Le système de formation professionnelle en Irlande

-

Documents
108 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le système de formation professionnelle en Irlande Λ w* V / ^«J Æ "\ CEDEFOP Le système de formation professionnelle en Irlande Cette monographie a été réalisée par Leo Gallaher Planning and Research Training and Employment Authority (FAS) pour CEDEFOP — Centre européen pour le développement de la formation professionnelle, 1995 Coordinateurs de projet: J. Michael Adams, CEDEFOP F. Alan Clarke, CEDEFOP Sous la responsabilité de: Corrado Politi, directeur adjoint du CEDEFOP Première édition 1995 Édité par: CEDEFOP — Centre européen pour le développement de la formation professionnelle Marinou Antipa 12, GR-57001 Thessalonique (Thermi) Tél. (30-31) 49 01 11, fax (30-31) 49 01 02 Le Centre a été créé par le règlement (CEE) n° 337/75 du Conseil des Communautés européennes, récemment modifié par le règlement (CE) n° 251/95, du 6 février 1995, et le règlement (CE) n° 354/95, du 20 février 1995. Une fiche bibliographique figure à la fin de l'ouvrage. Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes, 1996 ISBN 92-826-8780-5 © CECA-CE-CEEA, Bruxelles · Luxembourg, 1996 Reproduction autorisée, sauf à des fins commerciales, moyennant mention de la source. Printed in The Netherlands INTRODUCTION DU CEDEFOP EXISTE-T-IL UN SYSTEME? Existe­t­il quelque chose que l'on puisse qualifier de système de formation profes­sionnelle?

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 369
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Le système
de formation
professionnelle
en Irlande Λ
w * V
/
^«J Æ "\
CEDEFOP Le système de formation
professionnelle en Irlande
Cette monographie a été réalisée par
Leo Gallaher
Planning and Research
Training and Employment Authority (FAS)
pour
CEDEFOP — Centre européen pour le développement de la formation professionnelle,
1995
Coordinateurs de projet: J. Michael Adams, CEDEFOP
F. Alan Clarke, CEDEFOP
Sous la responsabilité de: Corrado Politi, directeur adjoint du CEDEFOP
Première édition 1995
Édité par:
CEDEFOP — Centre européen pour le développement de la formation professionnelle
Marinou Antipa 12, GR-57001 Thessalonique (Thermi)
Tél. (30-31) 49 01 11, fax (30-31) 49 01 02
Le Centre a été créé par le règlement (CEE) n° 337/75 du Conseil des Communautés
européennes, récemment modifié par le règlement (CE) n° 251/95, du 6 février 1995,
et le règlement (CE) n° 354/95, du 20 février 1995. Une fiche bibliographique figure à la fin de l'ouvrage.
Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes, 1996
ISBN 92-826-8780-5
© CECA-CE-CEEA, Bruxelles · Luxembourg, 1996
Reproduction autorisée, sauf à des fins commerciales, moyennant mention de la
source.
Printed in The Netherlands INTRODUCTION DU CEDEFOP
EXISTE-T-IL UN SYSTEME?
Existe­t­il quelque chose que l'on puisse qualifier de système de formation profes­
sionnelle? Au sens strict, la réponse est «non» dans la mesure où un système sous­
entend un ensemble clair d'objectifs et un cadre logique et cohérent dans lequel se dé­
cident et se mènent les politiques. En réalité, la formation professionnelle, coincée entre
le système d'éducation et les exigences du marché du travail, prise entre les priorités
sociales, économiques et politiques diverses et changeantes des partis politiques et
des partenaires sociaux ainsi que dans les conflits entre les différents ministères et les
pouvoirs publics, aux niveaux national, régional et local, ne présente pas, dans aucun
des États membres de la Communauté, les caractéristiques d'un système.
Toutefois, cet ouvrage et les onze volumes sur les autres États membres constituent la
troisième génération des monographies du CEDEFOP sur les systèmes de formation
dans les États membres. Au cours de leur préparation, nous avons beaucoup appris
des procédures utilisées et des réactions suscitées par les précédentes monographies
et le Guide sur les systèmes de formation professionnelle, publiés en 1983.
CONTENU DES OUVRAGES
Ces monographies ont été préparées par un organisme ou une personne dans chacun
des États membres, en suivant des stipulations détaillées élaborées par le CEDEFOP,
quant au contenu demandé. Ces spécifications ont été discutées et acceptées lors
d'une réunion organisée à Berlin en mai 1991.
