Les cadres autodidactes - article ; n°1 ; vol.22, pg 3-23

-

Documents
24 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Actes de la recherche en sciences sociales - Année 1978 - Volume 22 - Numéro 1 - Pages 3-23
Die Autodidakten als «höhere Angestellte» Man spricht heute über die höheren Angestellten («cadres»), als ob diese Berufskategorie ohne Geschichte (und fast ohne Vergangenheit) heute ein «Problem» darstellen würde. Bei einer Gruppe begleitet die Herausbildung eines Diskurses oft die Arbeit dieser Gruppe über sich selbst : Eine Zusammenstellung von bis dahin verstreuten und verschwiegenen Erfahrungen gibt einer bis dahin nur in ihrer Praxis existierenden Gruppe eine sichtbare Form. Oder der «Arbeitskonsens» über die Bilder und Substantiva, mit der sie sich darstellt, erhält jene Einheit nach aussen aufrecht, die durch die Aufspaltung der Gruppe gefährdet ist, wenn sie einmal zu gross, zu heterogen oder zu konflikt-geladen geworden ist. Im Falle der höheren Angestellten kann man sich fragen, ob die Erhöhung ihrer Zahl und die relativ stärkere Erhöhung jener, die über weniger Diplöme verfügen, nicht die subjektive Einheit dieser Berufskategorie gefährdet. Man hat hier die Dokumentation um den Fall eines «Autodidakten» aufgebaut : Um 1960 als «Teckniker» ins Berufsleben eingetreten wurde er zum «technisch-kaufmännischen Angestellten» befördert. Aber dieser «Erfolg» ist Ursache einer ganzen Reihe von strukturell bedingten Unannehmlichkeiten, von Demütigungen und Misserfolgen, die ihr seine Grenzen erkennen lassen. Uber diese Erfahrungen lernt er, was es bedeutet, «höôherer Angestellter» zu sein, und entdeckt, dass er nicht «höherer Angestellter» ist, oder es nicht im selben Ausmasse ist wie andere. Der Sinn und die Funktion dieser Bewusstwerdung sollen hier analysiert werden. In seinem Diskurs liefert der Informant vielleicht eine generische Erfahmng, die einer Gruppe im Sinne eines Paradigmas gemein ist und die sich in den Schemen einer kollektiven Erarbeitung herausgebildet hat.
Autodidactive executives. There is a great deal of talk at present in France about «executives*», as if this social category, which has no history of «trouble making» (and virtually no history in general), was somehow a «problem» today. When a group become an issue, discussions about it often begin in response to questions that the group has raised concerning itself : experiences which previously were scattered and silent take on definite forms. In this process, a group existing on the practical level may give itself a visible form. Or, putting the matter in slightly different terms, a division may occur within an existing group which has become too large, too heterogenous, or too conflictridden to maintain a «working consensus» regarding the conception of the model member (here, the model executive) within the group (here, the compagny) and regarding, especially, his public image. In the case of executives, one may ask whether the subjective unity of the category is not threatened by the growth in its overall size and, no doubt, by the increase in the relative proportion of those with the least resources and the fewest academic and professional degrees. We have chosen to organize the documentary material around an individual case, that of an «autodidactic» executive. He entered the labor market in the 1960s as a «technician» and was subsequently «promoted» to the rank of «technical and commercial executive». But this «success» was the prelude to a series of disappointments, humiliations, and failures which made him aware of his «limits». In the course of these same experiences he thus acquired the models of excellence which, in the social image of the category, define the «executive», and he discovered that he is not an «executive», or rather that he is not one in the same way and to the same as others are. It is the meaning and function of this process of «becoming aware» that we analyze here. The case may well be. typical : in his testimony, the informant is perhaps conveying a generic experience which is common to a whole group in the sense that it is paradigmatic and is expressed in terms of schema generated through collective elaboration. * The meaning of the French word «cadre» is not precisely the same as that of the English word «executive». In particular, in French «cadre» can be applied further down the business and corporate hierarchy (as far as, roughly, «lower-level management»).
Les cadres autodidactes. On parle, aujourd'hui, avec prolixité, des «cadres», comme si cette catégorie sans histoires (et presque sans passé) faisait aujourd'hui «problème». Lorsqu'il s'agit d'un groupe, la mise en discours accompagne souvent un travail du groupe sur lui-même : mise en forme d'expériences jusque là émiettées et silencieuses par laquelle un groupe existant à l'état pratique se donne une forme perceptible ou, ce qui revient un peu au même, division d'un groupe existant, désormais trop volumineux, trop hétérogène ou trop conflictuel pour que se maintienne un «consensus de travail» sur les figures et sur les substantifs qui, jusque là, le représentaient, surtout pour l'extérieur. Dans le cas des cadres, on peut se demander si l'accroissement du volume du corps et, sans doute, dans le corps, de la part relative des plus démunis et des moins diplômés, ne menace pas l'unité subjective de la catégorie. On a pris le parti d'organiser la documentation autour d'un cas, celui d'un cadre «autodidacte» : entré sur le marché du travail autour des années soixante comme «technicien», il est «promu» «cadre technico-commercial». Mais cette «réussite» est le prélude à une série structuralement nécessaire de déconvenues, d'humiliations et d'échecs qui lui font prendre conscience de ses «limites». A travers les mêmes expériences, il acquiert ainsi les modèles d'excellence qui, dans la représentation sociale, définissent le «cadre» et découvre qu'il n'est pas «cadre» ou qu'il ne l'est pas au même titre ni au même degré que d'autres. C'est le sens et la fonction de cette «prise de conscience» qui sont analysés ici. Le cas pourrait avoir une valeur exemplaire : dans son discours, l'informateur livre peut-être une expérience générique, commune à un groupe au sens où elle serait paradigmatique et où elle s'exprimerait dans des schèmes produits d'une élaboration collective.
21 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1978
Nombre de visites sur la page 70
Langue Français
Signaler un problème

Luc Boltanski
Les cadres autodidactes
In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 22, juin 1978. pp. 3-23.
Citer ce document / Cite this document :
Boltanski Luc. Les cadres autodidactes. In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 22, juin 1978. pp. 3-23.
doi : 10.3406/arss.1978.2598
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_1978_num_22_1_2598Résumé
Les cadres autodidactes.
On parle, aujourd'hui, avec prolixité, des «cadres», comme si cette catégorie sans histoires (et presque
sans passé) faisait aujourd'hui «problème». Lorsqu'il s'agit d'un groupe, la mise en discours
accompagne souvent un travail du groupe sur lui-même : mise en forme d'expériences jusque là
émiettées et silencieuses par laquelle un groupe existant à l'état pratique se donne une forme
perceptible ou, ce qui revient un peu au même, division d'un groupe existant, désormais trop
volumineux, trop hétérogène ou trop conflictuel pour que se maintienne un «consensus de travail» sur
les figures et sur les substantifs qui, jusque là, le représentaient, surtout pour l'extérieur. Dans le cas
des cadres, on peut se demander si l'accroissement du volume du corps et, sans doute, dans le corps,
de la part relative des plus démunis et des moins diplômés, ne menace pas l'unité subjective de la
catégorie.
