Patronymes italiens et migration italienne en France entre 1891 et 1940 - article ; n°6 ; vol.51, pg 1153-1180

-

Documents
30 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Population - Année 1996 - Volume 51 - Numéro 6 - Pages 1153-1180
Degioanni (Anna), Lisa (Antonella), Zei (Gianna) , Darlu (Pierre). -Patronymes italiens et migration italienne en France entre 1891 et 1940 La distribution des patronymes italiens en France a été étudiée pour les périodes 1891-1915 et 1916-1940, à partir des naissances enregistrées dans les départements français durant ces périodes. Les 100 patronymes les plus fréquents dans chacune des régions italiennes servent de références. Les distances patronymiques entre l'Italie et chaque département français ont été calculées et cartographiées afin de montrer l'évolution de la répartition des Italiens d'une période à l'autre. Par ailleurs, en se fondant sur l'accroissement des naissances enregistrées sous un patronyme italien entre les deux périodes, il a été possible de préciser l'ampleur des flux migratoires selon les régions italiennes d'origine. Ces méthodes soulignent que la migration italienne résulte à la fois d'échanges frontaliers assez anciens, dans le sud-est de la France et d'une immigration plus récente vers les bassins d'emploi (nord-est, sud-ouest), les Vénitiens migrant préférentiellement vers la vallée de la Garonne, les Lombards vers la Lorraine.
Degioanni (Anna), Lisa (Antonella), Zei (Gianna), Darlu (Pierre). - Italian Surnames and Italian Migration to France 1891-1940 The distribution of Italian surnames in France was studied for the periods 1891-1915 and 1916-1940 by using birth registration data. The 100 most common surnames in each Italian region were used as references. Differences in the distribution of surnames between Italy and each French département were assessed and mapped to show changes in the distribution of the Italian population between one period and the next. In addition, by recording increasing birth rates among those with Italian surnames, it was possible to determine the flow of migration in terms of the Italian regions involved. These methods show that Italian migration is the result of both rather old migration flows on the south eastern border of France, and a more recent movement towards areas of employment (north east and south east) ; thus Venetians tended to migrate to the Garonne valley, and Lombards to Lorraine.
Degioanni (Anna), Lisa (Antonella), Zei (Gianna), Darlu (Pierre). -Nombres patronímicos y migración italiana en Francia entre 1891 y 1940 El artículo estudia la distribución de los patronímicos italianos en Francia en los perío- dos 1891 a 1915 y 1916 a 1940 a partir de los nacimientos registrados en los departamentos franceses durante esos periodos. Los cien nombres patronímicos más frecuentes en cada una de las regiones italianas sirven de referencia. Se han calculado y cartografiado las distancias pa- tronimicas entre Italia y cada departamento francés para mostrar la evolución en la distribución de italianos de un periodo a otro. En base al aumento de nacimientos registrados bajo un pa- tronimico italiano entre los dos periodos ha sido posible precisar la importancia de los flujos migratorios segun la región de origen. Estos métodos indican que la migración italiana résulta a la vez de intercambios fronterizos bastante antiguos en el sureste de Francia y de una inmi- gración más reciente hacia las areas de mayor empleo (noreste, suroeste) ; los Venecianos mi- gran preferentemente hacia el valle del Garona y los lombardos hacia la Lorena.
28 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1996
Nombre de visites sur la page 115
Langue Français
Signaler un problème

Anna Degioanni
Antonella Lisa
Gianna Zei
Pierre Darlu
Patronymes italiens et migration italienne en France entre 1891
et 1940
In: Population, 51e année, n°6, 1996 pp. 1153-1180.
