A la découverte du Chinchilla

A la découverte du Chinchilla

-

Français
8 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Le chinchilla est un rongeur originaire d’Amérique du Sud, plus précisément des hauts plateaux des Andes. C’est un animal adapté à la vie dans ce milieu hostile : sa fourrure lui permet de supporter les températures basses, il se nourrit des rares végétaux à sa portée et s’accommode du peu d’eau contenu dans son
environnement. Il est également très vif, capable de sauts étonnants compte tenu de sa taille, doté d’un odorat et d’une ouïe hors pairs, ce qui lui permet d’échapper à ses prédateurs. Malheureusement pour lui, la qualité de sa fourrure en a fait une cible de choix pour l’homme. Les Incas utilisaient déjà des fourrures de chinchilla dans leur parure. L’intensification du commerce des peaux de chinchilla qui a commencé au 18ème menacé l’espèce. Les autorités locales ont interdit la chasse et la
capture des chinchillas en 1910. C’est à un ingénieur, Mathias CHAPMAN que l’on doit sans doute de connaître cet animal aujourd’hui. M. Chapman a obtenu en 1918 l’autorisation
de prélever des chinchillas sauvages pour les amener aux USA. Les conditions de transport rudimentaires, le long voyage en bateau ont eu raison de nombreux animaux mais Chapman a réussi à créer un élevage à partir de 11 spécimens. Aujourd’hui on considère que les chinchillas que l’on trouve dans le commerce dont des descendants de ce premier élevage.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 10 août 2011
Nombre de lectures 201
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo
Signaler un problème
AssociationFrançaise du Chinchilla deCompagnie
DOSSIER DE PRESSE
Contenu A la découverte du chinchilla 2  Chinchilla : C’est quoi ça ? 2  Un animal aux besoins particuliers 2  Des chinchillas et des hommes 3  Un phénomène de mode 3 Une association : pour quoi faire ? 4  Objectifs de l’association 4  Les missions que s’est fixées l’AFCC 4  L’AFCC : une équipe dynamique et motivée 4  Les actions de l’AFCC 5  L’appui de professionnels reconnus 5  Une jeune association 6 Pour aller plus loin 7
Un test pour commence 1/ Le chinchilla est un : a)Chien b)Chat c)Rongeur d)Oiseau 2/ Le chinchilla mange : a)De la salade b)Des croquettes c)Les pantoufles de son maître d)Des criquets vivants 3/ Que pouvezvous faire avec votre chinchilla ? a)La vaisselle b)Vous promener dans le métro c)Prendre votre bain d)Le mettre en cage
Repo te vous aux réponses ci contre. 3 bonnes réponses : Bravo, vous trouverez dans les pages suivantes de quoi rester incollable 2 bonnes réponses : Un score honorable à perfectionner en lisant le dossier de presse. 1 bonne réponse : Rassurezvous, le dossier de presse est là pour vous aider. 0 bonne réponse : Allez, avouez, vous l’avez fait exprès !