On a pris le parti d'organiser la documentation autour d'un cas, celui d'un cadre «autodidacte» : entré
sur le marché du travail autour des années soixante comme «technicien», il est «promu» «cadre
technico-commercial». Mais cette «réussite» est le prélude à une série structuralement nécessaire de
déconvenues, d'humiliations et d'échecs qui lui font prendre conscience de ses «limites». A travers les
mêmes expériences, il acquiert ainsi les modèles d'excellence qui, dans la représentation sociale,
définissent le «cadre» et découvre qu'il n'est pas «cadre» ou qu'il ne l'est pas au même titre ni au même
degré que d'autres. C'est le sens et la fonction de cette «prise de conscience» qui sont analysés ici. Le
cas pourrait avoir une valeur exemplaire : dans son discours, l'informateur livre peut-être une
expérience générique, commune à un groupe au sens où elle serait paradigmatique et où elle
s'exprimerait dans des schèmes produits d'une élaboration collective.
Abstract
Autodidactive executives.
There is a great deal of talk at present in France about «executives*», as if this social category, which
has no history of «trouble making» (and virtually no history in general), was somehow a «problem»
today. When a group become an issue, discussions about it often begin in response to questions that
the group has raised concerning itself : experiences which previously were scattered and silent take on
definite forms. In this process, a group existing on the practical level may give itself a visible form. Or,
putting the matter in slightly different terms, a division may occur within an existing group which has
become too large, too heterogenous, or too conflictridden to maintain a «working consensus» regarding
the conception of the model member (here, the model executive) within the group (here, the compagny)
and regarding, especially, his public image. In the case of executives, one may ask whether the
subjective unity of the category is not threatened by the growth in its overall size and, no doubt, by the
increase in the relative proportion of those with the least resources and the fewest academic and
professional degrees.
We have chosen to organize the documentary material around an individual case, that of an
«autodidactic» executive. He entered the labor market in the 1960s as a «technician» and was
subsequently «promoted» to the rank of «technical and commercial executive». But this «success» was
the prelude to a series of disappointments, humiliations, and failures which made him aware of his
«limits». In the course of these same experiences he thus acquired the models of excellence which, in
the social image of the category, define the «executive», and he discovered that he is not an
«executive», or rather that he is not one in the same way and to the same as others are. It is the
meaning and function of this process of «becoming aware» that we analyze here. The case may well
be. typical : in his testimony, the informant is perhaps conveying a generic experience which is common
to a whole group in the sense that it is paradigmatic and is expressed in terms of schema generated
through collective elaboration.
* The meaning of the French word «cadre» is not precisely the same as that of the English word
«executive». In particular, in French can be applied further down the business and corporate
hierarchy (as far as, roughly, «lower-level management»).
Zusammenfassung
Die Autodidakten als «höhere Angestellte»Man spricht heute über die höheren Angestellten («cadres»), als ob diese Berufskategorie ohne
Geschichte (und fast ohne Vergangenheit) heute ein «Problem» darstellen würde. Bei einer Gruppe
begleitet die Herausbildung eines Diskurses oft die Arbeit dieser Gruppe über sich selbst : Eine
Zusammenstellung von bis dahin verstreuten und verschwiegenen Erfahrungen gibt einer bis dahin nur
in ihrer Praxis existierenden Gruppe eine sichtbare Form. Oder der «Arbeitskonsens» über die Bilder
und Substantiva, mit der sie sich darstellt, erhält jene Einheit nach aussen aufrecht, die durch die
Aufspaltung der Gruppe gefährdet ist, wenn sie einmal zu gross, zu heterogen oder zu konflikt-geladen
geworden ist. Im Falle der höheren Angestellten kann man sich fragen, ob die Erhöhung ihrer Zahl und
die relativ stärkere Erhöhung jener, die über weniger Diplöme verfügen, nicht die subjektive Einheit
dieser Berufskategorie gefährdet. Man hat hier die Dokumentation um den Fall eines «Autodidakten»
aufgebaut : Um 1960 als «Teckniker» ins Berufsleben eingetreten wurde er zum «technisch-
kaufmännischen Angestellten» befördert. Aber dieser «Erfolg» ist Ursache einer ganzen Reihe von
strukturell bedingten Unannehmlichkeiten, von Demütigungen und Misserfolgen, die ihr seine Grenzen
erkennen lassen. Uber diese Erfahrungen lernt er, was es bedeutet, «höôherer Angestellter» zu sein,
und entdeckt, dass er nicht «höherer Angestellter» ist, oder es nicht im selben Ausmasse ist wie
andere. Der Sinn und die Funktion dieser Bewusstwerdung sollen hier analysiert werden. In seinem
Diskurs liefert der Informant vielleicht eine generische Erfahmng, die einer Gruppe im Sinne eines
Paradigmas gemein ist und die sich in den Schemen einer kollektiven Erarbeitung herausgebildet hat.boftanski LEw lue
L'interview, dont on lira ici des extraits, présente
la particularité d'enregistrer le produit d'un travail AUTODIDACTES aller comme On Ils parlent parle sans si aujourd'hui, dire, leur d'eux-mêmes existence, présentait avec et qui maintenant font prolixité, semblait parler des un aller d'eux, «pro«cadres». de soi et d'énonciation qui lui préexiste. M. qui se définit
lui-même comme un «cadre» a entrepris d'écrire un
blème». A l'origine de ce dossier de travail figure ouvrage autobiographique : «Moi un cadre». Il veut
l'intention de réunir des éléments d'information et relater ses déboires, livrer son «expérience», la faire
de réflexion pour saisir le sens et la fonction de ce «partager» et apporter ainsi un «témoignage» sur
bavardage. Lorsqu'il s'agit d'un groupe, la mise la «condition» du «cadre dans notre société». C'est
en discours accompagne souvent un travail du dire que l'objet même de l'entretien, ce autour de
groupe sur lui-même : mise en forme d'expériences quoi il est, comme on dit, «centré», sa «problémat
jusque là émiettées et silencieuses par laquelle un ique», et la représentation de l'identité sociale qui
groupe existant à l'état pratique se donne une y est donnée, sont — comme le discours de M, en
forme perceptible ou, ce qui revient un peu au partie pré-construit, en partie improvisé, — les
même, division d'un groupe existant, désormais produits d'une mise en forme quasi sociologique
trop volumineux, trop hétérogène ou trop conflic qui préexiste à l'interrogation.
tuel pour que se maintienne un «consensus de L'histoire de M. est à peu près la suivante :
travail», comme dit Goffman, sur les figures et fils unique d'un boucher d'une petite ville de la
les substantifs qui, jusque là, le représentait, région parisienne, il fait des études techniques dans
surtout pour l'extérieur. un lycée technique puis dans une petite école
On a pris le parti d'organiser la documentation d'ingénieurs. A la fin de ses études, il entre comme
autour d'un cas, celui d'un cadre «autodidacte» technicien dans une première entreprise et se
avec ses espoirs et ses déboires, qui est sans doute spécialise dans les composants électroniques. Il
moins particulier qu'il ne le paraît : son discours «végète» quelques années, puis parvient à entrer
livre peut-être une expérience générique, commune dans le service commercial de la même entreprise.
