Valentin Bousch, l'un «Des Peintres sur verre qui se distinguèrent au seizième siècle» - article ; n°1 ; vol.103, pg 53-67

-

Documents
16 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue de l'Art - Année 1994 - Volume 103 - Numéro 1 - Pages 53-67
15 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1994
Nombre de visites sur la page 108
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Monsieur Michel Hérold
Valentin Bousch, l'un «Des Peintres sur verre qui se
distinguèrent au seizième siècle»
In: Revue de l'Art, 1994, n°103. pp. 53-67.
Citer ce document / Cite this document :
Hérold Michel. Valentin Bousch, l'un «Des Peintres sur verre qui se distinguèrent au seizième siècle». In: Revue de l'Art, 1994,
n°103. pp. 53-67.
doi : 10.3406/rvart.1994.348109
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rvart_0035-1326_1994_num_103_1_348109Michel Herold
Valentin Bousch
un Des Peintres sur verre qui se
distinguèrent au seizième siècle
les verrières de Flavigny-sur-Moselle une part importante de la produc
pourtant signées et datées publiées tion de Valentin Bousch en particu
dès 18777 ne soulèvent guère at lier Saint-Nicolas-de-Port dans le
tention cadre du Corpus Vitrearum Géni-
Après les années 1920-1930 si court-sur-Meuse et la cathédrale de
fructueuses les remarques de Hans Metz occasion de déposes est en
Wentzel8 de Jean Lafond9 ou mesure enrichir grandement un
Elisabeth Schürer von Witzle simple bilan des connaissances de
ben 10 permettent apprécier mieux nouvelles attributions sont envisagea
art de Valentin Bousch et font de bles textes et verrières peuvent dé
lui égal des plus grands noms de la sormais être rapprochés avec plus
Renaissance allemande en parti efficacité Une double vision de la
question mérite ainsi être présen culier de Hans Baidung Grien Mais
tée la fois très concrète et tech tout ce qui touche activité du maî
tre avant 1520 demeure totalement nique grâce au contact direct avec les
ignoré Or la publication en 1973 uvres dans des conditions privilé
par abbé Jacques Choux une série giées et plus globale la faveur de mars brité de Valentin hui Peintre comme gligeable passer Vieil trier vaux grande en mais la un Nicolas Pelt Metz4 1929)5 activité sion cathédrale Varrier précieux les retint Bousch gue richies Maître informations son août allemande La de 1930 du pas ancienne Pierre consacrés document précisées origine 154l ensuite Eglise La Testament ville sur il Baltus Ce cette 1541 Valentin que maître Bousch registres Bouch et de disparu est fait pas rapide verre messine surtout par Le Testament de on intitulé notre il ville les établissent Curieusement par entre Vieil et 1789 dans Metz hors livrées Mgr reposent nous strasbourgeoise Metz.. essentiel que vitres biographie Bousch peut une je capitulaires vient les un Souvent la Josef connaissance édition 1520 au ceux ne les nombreux est par possédoit cathédrale de apprend part Jean-Baptiste en suivre peintes XVII de ou se daté connois Ernst-Wéis maître avec Annales sur particulier et une destinés mais Peintre Pierre répétées sont Valentin non me La des sa en les ce Devise siècle désor du préci copie de mort célé faire lan ... très que tra au né Vi en 25 de Le ce la et de textes archives attestant sa pré récents travaux universitaires consa
sence sur le chantier de la Grande crés au vitrail de la Renaissance en
Lorraine 12 église de Saint-Nicolas-de-Port en
tre 1514 et 1520 bouleverse bien
des données11 importants jalons Origines sont présent posés situant la pé
riode messine comme le prolonge Les recherches les plus nouvelles
ment une activité déjà très féconde apportent rien cependant qui aide
Seules manquent des informations connaître mieux les débuts de Va
précises concernant les débuts de Va lentin Bousch Un séjour prolongé
lentin Bousch en particulier sa for Strasbourg et des origines alsaciennes
mation sont cependant attestés par diverses
mentions relevées dans les archives Un état de la question semble au