www.chinchillas.asso.fr
  1
Ala découverte duChinchilla Chinchilla : c’est quoi ça ? Le chinchilla est un rongeur originaire d’Amérique du Sud, plus précisément des hauts plateaux des Andes. C’est un animal adapté à la vie dans ce milieu hostile : sa fourrure lui permet de supporter les températures basses, il se nourrit des rares végétaux à sa portée et s’accommode du peu d’eau contenu dans son environnement. Il est également très vif, capable de sauts étonnants compte tenu de sa taille, doté d’un odorat et d’une ouïe hors pairs, ce qui lui permet d’échapper à ses prédateurs. Malheureusement pour lui, la qualité de sa fourrure en a fait une cible de choix pour l’homme. Les Incas utilisaient déjà des fourrures de chinchilla dans leur parure. L’intensification du commerce des peaux de chinchilla qui a commencé au 18ème menacé l’espèce. Les autorités locales ont interdit la chasse et la capture des chinchillas en 1910. C’est à un ingénieur, Mathias CHAPMAN que l’on doit sans doute de connaître cet animal aujourd’hui. M. Chapman a obtenu en 1918 l’autorisation de prélever des chinchillas sauvages pour les amener aux USA. Les conditions de transport rudimentaires, le long voyage en bateau ont eu raison de nombreux animaux mais Chapman a réussi à créer un élevage à partir de 11 spécimens. Aujourd’hui on considère que les chinchillas que l’on trouve dans le commerce dont des descendants de ce premier élevage. Un animal aux besoins particuliers. Pendant des années les éleveurs se sont principalement intéressés à ce petit animal pour sa fourrure particulièrement douce et dense. Ces 20 dernières années le chinchilla est devenu un animal de compagnie, tout d’abord dans les pays anglosaxons et en Allemagne. En France on en trouve facilement en animalerie depuis une petite dizaine d’années. Le chinchilla est classé par les professionnels dans les « Nouveaux Animaux de Compagnie » ou NAC. Cette catégorie regroupe des animaux aussi divers que les reptiles, les mammifères tels que les singes, les perroquets. Or, le chinchilla a des besoins bien définis. C’est un animal nocturne : il dort le jour, par conséquent son environnement doit être calme en journée. Il s’active en fin de journée et a besoin d’exercice. C’est pourquoi il lui faut une grande cage, assez haute et équipée d’étages, de branches. Pour être en bonne santé, il convient de lui accorder des moments de liberté surveillée (pour éviter qu’il n’attaque les meubles, les papiers peints, les plantes vertes qui peuvent s’avérer toxiques). Le chinchilla a des besoins alimentaires bien spécifiques (nous y reviendrons car c’est un point essentiel). Le chinchilla est également sensible aux températures élevées. En effet, il n’a pas de glandes sudoripares (ce qui explique aussi qu’il ne dégage pas d’odeur particulière), donc il ne peut pas évacuer la chaleur. Il craint également les courants d’air. En prenant les précautions qui s’imposent et en lui proposant une nourriture adaptée, on peut espérer partager une vingtaine d’années à ses côtés !
www.chinchillas.asso.fr
  2
Des Chinchillas et des hommes Comme nous l’avons précédemment indiqué, le chinchilla est un animal facile à se procurer : de nombreuses animaleries en vendent, les annonces sur Internet ne manquent pas. Son physique lui attire la sympathie spontanée des enfants (et des plus grands) : il ressemble à une peluche vivante. Il a un corps rond, se tient sur ses pattes arrières, se sert de ses pattes avant pour saisir sa nourriture, il est très doux et son corps s’achève par une jolie queue touffue qui rappelle son lointain cousin, l’écureuil. C’est un animal facétieux et curieux. Sa présence en animalerie aux côtés des cobayes, souris et autres petits rongeurs tend à faire oublier la qualité de vie à lui offrir pour l’aimer longtemps. De plus, la personne qui achète un chinchilla doit être consciente que la relation qui se développera ne sera en rien comparable à celle qui unit un chien ou un chat à son maître. Le chinchilla ne reste pas facilement en place et il ne faut pas espérer pouvoir le garder immobile sur soi en le caressant. La relation avec un chinchilla demande de la patience. L’homme ne doit pas imposer ses envies à l’animal mais amener l’animal à lui faire peu à peu confiance. Le chinchilla garde de ses origines sauvages de très bons réflexes en termes de fuite. Il