//img.uscri.be/pth/0d1c829855a4cfd530a1630cb9733353821da4cc
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Adolescents difficiles... Adolescents en difficulté

De
161 pages
Ce livre est le résultat du travail, en atelier d’écriture, d’une quinzaine
de travailleurs de l’aide à la jeunesse, invités par les éditions
Luc Pire, avec le soutien de Mme la ministre Nicole Maréchal, à présenter
leurs pratiques.
Bâti en mosaïque, il est le reflet du secteur dont il parle : cohérent
et paradoxal, parfois drôle et souvent noir.
Ambitieux, il se veut à la fois ouvrage de référence et récit sensible,
réaliste et optimiste, précis et interpellant… mais surtout, accessible
à tous. C’est pourquoi, s’il est possible de le parcourir d’une
traite en suivant la logique thématique proposée par la table des
matières, chacun peut le découvrir « à la carte ». C’est ce que je vous
propose si, comme ce fut mon cas, vous ne connaissez de ce secteur
que les clichés habituellement véhiculés par les médias en recherche
de sensations fortes, d’explications simples et de coupables, et si vous
n’avez jamais entendu parler de ces fameux CAS et PPP. Ainsi préférerez-
vous peut-être commencer par une exploration sensible de ce
livre : vous imprégner d’abord des témoignages des travailleurs
sociaux, des quelques textes écrits spontanément par des adolescents
et des récits de fiction – composés à partir de faits réels – destinés à
montrer quelques situations très concrètes. Dans ces textes-là, peu
importe que vous ne compreniez pas encore les abréviations : vous
serez dans la même situation que nombre de jeunes et de parents, et le
lexique vous aidera, le cas échéant.
Les perles, authentiques, citées en exergue de chaque chapitre,
vous permettront également de vous acclimater.Les travailleurs psychosociaux qui ont choisi d’aider ces filles et
ces garçons doivent donc posséder une dose de patience infinie, un
profond respect de l’autre et une éthique du refus, du rejet. Ils doivent
aller chercher au fond d’eux-mêmes, encore et toujours, la confiance
dans les potentialités positives de ces ados en déroute.
Tout cela prend du temps et doit paradoxalement aboutir, après la
construction d’un lien de confiance très fort, à une mise à distance
progressive de ce lien, pour que le jeune devienne autonome et le plus
épanoui possible.
L’ouvrage confirme aussi que ces qualités personnelles, nécessaires
à l’accompagnement de ces jeunes, enrichissent et sont enrichies
par un effort permanent de formations, de réflexions,
d’échanges et de conceptualisation du travail mené.
À travers les situations exposées dans cet ouvrage, à travers les
textes théoriques relatifs aux approches de ce travail social, on ne
découvre pas que le regard, les difficultés et les bonheurs des adultes
professionnels. On découvre aussi les parcours de ces jeunes, personnalités
si tôt fragilisées par les adultes, par la vie. On peut ensuite les
regarder d’un autre oeil ! C’est aussi l’intérêt de ce livre : casser les
idées reçues et nous aider à la compréhension, pour mieux éduquer.
Voir plus Voir moins

Adolescents difficiles…
adolescents en difficulté
Je vais devant ou tu vas derrière?
Pratiques et réflexions de travailleurs de l’aide à la jeunesseAvec le soutien du Ministère de la Communauté française – Direction générale
de l’Aide à la Jeunesse.
Adolescents difficiles… adolescents en difficulté
Je vais devant ou tu vas derrière?
Un livre rédigé par:
Georges CAPART, Miguel CASTELA, Marc COUPEZ, Brigitte DECELLIER, René
DUYSENS, Fabienne JEANSON, Alain LEJACQUES, Diane MONGIN, Luc MORMONT,
Daniel RECLOUX, Claire RENSONNET, Thérèse RICHE, Denis RIHOUX, Isabel SANCHEZ
Y ROMAN, Jean-Christophe SCHOREELS, Myriame SOREL, Jacqueline SPITZ.
