23 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

L’influence des caractéristiques sociodémographiques sur les diplômes et les compétences - article ; n°1 ; vol.424, pg 125-147

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
23 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Economie et statistique - Année 2009 - Volume 424 - Numéro 1 - Pages 125-147
Bislang lagen nur wenige Daten vor, mit denen das Wissen der Erwachsenen zu ihrem Ausbildungsniveau in Bezug gesetzt werden konnte. Die Erhebung
Information und Alltag ermöglicht es, die Faktoren, die einerseits das Ausbildungsniveau und andererseits den Erwerb von Kompetenzen beeinflussen, zu kennen und miteinander zu vergleichen. Für das Ausbildungsniveau ist in hohem Maße die soziale Herkunft entscheidend, die sich aber auf die in der Erhebung gemessenen Schreib-und Rechenkompetenzen weniger auswirkt. Das Ausbildungsniveau hängt auch stark von demjenigen der Eltern ab, das in Zusammenhang mit ihrer beruflichen Situation steht. Unter Berücksichtigung dieses Zusammenhangs zeigt sich, dass der Beruf des Vaters keinen größeren Einfluss ausübt. Einen dominierenden Einfluss auf das Studium und die Kompetenzen hat die kulturelle Herkunft, die anhand des Ausbildungsniveaus der Eltern, insbesondere desjenigen der Mutter gemessen wird. Was die Kompetenzen anbelangt, so ist es von größerem Vorteil, wenn nicht nur der Vater, sondern auch die Mutter ein hohes Ausbildungsniveau hat. Die Unterschiede im Hinblick auf das Ausbildungsniveau entsprechen nicht nur Kompetenzunterschieden. Die so festgestellten Abweichungen sind zum Teil darauf zurückzuführen, dass bestimmte Populationen ehrgeizigere schulische Ziele verfolgen. Die Personen, deren Eltern im Ausland geboren sind, die das Lesen in Französisch gelernt haben und die bereits in ihrer Kindheit nach Frankreich gekommen und dort geboren sind, erreichen bei insgesamt vergleichbaren Kompetenzen ein höheres Ausbildungsniveau als die anderen mit gleicher soziokultureller Herkunft. Die soziodemographischen Merkmale der Eltern haben je nach Geschlecht des Kinds einen etwas unterschiedlichen Einfluss. Der Beruf des Vaters wirkt sich auf den schulischen Erfolg und die Kompetenzen bei Mädchen stärker als bei Jungen aus. Dagegen spielt das Ausbildungsniveau der Mutter eine etwas wichtigere Rolle bei Jungen als bei Mädchen.
Hasta el momento, pocos datos permitían aprehender los saberes de los adultos en relación con su nivel educativo. La encuesta Información y vida cotidiana (IVQ) ofrece la posibilidad de conocer mejor y comparar los factores que actúan, por una parte, sobre el nivel de estudios alcanzado y, por otra, sobre la adquisición de competencias. Las titulaciones obtenidas siguen estando muy relacionadas con el origen social, pero este tiene una influencia más floja en las competencias medidas por la encuesta, tanto en la lengua escrita como en cálculo. El nivel de estudios también depende mucho del de los padres, que está correlacionado con sus puestos profesionales. Teniendo en cuenta dicha correlación, resulta que la profesión del padre no tiene mayor influencia. El origen cultural medido por los títulos de los padres, en particular por el de la madre, es el que desempeña un papel predominante tanto en el nivel de estudios como en las competencias. En relación solo con las competencias, tener a una madre con titulación constituye una baza más importante que tener solo a un padre titulado. Las diferencias de niveles de estudios no se corresponden integralmente con diferencias de competencias. Las desviaciones así observadas se deben en parte a poblaciones que tienen aspiraciones escolares más elevadas. Las personas cuyos padres han nacido en el extranjero, que han aprendido a leer en francés y que llegaron durante su infancia, o nacidas en Francia, consiguen un nivel de estudios mejor al de otras personas del mismo origen sociocultural, con competencias globalmente comparables. Las características sociodemográficas de los padres tienen una influencia ligeramente diferenciada según el género del niño. La profesión del padre tiene más efecto en el éxito escolar y en las competencias de las niñas que en la de los niños. En cambio, el título de la madre desempeña un papel un poco más importante para sus hijos que para sus hijas.
Until now, few data made it possible to test links between knowledge and educational attainment in the adult population. Thanks to the 2004 Information and Daily Life Survey (Information et Vie Quotidienne: IVQ), we can better understand the determinants of educational attainment and skills acquisition, and compare their impact. Social origin remains very closely tied to educational attainment, but has a weaker influence on reading/ writing and mathematical skills measured by the Survey. Children’s educational attainment also depends strongly on that of their parents, which is correlated with their occupational status. Allowing for this correlation, the father’s occupation does not have a major effect. Cultural origin measured by parental educational attainment, particularly that of the mother, is the chief determinant of children’s educational attainment and skills. As specifically regards skills, having an educated mother is a more powerful asset than having only an educated father. Educational-attainment differentials do not fully match skill differentials. The gaps observed are partly due to population groups with higher educational aspirations. Persons whose parents were born abroad, who learned to read in French, and who arrived in France as children, or were born in France, display higher educational attainment than other persons with the same socio-cultural origin, at a broadly comparable skill level. The influence of parental socio-demographic characteristics differs slightly by gender. Paternal occupation has a greater effect on the educational achievement and skills of girls than on those of boys. By contrast, maternal educational attainment has a somewhat stronger impact on sons than on daughters.