à un groupe au sens où elle serait paradigmatique Dans ce nouveau poste, il s'«épanouit», son statut
et où elle s'exprimerait dans des schemes produits dans l'entreprise s'élève, il est le «roi». Mais il se
d'une élaboration collective. Les propos qui, en heurte à l'hostilité d'un nouveau «directeur» issu
note, l'accompagnent (extraits d'une vingtaine d'HEC et retombe. L'entreprise cherche d'abord à
d'entretiens, dont certains ont duré plus de quatre obtenir de lui qu'il donne sa démission puis le
heures, avec des cadres du technico-commercial licencie. Il entre alors dans une entreprise moyenne
le plus souvent autodidactes) et les références aux avec le titre de directeur commercial et la promesse
travaux disponibles, notamment statistiques, d'un salaire élevé. Mais ce titre n'est qu'un leurre et
ébauchent la généralisation de l'individu à la classe. le salaire convenu ne lui est pas versé. Il ne parvient
pas à vendre la «merde» que produit l'entreprise,
perd des marchés, entre en conflit avec le «patron»
et est brutalement licencié. Un ami qui possède et
dirige une petite entreprise, toujours dans la même
branche, accepte de le prendre avec lui. Mais
l'entreprise fait de mauvaises affaires. M. est payé
irrégulièrement. Au bout d'un an il part. M. parvient
alors à entrer, par relations, dans une grande société
multinationale, avec le titre d'ingénieur technico-
commercial. M. occupe ce nouveau poste depuis un
an et, après bien des déboires, se déclare «pleine
ment satisfait», il peut «enfin dormir tranquille». 4 Luc Boltanski
Cette version purement denotative de
11 y a quinze ans queje travaille. J'ai une expérience l'histoire ne rend évidemment pas compte de
extraordinaire. Il fut un temps où je n'ai pas rigolé. Yintention qui anime le récit de M. . Ces aventures
Ça a été dramatique pendant une certaine période, exemplaires et «vécues» enferment une «dénonc
je ne le montrais pas, je le disais pas, je suis d'un iation» : les cadres ne sont pas protégés ; ils sont
caractère optimiste, mais dans le fond de moi-même «exploités» («le cadre dans notre société, c'est le
je me suis dis : «fes plus bon à rien» ! Le bouquin pauvre con, le bas de l'échelle sociale»). Une
que je suis en train d'écrire — je veux l'appeler première interprétation se présente presque d'elle-
«Moi un cadre» — commence comme ça : «de même : cette «confession» est l'expression d'une
quelle école sortez-vous ?». A cette question, je «prise de conscience». Un cadre «prend conscience»
réponds «je sors de l'école X». Mon interlocuteur de sa position «dans les rapports de production»
me répond «ah, oui, je vois, école de petit- et, solidaire des autres salariés, des autres «exploit
bourgeois». A ce moment de l'entretien, le gars me és», désavoue ses anciennes croyances. Mais cette
dit «oui, mais avant vous avez fait quelque lecture laisse échapper ce qui chez M. motive et
chose ?». Je lui dis «bien sûr, j'ai fait autre chose», domine l'indignation : le «cadre» n'est pas consi
mais je n'osais pas lui dire que j'avais fait le lycée déré à sa juste valeur ni traité avec les égards qu'il technique à Champagne-sur-Oise, un petit peu mérite, tel est le scandale. Mieux, son traitement,
comme si je disais Perros-Guirrec il y a vingt-cinq à tous les sens du terme, ne correspond pas aux
ans ou Morlaix../.. J'ai donc travaillé comme promesses engagées : il y a un décalage entre une
stagiaire dans l'entreprise ../.. je faisais mes études définition de droit et une condition de fait. De là
d'ingénieur et je travaillais pendant les vacances, l'ambiguité du récit. Pour se faire entendre, M. est
j'avais des diplômes qui me permettaient d'être contraint d'osciller entre différentes positions
dessinateur industriel en mécanique générale, un théoriques très éloignées : d'un côté, le «cadre» et
CAP d'ajusteur../., il y a dix ou quinze ans, les ses insignes (le «costume Cardin ou Ted Lapidus»,
lycées techniques préparaient aux carrières d'ingé la «404 décapotable», le «voyage d'affaires», etc.) nieurs, préparaient à toutes les carrières techniques, de l'autre, le «pauvre type», le «pauvre con»,
donc c'était les Arts et Métiers, c'était Polytech bailóte, humilié, le «chariot», le «traîne-savate»
nique, Centrale, et en cours de route on débrouillard et pourtant blousé. D'un côté, le
pouvait arrêter../.. On vous faisait passer des prédateur sûr de lui, dur en affaires, intelligent,
examens, le CAP de dessinateur, le Brevet d'ense ambitieux, de l'autre, la proie. Ces deux figures
ignement industriel au cas où vous n'auriez pu correspondent aux deux intérêts expressifs contra
être admis dans l'une de ces Ecoles, que vous ayez dictoires qu'il ne peut ni abandonner parce que
quand même un diplôme qui vous permette de chacun d'eux restitue une dimension fondamentale
rentrer comme dessinateur quelque part, ou un de son existence professionnelle et sociale, ni faire
CAP et vous rentriez à l'atelier, à la ligne et alors fonctionner ensemble parce qu'ils se neutralisent.
on n'en parle plus../.. Un beau jour, j'ai posé ma Pris entre deux schemes incompatibles, M. les
candidature comme sous-ingénieur dans cette ordonne dans la succession et construit sa vie sur le
entreprise où j'avais fait des stages. Comme sous- modèle du roman picaresque, suite imprévisible de
ingénieur parce que les grandes Ecoles, seules, fortunes et d'infortunes dans un univers
étaient considérées comme telles. On m'a dit d'arbitraires.
«ne vous inquiétez pas, dans quelques mois, vous Mais cette stratégie d'énonciation dresse aussi
passerez ingénieur»../.. Dans le service, tout ce la carte d'une identité. Démuni d'une représentation
dont les autres ne voulaient pas, on me le passait. de soi ajustée à la position qu'il occupe, hésitant
J'étais le seul sous-ingénieur, le seul qui n'était pas sur la nature et les propriétés de cette position, M.
sorti des Arts, Polytechnique ou Centrale. J'ai a besoin, pour se définir et pour exister socialement,
travaillé, j'ai travaillé../.. (1) II y a eu un concours de mobiliser des zones entières de l'espace social et
de s'y déplacer sans cesse, au moins symbolique
1— La manipulation des aspirations telle que la vit un ache ment. M. présente ainsi une forme structuralement
teur de trente-trois ans, sans diplôme, relativement peu instable et, comme dans ces illusions d'optique où payé (environ 6000 francs par mois) : «Ce qui me plaît c'est une légère modification de l'angle de perception que j'ai le pouvoir. C'est extraordinaire, ça me fait rigoler. fait apparaître soudain un autre visage, il suffit Je mange régulièrement avec des chefs d'entreprise qui ont
soixante ans et ils me font passer devant eux, ils sont aux d'un instant de laisser-aller, d'oubli, de «vulgarité»
petits soins, ça me fait plaisir, je jouis. Un type te fait des sans doute à moitié recherchée pour faire surgir
courbettes qui a soixante ans, qui gagne quatre briques par chez lui quelque chose de populaire, une façon mois, c'est agréable../.. J'ai le pouvoir d'engueuler les gens, moins consentante et moins complice d'être dominé. c'est agréable. Savoir que tu peux engueuler, c'est formi Par exemple lorsque, cessant de se définir comme dable. C'est pour ça que tu plus t'en passer, tu ne
peux plus après rétrograder. Chez nous, actuellement, les supérieur à des inférieurs, il se perçoit comme infé
patrons quand ils veulent les punir rétrogradent les direc rieur à des supérieurs et parle des «patrons» : les teurs au grade de sous-directeur, avec le même salaire, les contrôles lexicologiques et syntaxiques se relâtypes deviennent fous. L'argent ne compte pas, tu balaie chent ; la parole retrouve les intonations de la rais la rue, toi, avec le même salaire ? Pas longtemps../..
