La première consultation du chiot

La première consultation du chiot

-

Documents
7 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Guide pratique : "la première consultation du chiot". Ce guide vous explique l'intérêt et le déroulement d'une première consultation vétérinaire pour votre chiot. Pourquoi une telle consultation ? Avant tout pour vous assurer de la bonne santé de l'animal et détecter certaines anomalies qui pourraient s'avérer très graves par la suite.
Ce guide vous donnera également des premiers éléments pour élever correctement votre chiot, depuis son attitude, son acclimatation à l'environnement (bruits, animaux, personnes,...), sa faculté d'obéir aux ordres, etc.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 12 juillet 2011
Nombre de visites sur la page 347
Langue Français
Signaler un problème
POURQUOI FAIRE UNE CONSULTATION D’ACHAT?
LA PREMIERE CONSULTATION DU CHIOT
La consultation d’achat s’effectue dans les5 jourssuivant l’acquisition. Elle permet de réaliser unexamen cliniquecomplet pouvant détecter, le cas échéant, desanomalies. Certaines maladies sont soumises à une législation pouvant donner un recours auprès de l’éleveur.
D’autre part, lesmanipulationsréalisées par le vétérinaire lors de l’examen sont un bon indicateur du développement comportemental de votre chien.
COMMENT « PARLER CHIEN » ?
Le chien est un animalsocialqui recherche lecontactetl’attachement. C’est aussi un animalhiérarchiquequi a besoin de se situer au sein d’une meute. On ne parle pas à un chien comme on le ferait avec un être humain. Le dialogue doit être instauré dès le début afin de donner debonnes habitudes à votre compagnonet vivre en harmonie avec lui.
Un chien stable socialement est un chien heureux !
-La socialisation : ème ème Cette phase à lieu entre la 3semaine et le 3mois de vie. Durant cette période, il faut privilégier lescontacts variés(personnes, animaux et lieux bruyants).
Lorsque votre chien manifeste de la peur:ne renforcez pas son anxiété enle caressant mais ignorez-le afin de minimiser sa peur. Utilisez les jeux pour permettre au chiot d’explorer sans craintes.
-La communication : Entraînez votre chien aurappeldès son plus jeune âge en prenant une posture d’accueilaccroupieavec desgestesde tapotement de la cuisse. Choisissez unprénom court et audible. Caressez le chien à son arrivée. Félicitez votre chien en l’appelant par son nom. Grondez-le en utilisant uniquement le« non »: les grands sec.Utilisez des mots courts discours sont inutiles.
Clinique Vétérinaire Clichy - 11, Place des martyrs - 92110 Clichy Téléphone : 01.41.26.27.72 Mail : info@vetoclichy.fr
LA PREMIERE CONSULTATION DU CHIOT
Apprenez-lui les mots« assis »,et «« debout »couché »par le jeu en le félicitant lorsqu’il réussit (préférez les croquettes aux biscuits pour le récompenser).
-La marche en laisse : Lors de l’apprentissage utilisezun collier et une laisse courte et soupleenrouleur ».. Bannissez les laisses « Commencez par fixer la laisse au collier sans la tenir et laissez le chien divaguer dans la maison en le surveillant. Après quelques jours commencez à tenir la laisse. Lorsque votre chien marche à vos côtés félicitez-le. Lorsqu’il fait des erreurs tirez d’un coup sec sur la laisse. Lorsque l’apprentissage est terminé vous pouvez changer le collier pour un harnais si vous le désirez ou si votre chien à une trachée fragile (races miniatures).
-La propreté : Sortezvotrechien à chaque réveil, après chaque repas et chaque fois qu’il tourne en reniflant dans un coin. La propreté doit s’acquérir avant7 mois. Félicitez-le lorsqu’il s’exécute correctement. Si vous le voyez fairesesbesoins à l’intérieur: attrapez-le par la peau du cou et sortez-le si vous avez le temps. Sinon, grondez-le et punissez-le en l’isolant pendant quelques minutes. Utilisez ce temps-là pour nettoyer sans qu’il
ne le voit avec un produit à base d’agrume (pas de Javel). Vous ne pouvez pas le grondersi vous ne le voyez pas faire.
-La hiérarchie: Apprenez-lui laposition de soumission: sur le dos, les quatre pattes en l’air. Lors des jeux, n’hésitez pas à mettre votre chien dans cette position. Si il reste comme ça, félicitez-le et caressez-le. Utilisez les jeux pour lui apprendre les autocontrôles: lorsqu’il s’excite trop, lorsqu’il est trop brutal ou lorsqu’il mordille trop fort grondez-le et utilisez la position de soumission.