Jusqu’à maintenant, peu de données permettaient d’appréhender les savoirs des adultes en lien avec leur niveau d’éducation. L’enquête Information et Vie Quotidienne
donne la possibilité de mieux connaître et de comparer les facteurs agissant d’une part sur le niveau d’études atteint et d’autre part sur l’acquisition de compétences. Les diplômes obtenus restent très liés à l’origine sociale mais celle-ci a une influence plus faible sur les compétences mesurées par l’enquête, à l’écrit et en calcul. Le niveau d’études dépend aussi fortement de celui des parents, qui est corrélé avec leurs positions professionnelles. En tenant compte de cette corrélation, il apparaît que la profession du père n’a pas une influence majeure. C’est l’origine culturelle mesurée par les diplômes des parents, tout particulièrement par celui de la mère, qui joue un rôle prédominant tant sur le niveau d’études que sur les compétences. Concernant les compétences seules, avoir une mère diplômée constitue un atout plus grand qu’avoir seulement un père diplômé. Les différences de niveaux d’études ne correspondent pas intégralement à des différences de compétences. Les écarts ainsi observés sont en partie le fait de populations qui ont des aspirations scolaires plus élevées. Les personnes dont les parents sont nés à l’étranger, qui ont appris à lire en français et qui sont arrivées dans l’enfance, ou nées, en France, parviennent à un niveau d’études meilleur que les autres personnes de même origine socioculturelle, tout en ayant des compétences globalement comparables. Les caractéristiques sociodémographiques des parents ont une influence légèrement différenciée selon le genre de l’enfant. La profession du père a plus d’effet sur la réussite scolaire et sur les compétences des filles que sur celles des garçons. En revanche, le diplôme de la mère joue un rôle un peu plus important pour leurs fils que pour leurs filles.
23 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 2009
Nombre de lectures 49
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Extrait

ENSEIGNEMENT - ÉDUCATION
L’influence des caractéristiques sociodémographiques sur les diplômes et les compétences Dominique Place* et Bruno Vincent**
Jusquà maintenant, peu de données permettaient dappréhender les savoirs des adultes en lien avec leur niveau déducation. Lenquête Information et Vie Quotidienne donne la possibilité de mieux connaître et de comparer les facteurs agissant dune part sur le niveau détudes atteint et dautre part sur lacquisition de compétences. Les diplômes obtenus restent très liés à l’origine sociale mais celle-ci a une influence plus faible sur les compétences mesurées par lenquête, à lécrit et en calcul. Le niveau détudes dépend aussi fortement de celui des parents, qui est corrélé avec leurs positions professionnelles. En tenant compte de cette corrélation, il apparaît que la profession du père n’a pas une influence majeure. C’est l’origine culturelle mesurée par les diplômes des parents, tout particulièrement par celui de la mère, qui joue un rôle prédominant tant sur le niveau d’études que sur les compétences. Concernant les compétences seu -les, avoir une mère diplômée constitue un atout plus grand quavoir seulement un père diplômé. Les différences de niveaux détudes ne correspondent pas intégralement à des diffé-rences de compétences. Les écarts ainsi observés sont en partie le fait de populations qui ont des aspirations scolaires plus élevées. Les personnes dont les parents sont nés à létranger, qui ont appris à lire en français et qui sont arrivées dans lenfance, ou nées, en France, parviennent à un niveau détudes meilleur que les autres personnes de même origine socioculturelle, tout en ayant des compétences globalement comparables. Les caractéristiques sociodémographiques des parents ont une influence légèrement dif -férenciée selon le genre de lenfant. La profession du père a plus deffet sur la réussite scolaire et sur les compétences des filles que sur celles des garçons. En revanche, le diplôme de la mère joue un rôle un peu plus important pour leurs fils que pour leurs filles.
* Unité des Méthodes Statistiques, Insee. **Au moment de la rédaction de larticle, Bruno Vincent était étudiant à lIEP de Paris.  Cette étude a été commencée dans le cadre dun groupe de travail en 3 e  année de lEnsae auquel avaient aussi participé Sébastien Faivre et Sylvie Lefranc. Ce groupe était encadré par Fabrice Murat et Louis-André Vallet que les auteurs remercient pour leurs nombreux avis et conseils. Ils remercient aussi les deux rapporteurs anonymes de la revue pour leurs remarques et suggestions.