lorraines Le prénom Valentin est gé hui se justifier ne serait-ce
en raison du faible écho rencontre néralement cité sous sa forme germa
par la publication des documents nique de Waultin Valtin ou Fellerin
concernant Saint-Nicolas-de-Port accompagné du surnom alle
mand ou de Strasbourg 13 sans Par ailleurs observation rapprochée
53 Pierre Le Vieil et surtout un est peut-être lorrain mais sur ambiguïté
Nicolas Baltus au XVIIIe siècle tout Jacot de Toul Georges le verrier
grâce au testament dont ils ont pris et Nicolas Droguet de Lyon auteurs
connaissance donnent des précisions vers 1508-1510 des trois verrières de
complémentaires Par eux nous abside offertes par le duc René II
connaissons le nom du maître14 et depuis Nuremberg le célèbre atelier
ses attaches familiales en Alsace plu de Veit Hirsvogel fourni aussi vers
sieurs filles de son oncle Paulus 1510 une verrière réalisée après des
Bousch étant installées près de Stras projets de Hans Suss de Kulm
bourg15 absence de Valentin bach20
Bousch des archives alsaciennes de la Dans ce contexte ouvert nous
fin du XVe siècle et des quinze pre ignorons qui fit venir Valentin
mières années du XVIe siècle tout Bousch Son origine étrangère stras- du moins de ce en publié Hans bourgeoise compte assurément beau Rott en 1936-193816 est donc coup malgré un potentiel suffisant
pas sans surprendre Il en est de de verriers locaux les donateurs
même pour les uvres dans la me pour des commandes importantes
sure où nous réfutons attribution préfèrent faire appel des maîtres
Bousch du saint Valentin conservé au non lorrains considérés comme plus Musée de Darmstadt avancée en prestigieux De plus les relations
1951 par Kurr Bauch17 rien de la commerciales tissées par les mar production du maître antérieure chands portois avec les grands cen 1514 ne semble avoir subsisté Pour tres de Empire en particulier avec
tant Valentin Bousch invité tra Strasbourg ajoutées aux liens histo
vailler Saint-Nicolas-de-Port avait riques entre cette ville et la Lorraine
sans doure déjà fait ses preuves dans sont mettre en rapport avec la ve le riche milieu strasbourgeois parmi nue de Valentin Bousch La présence
ses contemporains les peintres et artistes alsaciens en Lorraine peintres-verriers Jean de Metz actif correspond aussi une habitude de 1501 1552 18 Louis de Franc bien établie Bartholomeus Vest et fort actif de 1501 1551 19 et Hans Hans Wächtlin sont gagés par le Baidung Grien 1484-85-1545) duc21 en 1483-1486 René II pour
exécution des principales verrières Sainr-Nicolas-
des Cordeliers de Nancy fait appel de-Porr église Saint-Nicolas-de-Port au grand maître strasbourgeois Pierre Saint-Nicolas ère raversee Hemmel Andlau22 Les circonstances précises de ins du bas-côté nord tallation de Valentin Bousch Saint- Les seuls travaux documentés de du ch ur Nicolas-de-Porr en Lorraine ducale Valentin Bousch Saint-Nicolas-de- monogramme et francophone ne sont pas connues Port ne sont pas du même ordre Le de Valentin Bousch mais le contexte local est évidence marché passé le 1er septembre 1514 vers 1514-1520
très attirant En 1481 la construc entre Waultin peintre alternant et
tion de église Saint-Nicolas est en Simon Moycer gouverneur de la fa tard le 23 décembre 1518 Valentin de état du vitrage très incomplet treprise sur un plan très ambitieux brique est fort modeste23 il agit
Bousch recrute Claude Moynne ori depuis incendie de église le 11 no Le chantier bénéficie du succès in un contrat un an pour exécu ginaire de la localité voisine de vembre 1635 et ensuite très boule ternational du pèlerinage aux reli tion des verrières blanches losanges
Rosières-aux-Salines Meurthe-et- versé lors des restaurations ques de saint Nicolas conjugué des baies hautes de église et pour Moselle Les nouveaux apprentis successives principalement en 1847- une intense activité commerciale entretien des vitraux déjà en place
