Maladie d

Maladie d'Alzheimer et maladies apparentées - Education pour la santé du patient - Formation de soignants

-

Documents
27 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

1/27 FICHE D’ACTIVITÉ Module 03 / Activité 01Jeu de rôle ABCD0. PRÉSENTER L’OBJECTIF GÉNÉRAL ET LES OBJECTIFS SPÉCIFIQUES DU MODULE(les écrire ou les projeter à partir des premières diapositives du diaporama correspondant).Objectif général du moduleÉlaborer, en utilisant des techniques d’écoute et de communication pertinentes, des réponses avec le patient et l’accompagner dans la mise en place de projets adaptés aux situations liées à la maladie d’Alzheimer. 1. PRÉSENTATION DE L’ACTIVITÉ ET CONSIGNE DE DÉPART◗ Précisez l’objet du jeu de rôle.◗ Énoncez la consigne de l’activité. Consigne possible :« Au cours de l’exercice qui va suivre, vous allez disposer de situations qui mettent en scène un patient, un de ses proches et un professionnel. Vous disposez d’informations sur la manière dont chaque personnage agit et réagit au cours de l’entretien qui est décrit. Prenez votre temps pour les lire. »2. DÉROULEMENT DE L’ACTIVITÉ◗ Demandez aux participants de se rassembler par groupes de quatre et de se répartir dans la salle. Précisez qu’au cours de l’exercice, les participants prendront successivement le rôle du patient, du professionnel, du proche et de l’observateur.◗ Expliquez la consigne de l’exercice et précisez que les personnes doivent prendre place comme elles le feraient lors d’un entretien. L’observateur se place un peu en retrait.◗ Prévoyez 45 minutes pour le déroulement de ce temps de travail en groupe.◗ Distribuez à chaque groupe trois ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 43
Langue Français
Signaler un problème
Maladie dAlzhemiree  tamalidsepp aenaresté F /amronoit ed giossnant7/21dd  D.in 12/7 ueJ_1CBA elor/011  7 :213144:
0. PRÉSENTER L’OBJECTIF GÉNÉRAL ET LES OBJECTI (les écrire ou les projeter à partir des premières diapositives d Objectif général du module Élaborer, en utilisant des techniques d’écoute et de communication pertinentes, des réponses avec le patient et l’accompagner dans la mise en place de projets adaptés aux situations liées à la maladie d’Alzheimer.
FICHE D’ACTIVITÉModule 03 / Activité 01 Jeu de rôle ABCD
ƒ
2. DÉROULEMENT DE L’ACTIVITÉ Demandez aux participants de se rassembler par groupes de quatre et de se répartir dans la salle. Précisez qu’au cours de l’exercice, les participants prendront successivement le rôle du patient, du professionnel, du proche et de l’observateur. Expliquez la consigne de l’exercice et précisez que les personnes doivent prendre place comme elles le feraient lors d’un entretien. L’observateur se place un peu en retrait. Prévoyez 45 minutes pour le déroulement de ce temps de travail en groupe. Distribuez à chaque groupe trois fi exposant une situation professionnelle et décrivant ches le comportement et les réactions de chaque personnage. Donnez une grille d’observation à l’observateur. participant à prendre connaissance de sa fi che, sans échanger avec les autres.Invitez chaque Les participants disposent de 10 minutes pour « jouer » la scène. En fi n de période, prévenez qu’il « reste une minute pour conclure ». À l’issue de ce premier échange, redistribuez les situations entre les groupes et demandez aux participants de choisir un autre rôle. Procédez de la même manière pour les quatre situations proposées. de groupe en groupe pour garantir le respect des consignes et une bonne gestionCirculez du temps. Regroupement des productions du groupe : invitez l’ensemble des participants à s’exprimer sur ce qu’ils ont ressenti en lien avec la qualité de l’échange : dans un premier temps en tant que patient (au regard de l’attitude du médecin, se sont-ils sentis écoutés ou non, pourquoi ?). Notez les différents éléments. Faites de même en tant que proche et enfi n en tant que professionnel. Se sont-ils sentis en difficulté ou pas ? Qu’ont-ils mis en place pour répondre à la demande du patient ? Abordez enfin ce que les observateurs ont noté à l’aide de la grille.