Citer ce document / Cite this document :
Degioanni Anna, Lisa Antonella, Zei Gianna, Darlu Pierre. Patronymes italiens et migration italienne en France entre 1891 et
1940. In: Population, 51e année, n°6, 1996 pp. 1153-1180.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pop_0032-4663_1996_num_51_6_6097Résumé
Degioanni (Anna), Lisa (Antonella), Zei (Gianna) , Darlu (Pierre). -Patronymes italiens et migration
italienne en France entre 1891 et 1940 La distribution des patronymes italiens en France a été étudiée
pour les périodes 1891-1915 et 1916-1940, à partir des naissances enregistrées dans les départements
français durant ces périodes. Les 100 patronymes les plus fréquents dans chacune des régions
italiennes servent de références. Les distances patronymiques entre l'Italie et chaque département
français ont été calculées et cartographiées afin de montrer l'évolution de la répartition des Italiens
d'une période à l'autre. Par ailleurs, en se fondant sur l'accroissement des naissances enregistrées
sous un patronyme italien entre les deux périodes, il a été possible de préciser l'ampleur des flux
migratoires selon les régions italiennes d'origine. Ces méthodes soulignent que la migration italienne
résulte à la fois d'échanges frontaliers assez anciens, dans le sud-est de la France et d'une immigration
plus récente vers les bassins d'emploi (nord-est, sud-ouest), les Vénitiens migrant préférentiellement
vers la vallée de la Garonne, les Lombards vers la Lorraine.
Abstract
Degioanni (Anna), Lisa (Antonella), Zei (Gianna), Darlu (Pierre). - Italian Surnames and Italian Migration
to France 1891-1940 The distribution of Italian surnames in France was studied for the periods 1891-
1915 and 1916-1940 by using birth registration data. The 100 most common surnames in each Italian
region were used as references. Differences in the distribution of surnames between Italy and each
French département were assessed and mapped to show changes in the distribution of the Italian
population between one period and the next. In addition, by recording increasing birth rates among
those with Italian surnames, it was possible to determine the flow of migration in terms of the Italian
regions involved. These methods show that Italian migration is the result of both rather old migration
flows on the south eastern border of France, and a more recent movement towards areas of
employment (north east and south east) ; thus Venetians tended to migrate to the Garonne valley, and
Lombards to Lorraine.
Resumen
Degioanni (Anna), Lisa (Antonella), Zei (Gianna), Darlu (Pierre). -Nombres patronímicos y migración
italiana en Francia entre 1891 y 1940 El artículo estudia la distribución de los italianos en
Francia en los perío- dos 1891 a 1915 y 1916 a 1940 a partir de los nacimientos registrados en los
departamentos franceses durante esos periodos. Los cien nombres patronímicos más frecuentes en
cada una de las regiones italianas sirven de referencia. Se han calculado y cartografiado las distancias
pa- tronimicas entre Italia y cada departamento francés para mostrar la evolución en la distribución de
italianos de un periodo a otro. En base al aumento de nacimientos registrados bajo un pa- tronimico
italiano entre los dos periodos ha sido posible precisar la importancia de los flujos migratorios segun la
región de origen. Estos métodos indican que la migración italiana résulta a la vez de intercambios
fronterizos bastante antiguos en el sureste de Francia y de una inmi- gración más reciente hacia las
areas de mayor empleo (noreste, suroeste) ; los Venecianos mi- gran preferentemente hacia el valle del
Garona y los lombardos hacia la Lorena.PATRONYMES ITALIENS
ET MIGRATION ITALIENNE
EN FRANCE ENTRE 1891 ET 1940
Quand établir La des les statistique noms liens sont entre disponibles, démographique plusieurs sources, on s est en et sert généralement rapprocher le plus souvent les anonyme. événepour
ments concernant un même individu. Mais le patronyme est en lui-
même porteur ď une information : sa consonance et son orthographe
renvoient, au moins approximativement, à une région ou un pays
d'origine. On peut donc supposer que son porteur, ou Г un de
ses ascendants, a migré du lieu d'origine vers le lieu d'ob
servation ; s'il s'agit de personnes nées dans le lieu
servation, il s' agit forcément d'une migration d'un ascendant
l' efficacité du repérage diminue avec le temps, (bien entendu,
par le jeu des mariages mixtes et des transformations éventuelles
du patronyme). Anna Degioanni*, Antonella Lisa**, Gianna Zei**
et Pierre Darlu*** ont appliqué cette méthode à l'analyse des mi
grations de l'Italie vers la France au début du siècle : l'un des
intérêts de leur démarche est de permettre de travailler au niveau
de la région d'origine en Italie, et du département en France.
