finding a job as those the whole youth meet. Their mainly characteristics are in the choice of short studies and in their job structure quite similar to the one of their parents. Both adult or young natives of Portugal seem to have professionally well enough integrated the French society
Profitant des besoins importants de main- d'oeuvre non qualifiée dans le secteur industriel, au cours des années soixante, les ressortissants masculins du Portugal ont trouvé aisément un premier travail en France. 90 % d'entre eux ont été embauchés comme ouvriers, la moitié non qualifiés. L'évolution de la structure de leurs emplois, entre leur arrivée et 1992, est conforme à celle de l'ensemble des actifs résidant en France : moins d'ouvriers, surtout moins d'ouvriers non qualifiés, et plus de postes d'encadrement. Environ 10 % d'entre eux, peut-être avec l'idée d'échapper au chômage, se sont mis à leur compte. Les femmes originaires du Portugal sont très actives mais semblent plus enfermées dans leur condition. Les emplois qu'elles occupent sont encore et surtout des emplois dans les services domestiques. L'important réseau relationnel - famille ou compatriotes - au sein de la communauté portugaise, les aide beaucoup pour ce type d'emploi. Quant aux jeunes de 20 à 29 ans, qu'ils soient eux- mêmes immigrés ou nés en France, les difficultés qu'ils rencontrent pour trouver un travail sont les mêmes que celles rencontrées par l'ensemble des jeunes. Leurs caractéristiques essentielles sont qu'ils choisissent des filières courtes dans leurs études et que la structure de leurs emplois est assez peu différente de celle de leurs parents. Adultes ou jeunes d'origine portugaise semblent, sur le plan professionnel, assez bien insérés dans la société française.
10 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1996
Nombre de lectures 45
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Madame Annick Échardour
La vie professionnelle des immigrés originaires du Portugal
In: Espace, populations, sociétés, 1996-2-3. Immigrés et enfants d'immigrés. pp. 421-430.
Citer ce document / Cite this document :
Échardour Annick. La vie professionnelle des immigrés originaires du Portugal. In: Espace, populations, sociétés, 1996-2-3.
Immigrés et enfants d'immigrés. pp. 421-430.
doi : 10.3406/espos.1996.1768
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/espos_0755-7809_1996_num_14_2_1768Abstract
Occupational Activity of Portuguese Immigrants in France
Taking advantage of the important needs of skilled labour force in the industrial sector during the sixties,
native men of Portugal easily found a first job in France. 90 percent of them were employed as workers,
half as unskilled ones. The structure of their jobs has been changed, between their arrival and 1992, like
whole labour force in France : less workers, especially unskilled ones, and more middle management
employees. About 10 percent of them, may be expecting to avoid unemployment, have turned self
employed. Many of the native women of Portugal have employment, but they seem more confined to
their condition. Their present jobs have been mainly domestic ones. The important net of relationships
(both family and compatriots) inside the Portuguese community provides them a great help for that sort
of job. As regards the 20-29 year-old people, either immigrants or born in France, they meet the same
difficulties in finding a job as those the whole youth meet. Their mainly characteristics are in the choice
of short studies and in their job structure quite similar to the one of their parents. Both adult or young
natives of Portugal seem to have professionally well enough integrated the French society
Résumé
Profitant des besoins importants de main- d'oeuvre non qualifiée dans le secteur industriel, au cours
des années soixante, les ressortissants masculins du Portugal ont trouvé aisément un premier travail en
France. 90 % d'entre eux ont été embauchés comme ouvriers, la moitié non qualifiés. L'évolution de la
structure de leurs emplois, entre leur arrivée et 1992, est conforme à celle de l'ensemble des actifs
résidant en France : moins d'ouvriers, surtout moins d'ouvriers non qualifiés, et plus de postes
d'encadrement. Environ 10 % d'entre eux, peut-être avec l'idée d'échapper au chômage, se sont mis à
leur compte. Les femmes originaires du Portugal sont très actives mais semblent plus enfermées dans
leur condition. Les emplois qu'elles occupent sont encore et surtout des emplois dans les services
domestiques. L'important réseau relationnel - famille ou compatriotes - au sein de la communauté