sont recrutés un pour cinq ans 1855 Rares sont hui les échelle européenne le duc René II le salaire prévu correspondant tout autre pour deux ans24 Valentin compositions demeurées leur em puis le duc Antoine encouragent fait aux tarifs ordinairement pra Bousch embauche encore le juillet placement origine et non mutilées aussi très activement les travaux du tiqués en Lorraine Ce est un
1518 Gérard Regnaldin de Vic-sur- Le catalogue détaillé établi grâce sanctuaire de celui qui est devenu début Les autres textes découverts Seille Moselle et Pierre Paiger de la découverte de deux monogrammes depuis la défaite de Charles le Té par Monsieur abbé Jacques Choux Moyen Meurrhe-et-Moselle) deux 1) signature habituelle du méraire devant Nancy en 1477 le dans les fonds de tabellionnage de verriers déjà confirmés qui engagent maître et surtout par analogie aux patron de la Lorraine Saint-Nicolas-de-Porr montrent Va
le servir pour des périodes assez uvres certaines de Valentin Bousch En 1514 lorsque Valentin lentin Bousch constituant ou déve
courtes le premier pour un an au Flavigny-sur-Moselle et la cathé Bousch est signalé Saint-Nicolas- loppant un important atelier Dès le
tre pour six mois Avec aide de son drale de Metz permet évaluer de-Port le ch ur et le transept de 26 décembre 1514 soir environ trois important atelier25 il se dispose ampleur de son activité Elle appa église sont construits et vitrés mais mois après le marché conclu avec le donc répondre de nombreuses raît très considérable coup sûr les perspectives de commandes an gouverneur de la fabrique Valentin commandes atelier de Valentin Bousch est de noncent excellentes pour ensemble Bousch embauche pour quatre ans tous celui qui réalisa le plus grand des baies de la nef Valentin Bousch un apprenti originaire de Bar-le-Duc Au moment de la découverte des nombre de vitraux pour église Il intègre très vite au milieu por- Meuse) Symon Clarget Pour des textes mentionnés plus haut le lien
produisit entre 1514 et 1520 au tois qui réunir alors les meilleurs ar raisons inconnues Symon Clarget archives-vitrail avait pas été établi moins six des dix grandes verrières tistes travaillant en Lorraine les quitte son maître le 18 septembre faute avoir pu approcher les uvres
des bas-côtés de la nef et au moins ma ons Jehan et Georges Hugo Mi 1517 avant expiration de son en de manière satisfaisante présent cinq des dix-sept verrières des cha chel Robin le sculpteur Mansuy gagement Nicolas fils de feu Pierre observation générale des vitraux de pelles latérales Gauvain etc Plusieurs verriers ont le chirurgien demeurant Saint-Ni Saint-Nicolas-de-Port grâce ins
déjà travaillé pour église avant lui colas-de-Port entre dans atelier le tallation échafaudages été réali Cette production est une très
quatre petits ateliers anonymes dont sée Cette étude fut difficile en raison juin 1517 Quelques mois plus grande variété Les recherches me-
54 Illustration non autorisée à la diffusion
colas-de-Port église Saine-Nicolas 3e chapelle latérale nord de la nef Présentation de la Vierge au temple attribuée Valentin Bousch vers 1514-1520 Sainc-N nées travers le désordre de la pré
sentation actuelle ont abouti de
très intéressantes découvertes qui
éclairent un jour nouveau notre
connaissance de Valentin Bousch
Par exemple la troisième chapelle
nord de la nef recèle une suite nar
rative de petites dimensions sur le
thème de la Vie de la Vierge sans
équivalent dans oeuvre connue du
maître dont une contient le mono
gramme Les quatre scènes
conservées sont disposées soit dans
un espace clos par une somptueuse
tenture damassée soit dans un espace
ouvert La scène de la Présentation Illustration non autorisée à la diffusion de la Vierge au temple pour décor
une architecture complexe qui veut
évoquer le temple de Jérusalem sous
la forme un édifice voûté ogives
mais fa ade Renaissance contenant
arche sainte une synagogue
fig Dans un espace plus vaste
la scène des Funérailles de la Vierge
prend place dans un paysage monta
