Man Ray, les surréalistes et le cinéma des années 20 - article ; n°1 ; vol.88, pg 48-60

icon

16

pages

icon

Français

icon

Documents

1991

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

16

pages

icon

Français

icon

Ebook

1991

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Actes de la recherche en sciences sociales - Année 1991 - Volume 88 - Numéro 1 - Pages 48-60
Man Ray les surréalistes et le cinéma des années 20 Dans le cadre une étude sur le groupe surréaliste entre 1924 et 1929 cet article interroge sur accueil plutôt ré servé que rencontrent les filins de Man Ray auprès des surréalistes Or celui-ci participe aux activités du groupe comme photographe et revendique une inspiration sur réaliste pour ses films étude de la carrière artistique de Man Ray cette époque révèle sa position dominée tant intérieur du groupe surréaliste que dans les mi lieux de art en général peintre sans succès reconverti malgré lui la photographie activité sans valeur artisti que reconnue il cherche faire une carrière de cinéaste avant-garde en se réclamant du surréalisme et plus particulièrement de automatisme prôné par les sur réalistes comme méthode de création Cette tentative échouera pour deux raisons elle va rencontre de la stra tégie de rupture esthétique purement littéraire des sur réalistes qui rejettent le cinéma art au profit du cinéma populaire per comme un support spontané de poésie elle revendique utilisation de automatisme au moment même où les surréalistes la remettent en cause
Man Ray the Surrealists and 1920s Cinema In the context of study of the Surrealist group between 1924 and 1929 this article considers the somewhat reser ved reaction which Man films received from the Sur realists although Ray took part in the activities of the group as photographer and claimed Surrealist inspira tion for his films Study of Man artistic career in that period reveals his dominated position both within the Surrealist group and in art circles in general an unsuc cessful painter unwillingly converted to photography an activity without recognized artistic value he tried to make career as an avant-garde film-maker invoking Surrea lism and more particularly the automatism advocated by the Surrealists as method of creation This endeavour failed for two reasons it ran counter to the purely litera ry strategy of aesthetic break with tradition of the Surrea lists who rejected art cinema in favour of popular cinema which they saw as spontaneous support for poe try and it laid claim to use of automatism at the very moment when the Surrealists were calling it into question
Man Ray los surrealistas el cine de los os 20 En el marco de un estudio sobre el grupo surrealista entre 1924 1929 este art culo se interroga acerca de la recep ci un tanto reservada que encuentran las pel culas de Man Ray entre los surrealistas Ahora bien éste partici pa las actividades del grupo como fot grafo reivindi ca una inspiraci surrealista para sus pel culas El estudio de la carrera art stica de Man Ray en esta época revela su posici dominada tanto al interior del grupo surrealista como en los medios art sticos en general pin tor sin éxito reconvertido pesar suyo la fotograf ac tividad sin valor art stico reconocido trata de hacer una carrera de cineasta de vanguardia reclam ndose del Sur realismo muy particularmente del automatismo de fendido por los surrealistas como método de creaci Esta tentativa fracasar por dos razones primero va en contra de la estrategia de ruptura estética puramente li teraria de los surrealistas que rechazan el cine de arte al provecho del cine popular percibido como un soporte espont neo de poes segundo reivindica la utilizaci del automatismo en el momento en que los surrealistas vuelven acusarla
Man Ray die Surrealisten und der Film der zwanziger Jahre Im Rahmen einer Studie über die surrealistische Gruppe in der Zeit zwischen 1924 und 1929 geht dieser Artikel der Frage nach warum die Filme Man Rays bei den Surrea listen eine eher reservierte Aufnahme fanden obwohl Man Ray an den Aktivitäten der Gruppe als Photograph teilnahm und für seine Filme durchaus eine surrealisti sche Inspiration geltend machte Die Untersuchung der künstlerischen Karriere Man Rays in dieser Epoche be legt seine dominierte Position sowohl innerhalb der sur realistischen Gruppe als auch in den Kunstmilieus allgemein Als erfolgloser Maler der eher wider Willen zur Photographie einer künstlerisch nicht anerkannten Tätigkeit rekonvertiert ist versucht er sich in einer Kar riere als Avantgarde-Filmer unter Berufung auf den Sur realismus und zumal des von den Surrealisten als schöpferische Methode gepriesenen Automatismus Dieser Versuch scheitert aus zwei Gründen Er steht im Gegensatz zur Strategie des rein literarisch verstandenen ästhetischen Bruchs der Surrealisten die den Kunst film zurückweisen zugunsten des populären Films der von ihnen als spontanes Medium von Poesie wahrgenom men wird er beruft sich auf den Automatismus zu ei nem Zeitpunkt da die Surrealisten bereits dabei sind ihn als Verfahren in Zweifel zu ziehen
13 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir Alternate Text