La structure de base devait comporter
a) une présentation du contexte administratif, démographique et économique dans
lequel se trouve le système de formation;
b) une brève revue historique du développement des systèmes de formation;
c) une présentation du fonctionnement de la formation initiale;
d) une n du t de la n continue;
e) des informations sur les instances responsables de l'administration du système, y
compris sur l'influence des partenaires sociaux;
f) des s sur le financement du système;
g) une indication des tendances et des développements actuels. Il est demandé, là,
aux auteurs, en particulier, de préciser à quel point le système a été, ou est influ­
encé par des considérations communautaires, telles que la création du marché uni­
que européen, la reconnaissance mutuelle des qualifications, l'intervention des
fonds structurels et les programmes communautaires d'éducation et de formation.
LE PROCESSUS DE PREPARATION
Les auteurs ont dû envoyer un exemplaire de leur version provisoire pour commen­
taires aux membres du conseil d'administration du CEDEFOP de leur pays ainsi qu'aux
organismes jouant un rôle important dans le système de formation. Les auteurs ont été
priés d'intégrer le plus possible les opinions ainsi exprimées. Alors que, dans l'ensem­
ble, les auteurs devaient être descriptifs et analytiques, ils ont été encouragés à don­
ner leur propre opinion dans la dernière section [voir point g) ci­dessus].
Les premières versions des monographies sur chacun des États membres sont parve­
nues au CEDEFOP entre septembre 1991 et mars 1992. Comme l'expérience nous y
avait préparés, les documents reçus variaient considérablement dans leur approche,
leur contenu et leur présentation. Entre janvier et octobre 1992, le CEDEFOP a tenu des
réunions très utiles avec chacun des auteurs, afin de s'assurer de l'introduction dans
les documents de certains éléments et du respect par les auteurs des règles spécifi­
ques quant à la présentation. Une nouveauté, qui s'est avérée très bénéfique, a été la
participation à ces réunions des traducteurs chargés des monographies concernées.
τ ; f Α ·TRODUCTION DU CEDEFOP
Après ces discussions, les auteurs ont révisé leurs rapports sur la base des demandes
formulées au cours des réunions, en tenant compte des commentaires reçus, et ils ont
introduit des informations sur les développements récents dans leur pays.
UTILISATION DES SCHÉMAS
Nous avions espéré qu'un grand nombre de schémas communs à toutes les mono­
graphies pourraient être mis au point afin de simplifier aux lecteurs la comparaison
entre les Etats membres. Cela aurait pu ensuite servir de base à d'autres publications,
telles qu'un guide sur les systèmes de formation ou certains aspects particuliers de ces
systèmes. Cependant, nous nous sommes aperçus que, tandis qu'il est relativement
aisé d'obtenir et de présenter des informations statistiques sur la population, le marché
de l'emploi et l'économie, il reste difficile non seulement d'obtenir des données solides
et comparables sur de nombreux aspects des systèmes d'éducation et de formation
des douze États membres, mais aussi de présenter ces informations sous la forme d'un
schéma utile.
QUI SONT LES UTILISATEURS?
Une question qui s'est posée à maintes reprises au cours de la préparation des mono­
graphies est celle de savoir qui est notre principal groupe cible. Nous pensons que ces
monographies seront utiles à de très nombreux spécialistes engagés dans la formation
professionnelle et comprenant les décideurs politiques, les praticiens et les chercheurs,
mais aussi aux personnes souhaitant suivre une formation dans un autre pays et dési­
reuses de connaître le contexte dans lequel cette formation est dispensée. Ces
monographies sont essentiellement orientées vers les besoins de ceux qui participent
ou veulent participer à l'un des programmes communautaires impliquant des partena­
riats, des visites, etc. C'est pourquoi nous avons insisté sur la nécessité de rédiger des
monographies ne dépassant pas 100 pages et n'exigeant pas de se reporter à d'au­
tres documents.
LIENS AVEC D'AUTRES ACTIVITÉS COMMUNAUTAIRES
Le CEDEFOP souhaitait vivement que ces travaux soient envisagés dans le cadre
d'autres activités communautaires liées à l'information sur les systèmes d'éducation et
de formation. Il a été heureux de participer à la publication conjointe réalisée avec
Eurydice intitulée Structures des systèmes d'enseignement et de formation initiale dans
les États membres de la Communauté européenne, disponible en allemand, en anglais
et en français. L'unité européenne d'Eurydice et le CEDEFOP ont également essayé
d'établir un contact entre les auteurs des monographies sur les systèmes de formation
et les unités d'Eurydice communiquant des informations pour les dossiers nationaux
sur les systèmes d'enseignement. L'unité européenne d'Eurydice et le CEDEFOP pour­
suivent, par ailleurs, leurs efforts afin que les fruits de leur travail soient disponibles pour
un large public, et, dans cet objectif, ils recherchent des possibilités de conserver les
informations sur un système commun automatisé.