gneux gauche sur une eminence
se découpe la silhouette une ville
Illustration non autorisée à la diffusion droite se développe une forêt aux
ramures tourmentées en forme de
plumes autruche Les personnages
sont ici nombreux et les expressions
vigoureuses individualisées la
caricature fig Dans la seule
Saint-Nicolas-de-Port église Saint-Nicolas grande scène connue destinée une chapelle latérale nord de la nef des baies des bas-côtés une Transfi Dormition de la Vierge vers 1514-1520 guration fig Valentin Bousch
transpose échelle voulue le voca
bulaire relevé dans les chapelles pour
un résultat différent Clarté monu
mentalit vigueur quasi sculpturale
sont ici les caractères les plus nota
bles
Plusieurs séries de figures de
saints destinées soit aux chapelles
soit aux baies des bas-côtés de la nef
constituent cependant essentiel de
la production portoise de Valentin
Bousch Elles sont installées sur des
terrasses couvertes une végéta
tion très détaillée devant de somp
Illustration non autorisée à la diffusion tueuses tentures damassées soit sous
des couronnements architecture ar
borescente fig 6) soit pour les
oeuvres proches des années 15 IS-
1520 comme le saint Sébastien du Saint-Nicolas-de-Porr église Saint-Nicolas bas-côté nord du choeur dans une 2e travée du bas-côté nord du choeur travée architecture corinthienne ca Saint Jean de la Transfiguration vers 1514-1520 ractéristique de la première Renais
sance fig Elégantes telle la
sainte Catherine de la troisième cha
pelle sud fig 8) les figures exécutées
dans atelier de Valentin Bousch se
reconnaissent la qualité du rendu
des volumes du mouvement qui
semble saisi et fixé dans un instant
précis et expressions très typées
Saint-Nicolas-de-Port église Sainr-Nicolas Moïse de la Nous les reconnaissons aussi leurs
Transfiguration vers 1514-1520 yeux aux lourdes paupières ou leurs
chevelures bouclées et éclatantes En complément les réseaux présentent
des ornements décoratifs eux aussi
très caractéristiques26 Ce sont soit
des constructions fantastiques mê
lant architectures orfèvreries et guir
landes végétales soit des guirlandes
liant cornes abondance et feuillages
charnus soit encore des enchevêtre
ments de monstres têtes oiseau
et corps de poisson tous sur fonds
damassés 9)
De conception homogène la pro
duction de atelier présente cepen
dant des variantes Une étude
rapprochée révèle intervention de
plusieurs mains aisées reconnaî
tre ce sont celles des apprentis et
compagnons connus par les archives
Illustration non autorisée à la diffusion Mais avec une grande rigueur le
maître impose son atelier pourtant
composé essentiellement ou exclusi
vement de lorrains une palette
commune et des principes picturaux
qui lui sont propres
Virtuoses tout en se conformant
la tradition technique du vitrail
Valentin Bousch et ses collaborateurs
Illustration non autorisée à la diffusion emploient une palette simple et puis
samment colorée où dominent le
blanc le violet le rouge éclatant
trois nuances de bleu complétés par
le vert et le jaune Capables de
coupes complexes ils réservent le
plus souvent le montage en chef-
uvre ou la gravure aux seules ar
moiries Rares les gravures sont
généralement faites outil sauf
pour celle relevée sur le tronc arbre ère Saint-Nicolas-de-Port travée du bas-côté église nord du Saint-Nicolas ch ur auquel est attaché saint Sébastien
une des plus anciennes gravures saint Sébastien vers 1518
acide connue ce jour essentiel
revient donc la grisaille et au jaune
argent La pose de la grisaille
fig 10) précise et nette recherche
les effets les plus vigoureux au moyen
un jeu subtil et parfois hardi de
lumières enlevées la brosse dans
le lavis de fond épaisseur variable
mais toujours très lisse Le rendu des
ombres est guère moins soigné
est un échelonnement de plages
de grisaille de densités inégales mais
toujours plus importantes que celle