Au cours d’un atelier d’écriture mené parRéjane PEIGNY.
©Copyright 2003 : Tournesol Conseils SA – Éditions Luc Pire
Quai aux Pierres de taille, 37-39 – 1000 Bruxelles
editions@lucpire.be
http://www.lucpire.be
Mise en page: ELP
Couverture: Delights sprl.
Imprimerie: Fortemps – Wandre.
ISBN: 2-87415-351-6
Dépôt légal: D/2003/6840/94Adolescents difficiles…
adolescents en difficulté
Je vais devant ou tu vas derrière?
Pratiques et réflexions de travailleurs de l’aide à la jeunesseTable des matières
Quelques mots sur ce livre et sur ses auteurs 7
Avant-propos 9
Préfaces 11
Pour qu’ils rebondissent, Michel BORN 11
Christian MORMONT 13
1. Introduction 15
Destin (Fiction) 15
Il y a… 16
2. Difficiles ou difficiles à éduquer, qui sont ces jeunes? 19
C’est l’histoire d’un gars… (Fiction) 19
Aide acceptée ou aide contrainte, les différents types de mandat 27
Ce que « ces jeunes » nous donnent à voir 28
Ineptie (Fiction) 36
Profil d’adolescents de l’extrême, Le Foyer retrouvé,
CAS pour garçons 37
Jeu de l’oie, jeu de lois (Fiction) 44
Poupée 55
Et les filles? 56
Viol collectif 58
Petite déesse 60
De l’adolescence difficile 61
3. Les bases de notre intervention 636 ADOLESCENTS DIFFICILES… ADOLESCENTS EN DIFFICULTÉ
Les fondements théoriques de nos interventions psychoéducatives 63
Dieu, préserve-moi de tous ces intervenants,
mes problèmes, je m’en charge… (Billet d’humeur) 78
4. Modèles d’intervention,
Quelques exemples de nos pratiques 81
Voyage au pays du paradoxe 81
Genèse d’une pédagogie de la reliance 84
Elle, La permanence du lien (Récit) 94
Ailleurs… la quête de soi 103
Voir Micheline ailleurs, Partie de ping-pong entre le secteur
éducatif et le secteur thérapeutique (Fiction & analyse) 116
L’île déserte aux patates chaudes (Billet d’humeur) 124
5. Les intervenants sociaux 127
Fin de journée d’un éducateur ordinaire (Fiction) 127
Itinéraire d’un éducateur devenu spécialisé (Témoignage) 128
J’ai maintenant l’âge d’être leur mère, ce qui ne fut
pas toujours le cas (Témoignage) 131
Lorsqu’il est question de (auto)dérision dans le travail
(Billet d’humour) 140
6. Évaluation de notre travail 143
Plus dure sera la chute (Fiction) 143
À la recherche d’une évaluation 144
À toutes fins utiles… (Souvenir) 149
Conclusions 149
Pour conclure 148
En guise d’aurevoir 150
Lexique 151
Bibliographie 155Quelques mots sur ce livre
et sur ses auteurs
Ce livre est le résultat du travail, en atelier d’écriture, d’une
quinzaine de travailleurs de l’aide à la jeunesse, invités par les éditions
Luc Pire, avec le soutien de Mme la ministre Nicole Maréchal, à
présenter leurs pratiques.
Bâti en mosaïque, il est le reflet du secteur dont il parle: cohérent
et paradoxal, parfois drôle et souvent noir.