portugaise, les aide beaucoup pour ce type d'emploi. Quant aux jeunes de 20 à 29 ans, qu'ils soient
eux- mêmes immigrés ou nés en France, les difficultés qu'ils rencontrent pour trouver un travail sont les
mêmes que celles rencontrées par l'ensemble des jeunes. Leurs caractéristiques essentielles sont qu'ils
choisissent des filières courtes dans leurs études et que la structure de leurs emplois est assez peu
différente de celle de leurs parents. Adultes ou jeunes d'origine portugaise semblent, sur le plan
professionnel, assez bien insérés dans la société française.ECHARDOUR INSEE Annick
Cellule statistiques et études
sur la population étrangère
Direction Générale
18, Boulevard A. Pinard
75675 Paris Cedex 14
La vie professionnelle des
immigrés
originaires du Portugal
nés au Portugal ont subi, comme d'autres, la l'enquête Les premières «Mobilité études géographique effectuées à partir et inser de
profonde modification du paysage social ré
tion sociale» sur la vie professionnelle des sultant de la crise économique. Leur dyna
immigrés en France, montrent que, face à misme leur a permis, cependant, de bien ré
l'activité, la population d'origine portugaise sister à ces secousses. La structure de leurs
se distingue des travailleurs originaires emplois n'a pas pour autant fondamentale
d'autres pays. Plus actifs et moins vulnéra ment changé : de plus en plus d'emplois qual
bles au chômage et à l'instabilité profession ifiés, certes, mais une population active mas
nelle que ces derniers, les immigrés en pro culine toujours très ouvrière. Les femmes,
venance du Portugal n'ont pas non plus de quant à elles, se font remarquer par une très
comportements masculins et féminins en forte présence sur le marché du travail. Les
opposition. Ils sont par contre très proches jeunes de 20 à 29 ans, qu'ils soient immigrés
de ceux de la population de la France, prise ou nés en France, se ressemblent : une major
comme référence. Appartenant à une vague ité d'ouvriers, des études courtes et peu de
d'immigration bien établie, les travailleurs difficultés pour entrer dans la vie active.
UNE IMMIGRATION DÉJÀ ANCIENNE
Les parcours professionnels et la situation entrés en France durant cette période. Leurs
des immigrés du Portugal dépendent larg compatriotes féminines ont commencé de
ement de leur période de migration vers la migrer vers la France quelques années plus
France, ainsi que des raisons et conditions tard, d'une manière plus continue et moins
de cette migration. Les hommes originaires massive : 80 % des femmes nées au Portu
du Portugal ont migré vers la France à partir gal se sont installées en France avant 1975.
des années soixante. Plus de 90 % d'entre Les migrants portugais sont issus d'abord
eux sont arrivés avant 1975. Plus précisé du nord du Portugal, région rurale surpeu
ment, les flux d'immigration les plus consé plée où le travail est difficile. L'attrait de la
quents se situent entre 1965 et 1969. La France s'est ensuite exercé sur la totalité du
moitié des hommes d'origine portugaise sont Portugal, y compris sur les régions de l'ex- 422
Tableau 1. Conditions d'immigrations
Hommes Femmes
Venus avant 1975 90% 80%
Age moyen à l'arrivée 20 ans 21 ans
Motif d'immigration
- travail 70% 15%
- regroupement familial 23% 60%
Actifs avec emploi au Portugal 70% 60%
- Contrat à l'arrivée 20%
Source: INED, enquête «Mobilité géographique et insertion sociale»,
réalisée avec le concours de l'Insee, 1992
trême sud où les travailleurs n'occupaient main-d'œuvre peu qualifiée. Au moment de
souvent que des emplois saisonniers. Les quitter leur pays, les femmes nées au Portu
hommes ayant actuellement entre 30 et 59 gal étaient très nombreuses aussi à occuper
ans, venus en France après l'âge de 15 ans, un emploi régulier ou irrégulier. Elles tra
avaient commencé leur vie professionnelle vaillaient par contre dans des secteurs d'acti
au Portugal. Plus de 70 % y occupaient un vité très différenciés. Près du quart des fem
emploi et se repartissaient entre ouvriers et mes actives au Portugal était aide familial.
petits exploitants ou salariés agricoles, à rai Quel que soit leur sexe, ces migrants sont
son respectivement de deux tiers, un tiers. Ils arrivés en France en âge de travailler. Ils
étaient donc en grande majorité salariés aux avaient au minimum 16 ans pour les trois
quels s'ajoutaient 16 % d'aides familiaux. quarts. L'âge moyen au départ du Portugal
Les ouvriers avaient un emploi dans le bât était de 20 ans pour les hommes et de 21
iment ou dans les industries du textile ou de ans pour les femmes. 25% seulement des
la chaussure, secteurs faisant appel à une hommes avait plus de 26 ans (tableau 1).