1. PRÉSENTATION DE L’ACTIVITÉ ET CONSIGNE DE DÉPART Précisez l’objet du jeu de rôle. Énoncez la consigne de l’activité. Consigne possible : « Au cours de l’exercice qui va suivre, vous allez disposer de situations qui mettent en scène un patient, un de ses proches et un professionnel. Vous disposez d’informations sur la manière dont chaque personnage agit et réagit au cours de l’entretien qui est décrit. Prenez votre temps pour les lire. »
eu_J1ABe ol r2/273: 1:1241//1  07
3. SYNTHÈSE DE L’ACTIVITÉ À PARTIR DES REGROUPEMENTS RÉALISÉS  AVEC LES PARTICIPANTS partir des éléments recueillis lors de l’exercice, listez si besoin avec les participantsÀ les principales techniques d’écoute et de communication (notamment verbales et non verbales) qui peuvent être utilisées dans le cadre de l’entretien pour faciliter l’implication du patient.
Module 03 / Activité 01
7
 MATÉRIEL 
Jeux de fiches sur les différentes situations Paper board Marqueurs de couleurs
5. CONTINUEZ EN FAISANT DÉFILER ET EN COMMENTANT LE DIAPORAMA
4. EXEMPLE DE REGROUPEMENT POSSIBLE Faire preuve d’empathie :ressenti du patient, être avec, validation, appui,interroger le partenariat, respect. Communication verbale :que dit le patient, le laisser parler,reformuler ce poser des questions ouvertes, laisser des temps de silence, demander des précisions. Communication non verbale :avoir une attitude détendue, regarder le patient, créer une proximité, sourire, gestuelle.
  2CD.indd 72ranea ppidseamal et imerlzhe dAstnangios ed ontimaor F /estélaMeida
Maladie dAlzhesnantitnoroamosgid  eenarpp a F /esté te remiseidalam2/73r loJ_ue1DCi. eBA  3dn d
 GRILLE D’OBSERVATION 
L’ordre des actions attendues de la part du professionnel n’est pas forcement chronologique durant l’entretien.
7:124
❑ ❑ ❑ ❑ ❑ ❑
Au cours de cet exercice, observez-vous que : + 1. s’adresse directement au patient.Le professionnel2.Le professionnel s’appuie sur les propos du patient pour guider l’entretien.3.du patient et de son entourageLe professionnel reformule les propos pour être sûr de les avoir bien compris. 4.Le professionnel cherche à obtenir le plus d’informations et de précisions (par exemple avec des questions ouvertes). 5.nnoiileorpssefLentopvereelabsisdnngescenmoetprenudxentiemontrés par le patient. 6.Le professionnel parvient à redire avec d’autres mots ce que le patient a dit ou a montré concernant ses émotions.7.Le professionnel adopte des attitudes favorables à la communication.8.désaccord, le professionnel respecte la décision du patient.En cas de Autres observations / Commentaires .............................................................................................................................. ............................................................................................................................... ............................... ............................................................................................................................................................................................................................................................................................ ............................................................................................................................................................................................................................................................................................ ............................................................................................................................................................................................................................................................................................
Réalisé +/- -❑ ❑ ❑ ❑ ❑ ❑ ❑ ❑ ❑ ❑
/11/72:31   70
Fiche à remettre au « médecin »
CAS N° 1
Monsieur T. Monsieur T. a 62 ans. Il est atteint d’une maladie d’Alzheimer qui a été diagnostiquée un an auparavant. Il vit avec son épouse. Ils ont un fi ls unique. Madame T, personne très anxieuse, supporte très mal la maladie de son mari qui a encore pourtant une bonne autonomie. Elle est très angoissée pour l’avenir et a le sentiment que son mari et son fi ls sous-estiment les difficultés qu’elle ressent face à l’état de santé de son mari. Face à cette situation et à certaines tensions apparues dans le couple, monsieur et madame T. se sont adressés, il y a quatre mois, à une association de patients, sur les conseils de l’orthophoniste que consulte monsieur T. Ils ont intégré un groupe de parole. Monsieur T. prend un traitement depuis le début de sa maladie. Le couple vous rencontre aujourd’hui pour une visite semestrielle. Dans un premier temps, vous avez procédé à un examen clinique et fait le point sur les derniers bilans réalisés. L’état de santé de monsieur T. est stable et satisfaisant. Vous abordez la question du traitement avec monsieur T. SituationélaboréeaveclassociationFranceAlzheimer