Votre chien doit avoir unlieu de couchagebien à lui (différent de votre lit) qui sera son refuge et où on ne viendra pas l’embêter. Ce lieu doit être dans un endroitanimé(salon, cuisine) pour qu’il ne se sente pas trop exclu mais ne doit en aucun cas être dans un lieu de passage (entrée) où il pourrait contrôler les allers et venues de chacun.
Enfin, dernière chose à mettre en place:l’obtention de la nourriture. Votre chien doit assister à vos repasSANS OBTENIR D’ALIMENT A TABLE. Il mange ensuite après vous au calme sans être observé. Son repas doit durer environ une demi-heure. Si il n’a pas terminé sa ration, retirez-lui la gamelle jusqu’au prochain repas.
COMMENT LE NOURRIR ?
Votre chiot a des besoins énergétiques bien spécifiques afin d’assurer sacroissance, sa bonneformeet salongévité. Un chien de petite race terminera sa croissance vers 6 mois alors que les races géantes vont encore grandir jusqu’à 22 mois; il faut donc adapter l’aliment en fonction de la race du chien.
-Quel aliment ? L’aliment du chiot doit êtreappétant, riche englucides et lipides(énergie), enprotéines(pour les muscles), et avec un bon apport devitamineset deminéraux(calcium et phosphore pour des os solides).
Clinique Vétérinaire Clichy - 11, Place des martyrs - 92110 Clichy Téléphone : 01.41.26.27.72 Mail : info@vetoclichy.fr
LA PREMIERE CONSULTATION DU CHIOT
Les alimentsindustrielsvétérinairessont étudiés pour apporter en quantité adéquate tous ces nutriments. Préférez les croquettesqui sont facile d’emploi, qui forcent le chien à mâcher (action mécanique sur les dents) et les forcent à boire (80% d’eau dans les boîtes).
Si vous préférez faire la cuisine à votre chien, demandez conseil à votre vétérinaire pour équilibrer saration ménagèreet n’oubliez pas de rajouter des compléments minéraux et vitaminiques (inutiles voire même dangereux en complément d’un aliment industriel).
Dans tous les cas n’oubliez jamais que votre chien a untransit plus fragile quevous et que tout changement brutal dans la composition de sa ration peut entraîner des diarrhées. Chaque nouvel aliment doit être introduit de manière progressive en réalisantune transition sur quatre jours.
-Quelle quantité ? Chaque aliment à une densité énergétique propre.Référez-vous aux consignesdes emballages. Un chiot n’a pas beaucoup de réserve donc ne soyez pas trop stricts mais attention quand même à l’obésité.
-Quelle fréquence ? L’aliment ne doitpas être en libre-service. Passage de 4 repas à un mois à 3 repas à 2 mois puis à 2 repas à 3 mois.
-Qu’en est-il des friandises ? Les friandises doivent resterexceptionnelleset ne doivent pas apporter trop d’énergie. Attention au chocolat qui est toxique.
COMMENT LE PROTEGER ?
-Quels sont les papiers officiels à avoir ?
*L’identificationpar puce électroniqueremplace désormais le tatouage qui ne sera plus valable en 2011. La puce est un petit implant électronique de la taille d’un grain de riz qui se place sous la peau du cou sans anesthésie générale. Les vétérinaires, les pompiers, les refuges, les fourrières et les douanes sont équipés de lecteurs. Cette méthode d’identification est non douloureuse et infalsifiable.
*Lepasseportobligatoire pour les animaux vaccinés contre la rage à partir du 01 janvier 2009. Il permet de est regrouper les informations concernant le chien. Il est aux normes européennes et permet à votre compagnon de voyager. Attention pour les voyages, le passeport ne suffit pas toujours. Pensez à vous renseigner auprès de la clinique ou de l’ambassade de destination avant d’envisager votre départ (parfois 8 mois avant…).
*Pour les chiens de racecertains papiers accompagnent le chien lors de la vente (contrat de vente, pedigree et arbre généalogique). Pour la confirmation et l’inscription au LOF renseignez-vous auprès des clubs de race pour connaître les modalités (lieux et dates des rencontres).
Clinique Vétérinaire Clichy - 11, Place des martyrs - 92110 Clichy Téléphone : 01.41.26.27.72 Mail : info@vetoclichy.fr
-Les vaccins
* Pourquoi vaccine-t-on ?
LA PREMIERE CONSULTATION DU CHIOT
La vaccination est une mesure préventive visant à protéger votre chien contre lesprincipales maladies bactériennes ou viralesconnues. Cette mesure permet de diminuer l’intensité (mortalité) des signes cliniques et parfois même l’éradication de la maladie.
* Quand ?
Il faut faire2 injections à un moisd’intervalle (après2 mois et après 3 mois)lorsqu’on commence la vaccination afin de stimuler le système de défense du chien. On fait ensuitedes rappels annuelspour renouveler leur mémoire.