Publié le

01 janvier 1991

Nombre de lectures

86

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

2 Mo

Monsieur Norbert Bandier
Man Ray, les surréalistes et le cinéma des années 20
In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 88, juin 1991. pp. 48-60.
Citer ce document / Cite this document :
Bandier Norbert. Man Ray, les surréalistes et le cinéma des années 20. In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 88,
juin 1991. pp. 48-60.
doi : 10.3406/arss.1991.2981
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_1991_num_88_1_2981Resumen
Man Ray, los surrealistas y el cine de los años 20.
En el marco de un estudio sobre el grupo surrealista entre 1924 y 1929, este artículo se interroga
acerca de la recepción, un tanto reservada que encuentran las películas de Man Ray entre los
surrealistas. Ahora bien, este participa a las actividades del grupo como foógrafo y reivindica una
inspiración surrealista para sus películas. El estudio de la carrera artística de Man Ray en esta época
revela su posición dominada tanto al interior del grupo surrealista como en los medios artísticos en
general : pintor sin éxito, reconvertido a pesar suyo a la fotografía, actividad sin valor artistico
reconocido, trata de hacer una carrera de cineasta de vanguardia reclamándose del Surrealismo, y muy
particularmente del "automatismo", de- fendido por los surrealistas como método de creación. Esta
tentativa fracasará por dos razones : primero, va en contra de la estrategia de ruptura estética,
puramente literaria, de los surrealistas que rechazan el "cine de arte" al provecho del cine popular
percibido como un soporte espontaneo de poesía; segundo, reivindica la utilización del "automatismo"
en el momento en que los surrealistas vuelven a acusarla.
Zusammenfassung
Man Ray, die Surrealisten und der Film der zwanziger Jahre.
Im Rahmen einer Studie über die surrealistische Gruppe in der Zeit zwischen 1924 und 1929 geht
dieser Artikel der Frage nach, warum die Filme Man Rays bei den Surrealisten eine eher reservierte
Aufnahme fanden, obwohl Man Ray an den Aktivitäten der Gruppe als Photograph teilnahm und für
seine Filme durchaus eine surrealistische Inspiration geltend machte. Die Untersuchung der
künstlerischen Karriere Man Rays in dieser Epoche belegt seine dominierte Position sowohl innerhalb
der surrealistischen Gruppe als auch in den Kunstmilieus allgemein : Als erfolgloser Maler, der eher
wider Willen zur Photographie, einer künstlerisch nicht anerkannten Tätigkeit, rekonvertiert ist, versucht
er sich in einer Karriere als Avantgarde-Filmer, unter Berufung auf den Surrealismus und zumal des von
den Surrealisten als schöpferische Methode gepriesenen "Automatismus". Dieser Versuch scheitert aus
zwei Gründen : Er steht im Gegensatz zur Strategie des rein literarisch verstandenen ästhetischen
Bruchs der Surrealisten, die den "Kunst-film" zurückweisen zugunsten des populären Films, der von
ihnen als spontanes Medium von Poesie wahrgenommen wird ; er beruft sich auf den "Automatismus"
zu einem Zeitpunkt, da die Surrealisten bereits dabei sind, ihn als Verfahren in Zweifel zu ziehen.
Abstract
Man Ray, the Surrealists and 1920s Cinema.
In the context of a study of the Surrealist group between 1924 and 1929, this article considers the
somewhat reserved reaction which Man Ray's films received from the Surrealists, although Ray took
part in the activities of the group as a photographer and claimed Surrealist inspiration for his films. Study
of Man Ray's artistic career in that period reveals his dominated position both within the Surrealist group
and in art circles in general : an unsuccessful painter, unwillingly converted to photography, an activity
without recognized artistic value, he tried to make a career as an avant-garde film-maker, invoking
Surrealism and more particularly the "automatism" advocated by the Surrealists as a method of
creation. This endeavour failed, for two reasons: it ran counter to the purely literary strategy of aesthetic
break with tradition of the Surrealists, who rejected "art cinema" in favour of popular cinema which they
saw as a spontaneous support for poetry; and it laid claim to a use of "automatism" at the very moment
