Petits conseils pratiques pour une éducation canine réussie
20 pages
Français

Petits conseils pratiques pour une éducation canine réussie

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
20 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Cher ami des chiens, parmi les différents aspects qui composent le thème très complexe de l’éducation canine, nous souhaitons, par ces petits conseils, vous apprendre avant tout un certain nombre de
mesures de prévention contre les comportements agressifs. La peur des chiens est malheureusement un sentiment très répandu de nos jours. Cette peur s’explique par l’attitude agressive qui est celle de certains chiens, dont l’éducation a été mal faite ou inexistante, et qui génèrent une image négative dont font ensuite les frais les chiens bien élevés et leurs maîtres. Votre chien sera ce que vous en ferez ! Prenez le temps d’éduquer votre chien et prouvez aux autres que nos amis à quatre pattes peuvent être de très agréables compagnons.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 26 juillet 2011
Nombre de lectures 272
Langue Français

Exrait

Petits conseils pratiques pour une
éducation canine réussie
Pscoetitslpsnieuqsearitunroupatucédeinacnoissuérenei
Cher ami des chiens, Parmi les différents aspects qui composent le thème très com-plexe de l’éducation canine, nous souhaitons, par ces petits conseils, vous apprendre avant tout un certain nombre de mesures de prévention contre les comportements agressifs. La peur des chiens est malheu-reusement un sentiment très répandu de nos jours. Cette peur s’explique par l’attitude
«C’est à la manière dont elle traite les animaux que l’on mesure la grandeur et l’évolution morale d’une nation » Le Mahatma Gandhi
2
agressive qui est celle de certains chiens, dont l’éduca-tion a été mal faite ou inexistante, et qui génèrent une image négative dont font ensuite les frais les chiens bien élevés et leurs maîtres. Votre chien sera ce que vous en ferez ! Prenez le temps d’éduquer votre chien et prouvez aux autres que nos amis à quatre pattes peuvent être de très agré-ables compagnons. L’équipe des experts flexi
Comprendre le chien
La compréhension de ce qui constitue la nature profonde du chien est la condition essentielle à une coexistence harmonieuse entre l’Homme et le chien. Les chiens «obéissent» à un certain nombre de lois comporte-mentales bien déterminées et leur comportement ne peut se mesurer selon les jugements de valeur qui sont les nôtres. Les gens commettent souvent dans l’éducation et le dressage de leurs chiens des erreurs qui entraînent des défauts de compor-tement que l’on attribue à tort à l’animal, alors que celui-ci n’a fait que suivre son instinct naturel. Ce n’est pas le chien mais l’Homme qui a commis une erreur.
Le premier pas L’éducation canine s’appuie avant tout sur une bonne com-munication entre l’Homme et le chien. Vous devez pour cela apprendre à vous adapter à la «tournure d’esprit» et aux instincts naturels de votre chien.
«Mon chien n’entend que ce qu’il veut bien entendre» Autre condition préalable impor-tante pour une éducation du com-portement appropriée : connaître le comportement d’apprentissage du chien . Vous avez sûrement plus d’une fois entendu des propriétaire s de chien s’exclamer, découragés «Mon chien n’entend que ce qu’il veut bien entendre !». Là se situe précisément la base tion tout loir . up-érer ent nine
3
Petits conseils pratiques pour une éducation canine réussie
Les bases de l’éducation canine
Donner des ordres Si nous voulons que notre chien exécute les ordres que nous lui donnons, nous devons apprendre à les lui donner sous une forme adaptée à sa nature canine spécifique . Evitez les longues phrases ou les questions du genre "Je ne t’ai pas dit de rester debout ? ». Si vous voulez donner à votre chien toutes les chances de com-prendre vos ordres, utilisez de préférence un seul mot pour exprimer une seule et même chose. Si vous souhaitez donner à
Apprendre les ordres Lors de l’apprentissage des or-dres, vous devez en premier lieu apprendre à votre chien à comprendre le rapport qui exi-ste entre le signe de la main, son comportement et la ré-compense qu’il reçoit. A partir du moment où il aura compris cela, vous pourrez utiliser les ordres parlés.