Les distributions des patronymes en France et en Italie ont déjà fait l'objet
de nombreux travaux de la part des généticiens des populations. Les raisons de
l'intervention de cette discipline dans le domaine de l'onomastique tiennent à
deux particularités propres aux patronymes, à savoir leur diversité et leur mode
de transmission. Ces deux particularités fondent, en effet, l'analogie entre patronyme
et génétique, comme l'avait remarqué en son temps Georges Darwin (1875). En
France, comme en Italie, le nom de famille se transmet par le père et se comporte
donc s'il s'agissait d'un gène du chromosome Y qui présenterait un po
lymorphisme très important (plus de 500 000 « allèles patronymiques » dans toute
la France, en moyenne 30 000 par département, plus de 100 000 pour l'ensemble
de l'Italie...), qui serait soumis à des mutations transmissibles (erreurs dans les
registres par exemple), qui serait sélectivement neutre dans certaines conditions
(Zei et ai, 1986) et présenterait de très grandes diversités et spécificités géogra
phiques perceptibles jusqu'au niveau cantonal ou communal. Les données pa-
* CNR, Istituto di Genetica Biochimica ed Evoluzionistica, Pavie et Inserm, U155, Epi
demiologie génétique, Paris.
** CNR, Istituto di ed Pavie.
*** Inserm, U155, Epidemiologie génétique, Paris.
Population, 6, 1996, 1153-1180 1154 PATRONYMES ITALIENS ET MIGRATION ITALIENNE EN FRANCE
tronymiques fournissent également des renseignements sur le passé, grâce
aux divers registres paroissiaux ou communaux. Il n'est donc pas étonnant
que les patronymes aient été un sujet d'étude privilégié pour les généticiens
des populations humaines. Comme le soulignait Crow en 1983, l'étude des
patronymes est «the poor man's population genetics» : ils fournissent, r
apidement et au moindre frais, des informations « génétiques » précises et
rétrospectives.
Dans ce travail, nous nous proposons d'effectuer une analyse
croisée de la distribution des patronymes dans les régions d'Italie et
dans les départements français. Des travaux antérieurs sur chacun de
ces pays ont déjà été publiés (Darlu et Ruffié, 1992a, b; Darlu et al.,
1996; Mourrieras et al., 1995; Piazza et al., 1987; Zei et al, 1993).
L'idée est qu'en étudiant cette distribution et ses modifications au cours
du temps, il est possible de déterminer l'origine des influences italiennes
en France et de proposer une estimation de l'ampleur des flux migratoires
de l'Italie vers la France entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe.
Ces résultats seront confrontés aux données assez nombreuses déjà pu
bliées sur ce sujet.
Les migrations des Italiens en France sont, en effet, relativement bien
connues. Elles ont fait l'objet de travaux qui se placent surtout dans une
perspective historique et sociologique, décrivent les problèmes d'intégration
et montrent comment ils ont été résolus. À l'occasion de ces travaux, quel
ques indications sont données sur les origines géographiques, les destina
tions de ces migrations et l'importance des flux. Par exemple, Girard et
Stoetzel étudient les migrations des Italiens dans la région parisienne et
le Lot-et-Garonne (1953) puis dans la Haute-Garonne (1954) : ils fournis
sent des statistiques portant sur les années qui suivent la première guerre
mondiale, décrivent le nombre de migrants, leur répartition dans les dif
férents cantons, leur accroissement, leur provenance italienne; ils présen
tent également les raisons de l'immigration et les problèmes d'assimilation.