when the Surrealists were calling it into question.
Résumé
Man Ray, les surréalistes et le cinéma des années 20.
Dans le cadre d'une étude sur le groupe surréaliste entre 1924 et 1929, cet article s'interroge sur
l'accueil plutôt réservé que rencontrent les films de Man Ray auprès des surréalistes. Or celui-ci
participe aux activités du groupe comme photographe et revendique une inspiration surréaliste pour ses
films. L'étude de la carrière artistique de Man Ray à cette époque révèle sa position dominée tant à
l'intérieur du groupe surréaliste que dans les milieux de l'art en général : peintre sans succès reconverti
malgré lui à la photographie, activité sans valeur artistique reconnue, il cherche à faire une carrière de
cinéaste d'avant-garde en se réclamant du surréalisme, et plus particulièrement de l"automatisme"prôné par les sur- réalistes comme méthode de création. Cette tentative échouera pour deux raisons :
elle va à l'encontre de la stratégie de rupture esthétique, purement littéraire, des surréalistes qui
rejettent le "cinéma d'art" au profit du cinéma populaire perçu comme un support spontané de poésie ;
elle revendique l'utilisation de l'"automatisme" au moment même où les surréalistes la remettent en
cause.norbert bandier
MAN RAY
SURREALISTES
CINEMA
DES ATíTíEES 20
critères à la fois esthétiques et de génération. Cette A l'existence lors que d'un l'on cinéma s'interroge surréaliste encore (1), aujourd'hui il n'existe sur au position qui se réclame de l'avant-garde et qui est
cune étude qui se soit attachée à analyser le rapport fondée sur une stratégie de subversion des valeurs
entretenu à l'origine par le groupe surréaliste avec dominantes du milieu littéraire, exerce un grand
T'esthétique" cinématographique. On voudrait ici pouvoir d'attraction non seulement à l'intérieur
tenter de décrire et d'analyser le rapport des surréal même du milieu littéraire (sur des agents qui y sont
istes à la production cinématographique, en particul nouvellement venus ou qui y occupent des positions
ier à la lumière de l'histoire des rapports entre Man dominées), mais également à l'extérieur (sur des
Ray et les surréalistes dont l'épisode le plus signifi agents caractérisés souvent par leur jeunesse). Prô
catif est l'accueil plein de réserve manifesté par ces nant l'automatisme comme principe de création es
derniers à l'égard de la production cinématographi thétique, le surréalisme se distingue délibérément
que de Man Ray entre 1924 et 1929. On se propose des œuvres destinées au marché littéraire de masse
d'examiner la trajectoire artistique de celui-ci et les ou au public lettré, romans ou poésie académique, et
stratégies de carrière qu'il adopte, ainsi que ses liens fonde son projet créateur sur le retour à la pureté li
avec le groupe surréaliste et la position que le groupe ttéraire symbolisée par la poésie. De la même ma
lui reconnaît en son sein (par opposition notamment nière, il n'hésite pas à intégrer à ses modes
à celle de Luis Bunuel , un autre cinéaste "surréal d'expression la production théorique relative à des
iste", qui est caractérisé par une tout autre trajec thèmes extra-littéraires, notamment des prises de
toire que Man Ray). Mais encore faut-il, après avoir position critiques sur la nature des rapports sociaux
resitué l'ensemble de la production cinématographi qui permettent au groupe de s'appuyer sur un public
que des années 20 dans la culturelle de politico-littéraire d'"intellectuels révolutionnaires".
1 époque, examiner auparavant ce que peut repré Nous considérerons comme "surréalistes" tous les agents qui sont senter le cinéma pour les surréalistes, c'est-à-dire associés de façon durable et visible à la construction de cette noupour un ensemble d'agents regroupés sous ce label velle position esthétique et dont l'action en ce sens est repérable dans le champ littéraire, compte tenu de leur posi à travers des documents collectifs (ou même individuels, mais
tion dans ce champ et de la stratégie qu'ils y dé établissant des listes de personnes désignées comme surréalistes)
publiés entr

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text