Contrôle technique : les automobilistes en ligne de mire

Contrôle technique : les automobilistes en ligne de mire

Documents
1 page
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Contrôle technique : les automobilistes en ligne de mire Éviter les mauvaises surprises Pour éviter tout risque de sanction, il est impératif d'effectuer le contrôle technique en temps et en heure.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 67
Langue Français
Signaler un problème
Contrôle technique : les automobilistes en ligne de mire

Éviter les mauvaises surprises

Pour éviter tout risque de sanction, il est impératif d'effectuer le contrôle technique en temps et en heure. Le 1er doit être réalisé dans les 6 mois qui précèdent le 4ème anniversaire de la mise en circulation de votre automobile. À noter que cette date figure en haut à droite de votre carte grise. Les suivants interviennent : - tous les 2 ans pour le contrôle normal ; - tous les ans pour le contrôle antipollution des véhicules utilitaires légers.

La vente de votre voiture est un cas spécial. En effet, si votre dernier contrôle date de moins de 6 mois, vous devez seulement remettre le procès-verbal au futur acquéreur. À l'inverse, si les 6 mois sont dépassés, vous devez soumettre votre véhicule à un nouveau contrôle et remettre le procès-verbal à l'acheteur.

Nouveauté 2012

Depuis le début d'année, cette opération passe de 118 à 125 points de contrôle et subit quelques durcissements. Ainsi, 6 points donnent lieu uniquement à des observations : le système de désembuage avant, les feux antibrouillard avant, le faisceau électrique des feux avant, l'avertisseur sonore, la présence et la conformité de barre anti-encastrement et de protections latérales seulement pour les véhicules utilitaires légers (VUL), l'indicateur de vitesse. Le 7ème point qui, lui, est sanctionné par une contre-visite porte sur la détérioration importante du dispositif antivol (le fameux «neiman»). Enfin, 6 autres aspects déjà existants passent d'observation simple à une obligation de contre-visite. Il s'agit du système d'assistance au freinage, de l'assistance de direction, de la suspension, des roulements de roue, du circuit de suspension ainsi que les roues.

Réparations et sanctions

À la fin de ce rendez-vous particulier, le professionnel rédige un procès-verbal (PV). Lorsque ce dernier indique l'obligation de réparations, vous ne disposez que de 2 mois pour les faire réaliser par un garagiste et présenter à nouveau votre véhicule dans un centre de contrôle. Vous n'êtes cependant pas obligé de retourner dans le même centre. Si ce délai n'est pas respecté, la contre-visite ne peut plus être effectuée et un nouveau contrôle technique est alors obligatoire.

Sachez que si votre auto n'est pas contrôlée dans les délais légaux, vous êtes passible d'une amende de 4ème classe de 135 €. À noter que votre carte grise peut être retenue par les forces de l'ordre jusqu'à ce que la visite technique soit effectuée. Enfin, dans certains cas, votre voiture peut même être conduite directement à la fourrière.