En 1986, Milza publie un livre collectif sur les Italiens en France de 1914
à 1940, relatant l'histoire de la migration italienne et ses raisons écono
miques et politiques. À partir de données de recensement, Georges présente,
dans ce livre, une synthèse pour la période allant de 1921 à 1936, à l'aide
de diverses cartes à l'échelle de la France et de l'Italie. Elles montrent le
nombre de migrants par département et l'origine géographique de la migration.
Il décrit également l'origine professionnelle des migrants et leur ascension
sociale. Les autres travaux décrivent les migrations dans différentes régions
(Nord et Pas-de-Calais, région lyonnaise, Lorraine, Sud-Ouest, etc.). Une autre
synthèse de Milza, publiée en 1993, fait de nouveau le point sur la question
de la présence des Italiens en France. PATRONYMES ITALIENS ET MIGRATION ITALIENNE EN FRANCE 1155
DÉPARTEMENTS FRANÇAIS
32- Gers 64-Pyrénées- Atlantiques 01 -Ain
33- Gironde 65 - Hautes-Pyrénées 02-Aisne
34- Hérault 03 -Allier 66-Pyrénées-Orientales
04-Alpes-de-Hte-Provence 35-Ille-et-Vilaine 67-Bas-Rhin
36- Indre 05 -Hautes- Alpes 68 -Haut-Rhin
37- Indre-et-Loire 06-Alpes-Maritimes 69 -Rhône
38- Isère 07-Ardèche 70-Haute-Sâone
39- Jura 08-Ardennes 71-Saône-et-Loire
09-Ariège 40-Landes 72-Sarthe
10- Aube 41 -Loir-et-Cher 73 -Savoie
42- Loire 1 1 -Aude 74-Haute-Savoie
12-Aveyron 43 -Haute-Loire 75 -Paris
44- Loire-Atlantique 1 3-Bouches-du-Rhône 76-Seine-Maritime
14-Calvados 45 -Loiret 77-Seine-et-Marne
46- Lot 15-Cantal 78-Yvelines
47- Lot-et-Garonne 16-Charente 79-Deux-Sèvres
1 7 - Charente-Maritime 48- Lozère 80-Somme
49- Maine-et-Loire 18-Cher 81 -Tarn
19-Corrèze 50-Manche 82-Tarn-et-Garonne
5 1 - Marne 20A-Corse-du-Sud 83 -Var
20B -Haute- Corse 52- Haute-Marne 84-Vaucluse
53- Mayenne 21-Côte-d'Or 85 -Vendée
22- Côtes-d' Armor 54- Meurthe-et-Moselle 86- Vienne
87 -Haute- Vienne 23 -Creuse 55 -Meuse
24- Dordogne 56- Morbihan 88 -Vosges
57- Moselle 25-Doubs 89 -Yonne
26- Drôme 58- Nièvre 90 - Terri toire-de-Belfort
27- Eure 59- Nord 91 -Essonne
28- Eure-et-Loir 60-Oise 92-Hauts-de-Seine
29- Finistère 61 -Orne 93 -Seine-Saint-Denis
30-Gard 62-Pas-de-Calais 94 -Val-de-Marne
3 1 - Haute-Garonne 63 -Puy-de-Dôme 95 -Val-d'Oise
RÉGIONS ITALIENNES
1 -Vallée d'Aoste 8 -Émilie-Romagne 15-Campanie
2 -Piémont 9 -Toscane 16-Pouilles
3-Ligurie 10 -Marches 17-Basilicate
4 -Lombardie 1 1 -Ombrie 18-Calabre
5 -Trentin 12-Latium 19-Sicile
6-Vénétie 13-Abruzzes 20-Sardaigne
7-Frioul 14-Molise |
PATRONYMES ITALIENS ET MIGRATION ITALIENNE EN FRANCE 1156
INED
467 96
Nombre de migrants
| De 0 à 5 781
\.7>JfÀ De 5 781 à 12 91 1
ДЦ De 12 911 à 20 234
Щ De 20 234 à 34 686
^H De 34 686 à 44 51 4
Figure 1. - Régions italiennes et distribution du nombre total de
migrants italiens en France par région italienne d'origine PATRONYMES ITALIENS ET MIGRATION ITALIENNE EN FRANCE 1157
I. - Les données patronymiques
Les données françaises proviennent du registre des patronymes de
l'Insee (1985), où figurent le nombre d'occurrences de chaque patronyme
de tous les enfants nés dans chacune des 36 500 communes de France
durant une première période allant de 1891 à 1915 (P,) et une deuxième
de 1916 à 1940 (P2). Les données ont été ensuite regroupées par dépar
tement pour ce travail.