D'une manière plus générale, comme indiqué plus haut, le CEDEFOP considère que
ces monographies devraient être utiles pour soutenir d'autres activités de la
Communauté en matière de formation et contribuer ainsi à la mise en œuvre de nou­
velles mesures contenues dans les articles 126 et 127 (titre VIII, chapitre 3) du traité CE.
La publication de ces monographies ne marque pas la fin de ces activités. Des dispo­
sitions seront prises pour l'actualisation de ces ouvrages et leur nouvelle publication
sous la forme la plus appropriée et en fonction des ressources. Le CEDEFOP sera très
heureux de recevoir, de la part de tout utilisateur de ces documents, des commen­
taires sur leur utilité ainsi que des propositions sur la manière de les améliorer.
Corrado Politi J. Michael Adams F. Alan Clarke
Directeur adjoint
Berlin, novembre 1992 SOMMAIRE
Paragraphe Page
CHAPITRE 1 — INFORMATIONS GENERALES
1.1 Les structures politiques et administratives
1.2 La population 9
Les tendances 1.2.1 9
La démographie 1.2.3 9
La répartition régionale 1.2.6 13
Le chômage 1.2.8 14
Lee de longue durée 1.2.9 16
Le chômage des jeunes 1.2.10 16
La durée du chômage 1.2.11 17
Le statut économique des jeunes 1.2.12 19
1.3 L'économie 23
Des années 20 aux années 50 1.3.1 23
Une période de croissance 1.3.3 23
La montée du chômage 1.3.4 23
Le système monétaire européen (SME) 1.3.5 24
Le programme de redressement national 24 1.3.6
La récession mondiale 1.3.8 24
Le programme de progrès économique et social (PESP) 1.3.9 25
CHAPITRE 2 — SYSTEME DE FORMATION PROFESSIONNELLE
2.1 L'évolution du système de formation 26
Les origines 2.1.1 26
La loi sur l'enseignement professionnel 2.1.2 26
L'apprentissage 2.1.3 26
De nouveaux organismes de formation 2.1.4 26
Le rapport «Investir dans l'éducation» 2.1.5 27
Les collèges techniques régionaux 27 2.1.6
Le Conseil national des programmes et de l'évaluation (NCCA) 2.1.7 27
Le programme de préparation et de formation professionnelles 2.1.8 28
Le certificat de fin d'études du deuxième cycle
du secondaire — Programme professionnel 2.1.9 28
L'Agence nationale de formation et d'emploi (FAS) 2.1.10 28
Le concours du Fonds social européen 2.1.11 28
Les programmes de lutte contre le chômage des jeunes 2.1.12 30
2.2 Les systèmes de formation initiale 30
L'enseignement général 2.2.1 30 t secondaire 2.2.2 30
La certification des études secondaires 31 2.2.3
L'enseignement supérieur 2.2.4 31
La formation professionnelle dans le système éducatif 2.2.6 34
Le programme de préparation et de formation professionnelles 2.2.7 34
La formatione supérieure 2.2.9 35
La structure de l'apprentissage 2.2.10 35
La durée dee 2.2.11 35
L'apprentissage en chiffres 2.2.13 36
La refonte de l'apprentissage 2.2.14 37
39 Les modules 2.2.17
La durée 2.2.24 40
3 Paragraphe Page
40 L'évaluation et la certification 2.2.25
40 Le niveau requis 2.2.26
La conception des tests d'aptitude 2.2.27 40
Le financement 2.2.28 40
2.2.29 41 L'Agence nationale de formation et d'emploi (FAS)
2.2.30 42 La formation spécialisée
42 Les ateliers de formation de la communauté locale 2.2.31
42 La formation des itinérants 2.2.32
Le programme de formation des jeunes dans la communauté
2.2.33 42 locale (CYTP)
2.2.34 43 Le programme d'initiation à des compétences
43 Lee «destination jeunes»: une formule de garantie sociale 2.2.35
La formation des jeunes dans l'hôtellerie, la restauration et le tourisme 2.2.37 45
L'initiation aux professions de la restauration et du tourisme
dans le cadre scolaire 2.2.38 45
Les développements récents 2.2.41 46
La formation initiale du personnel soignant 2.2.42 46
2.2.43 47 La formation dans les régions d'expression gaélique
47 Lan initiale aux métiers de la pêche maritime 2.2.45
La formation agricole initiale 2.2.47 48
Le programme Certificate in Farming (brevet d'aptitude à l'agriculturee) ) 2.2.48 48
L'apprentissage agricole 2.2.49 49
2.3 La formation professionnelle continue 50
Les programmes de la FAS 2.3.1 50
La formation dans l'industrie 2.3.7 52
Lan continue dans l'hôtellerie, la restauration et le tourisme 2.3.12 53
La formation des adultes dans l'agriculture 2.3.19 56
La spécialisation du personnel soignant 2.3.20 56
La Société de promotion de la région de Shannon (Sfadco) 2.3.21 56
La formation continue dans les régions d'expression gaélique 2.3.22 57
L'Institut irlandais de gestion (IMI) 2.3.23 57
La formation continue dans la pêche maritime 2.3.24 58
Les cours en centres de formation 2.3.25 58
La formation des handicapés 2.3.26 59
Le Collège national des relations industrielles (NCIR) 2.3.32 60
La formation continue dans le système éducatif 2.3.37 61
Le programme de possibilités de formation professionnelle (VTOS) 2.3.40 62
L'Association nationale de formation des adultes (Aontas) 2.3.41 62
La formation dans la fonction publique 2.3.42 62
L'Institut d'administration publique (IPA) 2.3.44 63
La formation syndicale 2.3.47 64
La Fédération du patronat irlandais (FIE) 2.3.50 65
CHAPITRE 3 — CADRE RÉGLEMENTAIRE ET FINANCIER
3.1 Les structures administratives 66
Le ministère de l'Éducation 3.1.1 66
Les Comités d'enseignement professionnel (VEC) 3.1.2 66
L'Agence de l'enseignement supérieur (HEA) 3.1.3 66
Le Conseil national des certificats éducatifs (NCEA) 3.1.4 67
L'Agence nationale de formation et d'emploi (FAS) 3.1.5 67
Le Conseil pour l'enseignement, le recrutement et la formation
dans l'hôtellerie, la restauration et le tourisme (CERT) 3.1.6 67 jraphe Page
Le Teagasc 3.1.7 68
L'Office national de réadaptation (NRB) 68 3.1.8
L'Institut de réadaptation (REHAB) 68 3.1.9
L'Office de la pêche maritime (BIM) 3.1.10 68
L'Agence de développement industriel (IDA) 3.1.11 70
70 La Société de promotion de la région de Shannon (Sfadco) 3.1.12
L'Údaras na Gaeltachta 3.1.13 70
L'Office du personnel soignant (ABA) 70 3.1.14
3.2 Les aspects financiers 71
Les dépenses des principaux organismes publics de formation
des jeunes et des chômeurs 3.2.7
74 Les dépenses de formation continue des salariés 3.2.7
Les établissements financés par la HEA 3.2.9 75
Les collèges techniques régionaux/collèges de technologie 3.2.10 76
L'Institut Irlandais de gestion (IMI) 3.2.176
76 t d'administration publique (IPA) 3.2.12
Le Centre de formation de la fonction publique 3.2.13 77
L'Agence nationale de formation et d'emploi (FAS) 3.2.14 77
Le Conseil pour l'enseignement, le recrutement et la formation
dans l'hôtellerie, la restauration et le tourisme (CERT) 3.2.15 77
Le programme d'assistance technique à la formation des dirigeants
et des cadres (MTSS) 3.2.16 7
Les apprentis 3.2.17 78
L'Agence de développement industriel (IDA) 3.2.18 78
79 3.3 La certification
Introduction 3.3.1 79
Le ministère de l'Éducation — Le service des examens 3.3.2 79
Le Conseil national des certificats professionnels (NCVA) 3.3.3 79
Lell dess éducatifs (NCEA) 3.3.4 80
L'Agence nationale de formation et d'emploi (FAS) 3.3.5 80
Le Conseil pour l'enseignement, le recrutement et la formation
dans l'hôtellerie, la restauration et le tourisme (CERT) 3.3.6 80
Le Teagasc 3.3.7 81
L'Office du personnel soignant (ABA) 3.3.8 81
3.3.9 81 e de la pêche maritime (BIM)
CHAPITRE 4 — TENDANCES ET PERSPECTIVES
4.1 Introduction 82
4.2 Le programme de progrès économique et social (PESP) 83
4.3 Le groupe d'enquête sur la politique industrielle5
4.4 Le livre vert sur l'éducation6
4.5 Le livre blanc sur la politique de l'emploi 87
4.6 La formation en Irlande à l'heure européenne8 ANNEXES
90 Annexe 1 Liste des sigles et des abréviations
92 Annexe 2 Principaux organismes
95 Annexe 3 Grandes dates de l'évolution du système de formation
96 Annexe 4 Bibliographie
97 Annexe 5 Glossaire