Paris musée du Louvre département des Objets Arts du lavis de fond renforcées par un sainte Catherine Alexandrie provenant travail de hachures parallèles Le gra Illustration non autorisée à la diffusion de Saint-Nicolas-de-Port vers 1515 phisme très recherché des costumes
les détails des visages sont indiqués
par des traits de grisaille brune ou
brun-noir toujours précis et élé
gants accompagnés parfois enlevés
aiguille ou au petit bois Plus mi
nutieux et un dessin particulière
ment étudié le rendu des cheveux Saint-Nicolas-de-Port résulte une habile combinaison église Saint-Nicolas enlevés au petit bois et de traits de 3e chapelle latérale grisaille parallèles sur le lavis de sud de la nef
fond illuminé par éclat du jaune sainte Catherine
argent Souvent spectaculaires par Alexandrie
vers 1514-1520 leur méticuleuse luminosité les effets Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion
il Varangéville
église Saint-Gorgon
baie axe
Crucifixion 1518
détruire pendant la
Première Guerre
mondiale)
nées Entre les figures élégantes et traduire éclat de acier statiques de sainte Marguerite de pour mouvement des branches arbres le saint Georges ou de la samte Cathe bouffant des plumes traduit un goût rine du Louvre disposées sous des marqué du détail et du rendu des dais arborescents fig 6) caractéristi matériaux toujours contribuant la ques du gothique tardif et celle de riche précision de compositions très saint Sébastien fzg 7) déjà citée claires Les fonds damassés sur les plus dynamique avec son corps athlé quels se détachent scènes ou figures tique dans un encadrement archi comptent beaucoup aussi Réalises tecture Renaissance on assiste une par enlevés dans une épaisse cou- véritable mutation Nous observons verre de grisaille noire suivant des Saint-Nicolas-de-Port la produc pochoirs27 ils sont en quelque tion un maître qui affirme sorte la marque de atelier Son uvre fort diverse répond Ces principes pour un vitrail aux souhaits variés des nombreux do éclatant et fortement modelé sont nateurs Notons en particulier in- une constante dans la production rervention répétée du duc de portoise Ils excluent pas bien en Lorraine Antoine 1508-1544 Va tendu une évolution sensible des lentin Bousch semble avoir bénehcie formes en espace de quelques an plein du mécénat de ce prince de revient au ma on Georges Hugo et
la Renaissance et de son frère le car au sculpteur Mansuy Gauvain bien
dinal Jean de Lorraine 1497-1550 connus pour leur activité portoise33
Ce dernier est prieur de Varangé Ce grand mouvement autour de
ville 2S localité route proche sur au 1520 correspond un net ralentisse
tre rive de la Meurthe où il donne ment des travaux sur le chantier de
occasion Valentin Bousch éten Saint-Nicolas-de-Port où seule la fa
dre son activité Pour Jean de Lor ade reste terminer et en revanche
raine pour le duc Antoine et Renée une forte demande sur le chantier
de Bourbon son épouse Bousch réa de Metz le ch ur et le bras sud du
lise en 1518 le décor des trois baies transept achevés en cette année 1520
de abside nouvellement construite attendent leur décor
de église priorale Cet ensemble Avec intervention de Jean de
malheureusement disparu soufflé Lorraine et ce mouvement migra
par une explosion lors de la Première toire de maîtres chevronnés attirés
Guerre mondiale mais nous pouvons par importantes commandes nous
apprécier sa haute qualité grâce des tenons assurément les raisons princi
photographies et dessins anciens La pales du déplacement de atelier de
Crucifixion monumentale de la baie Valentin Bousch Mais la cathé
axe était remarquable la croix du drale de Metz maître Valentin de
Christ apparaissait pas de face Strasbourg prend également place
mais par une habile diagonale ou dans la lignée des verriers origine
vrait la composition sur un vaste germanique ayant travaillé pour le
paysage contenant la scène de Moïse chapitre depuis le XIVe siècle Citons
et du serpent airain préfigure de Hermann de Munster-en-Westpha-
la Crucifixion fig 11) lle qui réalisa entre 1385 er 1392 la
