Harry potter harry potter harry potter harry potter
20 pages
Français

Harry potter harry potter harry potter harry potter

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
20 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Nombre de lectures 306
Langue Français

Exrait

                 CHAPITRE 64 : DES OS DISPARUS  Il courut réveiller Ron et Hermione et n’eut même pas le temps de dire un mot à Ginny qui avait eu peur et était tombée du lit lorsqu’il avait crié. Il n’expliqua rien à Hermione et à Ron sur le trajet et ils coururent le plus vite possible vers la salle du Phénix. Ils arrivèrent chez Abelforth où il y avait un orage terrible et tambourinèrent à la porte. Une lumière s’alluma et Abelforth arriva, vêtu de sa chemise de nuit… - Qui est-ce ? - Nouuuuus ! cria Harry. - Ah. La porte s’ouvrit lentement et Harry entra rapidement, manquant de renverser Abelforth. - Du calme, Harry, que se passe-t-il ? - Kreattur s’il nous a demandé tout cela, c’est qu’il veut les os, il veut , faire revenir Regulus ! - Ce n’est pas possible, comment peut-il savoir que Regulus n’est pas vraiment mort ? - Il a dû le deviner ! Je sais pas, on lui avait demandé s’il n’avait pas eu de nouvelles depuis ! - Tu penses qu’il aurait été le retrouver, pourtant, Dobby le surveille, tu le sais. Il nous aurait prévenu si Kreattur avait quitté Poudlard à un moment. - Oui mais alors il n’a pas dû voir… - L’idée t’es venue comme ça, à trois heures du matin ? s’étonna Abelforth. - Non, c’est un rêve que j’ai fait, de Voldemort ! Il lisait la Gazette du Sorcier, et il a dit que c’était ridicule qu’ils accusent Sirius de revenir, mais que c’était Kreattur qui voulait faire revenir Regulus ! Il ne doit pas dire ça pour rien ! - Ca y est, je viens de comprendre ! - Quoi ? demanda Harry. - Et bien je réfléchissais à ce que t’a dit Kreattur, j’étais en train de  1
m’étonner qu’il ne t’ait pas dit ce qu’il voulait vraiment faire lorsque tu lui as demandé ! Harry, Kreattur t’a menti, tu l’as senti toi-même, et un elfe ne peut pas mentir à un ordre direct de son Maître ! Harry, tu n’es pas le Maître de Kreattur ! Ca veut dire qu’il reste un Black de la génération précédente, et le Black de la génération précédente, ça ne peut être que Regulus ! - Mais Regulus n’es toujours pas revenu ! s’étonna Ron. - Non, mais son esprit est là, et je suppose que cela suffit pour qu’il puisse être le Maître de Kreattur. - Donc Kreattur veut vraiment voler les os ? demanda Harry. - Harry, c’est ce que tu soutiens depuis tout à l’heure et maintenant ça semble t’étonner ! remarqua Abelforth. - Oui, je voulais juste être confirmé ! - Je crois qu’il faut rapidement déplacer les os ailleurs à nouveau. Ils sortirent sous la pluie battante. - Tiens, je n’avais prévu de faire pleuvoir cette nuit, s’étonna  Abelforth… Hum, je ne sais pas où sont les os, il v a falloir utiliser le transplanage d’escorte… - Oui, on y va, dit Hermione. - Très bien. Abelforth s’accrocha au bras d’Hermione et ils transplanèrent. La forêt était sombre et ils ne voyaient rien. On n’entendait qu’une sorte de raclement proche. - Qu’est-ce que c’est ? demanda Hermione.  - Je ne sais pas, allumons nos baguettes ! dit Abelforth. Tous les quatre allumèrent leur baguette et l’endroit s’éclaira. Ils tournèrent les yeux vers l’endroit d’où venait le bruit. Une petite créature qu’ils ne pouvaient reconnaître était penchée par terre et creusait la terre ! - Kreattur ! hurla Harry.  L’elfe se retourna, se leva, tenant dans sa main un grand sac poubelle. Harry sortit sa baguette et au même moment, il y eut un craquement sonore et Kreattur disparut, l’éclair de Stupéfixion passa exactement à l’endroit où se trouvait la tête de Kreattur quelques fractions de secondes auparavant. Tous les quatre se précipitèrent vers le trou, il ne restait plus que quelques os, Kreattur avait presque tout pris. Harry donna un coup de pied rageur dans la terre. S’ils étaient arrivés quelques minutes avant, et s’ils avaient réagi plus vite, Kreattur n’aurait jamais pu prendre les os. - Et bien, soit, j’aurais dû me méfier plus, se lamenta Abelforth.   2
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents