Le système de formation professionnelle en Suède

-

Documents
160 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le système de formation professionnelle en Suède Couverture et maquette: Segno Associati, Italie Le système de formation professionnelle en Suède Cette monographie a été réalisée par: Kenneth Abrahamsson, directeur des programmes d'études en faveur de l'emploi, à la demande du Bureau suédois dess communautaires pour l'enseignement, la formation et le développement des compétences. pour le CEDEFOP — Centre européen pour le développement de la formation professionnelle Coordinateurs de projet: Michael Adams et Reinhard Nöbauer Révision de la version française: Amaryllis Vassilikioti-Weiler sous la responsabilité de Stavros Stavrou, Directeur adjoint du CEDEFOP Première édition 1999 Édité par: CEDEFOP — Centre européen pour le développement de la formation professionnelle Europe 123, GR-57001 THESSALONIKI (Pylea) Adresse postale: PO Box 22427, GR-55102 THESSALONIKI Tél. (30-31)490 111 Fax (30-31) 490 020 E-mail: info@cedefop.eu.int Page d'accueil: www.cedefop.eu.int Site Web interactif: www.trainingvillage.gr Le Centre a été créé par le règlement (CEE) n° 337/75 du Conseil des Communautés européennes, modifié par let (CE) n° 251/95, du 6 février 1995, et par le règlement (CE) n° 354/95, du 20 février 1995. De nombreuses autres informations sur l'Union européenne sont disponibles sur Internet via le serveur Europa (http://europa.eu.int). Une fiche bibliographique figure à la fin de l'ouvrage.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 543
Langue Français
Signaler un problème

Le système
de formation
professionnelle
en Suède Couverture et maquette: Segno Associati, Italie Le système de formation professionnelle
en Suède
Cette monographie a été réalisée par:
Kenneth Abrahamsson, directeur des programmes d'études en faveur de l'emploi,
à la demande du Bureau suédois dess communautaires pour
l'enseignement, la formation et le développement des compétences.
pour le CEDEFOP — Centre européen pour le développement de la formation
professionnelle
Coordinateurs de projet: Michael Adams et Reinhard Nöbauer
Révision de la version française: Amaryllis Vassilikioti-Weiler
sous la responsabilité de Stavros Stavrou, Directeur adjoint du CEDEFOP
Première édition 1999
Édité par:
CEDEFOP — Centre européen pour le développement de la formation professionnelle
Europe 123, GR-57001 THESSALONIKI (Pylea)
Adresse postale:
PO Box 22427, GR-55102 THESSALONIKI
Tél. (30-31)490 111
Fax (30-31) 490 020
E-mail: info@cedefop.eu.int
Page d'accueil: www.cedefop.eu.int
Site Web interactif: www.trainingvillage.gr
Le Centre a été créé par le règlement (CEE) n° 337/75 du Conseil des Communautés
européennes, modifié par let (CE) n° 251/95, du 6 février 1995, et par le
règlement (CE) n° 354/95, du 20 février 1995. De nombreuses autres informations sur l'Union européenne sont disponibles sur
Internet via le serveur Europa (http://europa.eu.int).
Une fiche bibliographique figure à la fin de l'ouvrage.
Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes, 2000
ISBN 92-827-4032-3
© Communautés européennes, 2000
Reproduction autorisée, moyennant mention de la source.
Printed in Italy Introduction du CEDEFOP
Objectifs et utilisateurs
La publication de cette description du système de formation et d'enseignement
professionnels (FEP) en Suède s'inscrit dans le cadre des monographies consacrées au
trois nouveaux États membres et aux pays relevant de l'accord sur l'Espace
économique européen (EEE), qui prolongent la série des monographies sur les
douze États membres de l'époque publiées par le CEDEFOP entre 1993 et 1996. Son
but est de donner aux "étrangers" qui s'y intéressent une vue d'ensemble facilitant
la compréhension des activités de formation et d'enseignement professionnels en
Suède. Elle s'adresse à toute personne responsable - et soucieuse - de questions liées
aux politiques de FEP, aux chercheurs de ce domaine, aux directeurs de services ou
d'établissements de formation professionnelle, ainsi qu'aux formateurs et aux
professeurs, qu'ils travaillent au niveau communautaire ou national, pour un
organisme gouvernemental ou pour une organisation de partenaires sociaux.
Certains utiliseront ce texte comme document de référence pour leur travail;
d'autres se rendront dans le pays en question, qui pour une visite d'étude, qui dans
le but de préparer ou de mettre en œuvre un projet bilatéral ou multilatéral, et
souhaiteront plutôt lire intégralement cette monographie.
Contenu et structure
Les publications de cette série proposent une description de la formation et de
l'enseignement professionnels (FEP) initiaux et continus. En ce qui concerne la
formation initiale, elles reprennent les dispositions relevant dans certains cas de la
responsabilité du ministère de l'Éducation, dans d'autres de celles du ministère du
Travail ou des Affaires sociales. Pour ce qui est de la formation continue, elles
présentent les dispositions relatives aux personnes ayant au nom un emploi, prises
généralement par un large éventail d'organismes gouvernementaux et de
ministères, d'organisations du secteur privé et des partenaires sociaux.
La structure du rapport (cf. table des matières) a été établie dans le détail par le
CEDEFOP, qui a également limité la longueur de l'ouvrage, afin de permettre au
lecteur de comparer plus facilement les systèmes de formation des divers États
membres de l'UE. Cette structure suit d'une manière générale celle qui avait été
adoptée pour les rapports commandés en 1992 sur les États membres, à l'exception
de certains changements, tels que l'ajout d'un chapitre sur ce que nous avons appelé
les Aspects qualitatifs, qui livre des informations sur la certification, la formation des
formateurs et l'orientation. Nous demandons aux auteurs de toutes les
monographies, y compris à ceux qui actualisent les monographies existantes, de
suivre cette structure modifiée, afin de faciliter la lecture à ceux qui souhaitent se
livrer à des comparaisons entre les systèmes.
Le choix des auteurs et les procédures de consultation
Avec cette série, le CEDEFOP s'efforce de créer un produit dans un certain sens
impossible à réaliser. Nous souhaitions un rapport qui soit à la fois rédigé par une
personne connaissant de l'intérieur le système concerné et facile à comprendre pour
un lecteur extérieur. Il s'ensuit que la personne/institution choisie comme auteur est
installée à l'intérieur du pays, décrit et rédige, sauf choix contraire de sa part,
comme c'est le cas pour la Suède, dans sa langue maternelle. Autre corollaire, le
CEDEFOP s'efforce de jouer le rôle du lecteur extérieur dans les discussions sur le
projet de texte, afin d'attirer l'attention des auteurs sur les points qui risquent de ne
pas être compris aisément par le public visé. Le CEDEFOP a également stipulé l'obligation pour les auteurs de consulter les
principales parties concernées par la FEP dans leur pays dès l'élaboration de la
première version du texte. Cela signifie que le projet de texte est envoyé non
seulement aux divers organismes publics responsables de l'organisation du système
et délivrant la FEP, mais aussi aux principaux organismes représentant les partenaires
sociaux. L'assistance des membres du Conseil d'administration du CEDEFOP dans le
pays est particulièrement sollicitée à cet égard.
Publication et mise à jour
Le CEDEFOP a l'intention, dans la mesure des ressources disponibles, de publier ces
monographies sous forme imprimée dans leur langue d'origine, ainsi qu'en anglais,
français et allemand. Des circonstances exceptionnelles peuvent l'amener à publier
également certaines monographies dans d'autres langues. L'expérience montre
toutefois que les délais nécessaires à la traduction et à la publication d'un texte sur
support imprimé et le rythme des changements dans les systèmes décrits font que
les rapports ne peuvent presque jamais être entièrement à jour. C'est la raison pour
laquelle le CEDEFOP envisage également de recourir aux moyens électroniques de
publication, notamment en rendant les résumés et les mises à jour des textes
disponibles sur le site Internet du CEDEFOP (www.trainingvillage.gr) et en éditant
un CD-ROM.