UNE MIGRATION MASCULINE EN VUE D'UN EMPLOI
L'immigration des ressortissants adultes trouvés grâce à des compatriotes ou memb
masculins du Portugal vers la France était res de la famille déjà sur place, et bien que
surtout une immigration de travail. Dans les non saisonniers ne valaient dans un cas sur
années soixante, la France faisait largement trois que pour une durée limitée. Enfin, le
appel à la main-d'oeuvre étrangère. La pé choix de la France, comme pays de migrat
nurie de personnel, le mode taylorien de pro ion, c'était aussi parce qu'on y disposait
duction de l'industrie, et le BTP exigeaient d'un réseau de parents et d'amis ; en venant
une main-d'oeuvre nombreuse avec très peu, spontanément, sans promesse d'embauché
voire aucune formation, et un coût salarial écrite ou orale, l'espoir de trouver un travail
réduit. Les migrants portugais s'installèrent était grand et l'installation dans le pays ap
ainsi dans les régions proposant ce type paraissait facile. Ainsi près de 40 % des
d'emploi. Plus de la moitié des hommes ré hommes du Portugal, encore présents dans
sidèrent à leur arrivée en Ile-de-France, par notre pays, ont choisi la France parce qu'ils
ticulièrement dans les départements de connaissaient déjà quelques personnes qui y
l'ouest et du sud de Paris, les autres se ré- travaillaient. Ils ne savaient pas combien de
partissant surtout dans les du temps durerait leur exil, 20 % seulement dé
Sud-Ouest, des régions Rhône-Alpes, clarent maintenant que lors de leur migra
Auvergne et Centre. tion ils envisageaient une installation défi
Assez peu avaient un contrat de travail nitive.
ferme à leur arrivée (20 %). Ces emplois A rencontre de celle des hommes, l'immi
prévus avant de quitter le pays avaient été gration des femmes en France fut d'abord 423
Tableau 2. Temps écoulé entre l'arrivée ou la fin des études
et le 1er emploi en France. Hommes de 30 à 59 ans.
0 lan 2 à 5 ans + de 5 ans
Immigrés 81 10 6 3
Population dereference 40 15 30 15
Source: INED, enquête «Mobilité géographique et insertion sociale», réalisée
avec le concours de l'Insee, 1992
une immigration de rapprochement famil Le «projet» professionnel des immigrés du
ial. La moitié de celles venues en France Portugal au départ de leur pays était donc
après 15 ans étaient déjà mariées et ve assez vague. Ils venaient, souhaitant vive
naient rejoindre un conjoint. Bien que très ment travailler, sachant pouvoir compter sur
actives dans leur pays, 15 % seulement dé une embauche, mais sans rien de précis, et
clarent s'être expatriées pour avoir un tra pour une durée qu'ils ne fixaient pas. Tout
vail. Le choix du pays, comme celui du efois, le risque pris était amoindri par l'im
lieu de résidence, n'était donc pas de leur portance du réseau de compatriotes et de
fait. parents déjà sur place.