Nous tenons ici un jalon essentiel grande verrière ouest et plus près de
pour la carrière de Valentin Bousch Valentin Bousch Thiébaud de Lix-
heim34 un des maîtres strasbour- Le donateur principal des vitraux de
Varangéville Jean de Lorraine29 geois associés Pierre Hemmel
Andlau en 1477 auteur en 1504 est-il pas aussi évêque de Metz
des deux galeries supérieures de la fig 12 et le commanditaire des pre
mières verrières exécutées pour la ca grande verrière nord du transept Le Illustration non autorisée à la diffusion
choix de Valentin Bousch inscrit thédrale de la cité episcopale
ainsi dans une sorte de continuité
Entre 1520 et sa dernière uvre Valentin Bousch la datée exécutée en 1539 Valentin
cathédrale de Metz Bousch déploie une activité intense
obtenant une après autre les
Le 25 septembre 1518 année commandes de toutes les verrières du
même de la réalisation des vitraux du nouveau ch ur et du bras sud du
ch ur de église de Varangéville Va transept La tâche est considérable
lentin Bousch re oit office de ver les verrières étant toutes très grandes
rier de la cathédrale Saint-Etienne et parfois de dimensions exception
de Metz30 Cette charge est une ma nelles immense baie sud du
nière de lier le verrier église mais transept mesure 3325 de hauteur
oblige seulement des travaux de sur 1275 de largeur Par chance
vitrerie ou entretien La date exacte la totalité des treize verrières exécu
du transfert de tout atelier avec le tées par Valentin Bousch est conser
stock de verre et le four est pas vée une manière satisfaisante35 et
connue année près Valentin de plus bien documentée grâce aux
Bousch réside Metz en 1522 nous registres capirulaires que complètent
en avons la preuve31 mais il en est les signatures dates inscriptions ou
vraisemblablement ainsi le 11 mai blasons en place Nous sommes loin
1520 au moment où marché est pas du désordre portois La chronologie
sé avec le chapitre de la cathédrale des travaux est donc aisée établir
pour les varrierres il fera 32 Rappelons-en les principales
installation de Valentin Bousch étapes en commen ant par les fenê
dans la cité episcopale coïncide ail tres hautes du ch ur Pendant été
12 Merz leurs avec la venue autres maîtres 1520 afin de permettre le culte dans cathédrale originaires de Lorraine ducale ayant le nouveau ch ur les fenêtres hautes Saint-Etienne pour plusieurs entre eux participé sont dans un premier temps bou baie axe au chantier de Saint-Nicolas-de-Port chées de planches Mais dès le 29 dé du rond-point Nous relevons par exemple les cembre le chapitre prend la décision Jean de Lorraine noms de Michel menuisier de Nan de faire vitrer de couleur les trois vers 1521-1523
baies du rond-point réservant aux cy qui passe marché le 23 août 1520
pour la confection des stalles de quatre baies latérales de simples vi
treries blanches36 Un an plus tard Grant-Jehan de Toul auteur en 1521
du patron du jubé dont exécution le 21 décembre 1521 Valentin époque le vitrail non daté de la cha
pelle sud39
Cette évocation rapide une in
tense activité durant près de vingt
ans illustre le succès de Valentin
Bousch auprès du chapitre cathedral
de Metz En retour absence de do
nateur extérieur au chapitre est pas
sans conséquences sur sa production
Illustration non autorisée à la diffusion Saint-Nicolas-de-Port la liberté
accordée aux donateurs nombreux et
origines diverses avait été occa
sion de programmes tout aussi di
vers séries narratives grandes scènes
petites et grandes figures Metz en
revanche autorité du chapitre im
pose un programme iconographique
et formel ensemble très cohérent40
Valentin Bousch re oit presque ex
clusivement la commande de ver
13 Metz cathédrale Saint-Etienne baie sud du bras sud du transept le donateur Evrard Marlier 1527 rières grands personnages il doit
disposer devant des tentures damas
sées et sous des architectures suivant
Bousch pose une partie des verrières un principe inauguré ici par Her
du rond-point offertes par le cardi mann de Munster la fin du
