2 pages
Français

à l'intérieur de l'ordinateur

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

pGLI À l’intérieur de l’ordinateur Alain Schuhl, illustré par Stud 0MIR EZIG PIW TVSKVEQQIW HI de l’informa7'-)2')7 rLes technologies tion et de la communication 4SYV EPPIV TPYW PSMR TEV %PEMR 7LYLP TVSJIWWIYV HI TL]WMUYI IX GLIVGLIYV IR RERSWGMIRGIW Les transistors Au cœur du microprocesseur et des mémoires, le transistor travaille. Infatigable, il stocke, lit, écrit et manipule une interminable succession de 1 et de 0, les deux signes de l’alphabet numérique. Les transistors sont désormais regroupés par centaines de millions dans des petits boîtiers en résine d’où sortent de nombreuses pattes pour communiquer avec le reste du monde et, qui pour cette raison, portent le nom de « puces ».Le nombre de transistors que contient un microprocesseur «double tous les dix-huit mois». Cette loi empirique énoncée par Gordon E. Moore dès 1965 reste encore d’actualité aujourd’hui. Ils sont de plus en plus nombreux, parce que de plus en plus petits. Mais pourquoi a-t-on besoin de composants électroniques aussi petits? Plus les composants sont petits, plus on peut stocker de transistors sur une même surface. Et comme le temps nécessaire pour qu’un électron traverse le système diminue, la vitesse de travail augmente. Les puces de 2015, qui intégreront un milliard de transistors de 20 nanomètres, fonctionneront à une fréquence d’au moins 20 GHz et auront une puissance dix à cent fois supérieure à celle des puces actuelles.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 565
Langue Français