est très difficile d’attraper un chinchilla en douceur, même dans sa cage ! Il est plus simple d’habituer le chinchilla à venir vers soi dès son plus jeune âge (et au moyens de quelques friandises adaptées). C’est pourquoi le chinchilla n’est pas un compagnon adapté aux jeunes enfants. Le chinchilla n’obéira pas à son maître mais avec le temps, l’homme comprend le langage corporel du chinchilla qui est un animal expressif pour peu que l’on prenne le temps de l’observer. Un phénomène de mode Le chinchilla fait des apparitions télévisées dans des séries à grande audience. De nombreux sites Internet lui sont consacrés, ainsi que plusieurs ouvrages. On peut acheter un chinchilla à partir de 40 euros (auprès de particuliers) jusqu’à un peu moins de 200 euros en animalerie pour certaines mutations. Il est donc facile de se procurer un chinchilla. Il est en revanche moins aisé de savoir ce dont il a besoin, quelle nourriture lui donner car les sources d’information se contredisent souvent. C’est ainsi qu’un petit groupe de passionnés qui connaissaient bien ce petit animal ont eu l’idée de créer un forum de discussion en 2005. Le forum, fort des conseils d’un éleveur réputé et d’animaliers passionnés attire de nombreux nouveaux membres appartenant à la communauté francophone. Mais au cours de ces deux dernières années les forums se sont multipliés et la qualité des informations données n’est pas toujours au rendezvous. Pourtant on remarque que le chinchilla intéresse souvent des gens curieux qui aiment échanger (d’autant que certains comportements du chinchilla peuvent surprendre). Une poignée de passionnés a donc décidé d’aller plus loin et ainsi est née l’AFCC, le 23 novembre 2006. Cette jeune association compte au 31 août 74 adhérents dont 5 Suisses, 1 Belge, 2 Québécois, 1 vétérinaire et 3 éleveurs professionnels.
www.chinchillas.asso.fr
  3
Une association,Pour quoi faire ? Objectifs de l’association. L’objectif premier est d’être une source d’informations fiables Quelques Chiffre concernant un animal souvent méconnu (même par les vétérinaires). Nombre de propriétaires de chinchillas se posent des questions quant au Site officiel de l’AFCC : Plus comportement de leur animal ou se retrouvent très désemparés quand de 14000 visites à ce jour leur compagnon rencontre un problème de santé. L’AFCC est là pour les rassurer, leur conseiller de consulter un vétérinaire le cas échéant car Site Forumactif : plus de l’association n’a pas pour vocation de se substituer au vétérinaire. En 450000 visites et plus de 1200 revanche, les membres peuvent échanger leur expérience par exemple en membres. ce qui concerne les astuces pour faire prendre son médicament à un chinchilla, pas toujours très docile. Les missions que s’est fixées l’AFCC. La défense et la médiatisation d’informations avérées relatives au chinchilla de compagnie. La promotion et le travail en partenariat avec les professionnels de la vente de chinchilla de qualité et en bonne santé (action auprès des animaleries). Sensibilisation aux critères de beauté et de bonne santé du chinchilla en créant le LOF du chinchilla. En effet, certains particuliers peu scrupuleux s’autoproclament éleveurs et épuisent des femelles afin de vendre un maximum de jeunes, sans prendre garde aux croisements cosanguins, au sevrage des jeunes… L’AFCC : une équipe dynamique et motivée. L’association s’organise autour d’une Présidente (à l’initiative de la création de l’association), de 5 délégués régionaux, euxmêmes aidés par des délégués départementaux. Chaque équipe est chargée de faire connaître l’AFCC auprès des vétérinaires et des animaleries de son secteur. L’association favorise les échanges entre membres et les initiatives locales (participation à des salons consacrés aux animaux de compagnie, articles de presse, reportage télévisé…). Ainsi l’AFCC a déjà organisé une manifestation autour du chinchilla dans une animalerie Truffaut à Herblay (95) qui a rencontré un vif succès. La chaîne de télévision Direct 8 (sur la TNT) a diffusé un reportage sur le chinchilla de compagnie filmé chez la Vice Présidente de l’association. L’AFCC a également été invité sur le plateau de l’émission « les animaux de la 8 ». Un partenariat publicitaire a été signé avec le magasine Minizoo. Les membres de l’association bénéficient de conditions d’abonnement préférentielles.