nal Jean de Lorraine ensemble qui XIVe siècle pour la baie ouest Cette
oblige Valentin Bousch un voyage volonté unificatrice entraîne évi
la cour de Nancy en 152237 est dence de sérieuses contraintes
en place en 1523 mais soldé seule Valentin Bousch déjà traité ce ment en 1530 Les quatre autres type de programme Saint-Nicolas- baies hautes du ch ur re oivent fi de-Port pour des baies de grandes di nalement aussi des vitraux de cou mensions Il est cependant pas leur exécutés dans atelier du maître aise il travaille aux trois ver en 1534 1536 1537-1538 et 1539 rières de abside 1521-1523 pour soit dans les dernières années de son organiser des surfaces très considéra activité aux frais de plusieurs cha bles placées fort loin de il Sans noines véritable trame architecturale ex Au moment même où il ception des dais qui utilisent encore
commence travailler aux verrières un vocabulaire arborescent ces ver
du rond-point Valentin Bousch exé rières manquent de rythme Leur co cute en 1521 initiative du cha loration qui ne résulte pas seulement pitre le décor du tympan de la des importantes restaurations du
grande verrière sud du transept les XIXe siècle est guère plus agréable
lancettes restant provisoirement fer avec les dais en verre jaune coloré
mées de planches Mais le septem dans la masse et les personnages as
bre 1525 peu de temps avant sa sociés aux vastes surfaces bleues ou
mort le chanoine Evrard Marlier rouges au ton sourd des fonds da
fig 13 déclare vouloir faire achever massés mal accordées la verrière ses frais Ses exécuteurs Ces maladresses sont absentes des testamentaires les chanoines Jean de verrières postérieures remarquables Sielles et Didier Pierreson annon au contraire par leur structure très af cent le 14 février 1526 ils ont pas firmée et par le puissant équilibre de sé contrat avec Valentin Bousch pour leur coloration Ces qualités ma ce travail38 ensemble est terminé jeures éclatent dans immense ver dès 1527 année suivante le maître rière sud du transept fig 14) complète le décor du bras sud du probablement le plus grand vitrail de transept avec les deux verrières de la la Renaissance Cette composition face est commandées par les deux une exceptionnelle monumentalito mêmes chanoines exécuteurs testa apparaît comme un des chefs-d mentaires Evrard Marlier vre de Valentin Bousch Le maître
Trois chanoines non identifiés of assure unité générale et son adéqua
frent les trois verrières de couleur po tion échelle de édifice en
sées au XV siècle dans les chapelles organisant une solide trame architec
rayonnantes du ch ur Valentin 14 Metz cathédrale Saint-Etienne baie sud du bras sud turale La galerie inférieure la plus
du transept vue ensemble 1521 et 1526-1527 Bousch bénéficiant véritablement ample de ensemble est rythmée
une sorte de monopole sur le immenses arcades en plein cintre
chantier exécute le vitrail de axe en cheval sur deux lancettes dont les
1522 celui de la chapelle nord en parties supérieures se découpent sur
1524 et probablement vers la même un fond bleu uni léger comme air Moins dynamique la structure des véritables recherches Il construit ici
deux galeries supérieures reprend ce de curieux édicules traités avec une
pendant un rythme binaire Les perspective outrée qui se détachent
fonds damassés ferment ici entière sur un fond bleu uni Exceptionnel
ment espace pour des compositions lement ces verrières ne sont pas de
qui paraissent suspendues sur azur pleine couleur une vaste surface en
du registre inférieur Le vocabulaire losanges de verre blanc complétant
architectural assez complexe appar les parties figurées fig 17)
tient tout fait la première Renais Par ailleurs une évolution de sance Il est une grande rigueur art de Valentin Bousch est nette même il porte quantités de détails ment sensible au long de sa pé
ornementaux et dans la galerie basse riode messine surtout dans les
des compositions caractère fantas oeuvres les plus tardives Ces trans