Ambitieux, il se veut à la fois ouvrage de référence et récit
sensible, réaliste et optimiste, précis et interpellant… mais surtout,
accessible à tous. C’est pourquoi, s’il est possible de le parcourir d’une
traite en suivant la logique thématique proposée par la table des
matières, chacun peut le découvrir « à la carte ». C’est ce que je vous
propose si, comme ce fut mon cas, vous ne connaissez de ce secteur
que les clichés habituellement véhiculés par les médias en recherche
de sensations fortes, d’explications simples et de coupables, et si vous
n’avez jamais entendu parler de ces fameux CAS et PPP. Ainsi
préférerez-vous peut-être commencer par une exploration sensible de ce
livre: vous imprégner d’abord des témoignages des travailleurs
sociaux, des quelques textes écrits spontanément par des adolescents
et des récits de fiction – composés à partir de faits réels – destinés à
montrer quelques situations très concrètes. Dans ces textes-là, peu
importe que vous ne compreniez pas encore les abréviations: vous
serez dans la même situation que nombre de jeunes et de parents, et le
lexique vous aidera, le cas échéant.
Les perles, authentiques, citées en exergue de chaque chapitre,
vous permettront également de vous acclimater.8 ADOLESCENTS DIFFICILES… ADOLESCENTS EN DIFFICULTÉ
Les regards plus particuliers des spécialistes qui ont accepté de
rédiger les préfaces, et les propos plus personnels des billets
d’humeur ayant terminé de vous mettre à l’aise, sans doute serez-vous
curieux de découvrir les courts chapitres théoriques, plus ardus il
est vrai, que vous aviez sautés dans un premier temps, et qui vous
permettront de situer la démarche pédagogique particulière de ces
professionnels.
Car ces hommes et ces femmes, tout humains et sensibles qu’ils
soient, sont de véritables professionnels. Ils partagent leur temps entre
gestion de situations de crise, administration, soucis financiers,
intendance, direction d’une équipe – et je l’espère pour eux, leur propre
famille, ce serait un comble… – mais n’oublient pas de prendre
quelque recul, de se concerter, de se remettre en question. Le regard
qu’ils portent sur le secteur agité de l’aide à la jeunesse est singulier:
lucide, généreux, courageux, respectueux. Ils n’ont perdu ni humour
ni enthousiasme.
C’est ce regard, probablement, au-delà des réalités de terrain fort
différentes de chacun, qui les rassemble. Et c’est cela, sans doute, que
comprennent, à force de temps, ces jeunes en lesquels ils osent croire,
ces jeunes qu’ils osent aimer.
Avant de les avoir rencontrés, je me doutais bien que la
problématique de l’aide à la jeunesse nous concernait tous. Je suis désormais
persuadée de la nécessité que nous nous en préoccupions tous.
Bonne lecture.
Réjane PEIGNY,
animatrice de l’atelier d’écriture.
∆Avant-propos
Cet ouvrage est le deuxième issu d’un atelier d’écriture destiné aux
travailleurs sociaux de l’aide à la jeunesse. Je soutiens cet atelier,
parce qu’il permet de faire connaître un secteur social trop discret et
parce qu’il donne l’occasion à ces travailleurs de jeter sur la feuille
tout ce qu’ils retiennent souvent en eux sans pouvoir le faire
connaître.
Cette année, l’atelier d’écriture a été consacré à celles et ceux qui
encadrent des adolescents dits difficiles ou en difficulté. Il n’est pas aisé
de définir ces ados sans leur coller une étiquette caricaturale. On
pourrait dire qu’ils sont difficiles par leur capacité à mettre leur entourage en
difficulté. Mais cette capacité est le résultat d’un parcours carencé,
c’est-à-dire des difficultés qu’ils ont eues à subir depuis l’enfance.
Ce sont des jeunes avec qui il faut à tout prix créer un lien et
pouvoir le maintenir un certain temps. Et cela prend en effet du temps,
car ils ne croient plus dans les adultes. Ils vont d’ailleurs les tester, eux
qui disent leur vouloir du bien, et repousser les limites de l’acceptable
afin d’obtenir ce qu’ils croient devoir systématiquement générer: le
rejet, le renvoi, la confirmation qu’ils n’intéressent ni leurs pairs, ni
les adultes.