votre ordre une insistance parti-culière, il ne sert à rien de crier. Les chiens entendent très bien et ressentent les cris comme désagréables ou les interprètent comme des punitions. Comme nous n’avons pas à priori l’inten-tion de punir notre chien, nous avons tout intérêt à exprimer nos ordres par un seul mot, prononcé sur un ton modéré et aimable mais déterminé . Accompagnez vos ordres d’un signe de la main levée, par exemple, l’index, lors-que vous prononcez l’ordre «couché !». Prenez dès le début l’habitude de ne prononcer les «mots-clés» qu’une seule fois . Si le chien n’en tient pas compte, il importe de réagir immédiatement, à la seconde même où vous avez fini de parler. Votre chien ne doit en aucun cas s’habituer à ce que vous répétiez les ordres trois fois avant qu’ils ne soient exécutés car il aurait l’impression que vous ne prenez pas vos propres ordres au sérieux et se compor-
terait donc en conséquence. Les chiens possèdent des antennes très sensibles qui leur permettent de capter les différents états d’esprit de l’Homme. Bien entendu, vous ne devez pas non plus ménager vos louan-ges lorsque le chien exécute un ordre correctement. Votre chien apprendra ainsi très vite à vous considérer comme son guide : un guide qu’il aime et auquel il obéit de son plein gré et avec plaisir.
L’entraînement aux ordres essentiels Assis ! Cet ordre signifie à votre chien qu’il doit s’asseoir et rester assis jusqu’à nouvel ordre. Lors du premier exercice d’entraîne-ment aux ordres, levez l’index et tenez devant le nez du chien une friandise, que vous ferez lente-ment passer par-dessus sa tête. Pour pouvoir suivre la friandise des yeux, le chien devra s’asseoir. Une fois que le chien aura compris le rapport enter l’index levé et son acte, il sera capable de faire
Plus on commence tôt ... Le dressage d’un chien peut commencer dès la 3ème se-maine. Si vous avez un chiot ou un chien venant d’un refu-ge de protection des an-imaux, commencez son édu-cation 2 à 3 jours après son installation dans son nouvel environnement.
l’association avec l’ordre parlé. Prononcez cet ordre sur un ton aimable, lentement , et en appuyant bien sur les syllabes. Couché ! «Couché» signifie que votre chien doit se coucher et rester couché jusqu’à nouvel ordre. Pour entraîner votre chien à cet ordre, commencez par pro-noncer le mot «assis!», posez
5
éussneriedéetacunoiinactiraesquoupunrtetisocsnieslpP
6
ordre est la main à plat dirigée en direction du chien. Faites cet exercice après que le chien aura obéi à l’ordre «Assis !» ou «Couché !». Le chien ne reçoit sa récompense qu’ après que vous avez prononcé l’ordre «Viens ici !». Allez ! Cet ordre met fin à l’ordre «Assis !» ou «Couché !». Viens ici ! (ou «Ici!») La capacité du chien à revenir quand on l’appelle est la condition indispen -
Pas bouger !
Couché !
une friandise sur le plat de la main et faites passer cette main sous le nez du chien en descen-dant vers le sol. Si le chien se couche, il reçoit la friandise en récompense, accompagnée bien sûr de nombreuses louanges. La main ouverte à plat qui opère un l b vi P q m q
Revenir vers son maître doit toujours constituer pour le chien un acte positif Vous ne devez jamais répri-mander votre chien lorsqu’il revient vers vous , quoi qu’il ait pu faire auparavant. Veillez également à ne pas le mettre systématiquement en laisse après avoir lancé l’ordre «Viens ici !», car le chien ap-prend alors à associer auto-matiquement cet ordre avec la fin de sa période de jeu.
sable si vous voulez pouvoir laisser parfois votre chien courir sans laisse. Les premières fois, il est conseillé d’attirer votre chien en lui montrant une friandise et en l’appelant gentiment. Si cela ne fonctionne pas, éloignez-vous un peu de lui et appelez-le par son nom suivi du mot d’ordre. Lors-qu’il arrive, tenez-le brièvement par le collier et félicitez-le. Accompagnez le mot d’ordre d’un signe visuel : recevez-le à bras ouverts.
Aux pieds ! Marcher aux pieds signifie marcher près de son maî-tre et au rythme de ce dernier. Exercez-vous avec une laisse longue tenue à gauche. Restez toujours immobile lorsque le chien s’élance. Lorsqu’il se rendra compte qu’il ne peut plus avancer, il reviendra vers vous. Il est alors important de lui pro-diguer des felicitations à la seconde même où il revient. Jusqu’au moment où votre chien recom-mence à s’élancer. Il compren-dra très vite qu’il avance plus vite en marchant à vos côtés.
Consolider les con-naissances acquises Les chiens apprennent les exercices simples très rapide-ment, mais cela ne veut pas dire qu’ils sont capables d’exécuter aussi rapidement les ordres donnés en toutes circonstances. Seule solution efficace : l’entraînement répété. L’idéal est un entraînement de 10 minutes trois fois par jour . Terminez autant que possible les différentes phases d’entraîne-ment par un exercice que votre chien maîtrise déjà par-faitement.