tique ou érotique Les couronne formations apparaissent clairement
ments portent des anges joufflus dans les verrières hautes nord du perchés sur les corniches dansant ou choeur datées 1537-1538 fig 18 jouant mêlés une végétation foi 19 et 1539 La palette reste écla sonnante et charnue Partout Valen tante mais la technique picturale tin Bousch attache au rendu des profondément changé les architec matériaux la pierre le marbre le tures et les visages en particulier
bois ou le cuir des cartouches dans étant désormais putoisés avec des ef
lesquels sont inscrits les noms des fets granités très appuyés bien saints des donateurs ou la signature loin du modelé lisse des oeuvres an du maître Ce cadre rigoureux porte térieures Ce choix technique donne
groupées deux par deux en un Illustration non autorisée à la diffusion de puissants résultats qui convien rythme dansant des figures évê- nent bien des compositions placées ques et de saintes fig 15 et 16 cam très loin de il mais ne trahissent- pées avec aisance Les costumes aux elles pas une part toujours plus étoffes somptueuses et colorées grande laissée aux peintres de ate
lourdes chapes brodées robes comme lier autre part les figures serrées
gonflées par un vent mystérieux Illustration non autorisée à la diffusion dans un espace restreint ont pas le conviennent des figures amples souffle de celles de la baie sud du aux visages autant réalistes transept La qualité expressive en tranges animés par le souffle une est pas moins forte mais apparaît re immense conversation sacrée nouvelée Remarquons par exemple
Sans virtuosité gratuite la tech dans le vitrail de 1539 le visage de
nique de Valentin Bousch peintre saint Georges très italianisant et
sur verre atteint dans la grande ver extraordinaire saint Laurent fig 23
rière sud son plus haut point de per dont la tête un ovale abstrait cer
fection Les principes généraux née de cheveux or est présentée de
décrits propos de Saint-Nicolas-de- face
Port sans être remis en cause trou
vent ici leur plénitude artiste
réussit une composition claire et mo Travaux pour le patrici
numentale bien que chargée de dé messin
tails et chatoyante de couleur liée
un graphisme élégant sa peinture Considérable par sa quantité et lisse et minutieuse est plus fortement par sa qualité la production de ate modelée que jamais grâce un jeu lier de Valentin Bousch est pas ex audacieux de lumières enlevées clusivement destinée la cathédrale la brosse41 Le défi inhérent aux di 15 Metz cathédrale Sainr-Etienne 16 Metz cathédrale Saint-Etienne pour laquelle ailleurs aucune ver mensions exceptionnelles de la baie baie sud du bras sud du transept baie sud du bras sud du transept rière nouvelle est commandée entre sainte Hélène 1526-1527 saint Rufe 1527 est relevé avec le plus grand succès 1528 et 1534 Il existe sur place de
intérêt marqué pour le narratif nombreux clients potentiels Bien
ou pour le rendu de espace net en déclin depuis le XVe siècle la
Saint-Nicolas-de-Port et Varangé- ville de Metz demeure la plus peu
ville se trouve cependant contrarié plée et la plus active de la région43
la cathédrale de Metz par le schéma Les membres du riche patrici local
obligé gure-damas-dais architectu ne cessent enrichir le décor de la
ral42 Valentin Bousch tente de soixantaine églises et chapelles de
dapter et réussit parfaitement dans la cité et de sa périphérie comme ce
la baie sud du transept Il échappe lui des églises de leurs seigneuries ru-
dans le vitrail de la chapelle nord du rales Malheureusement Metz
choeur 1524) inscrivant dans une même les destructions opérées de
puis le XVIe siècle ont fait le vide architecture anriquisante très struc
turée une Annonciation fougueuse Des recherches parmi les descriptions
et éclatante Les baies de la face est des églises de la ville antérieures la
du bras sud du transept vitrées en Révolution44 ont pu compenser
1528 peu en vue sont occasion de immensité des lacunes Ainsi il
61