* Contre quelles maladies ?
On vaccine contrela maladie de Carré(C) qui est un virus très contagieux qui s’attaque au tube digestif (diarrhée, vomissements), au système respiratoire (toux, nez qui coule), à la peau, aux yeux et au système nerveux. C’est une maladie qui peut être mortelle. Les survivants on souvent des séquelles.
L’hépatite de Rubarth(H) est un virus qui s’attaque au foie.
La Parvovirose(P) est un virus qui s’attaque au tube digestif (diarrhée hémorragique nauséabonde). C’est un fléau chez les très jeunes qui en meurent très souvent. Le virus est très contagieux et très résistant dans le milieu extérieur.
La Leptospirose (L)est une maladie causée par une bactérie qui se trouve dans les urines de rongeur. Les chiens se contaminent lorsqu’ils sont en contact direct avec les rongeurs ou par le biais d’eau stagnante. L’homme peut aussi être contaminé. Les signes sont urinaires et hépatiques.
La Rage(R) est aussi transmissible à l’homme. Il est donc primordial de protéger l’homme en protégeant nosanimaux. L’agent en cause est un virus qui s’attaque au cerveau (crise de rage, peur de la lumière) et se multiplie dans les glandes salivaires. La transmission se fait par morsure par un animal malade. La maladie est obligatoirement mortelle (aucun traitement n’existe) et d’évolution très courte (décès dans les 7 jours). Cette maladie fait l’objet d’une législation très précise (animaux mordeurs, catégorie I, importation, exportation, résidence en hôtellerie ou camping).
La Piroplasmose(Piro) est un parasite transmis par les tiques qui s’attaque aux globules rouges. Le chien est faible, fièvreux et a des urines brunâtres. Le vaccin n’est pas efficace à 100% mais il empêche le virus d’être mortel. Il est conseillé pour les chiens de chasse et ceux qui sont en contact étroit avec les tiques.
La Toux de chenil(Pi) est une association de virus et de bactéries responsable de signes respiratoires (toux, jetage, pneumonie) surtout rencontrée en collectivité. Une protection contre le virus parainfluenza est incluse dans la vaccination classique mais on peut compléter à l’aide d’un vaccin intranasal 48h avant l’admission en chenil.
Clinique Vétérinaire Clichy - 11, Place des martyrs - 92110 Clichy Téléphone : 01.41.26.27.72 Mail : info@vetoclichy.fr
-Les parasites internes : les vers
* Pourquoi traiter ?
LA PREMIERE CONSULTATION DU CHIOT
Sans que ce soit particulièrement visible,80% des chiens sont porteurs de vers. Ces parasites digestifs entraînent desretards de croissance et des maladies. Certains sonttransmissibles à l’homme.
* Comment traiter ?
On utilise desvermifugesdébarrassent le chien des parasites. Plusieurs molécules existent : il faut choisir quelque qui chose de facile à donner (comprimé ou pâte), rapide (une prise) et efficace (large spectre). Changer de temps en temps de molécule permet d’éviter les résistances.
* Quand ?
Le vermifuge agit comme unepurgeet ne reste pas dans l’organisme. Il faut donc renouveler l’administration quand l’animal a plus de risque d’être contaminé. Les jeunes sont fragiles et sont très sensibles, il faut donc leur donner le vermifuge tousles mois jusqu’à 6 mois. Après 6 mois il faut conserver une protection régulière en traitanttous les 3 mois. Pour vous en souvenir faites le traitement à chaquechangement de saison.
-Les parasites externes : les puces, les tiques et les moustiques
*Pourquoi traiter ?
Les parasites externes sontfréquentspeuvent être présents sur le pelage de nos compagnons ettoute l’année. Ils sont unegênepour votre chien et peuvent lui transmettre d’autresmaladies(vers, piroplasmose, leishmaniose…) ou des allergies.
Les puces peuvent aussi gênerl’hommeen provoquant des boutons et des démangeaisons.
*Comment traiter ?
Les puces, tiques et moustiques sont dansl’environnement. Il faut savoir que pour une puce sur votre chien il y a 1000 œufs dans l’environnement. Il faut donc traiter le
chien avec desmolécules rémanentes(qui diffusent pendant un mois) afin d’empêcher les réinfestations. Les colliers, les poudres et les shampooings ont aujourd’hui laissé la place à des molécules enpipettes(spot-on) qui diffusent dans le sang. Lors d’infestation massive, il peut être nécessaire de faire un traitement de la maison à l’aide defumigènesafin de détruire tous les sites d’éclosion des puces.
Clinique Vétérinaire Clichy - 11, Place des martyrs - 92110 Clichy Téléphone : 01.41.26.27.72 Mail : info@vetoclichy.fr
*Quand traiter ?
