12 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

1983-1984 : des changements dans la nature des embauches - article ; n°1 ; vol.178, pg 47-56

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
12 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Economie et statistique - Année 1985 - Volume 178 - Numéro 1 - Pages 47-56
1983-1984 :
des changements dans
la nature des embauches
Daniel Depardieu
et Marie-Claire Laulhé
Dénombrer les salariés et les chômeurs ne suffît pas pour décrire le marché du travail et comprendre son fonctionnement. La connaissance de la rotation de la main-d'œuvre dans les établissements et de ses causes serait très précieuse. Un pas est fait dans cette direction grâce à une exploitation approfondie, depuis 1983 et dans dix régions, des Déclarations de mouvements de main-d'œuvre des établissements de 50 salariés et plus.
Pour 1 000 travailleurs présents en début d'année, on compte en 1984, 194 entrées, dont 55 embauches fermes. En 1983, ce dernier taux était de 73, alors que la réduction du nombre des emplois était du même ordre qu'en 1984; mais l'écart est dû en grande partie aux contrats de solidarité. Les deux années, on a recensé moins de sorties que d'entrées liées à des contrats à durée déterminée : certains de ces contrats sont transformés en embauches fermes.
1983-1984 : changes in the nature of hiring
Daniel Depardieu and Marie-Claire Laulhé
Calculating the number of wage-earners and unemployed is not enough to describe the job market or to understand the way it functions. Knowledge of labor turnover in firms and its causes would be very precious. One step has been taken in this direction thanks to an in-depth examination of the Declarations of labor changes in firms of 50 wage-earners or more, since 1983 and in ten regions.
For 1 000 workers present at the beginning of the year, in 1984 194 entries into activity could be counted, of which 55 were permanent. In 1983, that rate was 73, while the reduction in the number of jobs was on the same order as in 1984; but the difference is due in great measure to early retirement. In both years, fewer departures than entries linked to contracts for a limited length of time were counted. Some of these contracts were transformed into permanent jobs.
1983-1984 : Cambios acaecidos en la naturaleza de las contratas
Daniel Depardieu / Marie-Claire Laulhé
Hacer el recuento de los asalariados y de los desocupados no basta para describir el mercado laboral y para entender su funcionamiento. El conocer la rotaciôn de la fuerza laboral en las empresas y sus causas serf a sumamente provechoso. Algo se adelantô en este sentido gracias a una explotaciôn profundizada, desde 1983 y en diez regiones, de las Declaraciones de movimientos de fuerza laboral en las empresas de 50 y mâs asalariados. Por 1 000 trabajadores présentes a primeras de anos, e recontaba en 1984, 194 entradas, de las cuales 55 contratas fijas. En 1983, esta ultima tasa era de 73, mientras que la aminoraciôn del numéro de empleos era parecida a la de 1984 : mas este descarte es imputable mayormente a los contratos de solidaridad. Durante ambos anos se recontô menos bajas que contratas vinculadas con contratos de deter- minada duradôn : algunos de dichos contratos remataron en contratas fijas.
10 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1985
Nombre de lectures 28
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Extrait