CAS À DESTINATION DES MÉDECINS 
18Je1_rou  Ale.DCBddni4   2/7110/ 7  312::4eidalaMehzlAd t  eerimesdilamaranea pp/ F étsetionormasoig de tnans4/27
 noitamroF / seétsangnoi sdelaMae diem rtem dlAhzieapparentaladies 75/21/0727/13:24   1
CAS N° 1
CAS À DESTINATION DES MÉDECINS
Fiche à remettre au « patient »
Monsieur T. Vous vous appelez monsieur T. Vous avez 62 ans. Vous êtes atteint d’une maladie d’Alzheimer qui a été diagnostiquée il y a un an. Vous vivez avec votre épouse. Vous avez un fi ls unique. Votre épouse, personne très anxieuse, supporte très mal votre maladie, même si vous avez encore une bonne autonomie. Elle est très angoissée pour l’avenir et vous a déjà dit que vous et votre fi ls sous-estimiez les difficultés qu’elle ressent face à votre état de santé. Face à cette situation et à certaines tensions apparues dans votre couple, vous vous êtes adressés, avec votre épouse, à une association de patients, il y a quatre mois, sur les conseils de l’orthophoniste que vous consultez. Vous avez intégré ensemble un groupe de parole. Vous rencontrez aujourd’hui le médecin qui vous suit, pour une visite semestrielle, avec votre épouse. Dans un premier temps, le médecin a procédé à un examen clinique et a fait le point sur les derniers bilans réalisés. Votre état de santé est stable et satisfaisant. Le médecin aborde la question du traitement. À sa question, vous répondez que les choses vont bien, même si vous oubliez certaines petites choses. Vous voudriez que votre médecin améliore un peu votre traitement car vous voudriez lui parler d’une chose qui vous tient à cœur que vous voudriez faire avant d’aller mal : vous aviez le projet de partir passer votre retraite dans le sud de la France. Vous avez acheté un terrain près de chez vos amis de toujours et vous deviez y faire construire une maison. Depuis que le médecin vous a annoncé votre maladie, votre femme ne se sent plus de partir.
1:8
SituationélaboréeaveclassociationFranceAlzheimer
Éléments possibles à énoncer au cours de la conversation : - Vous ne voulez pas que votre maladie vous empêche de réaliser ce projet. - C’est important pour votre couple... et pour vous. - Vous vous êtes renseigné sur Internet et auprès de l’association de patients sur la maladie et vous savez que c’est possible.  - Vous êtes calme et déterminé.
1J_uer lo eCDABnd.i  d 5
Monsieur T. Votre mari, monsieur T., a 62 ans. Il est atteint d’une maladie d’Alzheimer qui a été diagnostiquée un an auparavant. Vous avez un fi ls unique. Vous êtes une personne anxieuse et vous supportez très mal la maladie de votre mari qui a encore pourtant une bonne autonomie. Vous êtes très angoissée pour l’avenir et avez le sentiment que votre mari et votre fils sous-estiment les diffi cultés que vous ressentez face à l’état de santé de votre mari. Face à cette situation et à certaines tensions apparues dans votre couple, vous vous êtes adressés, avec votre mari, à une association de patients, il y a quatre mois, sur les conseils de l’orthophoniste que consulte votre mari. Vous avez intégré ensemble un groupe de parole. Vous accompagnez aujourd’hui votre mari chez le médecin qui le suit, pour une visite semestrielle. Dans un premier temps, le médecin a procédé à un examen clinique et a fait le point sur les derniers bilans réalisés. L’état de santé de votre mari est stable et satisfaisant. Le médecin aborde la question du traitement. Votre mari répond que les choses se passent bien. Il souhaite ensuite parler d’un projet qui vous tenait à cœur à tous les deux. À l’énoncé de ce projet, vous vous agacez et répondez à votre mari que vous en avez déjà parlé et que ce n’est pas nécessaire d’en reparler avec le médecin.
Élément possible à énoncer au cours de la conversation - Ce n’est pas que vous ne voulez plus, mais vous avez peur que votre mari ne puisse pas y arriver.
