Présentation d

Présentation d'un PowerPoint lors de la soutenance d'un memoire

-

Documents
17 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Soutenance d'un memoire

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 29 janvier 2016
Nombre de visites sur la page 341
Langue Français
Signaler un problème
Année : 2014
UNIVERSITE MARIEN NGOUABI  FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES MEMOIRE N° d'ordre :  Pour l'obtention duDiplôme  de Master ès Sciences et Techniques Mention : Physique Parcours : Particules et Rayonnements
Présenté et soutenu Hardet Aimlain N'GOMA par Titulaire de la licence de Physique Le 16 Décembre 2014  ÉTUDES DE LA STRUCTURE ET DES PROPRIÉTÉS RADIATIVES DE TUNGUSTÈNE SEPT FOIS IONISÉ ( W VIII) D'INTÉRÊT EN FUSION THERMONUCLÉAIRE CONTRÔLÉE DIRECTEURS DE MEMOIRE BOUKA-BIONA Clobite, Maître de Conférences, Université Marien NGOUABI ENZONGA YOCA Saturnin,MaîtreAssi,stant, Université Marien NGOUABI  JURY  Président:MOUSSOUNDA Paul Sand,Maître de conférences, UniversitéMarien NGOUABI Membres:BOUKA-BIONA Clobitede Conférences, Université, Maître Marien NGOUABI ENZONGA YOCA Saturnin, Maître assistant,Université Marien NGOUABI
PLAN
INTRODUCTION
I. METHODOLOGIE
II. RESULTATS ET DISCUSSIONS
CONCLUSION ET PERSPECTIVES
 INTRODUCTION
Les situations environnementales très inquiétantes comme le changement climatique et les accidents nucléaires sont le résultat de l'exploitation accrue des énergies fossile ou nucléaire.
Une alternative à ces énergies est la fusion thermonucléaire contrôlée, qui ore la perspective de production d'énergie sans émission de CO2 et sans production de déchets nucléaires.
Dans ce réacteur, l'interaction plasma-parois fera pénétrer le tungstène dans le cœur du plasma, et cet élément devrait s'ioniser jusqu'à des charges très élevées. Les ions du tungstène constituent
C'est ainsi, pour le diagnostic et la modélisation du plasma,laconnais-sance de la structure atomique et des propriétés radiatives de tous les états d'ionisation du tungstène est nécessaire.
Le but de ce travail est d'étudier au moyen des approches théoriques performantes et adaptées, les paramètres radiatifs du tungstène sept fois ionisé (W7+).
I. METHODOLOGIE 1. Equation de Schrödinger Le système est déterminé en résolvant l'équation de Schrödinger : ΗΨ(r,R)= EΨ(r,R) (1.1) où H est l’hamiltonien du système, Ψ(r,R) la fonction d’onde associée au niveau d’énergie.
2. Méthode Hartree-Fock (HF) L'hamiltonien non relativiste, pour un système polyélectronique de charge nucléaire Z, en unités atomiques, s'écrit :
En utilisant l’approximation du champ central pour modéliser l’interaction électrostatique interélectronique par un potentiel à symétrie sphérique : ;
La fonction d’onde atomique monoconîgurationelle  solution de l’équation de SchrödingerdeSlater (antisymétrique) :
L’énergie E étant stationnaire, on peut utiliser la condition d’ortho- normalisation.
 (2.3)
 (2.4)
L’application du principe variationnel conduit aux équationsHF :
 (2.5)
3. Equation homogène Dans les approximations des équations de Hartree-Fock, chaque équation diérentielle est homogène:
 (3.1)
4. Méthode Hartree-Plus-Statistical-Exchange (HX) Le potentiel est choisie de façon à reproduire les propriétés des termes de Hartree-Fock :
 (4.1)
Si l’on considère l’interaction spin-orbite, un terme est ajouté à l’expression de l’opérateur hamiltonien non relativiste (2.1) :
(4.2)
5. Méthodes HXR et HFR Le traitement des eets conduit aux équations de Dirac-Fock (DF) ou de Dirac-Hartree-Fock (DHF).
Pour Z très petit entre 10 et 30, les corrections relativistes d'énergie sont incluses par les méthodes de perturbation, en incorporant les termes de la masse-vitesse Eim et des contributions de Darwin EiD.
 Pour le cas Z élevé, les corrections relativistes sont incluses dans les fonctions radiales Pnl(r) en utilisant des approximations aux équations de DHF de type potentiel local.
II. RESULTATS ET DISCUSSIONS
- Paramètre de maille théorique a= 10,228 u.a - un écart de 0,073% pour notre calcul comparé au paramètre expérimental [21] ; - Notre résultat est en bon accord avec le paramètre Théorique antérieur et la valeur expérimentale(voir Tableau des résultats page 18). .