7 pages
Français

Au seuil du XXIe siècle, un choix pour l'Afrique tropicale : climatologie « scientifique » ou climatologie « de terrain » ? - article ; n°3 ; vol.61, pg 249-254

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue de géographie de Lyon - Année 1986 - Volume 61 - Numéro 3 - Pages 249-254
L'Afrique tropicale fait actuellement l'objet de travaux scientifiques importants dans le cadre des grands organismes internationaux et des grandes puissances. Ces travaux, relatifs aux problèmes de sécheresse, visent, en partie du moins, à une meilleure compréhension du « système atmosphérique ». Ils impliquent des moyens, le plus souvent considérables et à perspectives scientifiques parfois lointaines. Or, les Africains se préoccupent avant tout de leur destin immédiat (malnutrition, auto-alimentation). Il apparaît donc que les recherches prioritaires doivent être celles qui sont liées le plus intimement au terrain (agroclimatologie, bioclimatologie). Les grands organismes s'intéressent, certes, à ce point de vue. Cependant, celui-ci semble le mieux adapté à un cadre étroitement régional assorti de moyens moins lourds que ceux qu'exigent les grands programmes.
Tropical Africa is currently the subject of major scientific research commissioned by international organisations and major powers. The studies on drought partly aim at a better understanding of the atmospheric system : they presuppose the use of very costly means and sometimes only result in the possibility of distant scientific breakthrough. But Africans are essentially concerned with their immediate future and problems (malnutrition, food self-support) . Therefore research should primarily be oriented towards topics narrowly based on field observation (agroclimatology, bioclimatology) . It is true international organisations are also interested in a spatially-limited approach. Yet regional studies that require lesser means than most programs offered by these organisations seem better adapted to African demands.
6 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1986
Nombre de lectures 18
Langue Français

Exrait

Pierre Pagney
Au seuil du XXIe siècle, un choix pour l'Afrique tropicale :
climatologie « scientifique » ou climatologie « de terrain » ?
In: Revue de géographie de Lyon. Vol. 61 n°3, 1986. pp. 249-254.
Résumé
L
'
A
f
r
i
q
u
e
t
r
o
p
i
c
a
l
e
f
a
i
t
a
c
t
u
e
l
l
e
m
e
n
t
l
'
o
b
j
e
t
d
e
t
r
a
v
a
u
x
s
c
i
e
n
t
i
f
i
q
u
e
s
i
m
p
o
r
t
a
n
t
s
d
a
n
s
l
e
c
a
d
r
e
d
e
s
g
r
a
n
d
s
o
r
g
a
n
i
s
m
e
s
internationaux et des grandes puissances. Ces travaux, relatifs aux problèmes de sécheresse, visent, en partie du moins, à une
m
e
i
l
l
e
u
r
e
c
o
m
p
r
é
h
e
n
s
i
o
n
d
u
«
s
y
s
t
è
m
e
a
t
m
o
s
p
h
é
r
i
q
u
e
»
.
I
l
s
i
m
p
l
i
q
u
e
n
t
d
e
s
m
o
y
e
n
s
,
l
e
p
l
u
s
s
o
u
v
e
n
t
c
o
n
s
i
d
é
r
a
b
l
e
s
e
t
à
perspectives scientifiques parfois lointaines. Or, les Africains se préoccupent avant tout de leur destin immédiat (malnutrition,
auto-alimentation). Il apparaît donc que les recherches prioritaires doivent être celles qui sont liées le plus intimement au terrain
(agroclimatologie, bioclimatologie). Les grands organismes s'intéressent, certes, à ce point de vue. Cependant, celui-ci semble le
mieux adapté à un cadre étroitement régional assorti de moyens moins lourds que ceux qu'exigent les grands programmes.
Abstract
Tropical Africa is currently the subject of major scientific research commissioned by international organisations and major powers.
The studies on drought partly aim at a better understanding of the atmospheric system : they presuppose the use of very costly
means and sometimes only result in the possibility of distant scientific breakthrough. But Africans are essentially concerned with
their immediate future and problems (malnutrition, food self-support) . Therefore research should primarily be oriented towards
t
o
p
i
c
s
n
a
r
r
o
w
l
y
b
a
s
e
d
o
n
f
i
e
l
d
o
b
s
e
r
v
a
t
i
o
n
(
a
g
r
o
c
l
i
m
a
t
o
l
o
g
y
,
b
i
o
c
l
i
m
a
t
o
l
o
g
y
)
.
I
t
i
s
t
r
u
e
i
n
t
e
r
n
a
t
i
o
n
a
l
o
r
g
a
n
i
s
a
t
i
o
n
s
a
r
e
a
l
s
o
interested in a spatially-limited approach. Yet regional studies that require lesser means than most programs offered by these
organisations seem better adapted to African demands.
Citer ce document / Cite this document :
Pagney Pierre. Au seuil du XXIe siècle, un choix pour l'Afrique tropicale : climatologie « scientifique » ou climatologie « de
terrain » ?. In: Revue de géographie de Lyon. Vol. 61 n°3, 1986. pp. 249-254.
doi : 10.3406/geoca.1986.4094
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geoca_0035-113X_1986_num_61_3_4094