Commentaires et réactions
Comme nous l'avons mentionné plus haut, le CEDEFOP est conscient qu'en
préparant cette série, il est amené à faire des choix. Nous serions reconnaissants au
lecteur de bien vouloir s'exprimer sur la justesse de ceux-ci concernant l'étendue, le
contenu et la structure du rapport. Nous serions heureux de recevoir vos
commentaires par lettre, par télécopieur ou par courrier électronique.
La formation et l'enseignement professionnels en Suède
Le système suédois de formation et d'enseignement professionnels offre
certainement de nombreuses similitudes avec les systèmes d'autres États membres,
notamment ceux des pays nordiques. Il présente toutefois un grand nombre de
singularités. En premier lieu, ce système ne comporte pas d'objectifs spécifiques, et il
n'est pas clairement délimité, mais il s'inscrit plutôt dans un modèle éducatif global
qui met l'accent sur un exercice actif de la citoyenneté, sur l'orientation de la vie
professionnelle et sur la préparation de la poursuite d'études. Nous avons été
particulièrement intéressés par le rôle que jouent les matières de tronc commun et
les compétences générales, ainsi que par le degré de modularisation du système et
l'éventail très large des dispositions concernant la formation et l'enseignement
professionnels continus. L'intérêt du système réside dans le fait que le ministère de
l'Éducation et des Sciences partage avec le ministère du Travail la responsabilité de
la formation professionnelle continue, et que les agences nationales telles que
l'Agence nationale pour la formation et la Direction nationale du travail jouent un
rôle déterminant dans la FEP continue, mais aussi dans l'influence considérable
exercée par les organisations des différents partenaires sociaux. Bien que le système
repose de ce fait davantage sur l'école que sur l'entreprise, il s'est attaché à garantir
que les programmes et les qualifications soient actualisés, et qu'ils correspondent
aux besoins du monde professionnel, notamment en ce qui concerne l'utilisation des
nouvelles technologies. En outre, le coût financier étant particulièrement pris en
compte, de nombreux volets de sa gestion ont été décentralisés vers les collectivités
locales et des institutions distinctes. Ce système reste néanmoins majoritairement administré et financé par les pouvoirs publics et compte très peu d'organismes de
formation privés.
Nous remercions chaleureusement le Bureau pour les programmes communautaires,
en particulier M. Torsten Thunberg, et M. Kenneth Abrahamsson, du Conseil de la
recherche sur la vie professionnelle, qui ont préparé cette monographie. Ils ont
accueilli de façon très positive les commentaires et les propositions de modification
suggérées par le CEDEFOP. Ensemble, nous espérons ainsi avoir mis à la disposition
du lecteur un instrument utile.
Stavros Stavrou J. Michael Adams Reinhard Nöbauer
Directeur adjoint Co­o rdiηateurs de projet
Thessalonique, Mars 1998 Table des matières
10 Introduction de l'auteur n du Bureau suédois pour les programmes communautaires 12
Chapitre I — Information générale 15
1.1. Structures politiques et administratives
1.1.1. Gouvernement et constitution
1.1.5. Administration régionale et locale6
1.1.8. Le rôle essentiel des collectivités locales
1.1.10. Les responsabilités à l'échelon national7
1.2. La population 18
1.2.1. Tendances démographiques
1.2.7. Mouvements migratoires 22
1.2.9. Niveau d'éducation3
1.3. Économie et population active
1.3.1. Production et emploi
1.3.3. Accroissement du chômage 30
1.3.9. Le chômage des jeunes: un problème capital
1.3.10. Chômage et nouveaux profils de compétence4
Chapitre II — Brève présentation du système éducatif 37
2.1. Historique 3
2.2. Caractéristiques générales9
2.2.1. Principes fondamentaux
2.2.4. L'enseignement obligatoire 4
2.2.8. Enseignement destiné à des groupes particuliers1
2.2.12.t post-obligatoire
2.2.13.t pour adultes au sein du système scolaire public 42
2.2.15. Enseignement du suédois destiné aux immigrés