Monsieur Daniel Depardieu
Madame Marie-Claire Laulhé
1983-1984 : des changements dans la nature des embauches
In: Economie et statistique, N°178, Juin 1985. pp. 47-56.
Citer ce document / Cite this document :
Depardieu Daniel, Laulhé Marie-Claire. 1983-1984 : des changements dans la nature des embauches. In: Economie et
statistique, N°178, Juin 1985. pp. 47-56.
doi : 10.3406/estat.1985.4987
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/estat_0336-1454_1985_num_178_1_4987Résumé
1983-1984 :
des changements dans
la nature des embauches
Daniel Depardieu
et Marie-Claire Laulhé
Dénombrer les salariés et les chômeurs ne suffît pas pour décrire le marché du travail et comprendre
son fonctionnement. La connaissance de la rotation de la main-d'œuvre dans les établissements et de
ses causes serait très précieuse. Un pas est fait dans cette direction grâce à une exploitation
approfondie, depuis 1983 et dans dix régions, des Déclarations de mouvements de main-d'œuvre des
établissements de 50 salariés et plus.
Pour 1 000 travailleurs présents en début d'année, on compte en 1984, 194 entrées, dont 55
embauches fermes. En 1983, ce dernier taux était de 73, alors que la réduction du nombre des emplois
était du même ordre qu'en 1984; mais l'écart est dû en grande partie aux contrats de solidarité. Les
deux années, on a recensé moins de sorties que d'entrées liées à des contrats à durée déterminée :
certains de ces contrats sont transformés en embauches fermes.
Abstract
1983-1984 : changes in the nature of hiring
Daniel Depardieu and Marie-Claire Laulhé
Calculating the number of wage-earners and unemployed is not enough to describe the job market or to
understand the way it functions. Knowledge of labor turnover in firms and its causes would be very
precious. One step has been taken in this direction thanks to an in-depth examination of the
Declarations of labor changes in firms of 50 wage-earners or more, since 1983 and in ten regions.
For 1 000 workers present at the beginning of the year, in 1984 194 entries into activity could be
counted, of which 55 were permanent. In 1983, that rate was 73, while the reduction in the number of
jobs was on the same order as in 1984; but the difference is due in great measure to early retirement. In
both years, fewer departures than entries linked to contracts for a limited length of time were counted.
Some of these contracts were transformed into permanent jobs.
Resumen
1983-1984 : Cambios acaecidos en la naturaleza de las contratas
Daniel Depardieu / Marie-Claire Laulhé
Hacer el recuento de los asalariados y de los desocupados no basta para describir el mercado laboral y
para entender su funcionamiento. El conocer la rotaciôn de la fuerza laboral en las empresas y sus
causas serf a sumamente provechoso. Algo se adelantô en este sentido gracias a una explotaciôn
profundizada, desde 1983 y en diez regiones, de las Declaraciones de movimientos de fuerza laboral
en las empresas de 50 y mâs asalariados. Por 1 000 trabajadores présentes a primeras de anos, e
recontaba en 1984, 194 entradas, de las cuales 55 contratas fijas. En 1983, esta ultima tasa era de 73,
mientras que la aminoraciôn del numéro de empleos era parecida a la de 1984 : mas este descarte es
imputable mayormente a los contratos de solidaridad. Durante ambos anos se recontô menos bajas
que contratas vinculadas con de deter- minada duradôn : algunos de dichos contratos
remataron en contratas fijas.POPULATION ACTIVE
1983-1984 :
des changements dans
la nature des embauches
par Daniel Depardieu et Marie-Claire Laulhé*
Dénombrer les salariés et les chômeurs ne suffit pas pour Pour 1 000 travailleurs présents en début d'année, on
décrire le marché du travail et comprendre son fonctio compte en 1984, 194 entrées, dont 55 embauches fermes.
nnement. La connaissance de la rotation de la main- En 1983, ce dernier taux était de 73, alors que la réduction
d'œuvre dans les établissements et de ses causes serait du nombre des emplois était du même ordre qu'en 1984;
très précieuse. Un pas est fait dans cette direction grâce mais l'écart est dû en grande partie aux contrats de soli
à une exploitation approfondie, depuis 1983 et dans dix darité. Les deux années, on a recensé moins de sorties que
régions, des Déclarations de mouvements de main- d'entrées liées à des contrats à durée déterminée : certains
de ces contrats sont transformés en embauches fermes. d'œuvre des établissements de 50 salariés et plus.
L'évolution annuelle ou trimestrielle de l'emploi salarié minée, qu'on peut qualifier d'embauchés fermes, diminuent
est bien mesurée par l'appareil statistique. Par contre, les tout au long de la période. Leur niveau est élevé en début de
période : 23 pour 1 000 salariés présents au premier trimestre mouvements d'entrées et de sorties qui concourent final
ement à établir le niveau de l'emploi sont mal connus. La 1983, contre 15 un an plus tard. Mais cette diminution est
nouvelle exploitation statistique des Déclarations de mouve certainement imputable aux contrats de solidarité, qui ont
ments de main-d'œuvre permet, pour 1983 et 1984, de les donné lieu à des embauches de cette nature. Il est délicat
décrire de façon détaillée dans dix régions et pour les établi de savoir jusqu'à quand leur influence s'est fait sentir, et
ssements de plus de 50 salariés.
Depuis la fin de l'année 1982, les effectifs salariés dimi
nuent à un rythme à peu près constant (1,5 % par an). Mais
les années 1983 et 1984 diffèrent nettement tant en ce qui
* Daniel Depardieu et Marie-Claire Laulhé font partie de la concerne l'ampleur des mouvements de main-d'œuvre
cellule « Mobilisation des fichiers administratifs » du départeque leur nature. En particulier, les entrées et les sorties du
ment « Population-ménages » de VINSEE. premier semestre sont moins nombreuses en 1984 qu'en
Cet article est aussi publié par le ministère du Travail, de 1983. VEmploi et de la Formation professionnelle dans « Le bilan de
L'embauche de salariés donne lieu à deux types de contrat l'emploi 1984 » (dossier statistique du travail et de l'emploi
de travail, contrat à durée indéterminée ou à durée détermi n° 12). Les nombres entre crochets, renvoient à la bibliographie
née (tableau 1). Les entrées sur contrat à enfin d'article.
47 .
Graphique I . , .
Mouvements d'entrée et de sortie if ans l'industrie
ENTRÉES r -*'
Autres SORTIES sorties 1
•Qéparts à la retraite
10 ^ Type de contrats non déclarés
5
i r I l i
Transferts Licenciements économiques
5
Ozr. Contrats à durée indéterminée Transferts
10 Démissions
10
5 -
Contrats à durée déterminée 0
Fins de contrats à durée déterminée .
30,. 30_
20 20
10 10
0 L
ENSEMBLE ENSEMBLE ' 60,. 60
80 50
40
30 30
20 20
10 10
o LI I 0 L
1983 1984 1983 1984
1. Motifs non déclarés, service national, fins de période d'essai, licenciements autres qu'économiques. . Collection : Chiffres et Documents
ECONOMIE ET HUMANISME
Tél. 69372 14, Rue (7) LYON Antoine-Dumont 861 CEDEX - 32 - 23 08
dans quelle mesure le recrutement sur contrat à durée indé
terminée a eu effectivement tendance à baisser. Toutefois, TRAITS FONDAMENTAUX DU la comparaison du quatrième trimestre 1983 et du quatrième
trimestre 1984 montre bien une légère baisse : le nombre SYSTEME INDUSTRIEL FRANÇAIS
de salariés engagés sur ce type de contrat passe de 14,4 à
12,8 pour 1000. J
Dans le tertiaire, le profil de ce type d'embauché sur les
L'ENQUETE ANNUELLE D'ENTREPRISE deux années est le même que dans l'industrie, à des niveaux
cependant plus élevés.
Résultats de l'année 1 983
tome 48.01 — Énergie, minerais et matériaux divers.
Métallurgie. Des contrats de saison?
tome 48.02— Industries mécaniques, construction électrique
et électronique.
En 1984, dans l'ensemble des activités, le nombre d'entrées
tome 48.03 — Chimie et industries connexes, produits amylsur contrat à durée déterminée pour 1 000 salariés présents acés et corps gras, caoutchouc, transformation passe de 18 au premier trimestre à 25 au second puis à 51 des matières plastiques.
au troisième, et retombe à 20 au quatr

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text