LA PREMIERE CONSULTATION DU CHIOT
Les pipettes doivent être administréestous les moisafin de protéger complètement l’animal.
Lorsque vous voyagez dans le bassin méditerranéen vous devez renforcer la protection contre les moustiques (risques de Leishmaniose) à l’aide d’un collier spécifique (voir avec votre vétérinaire).
-L’hygiène générale
*Doit-on laver un chien ?
Un chien ne doit pas forcément être lavé mais les aléas de la vie (balade en forêt, pollution urbaine, intempéries) ne sont pas toujours compatibles avec une vie en appartement. Vous pouvez donc laver votre chien si son poil est souillé. Utilisez pour cela unshampooing doux vétérinaireafin de ne pas irriter sa peau.
*Lesoreillesparfois un nettoyage. Là aussi, utilisez un produit nécessitentspécifique vétérinairene nettoyez etpas plus d’une fois par semainepour ne pas dérégler la production de cérumen.
*Lesyeuxpeuvent être nettoyés aussi régulièrement que vous le désirez avec dusérum physiologique. Les chiens au poil blanc ont souvent des décolorations dans le coin des yeux si on ne nettoie pas assez les larmes qui s’écoulent et stagnent.
-La puberté
*A quel âge mon chien sera-t-il adulte ?
La puberté signe la fin de la croissance et le passage à l’état adulte. Cet âge estvariable suivant les races de chien. En effet les petites races sont plus précoces et peuvent avoir être pubères vers6 moisalors que les races géantes ont une enfance plus longue et le seront vers10 ou 12 mois.
*Comment ça se passe ?
Leschaleurssont une période de 15 jours environ où la femelle est fécondable. La période la plus fertile est la deuxième moitié des chaleurs. Les chaleurs apparaissent régulièrementtous les 6 moissubir de ménopause. Toute sans modification du cycle doit être notée.Le mâle n’a pas de cycle sexuel. Il peut féconder une femelle à tout moment après sa puberté.
Clinique Vétérinaire Clichy - 11, Place des martyrs - 92110 Clichy Téléphone : 01.41.26.27.72 Mail : info@vetoclichy.fr
*Pourquoi stériliser mon chien ?
AVANTAGES
FEMELLEEvite lesdésagrémentsdes chaleurs.
MALE
Evite la gestion d’une gestation et d’unemise basou d’un avortement.
Protège votre chienne contre lescancersde la mamelle (touche 70% des chiennes non stérilisées) si la stérilisation est réalisée avant 1 an
Protège votre chienne contre lesinfections del’utérus(pyomètre) qui peuvent être fatales si elle ne sont pas opérées à temps.
Evite lesfugueset lesconflitscausés par la sexualité.
Diminue la taille de la prostate et évite ainsi lestroubles prostatiques.
LA PREMIERE CONSULTATION DU CHIOT
INCONVENIENTS
Nécessite uneanesthésie générale.
Lecoût financier(entre 355 et 545 euros suivant le format du chien).
La prise depoids.
Rares casd’incontinenceurinaire (fuites nocturnes dans moins de 5% des cas).
Nécessite uneanesthésie générale.
Lecoûtfinancier (220 euros).
La prise depoids.
Chez lafemelle, les avantages font basculer la décision vers unestérilisation précoce (avantles premières chaleurs ou avant un an). On bannira de toute façon lescontraceptifsqui dérèglent les cycles hormonaux et précipitent l’apparition de tumeurs mammaires et de pyomètres.
Chez lemâleréflexion est tout autre et pousse souvent à ne pas les castrer. On gardera malgré tout une, la attention particulière au suivi gériatrique du chien entier afin de détecter au plus tôt des éventuels signes prostatiques. La castration à visée comportementale (agressivité, marquage urinaire) est souvent décevante.
Lorsque la décision chirurgicale est prise, on prendra une attention toute particulière à la gestion de l’anesthésie etde la douleur afin de minimiser ces inconvénients (le risque anesthésique reste très faible sur des animaux jeunes et en pleine santé). Lecoûtfinancier et les risques anesthésiques sont majorés lors d’une intervention en urgence sur une césarienne ou une infection utérine. En ce qui concerne la prise depoids, un suivi régulier par pesée et l’utilisation d’aliments spécialisés pour animaux stérilisés permet de maintenir votre chien en pleine forme.
Mieux vaut toujours prévenir que guérir.
Nous espérons que cet aperçu répondra à la majorité de vos questions.
N’hésitez pas à nous solliciter pour d’autres informations.
Il ne vous reste plus qu’à profiter de votre nouveau compagnon!
A bientôt.
Clinique Vétérinaire Clichy - 11, Place des martyrs - 92110 Clichy Téléphone : 01.41.26.27.72 Mail : info@vetoclichy.fr