UN EMPLOI D'OUVRIER DÈS L'ARRIVÉE
Les hommes nés au Portugal, venus après qui se fait souvent à la fin des études et que
l'âge de 15 ans leurs études terminées, et l'on considère comme une période d'inacti
qui sont maintenant âgés de 30 à 59 ans ont vité (tableau 2).
pu trouver un emploi rapidement. Plus de Ces hommes originaires du Portugal, massi
80 % d'entre eux ont occupé un emploi sta vement ouvriers lors de leur premier emploi
ble, c'est-à-dire un emploi qui a duré au en France (90 % environ), se répartissaient
moins un an, l'année même de leur entrée pour moitié entre ouvriers qualifiés et
en France. Parmi ceux qui n'ont trouvé un ouvriers non qualifiés. Ils travaillaient dans
travail stable qu'après un an d'installation les secteurs d'activité en expansion au mo
en France, très peu ont été inactifs durant ment de leur arrivée, principalement dans
cette période d'attente; ils se sont plutôt re l'industrie -automobile, industrie textile, tra
vail du bois- et le BTP (tableau 3). Les entrouvés en situation de précarité ou «d'ins
tabilité» (60 %) : une succession de pério treprises qui les avaient embauchés étaient
des courtes d'emploi, et/ou de chômage, et/ en général de taille moyenne, mais 25 %
ou d'inactivité. Si on compare les hommes d'entre eux travaillaient dans un établiss
nés au Portugal et ceux de la population de ement de plus de 500 salariés, contre 15 %
la France de même âge et de même sexe, le des salariés de la population de référence.
délai écoulé entre l'arrivée en France ou la Pour son premier emploi, la population fran
fin des études et le premier emploi stable çaise masculine du même âge était moins
est en faveur des premiers. Cependant, pour fréquemment ouvrière (55 %), et occupait
la population française, le calcul du temps plus souvent des postes d'encadrement
écoulé est perturbé par le service militaire, (25 %).
UN TAUX D'ACTIVITÉ RECORD, UN TAUX DE CHÔMAGE FAIBLE
La durée totale de vie active possible en études, et la date de l'enquête (1992). Les
France est le temps écoulé entre l'entrée éventuelles périodes d'absence de France
dans le pays, ou la fin des études pour les ont été déduites. Rapportée à cet indicateur,
immigrés venus avant d'avoir achevé leurs la prépondérance des périodes d'emploi sur 424
Tableau 3. Répartition par catégorie socioprofessionnelle et activité.
Hommes de 30 à 59 ans
1er emploi Emploi en 1992
Immigrés Population de Immigrés Population de
référence référence
Catégorie
socioprofessionnelle
ouvriers 90 75 55 36
- personnel 11 25 40
d'encadrement
indépendants 1 9 12
Activité
industrie 26 31 25 22
49 16 47 bâtiment, travaux 11
publics
services 10 27 13 35
Source: INED, enquête «Mobilité géographique et insertion sociale», réalisée avec le concours
de l'Insee, 1992
Portugal étant très voisine de celle de la pocelles de chômage, d'inactivité ou d'insta
pulation active masculine de France, les taux bilité est considérable. Les périodes d'emp
d'activité et de chômage sont donc aisément loi ont occupé plus de 90 % du temps chez
comparables (tableau 5). Pour un taux d'acles hommes actifs nés au Portugal. C'est
plus que chez les hommes actifs de la popul tivité très proche, le taux de chômage des
immigrés du Portugal en 1992 est à tous ation de référence (85 %). De plus ils pa
âges légèrement inférieur à celui de la poraissent un peu moins vulnérables. Les pé
riodes de chômage et d'instabilité sont plus pulation de référence. Mais il croît toutefois
avec l'âge. De 5 % en moyenne avant 50 réduites (tableau 4).
ans, il atteint 8 % chez les plus âgés (55-59 La structure par âge de la population active
ans). masculine des 30-59 ans en provenance du
PLUS DE CADRES, SURTOUT PLUS D'INDEPENDANTS
La crise économique, les difficultés et res culine de la France a beaucoup gagné en emp
tructurations de l'industrie ont modifié la lois de cadres et professions intermédiaires
structure de la population active des hom au détriment des emplois ouvriers. Cepend
mes originaires du Portugal, comme elle a ant, elle travaille moins dans l'industrie et
modifié celle de toutes les origines. Les surtout dans le BTP mais davantage dans
ouvriers ne représentent plus, parmi eux, les activités du secteur tertiaire, secteur où
actuellement, que 75 % des actifs ayant un les actifs masculins nés au Portugal sont as
emploi, contre 90 % lors de leur venue en sez peu nombreux (tableau 3).