Petits conseils pratiques pour une éducation canine réussie
Savoir récompenser le chien lorsqu’il se comporte bien Les chiens apprennent plus rapidement et plus facilement lorsqu’on les récompense que lorsqu’on les punit. Les félicitations doivent tou-jours être adressées au chien immédiatement après un exercice réussi . Par exemple, au moment même où il pose son derrière sur le sol après avoir entendu l’ordre «Assis !». Si la félicitation est prodiguée quelques secondes trop tard après l’action, le chien ne l’associe plus avec l’exercice accompli. Même lorsqu’on prodigue des felitations au chien, il est très important d’adapter son timbre de voix en conséquence . Félicitez toujours votre chien à voix haute et sur un ton stimulant. N’hésitez pas à prendre un ton euphorique. Votre chien doit absolument avoir l’impression que sa prestation a consti-tué quelque chose d’exceptionnel.
8
Réprimander le chien lorsqu’il ne se comporte pas comme il devrait Lors de l’éducation de ses chiots, la chienne ne punit pas ses petits à proprement parler, mais elle les réprimande. Refuser, par exemple, de don-ner à manger à votre chien le soir sous prétexte qu’il a de-mandé de la nourriture à midi serait stupide car cette punition ne ferait pas progresser l’apprentis-sage du chien. La réprimande doit toujours prendre la forme d’une surprise désagréable pour votre chien et elle doit survenir dès qu’il mani-feste un défaut de compor-tement. La rapidité de votre réaction joue un rôle décisif car il est capital que la «punition» soit associée à un
défaut de comportement et unique -ment à ce défaut. Toute mesure éducative retardée est inutile et peut parfois même être nuisible. Une réprimande verbale devrait presque toujours suffire . Il importe alors que cette répri-mande soit exprimée sur un ton grave et déterminé. Des ordres brefs sont suffisants : un «Non!» lorsque vous voulez éviter que votre chien ne commette une bêtise, un «Pouah» lorsqu’il fait une bêtise et que vous le prenez sur le fait. Une autre excellente méthode de réprimande consiste à ignorer le chien. Laissez vos bras collés au corps et regardez ostensible-ment dans une autre direction afin de renfoncer encore l’impression d’indifférence. Une réprimande gestuelle peut dans certains cas assez rares être nécessaire : touchez votre chien d’une légère pres-sion de la main sur le dos du museau ou retournez-le sur le dos (voir description p. 17). Regardez pendant toute l’opéra-tion votre chien dans les yeux .
Une légère pression de la mâchoire sur le haut du museau en guise de réprimande.
Après une réprimande, le chien a besoin d’une phase de calme qui lui permet de retrou-ver son équilibre. L’éducateur du chien doit pendant cette phase se comporter avec le chien d’une manière passive. Une «récon-ciliation» doit ensuite absolu-ment avoir lieu, car elle est très importante pour l’apprentissage du comportement social du chien.
9
10
Petit aperçu des principales mesures éducatives Essayez dans la mesure du possible de toujours récompenser votre chien – par exemple par une friandise, des caresses ou des louanges - lorsqu’il a été obéissant . Lorsque votre chien a l’intention de faire quelque chose de défendu, détournez son attention par un signal acoustique quelconque. Ne "punissez» votre chien qu’au moment même où il mani-feste un comportement erroné. Une fois ce moment passé, il ne sera plus capable de faire le lien entre la punition et son compor-tement et réagira par de l’incompréhension. La réprimande doit être pour le chien une surprise désagréable mais ne doit toutefois pas l’effrayer . Ignorer et éloigner le chien constituent des méthodes de correction du comportement très efficaces. Après la réprimande, essayez autant que possible de remettre le chien dans la situation de départ et récompensez-le immédiate-ment s’il se comporte cette fois correctement.
Evitez de vous adresser à votre chien en poussant des cris hystériques lorsqu’il n’obéit pas à un ordre. Essayez de lui expli-quer son erreur de comportement en lui parlant d’une voix calme, autant que possible grave et déterminée. Ne battez pas votre chien ! Ce genre de méthodes détruit com-plètement la relation de confiance entre votre chien et vous. Ne privez jamais votre chien de nourriture ni d’eau.
Devenir un bon chien :
Petit conseil pratique Pendant la période qui va de la 8ème à la 24ème semaine de vie – la période dit phase de mémorisation – le chiot apprend facilement et de manière durable. Il est recom-mandé de l’intégrer au cours de cette période un groupe de jeu composé d’autres chiots. Votre chien apprendra dans ce groupe à jouer avec ses congé-nères et à connaître ses limites.
rsque nous sent obligé r et s’amuse rdiller nos tit «couine- compren-’il va trop nsi à com-t sa morsure l’autre. rchies révalent un rérogatives, me des social». Le oit de faire  les autres aire ; vice-ent parce est chef de
11
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents