Les chantiers sociaux de la sémiotique - article ; n°2 ; vol.28, pg 141-149

-

Documents
10 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Langage et société - Année 1984 - Volume 28 - Numéro 2 - Pages 141-149
Les développements récents de la sémiotique générale (renouveau de la réflexion sur les modalités dans le cadre de la grammaire narrative, approfondissement de la problématique de l'énonciation) ouvrent de nouvelles perspectives d'analyse, particulièrement intéressantes en vue d'une approche des discours et des pratiques signifiantes envisagés sous l'angle de l'interaction sociale. De ce point de vue, plutôt que de revendiquer prématurément son autonomie, la socio-sémiotique naissante a pour objectif (et en même temps pour condition de possibilité) d'apporter sa contribution à la mise en oeuvre d'une sémiotique de deuxième, ou de troisième génération, appelée à transcender, en particulier, la distinction classique entre l'organisation interne des objets sémiotiques et leur contexte. Assumant les acquis d'un premier structuralisme, et les dépassant, le projet socio-sémiotique relève ainsi d'une problématique qui n'exclut par principe aucune des trois dimensions -sémantique, syntaxique et pragmatique- du faire sémiotique, mais qui vise au contraire à les intégrer dans le cadre d'une théorie générale de la signification,
9 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1984
Nombre de visites sur la page 19
Langue Français
Signaler un problème
Eric Landowski
Les chantiers sociaux de la sémiotique
In: Langage et société, n°28 fascicule 2, 1984. Sociosémiotique (Facicule II). pp. 141-149.
Résumé
L
e
s
d
é
v
e
l
o
p
p
e
m
e
n
t
s
r
é
c
e
n
t
s
d
e
l
a
s
é
m
i
o
t
i
q
u
e
g
é
n
é
r
a
l
e
(
r
e
n
o
u
v
e
a
u
d
e
l
a
r
é
f
l
e
x
i
o
n
s
u
r
l
e
s
m
o
d
a
l
i
t
é
s
d
a
n
s
l
e
c
a
d
r
e
d
e
l
a
grammaire narrative, approfondissement de la problématique de l'énonciation) ouvrent de nouvelles perspectives d'analyse,
particulièrement intéressantes en vue d'une approche des discours et des pratiques signifiantes envisagés sous l'angle de
l'interaction sociale. De ce point de vue, plutôt que de revendiquer prématurément son autonomie, la socio-sémiotique naissante
a pour objectif (et en même temps pour condition de possibilité) d'apporter sa contribution à la mise en oeuvre d'une sémiotique
de deuxième, ou de troisième génération, appelée à transcender, en particulier, la distinction classique entre l'organisation
"interne" des objets sémiotiques et leur "contexte". Assumant les acquis d'un premier structuralisme, et les dépassant, le projet
socio-sémiotique relève ainsi d'une problématique qui n'exclut par principe aucune des trois dimensions -sémantique, syntaxique
e
t
p
r
a
g
m
a
t
i
q
u
e
-
d
u
f
a
i
r
e
s
é
m
i
o
t
i
q
u
e
,
m
a
i
s
q
u
i
v
i
s
e
a
u
c
o
n
t
r
a
i
r
e
à
l
e
s
i
n
t
é
g
r
e
r
d
a
n
s
l
e
c
a
d
r
e
d
'
u
n
e
t
h
é
o
r
i
e
g
é
n
é
r
a
l
e
d
e
l
a
s
i
g
n
i
f
i
c
a
t
i
o
n
,
Citer ce document / Cite this document :
L
a
n
d
o
w
s
k
i
E
r
i
c
.
L
e
s
c
h
a
n
t
i
e
r
s
s
o
c
i
a
u
x
d
e
l
a
s
é
m
i
o
t
i
q
u
e
.
I
n
:
L
a
n
g
a
g
e
e
t
s
o
c
i
é
t
é
,
n
°
2
8
f
a
s
c
i
c
u
l
e
2
,
1
9
8
4
.
S
o
c
i
o
s
é
m
i
o
t
i
q
u
e
(
F
a
c
i
c
u
l
e
I
I
)
.
p
p
.
1
4
1
-
1
4
9
.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/lsoc_0181-4095_1984_num_28_2_1994