France. Tout semble indiquer qu'il y a eu Dans la répartition par profession en 1992
un glissement vers des emplois plus quali une nouvelle catégorie apparaît. 9 % des ac
fiés. La main-d'oeuvre non qualifiée ne tifs nés au Portugal sont maintenant des i
constitue plus que le tiers du nombre total ndépendants, principalement artisans dans le
d'ouvriers. De plus, toujours employés pri BTP (60 %). Ils ont créé leur propre petite
ncipalement dans les secteurs de l'industrie et entreprise à partir d'économies personnelles
le BTP, les natifs du Portugal y occupent un et de prêts bancaires et, s'ils travaillent avec
peu plus souvent des postes d'encadrement leur conjoint, ils n'ont pas d'autres asso
(11 %). De même, la population active ciés. Pour la moitié d'entre eux ils ont at- 425
Tableau 4. Parcours professionnel. Hommes de 30 à 59 ans.
Emploi Chômage Inactivité Instabilité
Immigrés 91 1 4 3
Population de 85 2 10 3
référence
Source: 1NED, enquête «Mobilité géographique et insertion sociale», réalisée avec le
concours de l'Insee, 1992
Tableau 5. Taux d'activité, taux de chômage. Hommes de 30 à 59 ans.
30 à 49 ans 50 à 54 ans 55 à 59 ans ensemble
taux d'activité
- immigrés 97 89 71 93
- population de référence 97 96 68 93
taux chômage
- immigrés 5 6 8 6
- population de référence 5 9 9 6
Source: INED, enquête «Mobilité géographique et insertion sociale», réalisée avec le concours
de l'Insee, 1992.
dans cette situation de non-activité depuis 4 tendu 30 à 39 ans pour se mettre à leur
compte, le temps de constituer une épargne. ans en moyenne, et ne se déclarent pas re
Dans cette tranche d'âge, un peu plus de traités ou préretraités. La majorité d'entre
12 % seulement n'occupent pas d'emploi en eux ne souhaitent pas retravailler. Le champ
de l'enquête ne permet pas d'étudier la vie 1992. Pour la moitié, ce sont des demand
eurs d'emploi inscrits à l'ANPE. Leur durée professionnelle des retraités ou préretraités
car les personnes interrogées ont au maxmoyenne de chômage est d'un an. Les autres
ont pour les deux tiers plus de 50 ans, sont imum 59 ans.
DES FEMMES TRÈS SOUVENT ACTIVES QUAND LES ENFANTS SONT
GRANDS
mes de la population française avec près de Bien que leur motif principal de migration
en France n'ait pas été la recherche d'un 60 % d'employées, la plupart employées de
emploi, 40 % des femmes venues après l'âge service auprès de particuliers. La répartition
par catégorie socioprofessionnelle de la pode 15 ans, et ayant en 1992 de 30 à 59 ans,
ont pris un emploi l'année de leur entrée en pulation féminine de la France est beaucoup
moins concentrée (tableau 6). France. Leur parcours professionnel est l
égèrement différent de celui de la population En 1992, le taux d'activité des immigrées du
Portugal (75 % environ) est très proche de féminine de référence de même âge. Les
périodes d'emploi occupent respectivement celui des femmes de la population témoin.
59 % et 64 %, celles d'inactivité sont un peu Le relativement faible nombre moyen d'en
fants des femmes d'origine portugaise (un plus longues, 33 % et 30 %. Les femmes
nées au Portugal ne semblent, dans la durée, peu plus de 2) explique peut-être que leur
taux d'activité soit élevé. Comme pour la poqu'un peu plus vulnérables au chômage que
leurs homologues françaises (tableau 6). pulation féminine de référence, ce taux est
Par contre la structure par profession des plus fort pour celles qui ont de 35 à 49 ans
que pour les femmes de 30 à 34 ans : les natives du Portugal diffère de celle des 426
Tableau 6. Parcours professionnel et emploi en 1992. Femmes de 30 à 59 ans.