SituationélaboréeaveclassociationFranceAlzheimer
Fiche à remettre au « proche »
9
CAS À DESTINATION DES MÉDECINS
CAS N° 1
271:42:31   70/11/ role AB1_Jeu  6DCi.dn d7/26stngnaatioForm soin deerappa s / seétnetr meeiieadal mzhAlde dilaMa
etr meeiieadal midalaMhzlAd eangnts neds iooFmrtaointées / s appare  7ndd CD.i eBAr loJ_ue1:1243: 1  071//1729
CAS N° 2
CAS À DESTINATION DES MÉDECINS
Fiche à remettre au « médecin »
Madame H. Madame H. sait qu’elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer depuis 4 ans. Elle est mariée et mère de deux enfants qui vivent loin. À 63 ans, elle n’a pas encore parlé de sa maladie avec ses enfants, ni avec ses trois petits enfants de 5, 6 et 10 ans. La famille se réunit souvent à l’occasion des vacances scolaires. Depuis un an, à chacune de leurs rencontres, madame H. et sa fi lle ont des discussions confl ictuelles. Madame H. a des sautes d’humeur, elle reproche par moments à sa fi lle de venir trop souvent chez elle et l’accuse de la délaisser lorsqu’elle part. Le mari de madame H. est au courant de l’état de santé de sa femme, mais considère qu’il ne doit pas en parler avec ses enfants sans l’accord de son épouse. Lorsque sa fi lle lui parle des conflits relationnels qu’elle vit avec sa mère, il lui répond que le caractère de madame H. ayant toujours été un peu « fort », il ne faut pas lui en tenir rigueur et que cela lui passera. Vous rencontrez aujourd’hui madame H. pour une consultation de contrôle, en compagnie de son mari. Au cours de l’entretien, vous comprenez que madame H. n’a toujours pas parlé de sa maladie avec sa fille. Il vous semble important qu’elle le fasse. Situationinspiréedetémoignagesrecueillissurr.memcowwwivrvs.ruhzie-ela
7/27
te remieeidalam dilaMazhAlde oFmrtaoi neds ios apparentées / angnts0/11/722:31   7
CAS À DESTINATION DES MÉDECINS
CAS N° 2
Madame H. Vous vous appelez madame H. Vous avez 63 ans. Vous savez que vous êtes atteinte de la maladie d’Alzheimer depuis 4 ans. Vous êtes mariée et mère de deux enfants qui vivent loin. Vous n’avez pas encore parlé de votre maladie avec vos enfants, ni avec vos trois petits-enfants de 5, 6 et 10 ans. La famille se réunit souvent à l’occasion des vacances scolaires. Depuis un an, à chacune de vos rencontres, vous avez des discussions confl ictuelles avec votre fille. Vous lui reprochez par moment de venir trop souvent chez vous et l’accusez de vous délaisser lorsqu’elle part. Vous vous énervez facilement. Votre mari est au courant de votre état de santé, mais considère qu’il ne doit pas en parler avec vos enfants sans votre accord. Lorsque votre fi lle parle à son père des confl its relationnels qu’elle vit avec vous, il lui répond que votre caractère ayant toujours été un peu « fort », il ne faut pas vous en tenir rigueur et que cela vous passera. Lors d’une consultation de contrôle, vous abordez la question de votre traitement avec votre médecin. Vous voudriez un petit quelque chose pour vous calmer un peu quand votre fi lle vient en vacances.