www.chinchillas.asso.fr
  4
Les actions menées par l’AFCC Bien que récentes, l’association a déjà mis en place : Un service de garde de chinchilla : des volontaires expérimentés proposent de garder les chinchillas de personnes partant en vacances. Ce service peut aussi permettre de faire patienter des animaux abandonnés ou maltraités avant de les placer dans une famille d’accueil responsable. Différents sites et forum pour diffuser de l’information, échanger, comprendre les préoccupations des propriétaires de chinchillas. De plus, L’AFCC intervient sur différents forums consacrés aux animaux en tant que participant. Chacun est encouragé à adhérer à une charte visible sur http://www.chinchilla.asso.fr/liens/index.html) Publication d’un magazine d’informations. 3 numéros sont parus et le quatrième est en cours de préparation. Le magazine regroupe des articles consacrés à la santé, à la génétique, des interviews de professionnels, des astuces pratiques. Le magazine est vendu au profit de l’association et il est gratuit pour les adhérents. « Victimes de la beauté exceptionnelle de leu pelage, les chinchillas furent exploités et massacrés pendant de nombreux L’appui de professionnels reconnus. siècles. Ils doivent leur salut à un pionnier de la défense animale : Monsieur Chapman. L’association compte parmi ses membresDepuis leur domestication dans les années 1920, nos actifs Monsieur et Madame Peduzzi qui sontconnaissances s'amplifient tant dans les domaines de à la tête d’un élevage de plus de 1000l'alimentation, du logement que du bienêtre en général. chinchillas et fournissent de nombreuses Etant jeune, j'ai également connu la tristesse de la perte de animaleries en France. Forts de leurs 20 mon compagnon chinchilla et ce, malgré l'intervention d'un années d’élevage, ils ont étudié les besoins vétérinaire, démuni devant cet "étrange" animal et devant nutritionnels des chinchillas et ont l'absence de publications scientifiques. développé une alimentation adaptée. Cela ne fait en réalité que 20 ans que des vétérinaires du L’association sait aussi compter sur le monde entier s'associent pour échanger une multitude soutien d’un éminent vétérinaire NAC, le Dr d'informations et de traitements afin de lutter contre les Brasseur (voir encadré cicontre) pathologies parfois très spécifiques des chinchillas. Toutes ces informations, associées aux données recueillies chez les éleveurs et les particuliers, permettent de sauver de plus en plus d'animaux et d'augmenter leur espérance de vie. Les renseignements fournis par l'AFCC aux nouveaux propriétaires et même aux passionnés aguerris sont une merveilleuse pierre à l'édifice de la sauvegarde de nos adorables compagnons. Je ne peux qu'appuyer une initiative si noble, y apporter ma (maigre) contribution et lui souhaiter bon vent.... » Extrait Chinchilla Magazine n°4
www.chinchillas.asso.fr
  5
Une jeune association qui a besoin que l’on parle d’elle L’AFCC est une association Loi 1901. Ses frais de fonctionnement sont couverts par les cotisations de ses adhérents. Ainsi, pour pouvoir communiquer davantage, être présente sur les salons, elle a besoin d’augmenter le nombre de ses adhérents, donc de se faire connaître. Vous cherchez un sujet original ? N’hésitez pas à contacter l’AFCC : de sa biologie à ses facéties, nous sommes à votre service pour vous faire découvrir le chinchilla. Contacteznous : Association Française du Chinchilla de Compagnie La Mairie Espace associatif municipal Service de la Vie Associative et Festivité 25 boulevard Paul Pons 84800 L’Isle sur la Sorguecontact@chinchillas.asso.fr
www.chinchillas.asso.fr
  6
Pour aller plus loin Quelques sites Internet Le site officiel de l’association :http://www.chinchillas.asso.frLe forum :http://chinchillas.forumactif.comLe chinchilla sur Wikipedia :http://fr.wikipedia.org/wiki/ChinchillaPour leur faire plaisir :http://www.chichistore.comQuelques ouvrages Auteur : Yves MASIAC Titre : Le Chinchilla Editeur : De Vecchi
www.chinchillas.asso.fr
  7