Parcours professionnel Emploi en 1992
Emploi Chômage Inactivité Instabilité Employés Ouvriers d'encadrePersonnel
ment
- Immigrés 59 4 33 3 58 32
Population 64 2 46 12 24 30 3
de référence
Source: INED, enquête «Mobilité géographique et insertion sociale», réalisée avec le concours
de l'Irisée, 1992
enfants sont plus grands, les femmes recher vité peuvent être assez longues, 7 ans en
chent à nouveau un emploi. Ce taux d'acti moyenne. Avoir des enfants en bas âge est
vité baisse rapidement à partir de 50 ans. la raison essentielle de leur inactivité. Cel
les qui déclarent n'avoir jamais travaillé sont A cette même date, 37 % des femmes nées
au Portugal n'occupent pas d'emploi. La très généralement parmi celles qui sont ve
grande majorité d'entre elles ne recherche nues en France au début de la période d'im
pas de travail (73 %). Les périodes migration.
EMPLOI : PAS DE DIFFICULTÉS PARTICULIÈRES POUR LES JEUNES
Les immigrés en provenance du Portugal, ou en France de parents immigrés. La comp
âgés de 20 à 29 ans en 1992, sont venus araison avec les hommes de France du
presque tous avant l'âge de 16 ans. C'est le même âge s'avère difficile en raison du
cas de 97 % de ceux qui ont de 20 à 24 ans. temps passé au service militaire qui gêne le
Ils ont ainsi fait une partie au moins de leurs calcul. Quant aux femmes de 20 à 29 ans,
études en France. Leur migration a bien sûr les immigrées ou nées en France de parents
été motivée par le regroupement familial. immigrés se retrouvent plus rapidement em
Ils sont en moyenne plus âgés que les jeu bauchées que les femmes de la population
nes nés en France d'origine portugaise. Les de référence, mais ont leur premier emploi
immigrés du Portugal qui ont de 20 à 24 ans stable un peu plus tardivement que les hom
en 1992 sont moins nombreux en propor mes (tableau 8).
tion que les jeunes de même âge dans la En 1992, le taux d'activité des immigrés de
population témoin et surtout que parmi les 20 à 29 ans est plus élevé que celui des nés
jeunes de 20 à 29 ans nés en France de en France de parents nés au Portugal, lui-
parents nés au Portugal (tableau 7). même est d'ailleurs supérieur à celui de la
population témoin de même âge. Ces écarts Tous ces jeunes, quels que soient leur ori
gine et leur lieu de naissance, se sont pré peuvent s'expliquer par le fait que les im
sentés sur le marché du travail français au migrés d'origine portugaise sont fort peu
début des années quatre-vingt pour les plus nombreux à poursuivre des études. Les taux
âgés. A cette époque la crise de l'emploi est de chômage des immigrés et de la popula
déjà bien installée et les restructurations de tion témoin sont par contre tout à fait comp
l'industrie bien entamées. Le temps écoulé arables (13 %). Si les jeunes nés en France
entre la fin de leurs études et la date de leur accusent un taux de chômage beaucoup plus
premier emploi stable (emploi de plus d'un élevé, cela tient avant tout à l'effet de struc
an) est d'une année maximum pour 70 % ture par âge : les trois quarts ont de 20 à 24
des hommes, qu'ils soient nés au Portugal ans (tableau 9). 427
Tableau 7. Structure de la population par âge des jeunes entre 20 et 29 ans.
20 à 24 ans 25 à 29 ans
Hommes Femmes Hommes Femmes
34 Immigrés 33 66 67
75 77 Nés en France 25 23
53 44 Population de référence 47 56
Source: 1NED, enquête «Mobilité géographique et insertion sociale», réalisée avec le
concours de l'Insee, 1992
Tableau 8. Proportion de personnes ayant trouvé un emploi
stable en moins d'un an de recherche. Jeunes de 20 à 29
Hommes Femmes Ensemble
Immigrés 70 63 67
Nés en France 70 72 70
Population de référence 52 63 60
Source: INED, enquête «Mobilité géographique et insertion sociale», réalisée avec le concours de l'Insee, 1992
Tableau 9. Taux d'activité, taux de chômage et proportion des jeunes
de 20 à 29 ans encore étudiants.
Taux de chômage Etudes en cours Taux d'activité
90 13 Immigrés
18 76 21 Nés en France
Population de référence 38 60 13
Source: INED, enquête «Mobilité géographique et insertion sociale», réalisée avec le con
cours de l'Insee, 1992
TELS PERES, TELS FILS
74 % des jeunes immigrés masculins de 20 nés en France. Ces derniers sont plus fr
à 29 ans nés au Portugal sont aussi ouvriers. équemment employés, on les retrouve ainsi
Cette répartition est proche de celle de leurs davantage dans le secteur tertiaire : 36 % ont
aînés même si, plus souvent qu'eux, ils oc un emploi le commerce ou les servi
cupent des postes d'encadrement. Lorsque ces. La répartition par profession des jeunes
leur père est ouvrier ils sont encore 72 % hommes de 20 à 29 ans de l'échantillon t
dans cette catégorie, mais 16 % atteignent émoin, dont le père est ouvrier, est identique
le niveau de technicien ou agent de maîtrise à celle des immigrés, nés en France ou non,
quand leur père est ouvrier qualifié (tableau d'origine portugaise. La scolarité de ces jeu
10). Les secteurs d'activité investis par les nes ne montre pas non plus de différences
jeunes immigrés diffèrent cependant de ceux notoires entre ces divers groupes. Quand le
de leurs pères. Ils travaillent plus dans des père occupe un emploi d'ouvrier, la populat
activités de services, même s'ils sont encore ion de référence et les nés en France de
nombreux à avoir un emploi dans le BTP parents originaires du Portugal, âgés de 20
(30%) (tableau 11). à 29 ans, ont une durée moyenne d'études
La profession des pères détermine moins de 15 ans contre 13 ans pour les immigrés
souvent celle des fils lorsque ceux-ci sont du même âge. Le niveau d'études de ces 428
Tableau 10. Structure des emplois en 1992 et scolarité. Hommes
de 20 à 29 ans. %
Cadres et Employés Ouvriers Ouvriers Durée Niveau
qualifiés non études professions intermédia des études qualifiés jusqu'au
ires BEP
Immigrés
père :
ouvrier qualifié 16 6 52 20 13 81
ouvrier non 9 7 54 30
qualifié
Nés en France
père :
ouvrier qualifié 17 16 46 16 15 76
ouvrier non 13 11 37 39
qualifié
Population de
référence
père :
ouvrier qualifié 13 16 54 14 15 88
ouvrier non 11 3 31 51
qualifié
Source: INED, enquête «Mobilité géographique et insertion sociale», réalisée avec le
concours de l'Insee, 1992

Tableau 11. Emploi en 1992, secteur d'activités - 20-29 ans. 0/
Industrie BTP Commerce Services
marchands
(entreprises et
particuliers)
Immigrés 26 30 7 25
Nés en France 24 25 13 23
Population de référence 34 16 14 33
Source: INED, enquête «Mobilité géographique et insertion sociale», réalisée avec le
concours de l'Insee, 1992
jeunes n'est pas très élevé. Plus de 70 % ont environ pour les jeunes femmes de la popul
un niveau au maximum égal au BEP, d ation témoin. Cet écart ne se retrouve pas
entièrement dans la structure des emplois iplôme qui prépare et débouche souvent ef
fectivement sur un emploi (tableaux 10 et féminins, surtout entre les jeunes femmes
nées en France d'origine portugaise et les 11).
On retrouve, entre mères et filles, le même jeunes femmes de la population de référence
glissement qu'entre pères et fils. Cependant, (tableau 12)
lorsque leur mère est employée, les femmes Au total, en 1992, pour les jeunes de 20 à
immigrées ou nées en France d'origine por 29 ans, on observe un déclin de la catégorie
tugaise se retrouvent dans des emplois d'en ouvriers au bénéfice des catégories em
cadrement pour respectivement 8 % et 12 %. ployés et professions intermédiaires. De
L'écart entre le niveau d'études de la popul plus, les proportions d'ouvriers qualifés sont
ation féminine de référence et celui des jeu plus fortes pour les jeunes générations.
nes femmes immigrées de 20 à 29 ans, est L'importance du nombre de cadres, techni
beaucoup plus marqué lorsque leur mère est ciens ou agents de maîtrise est corrélée à la
employée : 80 % des immigrées de 20 à 29 durée des études et au niveau atteint (t
ans n'ont que le niveau BEP, contre 50 % ableau 13).