2.2.16. Les écoles nationales pour adultes et l'enseignement à distance3
2.2.19. Définition de la formation professionnelle initiale et continue
2.3. Législation, allocation des ressources et mise en application des politiques
en matière d'enseignement et de formation4
2.3.1. Niveau national 4
2.3.8. Niveau local5
2.3.13. Coopération locale en matière d'enseignement professionnel 46
2.3.16. Inspection7
2.3.17. Financement
2.3.22. Dépenses du secteur éducatif8
Chapitre III — Le système de formation et d'enseignement
professionnels (FEP) 51
3.1. Évolution historique de la formation et de l'enseignement s
3.1.1. Développement industriel et changements dans les exigences de la
société en matière de compétences
3.1.3. La formation professionnelle avant 1950
3.1.8. La période 1950-19903
3.1.12. La formation et l'enseignement professionnels comme partie intégrante
de lan moderne des adultes4
3.1.16. Le congé de formation5
3.1.17. Renforcement des liens entre l'enseignement professionnel et
l'éducation populaire6
3.2. Formation et enseignement professionnels initiaux 57
3.2.1. Réforme de l'enseignement professionnel initial
3.2.9. Taux de participation et de transition 60 3.2.10. Nouvelle structure des programmes 61
3.2.14. Structure des programmes et participation3
3.2.16. Des matières communes à tous les programmes5
3.2.19. Formation en entreprise (APU)6
3.2.21. Développement ultérieur du système d'options - écoles reposant sur
des cycles de cours7
3.2.23. Vers une évaluation continue des réformes8
3.2.26. Maintien de l'écart entre les sexes dans le second cycle de
l'enseignement secondaire 70
3.2.27. Le programme individuel comme élément essentiel du second
cycle de l'enseignement secondaire1
3.2.28. La réforme du second cycle de l'enseignement secondaire nécessite
de nouvelles formes d'organisation et de pensée
3.2.29. Les documents et les niveaux relatifs aux objectifs ont fait l'objet
de discussions approfondies2
3.2.30. Des traditions professionnelles différentes - un obstacle à la coopération 7
3.2.32. Hétérogénéité croissante des groupes apprenants 73
3.2.34. La formation en entreprise est très appréciée4
3.2.35. La liberté de choix impose une demande d'information et d'orientation 75
3.2.36. Second cycle de l'enseignement secondaire pour adultes
3.3. La formation professionnelle continue (FPC) 76
3.3.1. La formation professionnelle dans le cadre de l'enseignement
municipal pour adultes
3.3.9. Participation à la FPC et à l'enseignement municipal pour adultes
3.3.11. L'enseignement municipal pour adultes8
3.3.13. Les politiques en faveur de l'emploi et la formation d'insertion
professionnelle 80
3.3.18. Aperçu général des programmes de formation en faveur de l'emploi 81
3.3.19. Programmes destinés à améliorer l'adéquation entre les emplois et les
chômeurs2
3.3.20.s destinés à favoriser la demande et la création d'emplois 8
3.3.21. Programmess à aider les individus 8
3.3.25.s destinés aux entreprises5
3.3.27. La formation d'insertion professionnelle6
3.3.33. Lan en entreprise9
3.3.38. La formation ene en fonction de la taille de l'entreprise 93
3.3.40. Prestataires de formation professionnelle ou de formation en entreprise4
3.3.41. Les syndicats 9
3.3.42. Dispositions concernant la FPC inter-entreprises 9
3.3.43. Initiatives nouvelles destinées à élargir l'accès à l'enseignement supérieur 95
3.3.47. Conclusion sur l'accès à la FPC et son organisation en Suède 97
Chapitre IV — Cadre réglementaire et financier
4.1. Admission à la formation et à l'enseignement professionnels
4.1.1. L'accès au système éducatif public pour adultes
4.1.2. Écoles nationales d'enseignement à distance pour adultes 99
4.1.3. Enseignement supérieur
4.1.4. Formation d'insertion professionnelle 100
4.1.5.n déléguée
4.1.6. Universités populaires
4.2. Dispositions administratives et réglementaires
4.2.1. Législation régissant la formation et l'enseignement professionnels 10
4.2.2. Le ministère de l'Éducation et des Sciences1
4.2.7. Lee du Travail2
4.2.9. Professions réglementées 103
4.2.11. Le congé de formation4