Quand on n'a plus le vent en poupe, c'est fini. Le patron gouaille et du défi. M. atteint, dans ces moments, les
décide de vous emmerder, ou ça se fait par personne i minima de sa zone d'incertitude. Face au patron, le
nterposée, mais c'est extrêmement calculé, ça fait partie cadre est «le pauvre mec», «ballotté à hue et à dia», d'un certain plan, il faut dégoûter le type jusqu'à ce sans protection ni assurance. Il n'est pas loin de qu'il parte. Par exemple, on te mute plusieurs fois dans l'ouvrier. Pour restituer le poids de la hiérarchie, plusieurs services. Ou alors on te fait faire des travaux
qui ne sont pas à ton niveau, tu as des responsabilités et on les distances dans l'espace de l'entreprise et dans
l'espace des propriétés symboliques, M. ne trouve Les cadres autodidactes 5
rien de mieux que la métaphore militaire («struc
de circonstances : une relation que je connaissais, turé comme à l'armée, c'est camouflé mais c'est
mais alors tout à fait par hasard../- On m'a convopareil»). Il est objet, «sujet de l'entreprise», du
qué, on m'a dit «il paraît que vous connaissez «Patron avec un grand P», toujours agi et non
Monsieur Untel»../.. alors moi, sous-ingénieur, acteur, «convoqué à la direction générale»,
appelé chez le PDG, vous voyez ce que ça pouvait «appelé par le grand patron», embauché par
donner ! Et, en définitive, j'ai réussi à parler à la toquade, renvoyé par caprice, abandonné à l'incer
personne../., et l'autre a eu sa décoration. Alors, titude des petites annonces, soumis aux tests et aux
je suis rappelé à la direction de l'entreprise «combentretiens des bureaux de sélectionneurs. Les
ien voulez-vous ?». Je leur réponds «moi ce qui rapports de classes sont restitués dans leur simplicité
m'intéresse c'est de publier un article dans une brutale de purs rapports de force économique.
revue technique ../.. Alors, ça s'est pas fait atL'argent médiatise toutes les relations entre agents
tendre. Quelques jours après que l'article ait été appartenant à des niveaux hiérarchiques différents
paru, voilà toute une armée de faucons qui me (ainsi, un des directeurs auquel il a rendu un service
tombent dessus ../.. «C'est inadmissible» ../.. «on personnel, le fait «convoquer à la direction» et, en
est votre patron, on est votre chef», il y avait toute guise de remerciement, sort son carnet de chèques
la mafia des ingénieurs d'Ecoles décidés à me «combien voulez-vous ?»). De même, les aléas de la
descendre. Convoqué chez le directeur industriel, vie, avec ses hauts et ses bas, commande la relation
un polytechnicien ../.. Après ça, on m'a laissé un aux syndicats. Tenus à distance lorsque la conjonct
an derrière un bureau sans rien faire, rien, rien, ure est à la hausse (tous les cadres interrogés insis
«recherche de documentation» ../.. J'ai demandé tent sur les dangers de l'adhésion syndicale ; même
l'autorisation à mon entreprise d'aller faire un à la CGC, le seul syndicat acceptable : «le meilleur
stage en Angleterre pendant un mois : «non, non, moyen d'être mis sur la touche»), le syndicat
pas du tout, ça ne nous concerne pas». Je suis parti retrouve une valeur lorsqu'il n'y a plus rien à perdre
quand même en Angleterre de mes propres deniers et que la seule stratégie raisonnable est de partir
avec la plus grosse indemnité possible. Pour essayer pendant mes vacances. Et j'ai appris des choses
techniques intéressantes ../.. A mon retour, — je de comprendre cette sorte de désorganisation du
n'avais toujours rien à faire, j'étais toujours derrière rapport à l'espace social, il faut s'interroger sur la
mon bureau, petit sous-ingénieur ignoré de tous —, position que M. occupe, nouvelle et encore vague, et
un des adjoints du chef de service vient me voir : sur la façon hésitante, incertaine, longue, dont il l'a
«vous allez me faire un rapport confidentiel sur ce atteinte.
que vous avez vu en Angleterre». Je lui réponds
«Monsieur, ce que vous me demandez là, ça
s'appelle de l'espionnage industriel». Il menace de
me faire vider : «compte tenu de l'individu, je vous
verrais mieux dans une carrière commerciale» ../..
Je prends la balle au bond : «si vous pouviez me La profession d'ingénieur
faire avoir un poste à la direction commerciale, je technico-commercial ferais votre rapport confidentiel». Donnant, don
Les cadres technico-commerciaux, désignation rel nant, en termes clairs. Le type s'en va en claquant
ativement récente comme l'industrie (les composants la porte. Huit jours après, convoqué à la direction
électroniques) où M. exerce ses fonctions, mettent, générale : «alors, il paraît que vous voulez faire du
comme leur nom l'indique, une compétence tech commercial, mon jeune ami, bon, ben, écoutez, nique au service du commerce des objets techniques voilà, on a des petits composants à vendre, des
dont ils sont chargés de faire valoir techniquement petits trucs si ça peut vous intéresser». Alors là on
les vertus (lorsqu'ils vendent à d'autres entreprises me met avec un gars, un ancien militaire parce que
les produits de l'entreprise qui les emploie) ou d'en dans ces boîtes il y a que ça parce que c'est des
évaluer la «fiabilité» lorsqu'ils achètent des produits histoires de relations, c'est des boîtes qui travaillent
déjà manufacturés (par exemple des pièces déta pour l'armée. Donc, me voilà avec un type pour
chées) pour le compte de leur entreprise. Ces agents vendre des trucs dans un petit bureau. Me voilà
commerciaux se différencient, à des degrés d'ail parti ../.. Au bout de trois mois les commandes se
leurs très divers selon les cas d'espèces (1), des mettent à pleuvoir à plus savoir qu'en faire ../.. Mon
1— A vouloir définir trop précisément le «cadre», l'«ingé- te fait faire un travail de grouillot. Si ils ont affaire à quel
qu'un qui est faible de caractère, il démissionne. Pour rénieur» ou 1'« agent» «technico-commercial», on risquerait
sister il faut avoir une force de caractère formidable. d'engendrer l'artefact qui consiste à «essayer, derrière le
On te laisse à l'écart des réunions, des conférences, on ne te substantif, de trouver la substance» (L. Wittgenstein, Le
cahier bleu et le cahier brun, Paris, Gallimard, 1965, p. 25). tient plus au courant de ce qui se fait, alors tu passes pour
un imbécile../-. Moi, ça ne m'est pas encore arrivé. Mais je Démuni, dans l'«usage habituel», comme tous les noms de
profession avant l'acte de droit qui les institue, de «limites suis jeune, les à-coups viendront à quarante, quarante-cinq
ans, c'est vers cet âge que ça arrive, quand tu ne peux plus précises» {ibid, p. 52), le terme de «technico-commercial»
t'en aller. Ton rapport salaire/âge fait que tu ne plus qui, au même titre que nombre d'appellations utilisées dans trouver l'équivalent à l'extérieur. Moi j'ai eu une formation- les entreprises, ne possède pas de définition officielle, fait
maison qui n'est pas valable dans une autre boîte, je suis l'objet d'usages différents selon les branches, voire d'une
entreprise à une autre et il est lui-même objet de conflits moulé quoi. Maintenant je pourrais encore partir. Mais
je me dis 'je vais attendre parce que j'ai l'espoir d'une situaentre catégories concurrentes (comme c'est souvent le cas
lorsque l'apparition de nouvelles fonctions ou encore tion plus importante', et puis dans dix ans, quand je ne
l'accession de nouveaux agents à des fonctions anciennes i l'aurai pas, il sera trop tard pour partir. A ce moment là,
ntroduisent du jeu dans la relation entre le système des titres on me foutra sur la touche et je me battrai pour rester».
et le système des postes (cf. P. Bourdieu et L. Boltanski, j
i
6 Luc Boltanski
représentants de commerce et des simples «placiers»
patron est parti et je me suis retrouvé chef de ou «vendeurs» par la nature des produits qu'ils
service dans cette activité de composants. Alors là, proposent, par l'importance des affaires qu'ils trai
j'avais tout ce que je voulais, j'étais le roi et pen tent, par les caractéristiques de leurs partenaires,
dant cinq ans j'ai canalisé ces commandes qui grandes compagnies, administrations, etc.. La
parvenaient de l'extérieur, participé à l'inauguration fonction qu'ils remplissent est importante pour
de la fiabilité des produits, fait progresser la l'entreprise ; de là une situation privilégiée et ins
technique interne et un chiffre d'affaires sans cesse table : entourés d'égards et d'envies lorsque leur
croissant ../.. Un beau jour on médit «voilà on n'a chiffre d'affaires est en hausse, ils risquent, s'ils
plus tellement le temps de s'occuper de vous, on va n'ont pas quitté l'entreprise ou s'ils ne se sont pas
vous rattacher à Monsieur Untel» : un type très élevés dans la hiérarchie de l'entreprise, de voir leur
anglais, HEC, un parfait gestionnaire mais un con situation se détériorer avec le temps (cf infra).
du point de vue commercial pur et qui connaissait Il s'agit en effet d'une profession de jeunes (2) où,
rien au technique ../.. et il a commencé à y avoir les qualités de représentation jouent un grand rôle
des drames ../.. Je commençais à en avoir ras le et où les gratifications, surtout symboliques, ne sont
bol. Ils m'emmerdaient sur des notes de frais, des pas négligeables : le cadre technico-commercial qui
détails, des trucs. Comme un gamin, on me corri a souvent à faire en dehors de l'entreprise est moins
geait mon courrier parce que la virgule était mal soumis aux contraintes d'horaires que les autres
mise, ce qui fait que, des fois, quand j'écrivais à un employés (habituellement, il ne pointe pas). Chargé
client pour lui confirmer quelque chose, le client de négocier avec un client, il voyage, reçoit et est
recevait sa réponse un mois après ../.. J'ai commencé reçu, invite au restaurant ou est invité. Il bénéficie
à paumer des marchés ../.. Un beau jour, un personnellement des avantages qui sont mis à sa
gars se présente : «je viens de la part d' Untel, je disposition en tant que représentant de son entre
suis en chômage, j'ai pas de boulot». Je me dis prise et qui sont d'autant plus importants que
«il a pas l'air bien futé, il fera le tampon entre moi l'entreprise est plus grande, plus prestigieuse, plus
et le directeur» ../.. Je pars aux sports d'hiver, je ambitieuse : la puissance d'une entreprise se mesure
reviens, qu'est-ce-que je vois, le type assis derrière aussi au «standing» de son cadre. Pour les mêmes
mon bureau en train de téléphoner ../.. Ce salopard, raisons, le «technico-commercial» bénéficie souvent
aucun diplôme, rien, avait réussi à se faire embauc d'une plus-value nominale : l'entreprise lui accorde
her comme ingénieur ../.. Je me plains à la direc le titre de cadre ou d'ingénieur sans qu'il soit
tion générale : «avant on était deux à diriger, nécessairement issu d'une école d'ingénieurs, la
maintenant on est trois». «Ah mais, vous savez, relation entre le titre dans l'entreprise et le titre
on le trouve pas mal». Je leur dis «bien, gardez- scolaire étant ici relativement arbitraire. Aussi cette
le». Je claque la porte. On m'a changé de service et profession ignore-t-elle pratiquement la différence
on m'a laissé derrière un bureau pendant un an de entre techniciens et ingénieurs qui est si puissante
nouveau sans rien faire, rien, rien, rien ! J'ai passé dans les ateliers et les bureaux d'étude. L'entreprise
une thèse aux Arts et Métiers pour avoir un diplôme ferait injure à son client en déléguant auprès de lui
officiel d'ingénieur d'Etat et j'ai attendu. Un beau un simple «technicien». Ainsi, exerçant une fonc
jour, on m'a retiré la lampe. J'ai commencé à tion ne requérant pas nécessairement une compét
gueuler. Puis, on m'a retiré le téléphone (2), puis, ence technique forte (bien que cela puisse être le
un autre matin, on m'appelle, convoqué à la direc
tion générale. «Ah, on est embêté, vous savez, les Le titre et le poste, Actes de la recherche, 2, mars 1975. temps sont durs et puis on n'est pas très satisfait pp. 95-107). Ainsi, il arrive que des cadres commerciaux
scolairement légitimés à porter le titre d'ingénieur se défi
nissent comme des «ingénieurs d'affaires» précisément pour 2— Comment on démissionne un délégué syndical (en ce cas,
se distinguer des simples «agents» «technico-commerciaux» un cadre appartenant à la CGT) : «On m'a d'abord promis qui, avec la complicité de leur entreprise, «usurpent» le beaucoup de choses pour que j'abandonne l'organisation titre d'ingénieur. De même, de multiples conflits (dont on syndicale. Après, comme ça ne marchait pas, on m'a retiré trouve parfois trace dans la presse syndicale) semblent se toute responsabilité. D'abord, le directeur venait me voir :
jouer dans les zones frontières, là où le titre de cadre 'vous un diplômé de grande valeur, vous qui avez des
relations' (parce que mon père avait été à la direction technico-commercial rencontre l'appellation plus ancienne
et moins prestigieuse de VRP. d'une grosse boîte) 'vous devriez abandonner la CGT, on
se parle entre hommes, un ingénieur comme vous', etc.. 2— D'après l'enquête de la revue L'Expansion sur le «prix Je ne sais pas pourquoi, j'ai continué. Pas parce que j'étais des cadres en 1977», l'âge moyen des technico-commerciaux plus courageux qu'un autre. ./.Comme je ne lâchais pas dans les grandes entreprises (plus de un milliard de chiffre le syndicat, après, pendant un an on m'a retiré toute res d'affaires) était de 31 ans avec un salaire moyen de 6 700 F ponsabilité. Et pour essayer de me décourager, pour queje et une fourchette de salaires allant de moins de 5 000 F donne ma démission, on m'a donné comme travail de sur (15 %) à plus de 9 000 F (15 %), contre 34 ans pour les veiller les thermomètres de l'entreprise. Pendant trois mois cadres du service du personnel, 35 ans pour les cadres de je me suis promené à surveiller les thermomètres. Quand direction générale, 36 ans pour les responsables de la
promotion des ventes et les directeurs de marketing, 37 ans j'arrivais travail' et le ils matin, me disaient je disais, 'est-ce 'voilà, que j'aimerais vous êtes avoir sûr que un autre telle
pour les cadres de direction commerciale (les titulaires de sonde fonctionne ? Allez vérifier d'abord si telle sonde ces différents postes bénéficiant également de salaires netfonctionne'. Je revenais le lendemain, 'oui, elle fonctionne'. tement plus élevés que ceux des technico-commerciaux). 'Mais, attendez, est-ce que vous avez bien vérifié si les son Enfin, à l'inverse de ce que l'on peut constater pour la pludes de l'atelier...', etc../.. Souvent les collègues ne réagis part des postes analysés, l'âge moyen des technico-comsent pas. Il y a une sorte de pression dans le milieu qui les merciaux augmente quand on passe des grandes entreprises amène à penser que la direction des entreprises a le droit aux petites : il est de 35 ans pour les entreprises ayant d'attendre que les cadres soient de fidèles serviteurs, 'il est moins de 100 millions de chiffre d'affaires (cf. P. Beaudeux, syndicaliste, c'est bien fait pour lui, il n'avait qu'à pas se Le prix des cadres en 1977 , L'Expansion, juin 1977, 108,
pp. 125-156). \
j
¡
Les cadres autodidactes 7
cas), n'ayant le plus souvent personne sous ses
de vous - au bout de 13 ans ! - (3) on pense que ordres, le «technico-commercial» accède pourtant
vous ferez un excellent directeur commercial dans à un titre qui implique habituellement la partici
pation à la conception technique des produits et une petite entreprise». «Au clair, vous me mettez
l'autorité sur des subalternes. dehors ?». «Non, non, mais pensez-y, peut-être
Ce ne sont pas là les seules raisons pour pourriez-vous trouver quelque chose». Là-dessus,
lesquelles l'ingénieur technico-commercial est je pars en vacances, mais je commençais à plus
porté à être solidaire de l'entreprise qui l'emploie : rigoler. Et puis je suis revenu, on avait changé mon
chargé de vendre les produits de l'entreprise, il le bureau de place, on m'avait foutu dans un coin
fera d'autant mieux que ces produits sont plus avec un type complètement débile. Et puis, on m'a
faciles à écouler c'est-à-dire, à prix égal, de meil rappelé : «alors, vous avez trouvé quelque chose ?».
leure qualité. Il a toujours intérêt à croire et à faire «Non, rien du tout». «C'est embêtant, parce qu'on
croire que son entreprise est la meilleure, cet effet a aucun motif pour vous mettre dehors». Je
de croyance ayant, de l'opinion de tous les informat réponds «moi je n'ai aucun motif pour partir».
eurs, un rôle important dans la réussite. Récipro Ça a duré comme ça quelque temps, puis de guerre
quement, l'entreprise doit veiller de très près à lasse, j'ai fini par partir, quand même avec une
l'«honnêteté» et à la fidélité de ceux qu'elle place petite indemnité ../..
sur ces postes, ces avant-postes. Outre qu'ils la Voilà les cadres ../.. C'est pas nous qui
représentent et l'engagent, ils sont particulièrement gagnons de l'argent, mais, attention, il y a cadres
exposés à la trahison et à la concussion (on passe et cadres, un dirigeant d'entreprise est cadre
facilement de la caisse de Bordeaux, cadeau habituel aussi ../.. J'ai cherché ../.. Le cadre c'est le pion,
et admis, au pot-de-vin). Aussi l'entreprise doit-elle le pauvre mec dans l'échelle sociale, à l'heure
s'assurer de l'attachement de ses agents technico- actuelle ../.. la foire aux cadres ../.. Vous prenez les
commerciaux, symboliquement — esprit de clocher, annonces, les entreprises ne se nomment pas. On ne
fierté d'appartenir à l'entreprise etc.. — et maté- sait pas si vous êtes embauchés à la SNCF, à la
RATP, pour faire des préservatifs ou n'importe quoi.
On cherche un ingénieur qui a quinze ans d'expérriellement etc.. dans hommes ces Mais positions et — elle ne intéressement, pas doit des prendre aussi agents veiller le en primes, risque porte-à-faux au «moral» gratifications de conserver dispode ses ience, qui parle anglais, qui parle russe, qui parle
allemand, on sait pas pour quoi faire, et vous êtes
sés au ressentiment et à la critique. Pour ces reçu par des gens qui ne connaissent rien à la
différentes raisons, les postes technico-commerciaux profession, ils ne savent pas ce que c'est que telle
de terrain sont souvent des positions de début de branche technique, ou telle autre branche technique,
carrière où de futurs cadres dirigeants sont mis à on vous embauche sur des critères qui ne corre
l'épreuve. Mais ce n'est pas toujours le cas, et ces spondent pas à grand chose. Ça, c'est dramatique.
positions encore mal définies accueillent des indi Des lettres j'en ai écrit, des sociétés de recrute
vidus différents par la nature et le niveau de leurs ment, j'en ai vu des dizaines ../.. Dans l'une de ces
études, l'origine sociale, les espérances de carrière. boîtes, on était vingt-cinq candidats et ça a duré
A côté des jeunes ingénieurs sortis des Ecoles qui toute la journée. A dix-huit heures on n'était plus
apprennent là, «sur le tas», le métier des affaires que deux. Le type me dit «moi je vous embauche,
avant d'accéder à des positions de pouvoir, on mais j'ai oublié de vous dire quelque chose, mon
trouve dans ces emplois des jeunes cadres commerc
iaux issus des business schools ou des facultés de démarquer'. Et puis, il y a la peur, la vulgaire peur, tout le
droit mais aussi, comme c'est le cas pour M., d'an monde se sent menacé../.. Il y a des types qui ne viennent
plus vous serrer la main. Les seuls qui peuvent faire quelque ciens techniciens de fabrication qui doivent pour
chose, c'est l'organisation syndicale en tant que telle. Nor«rester dans la course» faire, sans arrêt, la preuve de malement il y a toujours moyen de montrer qu'il y a une leur «don» exceptionnel pour la vente, de leur volonté de nuire, mais comme c'est au cadre à en faire la
fidélité et de leur «dynamisme». Ainsi, apprentis preuve, ce n'est pas facile».
sage sur le tas pour les futurs directeurs, la vente 3— La «démission» dans une entreprise d'électronique : «J'ai
est précisément pour les techniciens ce qui, par connu un type, dans la boite où j'étais avant, on voulait le
faire démissionner. Et il restait. Mais il a fini quand même rapport à leur condition antérieure, confère une
par donner sa démission. C'était d'ailleurs assez dégueulasse. différence. Il avait déjà une quarantaine d'années, donc, vous voyez le
problème. Il n'était pas mauvais, il travaillait bien, mais
c'était un type qui avait son franc parler et on finissait par
lui dire : 'quand est-ce que vous foutez le camp, on n'a rien
à foutre de vous', etc. On l'emmerdait tout le temps. Et il
s'accrochait en se disant : 'c'est pas possible, je ne dois pas
Les années d'apprentissage céder à ce genre de menaces, faut pas que je fasse ça'. Et
puis il y a eu un nouveau type qui est arrivé au service du Pour M. devenir «cadre» n'allait pas de soi. 11 quitte personnel et qui s'est occupé de cette affaire, un ancien mill'école dans les années qui précèdent immédiate itaire, d'ailleurs un fieffé salaud aussi. Il a eu gain de cause ment (il a 20 ans en 1960) la période d'accroiss et de la façon suivante, c'est le gars en question qui me l'a
ement très rapide des effectifs scolaires et de raconté, il m'a dit :bien, tu vois, je suis allé le voir, il m'a
offert une cigarette, il a discuté avec moi et il m'a dit, vous translation entre les classes des chances d'accès à
savez, ça ne peut plus durer comme ça, tout le monde en l'enseignement supérieur. Il ne bénéficie donc pas de souffre, il faut que vous fassiez quelque chose, il faudrait l'expansion scolaire (ce qui ne veut pas dire qu'il que vous fassiez un effort, etc.'. Le gars, il avait été telln'aura pas à souffrir par la suite, de la concurrence ement emmerdé, voilà un type qui lui offre une cigarette,
des nouveaux diplômés et des effets de la dévalua qui lui parle gentiment, il a signé sa démission».
tion générale des titres). Jeune, il est attiré par des Luc Boltanski 8
professions difficilement accessibles (il «rêve» de
fils est actuellement au service, il revient dans deux devenir pilote de ligne),mais, en même temps, ne se
ans, il prendra votre place» ../..Annonce, présentez- fait visiblement pas d'illusions : ainsi, il a recours à vous à tel endroit. On s'est retrouvé soixante- la stratégie prudente (très fréquente, on le sait
quinze ou quatre-vingt dans une grande salle. Un lorsque la famille est démunie de capital culturel et mec qu'était là, il présentait un carré ¡«qu'est-ce social) qui consiste à accumuler les diplômes en
que vous en pensez ?». «Bon, maintenant je mets cours de scolarité. L'école où, après le lycée tech
un rond dans le carré, à quoi ça ressemble ?». Je nique, ses études se poursuivent, est elle-même
me suis levé, j'ai dit : «écoutez, je regrette, j'ai ambiguë : elle dispense un diplôme d'ingénieur qui
trente-quatre ans, j'ai terminé le jeu, je m'en vais». n'est pas reconnu par l'Etat et qui ne conduit pas
Complètement débiles les tests../.. Une moyenne nécessairement à des postes d'ingénieurs ; elle se entreprise me fait une proposition complètement prête à différentes lectures, à différentes interprédélirante, le titre ronflant de Directeur commercial, tations ; arme à double tranchant, elle peut disqualun salaire extraordinaire, la vie de château. J'arrive ifier socialement ceux qu'elle qualifie professionà la date convenue, le patron n'était pas là. Sa nellement (injure sociale de son premier employeur secrétaire me prend en charge pour me faire au moment de l'embauche : «vous venez de l'école connaître l'entreprise : j'ai pas été déçu du voyage ! des petits bourgeois») ; d'ailleurs M. ne se risque à Moi qui arrivais avec mon petit complet Ted nommer l'«Ëcole Violet» qu'en fin d'entretien, Lapidus, le soir je suis reparti avec des taches lorsqu'il a identifié le genre d'intérêt (intéressé, comme ça, moyenâgeux ! ../.. Le patron revient mais pas de la manière habituelle) qui guide l'intehuit jours après. Le type veste à carreaux, vraiment rrogation (il fréquentera aussi les Arts et Métiers
le joueur de golf, très mondain, prétentieux, le pendant un an, semble-t-il, alors que, cadre commercgenre «c'est moi le patron» (4) ; ils étaient tous ial depuis plusieurs années déjà, il subit un premier
chefs dans cette boîte. «Ah oui, cher ami, j'ai échec professionnel). La carrière scolaire fait
oublié de vous dire, je peux plus vous donner l'objet d'une évocation impressionniste. La dési
7500 francs par mois, c'est 5200». Le salaud ../.. gnation des établissements et des titres est incer
Dans cette boîte, c'était affreux ! J'ai retrouvé taine. Il est fait allusion à c es diplômes situés aux
ma voiture crevée, rayée. Les types me prenaient extrêmes de la hiérarchie. Le flou nominal a pour
dans les coins pour m'engueuler : «vous venez effet de gommer les différences de niveau scolaire
bouffer notre pain blanc». Des gars qui avaient des et social au profit des homologies de contenu ou de
titres d'ingénieurs, beaucoup d'autodidactes. Des branche («toutes les carrières techniques»), donc de
types qui n'étaient pas capables de faire autre disposer sur un même axe et dans une relation de
chose, c'est ça qui est dramatique ../.. Ces gars-là, cause à effet, comme dans les carrières canoniques,
sur leur carte de visite, y marquaient ingénieur ; le cursus scolaire et la vie professionnelle. moi, je les ai accompagnés une fois ou deux chez le La même incertitude domine les débuts client, je me suis dit «je rentre avec eux ou pas !». professionnels. M. entre dans l'entreprise (une Ils marquaient ingénieur, mais ils étaient pas ingé grande société française d'électronique qui produit, nieurs : l'ingénieur technico-commercial, c'est un notamment, des composants pour l'industrie de cadre galvaudé qui reste à définir encore ../■• Une l'armement) où il accomplit ses stages, en qualité atmosphère terrible ! Des trucs de bas étages, les de «sous-ingénieur» : un titre désuet de niveau à
peu près équivalent, semble-t-iï\à celui de technicien 4— Un cadre d'une entreprise française parle du Patron : supérieur et qui doit son attrait aux promesses «Un président, c'est pire que Dieu le père. Chez nous, le qu'enferme la référence au titre de rang supérieur. président il ne voit personne. C'est le pouvoir invisible.
Je suis très content parce qu'un jour je lui ai serré la main ! Il demeure pourtant cinq ans dans ce poste dont il
Les gens importants ce sont les directeurs généraux parce ne fournira qu'une définition et une description qu'ils côtoient le président. Pour le voir, il faut demander négative : il n'est pas ce que les ingénieurs en titre une audience, c'est comme le Président de la République../.. sont et accomplit les tâches dont ils ne veulent pas. On ne demande rien au président : il vous fait vivre, alors
Il doit finalement à un «concours de circonstances» il n'y a qu'à lui foutre la paix. Mais je pense que le désir
secret de 90 % des gens, ça serait de passer une journée en (incompréhensible si on ignore que M. est franc-
téte-à-tête avec lui. Moi le premier. J'aimerais bien un jour maçon) d'être versé dans le service commercial, lui dire : 'Bonjour Monsieur, qu'est-ce que vous pensez de changement de secteur qui, au moins dans ce cas, la situation ?'. Qu'il ne nous ignore pas. Parce qu'il trans équivaut à un changement de niveau (3) : à la symmet par personne interposée. On apprend que le président
bolique du travail technique, encore si proche de a dit que et pense que, alors il y a intérêt à penser pareil.
Par exemple, il y a eu une époque où le Patron avait émis la symbolique ouvrière, avec ses blouses grises et
le souhait que certains cadres se syndiquent, à la CGC bien ses instruments, se substitue la symbolique des sûr, sinon c'est la catastrophe, la touche à coup sûr ! Alors,
aussitôt, il y a eu beaucoup d'adhésions à la CGC../.. De
temps en temps on assiste à une réunion où le président 3 — Dans la plupart des entreprises, il existe en effet une fait un discours, tous les gens sont là, c'est comme la messe. hiérarchie objective des fonctions qui place en premier C'est comme ça qu'ils arrivent à faire que le patronat c'est les fonctions de direction et de gestion, en dernier les des êtres exceptionnels, l'élite../.. Je ne suis pas socialiste de fabrication, le «commercial» occupant une dans la mesure où je ne nie pas que c'est à eux. Mais je suis position intermédiaire. On peut trouver un indice de cette pour que la direction des entreprises ne soit pas à la charge hiérarchie dans le fait que la part des cadres issus des grandes propriétaires. Qu'ils aient le fric ça suffit, mais pas le des Ecoles est nettement plus forte parmi les cadres de pouvoir, parce que le pouvoir ça se mérite. Le type qui a le gestion et de «direction» que parmi les cadres de fabricaça peut être le fils du patron mais c'est pas forcé tion. Il s'ensuit que le passage du technique au commercment lui. Ça peut être des gens formés sur le tas. Ça peut ial (comme, dans un second temps, du commercial à la être moi, après tout». gestion) constitue très généralement une sorte de pro
motion. :
:
Les cadres autodidactes 9
affaires qui signe le «cadre», «chic», ses costumes
types se piquaient les clients. Ah, j'ai souffert dans stricts et ses chemises blanches, ses voitures, son
cette boîte, c'était épouvantable ! ../.. Quand on efficacité, ses repas, ses voyages. Et, objectivement,
dit hommes de terrain, ça veut pas dire non plus l'avenir s'ouvre, mais au prix d'un accroissement
baroudeurs ../.. La boîte offrait des télés couleur d'incertitude et d'insécurité. Accédant au titre de
aux acheteurs complaisants ../.. Un métier de «cadre» dans une période de haute conjoncture, de
putain ../.. Je connais des tas d'acheteurs qui vous croissance économique et d'inflation nominale qui
passent des affaires parce que vous les soudoyez. Il favorise la multiplication des porteurs du titre,
y a une sacrée carambouille ../.. Un petit cadeau, particulièrement dans le secteur «de pointe» où il
c'est normal, mais il y a des trucs qui sont sévères ../.. s'est placé (4) , M. tend à le créditer d'une valeur
Un petit acheteur, aucune formation, vingt-sept que, précisément, il est en train de perdre.