4:20
au cours de la conversation :Éléments possibles à énoncer - C’est trop dur quand elle est là, c’est comme si elle faisait tout pour vous énerver. - Vous savez qu’elle ne comprend pas ce qui arrive et qu’elle vous en veut certainement. - Vous ne voulez pas que votre fi lle sache... Elle a déjà tellement de soucis avec son travail... Situationinspiréedetémoignagesrecueillissurlz-areivrvsuw.wwmorec.ehmi
Fiche à remettre au « patient »
/872dd   8 ABCD.ineJ uorel_1
27/11/07   13:202:4
Madame H. Votre épouse s’appelle madame H. Elle a 63 ans et sait qu’elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer depuis 4 ans. Vous avez deux enfants qui vivent loin. Votre épouse n’a pas encore parlé de sa maladie avec vos enfants, ni avec vos trois petits-enfants de 5, 6 et 10 ans. La famille se réunit souvent à l’occasion des vacances scolaires. Depuis un an, à chacune de leurs rencontres, votre épouse et votre fi lle ont des discussions conflictuelles. Votre épouse a des sautes d’humeur, elle reproche par moments à votre fi lle de venir trop souvent chez elle et l’accuse de la délaisser lorsqu’elle part. Vous êtes au courant de l’état de santé de votre femme, mais considérez que vous ne devez pas en parler avec vos enfants sans son accord. Lorsque votre fi lle vous parle des confl its relationnels qu’elle vit avec sa mère, vous lui répondez que le caractère de votre épouse ayant toujours été un peu « fort », il ne faut pas lui en tenir rigueur et que cela lui passera. Lors d’une consultation de contrôle, votre épouse aborde la question de son traitement avec son médecin. Pendant tout le début l’échange, vous intervenez peu. Vous êtes mal à l’aise. Situationinspiréedetémoignagesrecueillissurviera-zlww.wusvromimhe.cer
CAS N° 2
CAS À DESTINATION DES MÉDECINS
Fiche à remettre au « proche »
72/9_1elor ueJinD.BC A 9  ddaMmeeizhAlde diladaei spa rtem las / Formparentéeios nangoitaed nts
sntd noitamangios ezlAmiehdalad eiMse/ F roppraneétladies aer et ma102/71_Je.DCBddnior uA el 1  0721//170:21
CAS À DESTINATION DES MÉDECINS
CAS N° 3
Madame J. Madame J., 71 ans, est atteinte de la maladie d’Alzheimer depuis 3 ans. Elle vit seule depuis le décès de son mari. Sa fi lle, mariée et mère de deux enfants, habite une commune voisine et lui rend visite au moins deux fois par semaine. Elle l’aide pour ses grosses courses et assure sa gestion administrative. Madame J. fait ses courses quotidiennes auprès des commerçants du quartier qui la connaissent bien. Pour la plupart, ils sont au courant de sa maladie. Une femme de ménage vient une fois par semaine pour s’occuper du linge et de l’entretien de l’appartement. Vous suivez madame J. depuis le début de sa maladie. Elle vous consulte aujourd’hui pour une visite de contrôle au cours de laquelle vous avez prévu de parler de son traitement et de sa prise en charge par une orthophoniste, suite à quelques troubles du langage. Vous la recevez avec sa fi lle qui l’accompagne à chaque consultation.
SituationélaboréeaveclassociationFranceAlzheimer
   13:24
Fiche à remettre au « médecin »
72 11dd  D.inCBA elor ueJ_1
CAS N° 3
CAS À DESTINATION DES MÉDECINS
1
Fiche à remettre au « patient »  
SclaveciatassooinuttaroeélébaSierimnoinarFAecehzl
au cours de la conversation :Éléments possibles à énoncer - Vous vous inquiétez pour « après ». Aurez-vous besoin de plus d’aide chez vous ? On vous a parlé de tutelle. Vous ne savez pas trop ce que c’est, mais cela vous fait un peu peur. Vous ne voudriez pas « finir dans une maison ». - Vous voudriez juste que ça se passe bien.
Madame J. Vous vous appelez madame J., vous avez 71 ans. Vous êtes atteinte de la maladie d’Alzheimer depuis 3 ans. Vous vivez seule depuis le décès de votre mari. Votre fi lle, mariée et mère de deux enfants, habite une commune voisine et vous rend visite au moins deux fois par semaine. Elle vous aide pour les grosses courses et assure votre gestion administrative. Vous faites vos courses quotidiennes auprès des commerçants du quartier qui vous connaissent bien. Pour la plupart, ils sont au courant de votre maladie. Une femme de ménage vient une fois par semaine pour s’occuper du linge et de l’entretien de l’appartement. Vous êtes suivie depuis le début de votre maladie par le même médecin. Vous consultez depuis peu une orthophoniste, suite à quelques troubles du langage. Vous consultez aujourd’hui votre médecin pour une visite de contrôle. Il vous reçoit avec votre fi lle qui vous accompagne à chaque consultation. Avant de venir en consultation, vous avez parlé avec votre fi lle de votre peur face à l’avenir et de votre volonté de prévoir un certain nombre de choses. Vous désirez en parler avec votre médecin et votre fille est d’accord pour vous y aider. Vous êtes en bonne forme pour le moment. Au début de la consultation, vous n’osez pas aborder le sujet. Vous attendez que votre fi lle le fasse.
3: 1:2241//1  0711/27roF / sed noitam aesdilatéenarppehmiAzl tamree Mie daladtns eosgian