en matériel agricole Mécanicien-réparateur Mécanicienne-réparatrice

Documents
2 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

en matériel agricole Mécanicien-réparateur Mécanicienne-réparatrice

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 101
Langue Français
Signaler un problème
ÔM É T I E RS O N Pas question de mettre l’agriculteur en difficulté au moment des labours ou des récoltes. Appelé en plein champ, le mécanicien réparateur de machines agricoles se rend sur place,établit un diagnosticet remplace la pièce en un temps reccord. Mais son travail ne se limite pas à la mécanique : graisser, vidanger, changer les pièces, purger… ni aux interventions d’urgence.Le matériel de plus en plus sophistiqué, doit être entretenu toute l’année et révisé régulièrement. Des connaissances en électronique, hydraulique, pneumatique, informatique sont indispensables pour réparer les tracteurs au pilotage informatisé, les moissonneuses batteuses, semoirs ou pul-vérisateurs d’engrais automatisés.
ÔO ÙE TC O M M E N T? Le mécanicien travailleparfois en atelierou dansles hangars de l’exploitationmais c’est le plus souventsur le terrainqu’il exerce son métier. Sonactivité est rythmée par les saisons, en été au moment des récoltes ses déplacements sont fréquents et les horaires chargés même le dimanche ou tard le soir.
ÔQ U A L I T É SS E S Unebonne coordination des gesteset une certainerobustessesont indispensables car les pièces à manipuler (courroie, moteur…) sont parfois volumineuses et lourdes. Ce métier nécessite par ailleurs de lamobilitéfré- (déplacements quents) et un bon contact avec le monde rural.
ÔÉ V O L U T I O NE TD É B O U C H É S Les coopératives d’utilisation de matériel agricole et les entreprises de travaux agricoles ou les concessionnaires en matériel offrent des débouchés intéressants. Après quelques années le mécanicien peut évoluer vers un poste de chef d’atelier, de vendeur conseil en matériel agricole ou se spécialiser sur un type particulier de maintenance. Salaire du débutant :brut par mois. de 1400 à 1600 €
« Je travaille depuis trois ans après avoir passé un bac pro maintenance des maté-riels. J’ai toujours voulu faire ce métier. J’aime le gros matériel, et puis c’est très varié. Là, je suis en train de changer les paramètres de conduite d’un tracteur avec un boîtier électronique. C’est un métier technique qui demande de la ré-flexion. C’est aussi un métier physique, mais on ne porte plus comme avant, il existe des outillages pour ça, plus besoin de gros bras ! »