ans, il se paye une maison de campagne de soixante- De même, il associe, semble-t-il, au titre des repré
dix briques et il gagne 5000 francs par mois, il sentations qui reproduisent sous une forme schémat
touche 50 % sur tousles contrats à ce qu'on dit ../•• ique, emblématique et stylisée, un ensemble de
Il y a encore les voyages ! ../.. Un week-end à propriétés, de valeurs et d'attentes, ne correspon
Venise avec Madame ou alors Madame est fournie dant pas nécessairement à la position qui est la
sur place ../.. Il y a ceux qui aiment les cadeaux, sienne et aux moyens, matériels et symboliques,
ceux qui aiment la bonne bouffe et puis moi, j'en dont il dispose. M. a du mal à fixer sa position dans
l'espace de l'entreprise et, plus encore,dans l'espace connais, y a pas de problèmes, c'est les femmes.
Il y en a pour tous les goûts (5) ../.. Les types, social, comme si le système de ses repères, sorte de
dans cette boîte, ils étaient formés dans cet esprit schéma social intériorisé, était désorganisé par
du joueur de golf, un esprit complètement pourri, l'interférence de ses propres déplacements et de la
paternaliste ../.. Un jour, on me dit : «Eh bien, déformation des référentiels par rapport auxquels
rendez-vous compte, Monsieur Untel danse avec les il aurait pu se situer (5). La suite des aventures
ouvrières». C'était l'esprit de la boîte ../.. Par professionnelles de M. peut être lue comme un
dessus le marché, j'étais pieds et poings liés à ensemble d'essais (et souvent d'erreurs) pour faire
l'entreprise, j'avais plus le droit de rien faire sans l'inventaire des propriétés sociales associées au titre
en référer au patron. C'était vraiment le Patron qui lui a été décerné et auquel il tient, désormais,
avec un grand P. C'était dégueulasse. mordicus. Il ne sait pas bien ce qu'on attend de lui
J'étais le sujet de l'entreprise. C'est ça la moyenne ni ce qu'il peut attendre et ignore, notamment,
entreprise, et la petite boîte c'est encore autre jusqu'où il aller c'est-à-dire, à la fois, ses
chose ../.. Je n'avais pas de clients. Partout où je chances de carrière et la portion d'autorité permise,
me présentais : «mais mon pauvre vieux, qu'est-ce le degré de liberté, la marge de jeu acceptables dans
qui vous arrive, qu'est-ce que vous foutez dans la position qu'il occupe, particulièrement dans le
domaine des relations hiérarchiques. M. prend ainsi
lentement connaissance de ses limites à travers la 5— Propos d'un acheteur sur la morale et l'argent : «Je suis
série des essais infructueux pour les surmonter et, sollicité en permanence. Je pourrais toucher de l'argent de
la main à la main tous les jours puisque j'ai le pouvoir de plus précisément, dans l'interaction avec ceux — faire travailler ou de ne pas faire travailler. Je reçois quelcadres des Grandes Ecoles ou «Patrons» — qui le quefois des enveloppes, ça me fait mal au coeur de les renmaintiennent dans l'attente d'une promotion, en dre, des enveloppes bourrées de billets de 500 francs. Il
tretiennent son «dynamisme», le mettent en y en a qui les prennent, jusqu'au jour où ça se sait et ils se
font virer du jour au lendemain. Les patrons parlent entre concurrence avec ses semblables et l'incitent à se eux et ils ne retrouvent pas de travail. C'est inadmissible «surpasser», à se «dépasser» mais qui, en même parce que théoriquement c'est malhonnête mais de toute
façon, que ça soit moi qui le touche ou mon patron, per
sonnellement, j'aimerais mieux que ça soit moi. Si c'est une 4— Toutes les sources disponibles montrent une augmentat question de morale, mon patron touche des pots-de-vin, ion très importante et très rapide du volume des cadres peut-être pas sous la forme de pots-de-vin, mais c'est pardurant la période (autour de 6 % par an). Cela vaut tout eil. Quand je lui fais gagner de l'argent, c'est un pot-de-vin, particulièrement pour les cadres commerciaux et c'est de l'argent qui rentre dans la caisse et qu'il ne me retechnico-commerciaux dont le nombre a augmenté plus verse pas, mais lui il y a personne au-dessus de lui pour le fortement que celui du reste de la catégorie (cf. par exem- lui reprocher. Pourtant, au point de vue moral, c'est extrpie, L. Thévenot, Les catégories sociales en 1975 l'exten êmement discutable. ./..Tout le temps on dépense de l'asion du salariat, Economie et statistique, 91 , juillet-août rgent pour du vent. Quand on invite quelqu'un au nom 1977, pp. 3-31). L'expansion de la catégorie explique sans d'une entreprise, il vaut mieux bouffer des ortolans que du doute que la part des cadres «autodidactes» (environ 40 % saucisson. Si on invite un type chez Lasserre et qu'on lui de l'ensemble) n'ait pas diminué malgré l'accroissement, fait bouffer du foie gras,il va être content et flatté. En plus, également très rapide durant la période, du nombre des il a son justificatif, rien à payer et il va être content. L'endiplômés de l'enseignement supérieur (cf. notamment, treprise elle est très contente parce qu'elle va pouvoir déM. Cézard, Les cadres et leurs diplômes, Economie et falquer ça de ses impôts, le restaurant il est ravi, tout le statistique, 42, février 1973, pp. 2540). monde est content, donc il faut dépenser de l'argent../..
Un type qui pense qu'il peut avoir un marché important, 5— Cf. P. Bourdieu, L.Boltanski, Le titre et le poste : rap qu'est-ce que ça lui coûte de payer une fille ? Ça lui coûports entre système de production et système de reproduct tera trois cent mille balles ou deux cent mille balles et le ion, loc. cit. et P. Bourdieu, L. Boltanski, M. de Saint type est sûr le lendemain matin d'avoir son truc. Ce qu'il Martin, Les stratégies de reconversion, les classes sociales et faut c'est connaître le faible des gens, leurs désirs. Que le le système d'enseignement, Information sur les sciences so type vous invite trois fois chez Lasserre ou vous paie trois ciales, 12,5, 1973, pp. 61-1 13. Sur les aspects qu'a revêtus, fois la même nana, qu'est-ce que ça peut foutre, pour les à peu près à la même époque, dans l'Université, la déformat frais c'est pareil. Ce qui va compter, c'est le résultat. 11 y ion de l'espace institutionnel corrélative de l'accroissement en a, faut leur donner à bouffer, d'autres leur payer des du nombre des agents, cf. P. Bourdieu, L. Boltanski, P. Mal- bonnes femmes, qu'est-ce que ça peut foutre ?». didier, La défense du corps, Information sur les sciences
sociales, 10, 4, 1971 , pp. 45-86.