ÉCONOMIE ET STATISTIQUE N° 424-425, 2009
125
126
 
L e e s n  se c m o b m l p e ét s e o n n c t e l s o  n d g e te s m a p d s u r lt e e st s ée d s a u n n s  s l u e j u et r   peu exploré alors que nombre détudes ont été effectuées sur les compétences des élèves, sur-tout dans le but dévaluer le fonctionnement du système éducatif. Depuis une vingtaine dan-nées, des chercheurs américains et canadiens ont commencé à étudier les liens du niveau de connaissance de la langue dominante et de compétences en littératie (1) avec la situation professionnelle et les salaires, en particulier pour les populations immigrées et les minori-tés comme les Hispaniques et les Noirs aux États-Unis (Grenier, 1984, Kossoudji, 1988, Chiswick, 1991). Ces études ont d’abord utilisé des données recueillies sur une base déclarative, lenquêté indiquant lui-même sil parle et com-prend plus ou moins bien langlais, ou le fran -çais selon le cas. Plus récemment, des auteurs ont utilisé les résul-tats de tests menés auprès de plusieurs milliers de personnes (Rivera-Batiz, 1992 ; Charrette et Meng, 1994, 1998 ; Finnie et Meng, 2006), améliorant par-là la qualité des estimations. Dans un premier temps, les études étaient plus centrées sur limpact des compétences sur les salaires, mais par la suite, des déterminants des compétences ont également été recherchés. Ainsi, à partir des données de lenquête cana -dienne LSUDA (Literacy Skills Used in Daily Activities)  de 1989, Charrette et Meng (1998) ont montré que si les compétences mesurées par des tests en littératie et en numératie (2) et le nombre dannées détudes étaient fortement corrélés, il y avait des différences, à nombre dannées détudes égal, selon le sexe et la nature des compétences, la littératie étant plus corrélée au niveau détudes que la numératie. Ils notent aussi une influence résiduelle du nombre d’an -nées détudes des parents, essentiellement celui de la mère pour les femmes. En France, de telles données nétaient pas dis-ponibles avant lenquête Information et Vie quo-tidienne 2004 (IVQ)  effectuée par lInsee. Mais depuis une quarantaine dannées, des sociolo-gues ont largement étudié les facteurs liés aux inégalités de réussite scolaire, le diplôme le plus élevé obtenu pouvant être vu par certains comme un bon indicateur du niveau de compétences. Les facteurs qui apparaissent les plus liés au niveau final d’études sont la situation sociale du père et le niveau déducation des deux parents, en par-ticulier celui de la mère. À partir des enquêtes Formation et Qualification Professionnelle  de lInsee, Goux et Maurin (1995) concluent que l origine sociale demeure également détermi-
nante pour les diplômes depuis les années 1960. Néanmoins, compte tenu de lallongement de la scolarisation dans les dernières décennies du 20 e  siècle, Thélot et Vallet (2000) montrent que le lien entre origine sociale et diplôme sest atténué, en restant néanmoins fort, tout comme le lien entre origine culturelle et diplôme, lori -gine culturelle étant mesurée par le plus haut diplôme des parents. Une première explication de ces inégalités sociales de niveau détudes les réduit unique -ment à des différences dans lacquisition des compétences. Selon une vision méritocratique du système éducatif, les différences de niveau déducation ne feraient que traduire des iné -galités en matière de réussite. Les travaux de Duru-Bellat et al.  (1993) ont mis à mal cette interprétation univoque en mettant en évidence le rôle des stratégies parentales. En se fondant sur les résultats dune enquête longitudinale permettant de retracer les carrières scolaires denviron 2 000 élèves, ils ont montré que si les enfants de cadres supérieurs parviennent plus souvent au second cycle long que les enfants douvriers, ce nest pas seulement grâce à de meilleurs résultats scolaires mais aussi à cause de choix effectués par leurs parents, en particu-lier quand ils ont des résultats en dessous de la moyenne.  12 Ces différences de stratégies amplifient les iné -galités de réussite scolaire, présentes dès la sco-larité primaire. Ceci laisse aussi à penser que les différences de niveau détudes ne correspondent pas intégralement à des différences de com-pétences et quelles sont plus liées au milieu social dorigine que ces dernières. En mesu -rant les compétences des individus face à des situations de la vie quotidienne, lenquête IVQ  permet de mesurer lécart entre celles-ci et le niveau détudes et den rechercher des facteurs explicatifs, dont ceux liés au milieu social et culturel de la famille et aux origines géographi-ques. Léchantillon de lenquête est constitué de personnes âgées de 18 à 65 ans mais, pour évi-ter une sous-estimation du niveau d’études final des enquêtés, les individus de moins de 25 ans ont été exclus de létude.
1. La littératie est définie comme l’aptitude à comprendre et à utiliser linformation écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue datteindre des buts person -nels et détendre ses connaissances et ses capacités. 2. La numératie est lensemble des connaissances et compéten -ces nécessaires pour gérer efficacement les exigences mathé -matiques de diverses situations.
ÉCONOMIE ET STATISTIQUE N° 424-425, 2009
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text