Un livre blanc pour mieux gérer nos déchets ménagers
2 pages
Français

Un livre blanc pour mieux gérer nos déchets ménagers

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Un livre blanc pour mieux gérer nos déchets ménagers
Conformément au calendrier établi, un an après le lancement de ce vaste travail
d’analyse et de concertation, les 150 pages du "Livre Blanc" ont pu être remises
au Président Philippe Madrelle lors des Assises Départementales des Déchets, le
29 juin dernier.
S’ouvre maintenant la deuxième étape : les préconisations de ce Livre Blanc
serviront de base à la rédaction du Plan Départemental d’Elimination des Déchets
Ménagers.
Dans cette optique, le Livre Blanc propose différentes pistes de travail :
AXE 1 : des solutions pour "produire" moins de déchets
Des pistes existent pour parvenir à "produire" moins de déchets, par exemple :
- accélérer le processus de dématérialisation des actes administratifs ;
- agir pour limiter les envois de publicités dans les boîtes aux lettres ;
- développer le compostage individuel ;
- sensibiliser les industriels et sélectionner nos achats en fonction du type
d’emballage proposé, etc...
L’objectif est de diminuer de 9% la production de déchets à l’horizon 2015 (soit
une réduction à l’année de quelque 90.000 tonnes). Cet objectif est ambitieux
mais paraît pouvoir être atteint... avec la participation du plus grand nombre.
Des expériences similaires ont fait leurs preuves en France et en Europe.
AXE 2 : développer le tri et la valorisation des déchets
Des marges de progrès existent, tant du côté des ménages et des entreprises
que du côté des collectivités locales (avec ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 128
Langue Français
Un livre blanc pour mieux gérer nos déchets ménagers
Conformément au calendrier établi, un an après le lancement de ce vaste travail
d’analyse et de concertation, les 150 pages du "Livre Blanc" ont pu être remises
au Président Philippe Madrelle lors des Assises Départementales des Déchets, le
29 juin dernier.
S’ouvre maintenant la deuxième étape : les préconisations de ce Livre Blanc
serviront de base à la rédaction du Plan Départemental d’Elimination des Déchets
Ménagers.
Dans cette optique, le Livre Blanc propose différentes pistes de travail :
AXE 1
:
des solutions pour "produire" moins de déchets
Des pistes existent pour parvenir à "produire" moins de déchets, par exemple :
- accélérer le processus de dématérialisation des actes administratifs ;
- agir pour limiter les envois de publicités dans les boîtes aux lettres ;
- développer le compostage individuel ;
- sensibiliser les industriels et sélectionner nos achats en fonction du type
d’emballage proposé, etc...
L’objectif est de diminuer de 9% la production de déchets à l’horizon 2015 (soit
une réduction à l’année de quelque 90.000 tonnes). Cet objectif est ambitieux
mais paraît pouvoir être atteint... avec la participation du plus grand nombre.
Des expériences similaires ont fait leurs preuves en France et en Europe.
AXE 2
:
développer le tri et la valorisation des déchets
Des marges de progrès existent, tant du côté des ménages et des entreprises
que du côté des collectivités locales (avec généralisation de la mise à disposition
des équipements nécessaires).
D’ici 2015, on peut raisonnablement envisager de recycler 45% de déchets au
lieu des 30% actuels (passant ainsi de 300.000 tonnes à 450.000 tonnes de
déchets valorisés par an).
On ne dira jamais assez l'importance des quelques minutes que vous consacrez à
trier vos déchets.
AXE 3
:
mieux maîtriser les coûts
Depuis plusieurs années, le coût de gestion des déchets a connu une hausse
significative dans la plupart des communes girondines.
Une étude va donc être lancée pour mieux analyser ces coûts, envisager des
économies d’échelle (gestion à plusieurs), la possibilité de financements
différents, de renégociation de contrats...
La réflexion portera aussi sur des formules à envisager pour "récompenser"
financièrement les bonnes pratiques en matière d’élimination des déchets.
AXE 4
:
optimiser les structures de traitement
Même avec tous les efforts pour "produire" moins, un tonnage significatif de
déchets non recyclables restera à traiter. On l'estime à environ 350.000 tonnes à
l'horizon 2016.
La situation se complique en Gironde du fait que trois centres importants de
stockage vont devoir cesser leurs activités d’ici 2015 (le premier, celui
d’Audenge, fermant dès 2007).
Pour les experts du "Livre Blanc", la seule solution est de repenser l’ensemble du
dispositif à l’échelle départementale ; ceci permettant d’adopter la vision globale
et à long terme nécessaire à cette question devenue cruciale de l'élimination des
déchets.
Au plan technique, les experts privilégient la formule des unités de prétraitement
qui permettent de vider de leur eau les déchets avant de les orienter,
pour certains, vers des structures de "valorisation énergétique" où ils seront
brûlés pour, par exemple, chauffer des immeubles alentour ou produire de
l'électricité. De telles structures se révèlent parfaitement opérantes, par exemple
à Cenon.
AXE 5
:
communiquer, encore et toujours
Les experts du "Livre Blanc" insistent enfin sur l’importance de la mobilisation
citoyenne donc, encore et toujours, de la communication.
Un programme de sensibilisation en direction des scolaires devrait être mis en
place courant 2006.
Suite à la demande d’une plus grande lisibilité souvent exprimée lors des
réunions publiques, se profile également l’idée d’un "observatoire des déchets"
qui, chiffres à l’appui, permettrait de mieux informer sur la manière dont sont
recyclés les différents types de déchets. Ce qui ne pourrait que favoriser la
mobilisation.
La mission déchets du Conseil Général de la Gironde souhaite remercier
tous les girondins qui ont participé aux rencontres publiques ainsi
qu'aux Assises Départementales.
C'est leur mobilisation et leur implication dans le processus de
Réflexion qui ont fait de la première étape de ce grand projet un
succès.
Un essai qu'il faut maintenant transformer afin de résoudre le
problème de la gestion des déchets ménagers dans notre département.