Les données italiennes proviennent des registres des dispenses de mar
iages consanguins archivés au Vatican : elles portent sur 291 diocèses et
sur les mariages contractés entre 1910-1964. En raison de la forte isonymie
dans les consanguins, seul le patronyme de la femme a été pris
en considération. C'est d'ailleurs celui qui apporte le plus d'informations
géographiques puisque la coutume veut que la femme se marie dans sa
paroisse de naissance.
Le fait que les données patronymiques italiennes soient issues des
dispenses de mariages, c'est-à-dire de mariages consanguins, ne constitue
pas un biais, comme l'ont déjà souligné Zei et al. (1983) : en effet, seul
le patronyme de la mariée est pris en compte et non pas les patronymes
des deux conjoints qui, étant consanguins, ont effectivement plus de chan
ces de porter le même patronyme. De plus, les mariages consanguins sur
viennent surtout dans des localités relativement isolées : les patronymes
de ces localités, même s'ils sont fréquents à l'échelle locale, ont peu ou
pas de chance d'être fréquents à l'échelle d'une région entière. C'est pour
quoi le biais introduit par l'utilisation des registres de dispenses serait plu
tôt de surévaluer les patronymes de faible fréquence : or ces derniers ne
sont pas utilisés dans ce travail puisque seuls les 100 patronymes les plus
fréquents par région ont été retenus.
Les diocèses ont été regroupés en 20 régions (figure 1). La Vallée d'Aoste
(région 1 de la figure 1) n'a pas été retenue, car, pour des raisons historiques,
cette petite région francophone possède une très forte majorité de patronymes
d'origine française qui sont également majoritairement présents dans les dépar
tements proches comme la Savoie, la Haute-Savoie, l'Isère. Ainsi, parmi les
100 patronymes les plus fréquents en Vallée d'Aoste, 86 ont-ils une origine
étymologique et une orthographe manifestement françaises, et 53 des patronymes
ayant les fréquences les plus élevées en Vallée d'Aoste se retrouvent également
en Savoie avec une fréquence supérieure à 1 p. 1 000. Par ailleurs, les
valdôtins se distinguent très nettement des autres patronymes italiens, puisque
99% d'entre eux ne se retrouvent pas dans les autres régions italiennes.
La sélection des 100 patronymes les plus fréquents par région représente
un total, sur l'ensemble des 19 régions, de 1 364 patronymes différents. Ils seront
qualifiés, par la suite, de «patronymes italiens». En raison de ce mode de sé
lection, les patronymes caractéristiques de chaque région ont ainsi été retenus. I
I
I
PATRONYMES ITALIENS ET MIGRATION ITALIENNE EN FRANCE 1158
90 INED 469 96
80
Distribution complète
9 10 11 12 13 14 15 к
12 INED
468 96
Distribution partielle (k> 1)
10 15 к
Figures 2a et 2b. - Pourcentage et nombre de patronymes italiens
présents dans une seule région (k=1) ou simultanément
dans к = 2, 3, ... , 15 régions d'Italie*
* La distribution de la figure 2b détaille la précédente en éliminant la première
colonne. Dans chaque colonne sont distinguées, en teinte décroissante de noir, les
proportions de patronymes présents simultanément dans к, к-1, к - 2, ... , 0 régions
contiguës. Le nom présent simultanément dans le maximum de régions (15) est Rossi.
Deluca et Ricci sont retrouvés 9 régions différentes d'Italie ITALIENS ET MIGRATION ITALIENNE EN FRANCE 1159 PATRONYMES
La figure 2 montre que les patronymes présents dans une seule région
constituent la majorité (81,5 %) des patronymes ; parmi les patronymes pré
sents simultanément dans 2 régions, 64% proviennent de régions adjacentes.
Certaines régions comportent une proportion de patronymes ubiqui-
taires plus élevée que d'autres (figure 3). Ainsi, la Sardaigne possède-t-elle
92% de patronymes que l'on ne retrouve pas ailleurs en Italie, tandis que
les Marches (38%) et le Latium (42%) sont les régions qui partagent le
plus de avec les autres régions italiennes.
, Pour cent
Figure 3. - Nombre de patronymes, parmi les 100 plus fréquents,
qui sont présents dans seulement une région
Pour chaque région, les 100 patronymes les plus fréquents ne repré
sentent cependant qu'une partie de l'ensemble des personnes recensées au
travers des registres de mariages consanguins. Par exemple, les 100 patr
onymes les plus fréquents en Piémont ne représentent que 14% des person
nes recensées par les mariages consanguins, et cette proportion est de 34%
pour la Sardaigne.
Autrement dit, la prise en compte de seulement 100 patronymes n'ap
porte qu'une information partielle : c'est pourquoi, il nous a paru avantageux
de considérer, pour chaque région, l'information apportée par la totalité des
1 364 «patronymes italiens » et non plus seulement par les 100 plus fréquents. '
'

.
>
.
1
t

i

^
1
,


|
'
i
i
'
PATRONYMES ITALIENS ET MIGRATION ITALIENNE EN FRANCE 1160
3451 1066 2183 2798 700 382 3220 1167 1894 1270 12043 1468 543 462 840 610 542 1002 3062 862 586 1835 4695 1526 817 368 528 3995 223 Italie
3 11 5
ri -^- o^ï -"гГ ЧО oo ol -rj- = - OJ — M
»)
OO СО — VI CD СО О- 1 — — t~^- — -> ON 4Q -^J- OO f~~i OO italiens SS CD ôo CD oo *° Si - S g *"*"' CD — ÔJ ■M
patronyme Cal. w- ss*
— Г-. OJ CD OJ — h Г- OC ^ ON ^ _„,_,„„„.„ „ „ r. ^ _ и й S 2 ^ 2 r^ я i. ^
les par
/ чо — Г^, О] 2 <"' "-1 — го, Ol O4 Ol ON ON OJ Ol -- D ^ VO M ^ чоЗ Jj чо région eu
Q О la O^l [ — CD i/~j OO OO OO On dans On oj ЧО on Tř CD CD oc СО СО "Г") О 1 Г^ о recensées
е- on Mol.
les < Р «л person Abr. CD — OO ON ss = -,
de
proportion
Lat. со чр un ос oo ol SoF.^43 ^ rl о S 2
Marc. 2 8 ^ ol © Si ti*
l'Ital
co co í— ! — OJ ЧО* ^— о de
l'ensemble
Tosc. OO -н Г- OO CD ON OO ON СО — SaSSSR
pour
Em.R et S К z < 12 ^ z Щ oo xte)
te du Lig. CD co -*d- ON Ol Г— - -=f CD со ЧО ON "T 5 СО ule 0Й и Q 5 z < (forrr
Fri. 2 3 d'origine
со Ю CD гч чо Vén. OO ЧО italienne ON Ol ? -н П Г~ - О
Tren. région *~ CD "4f Г— со - — o? S sa* OJ
ar p données Lom. OO r- On ÎO 2 f^ § ОО O-l t — CO — 35
son Piém. OO OO ЧО estimations ri со ^^ vi и-» со ON 1ГЧ ■rj- t~— Г~— i^-) CD ЧО OO OJ CD >/~l t — CD — -" С? OO OO
00 0.2^0.^ sa — -i — — -i — Ol OJ OJ Ol OJ OJ OJ OJ OJ OJ co CO *Les