64 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Télécharger l'ensemble des journaux - Carnet de voyage

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
64 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Télécharger l'ensemble des journaux - Carnet de voyage

Informations

Publié par
Nombre de lectures 95
Langue Français

Extrait

Cabarete - République Dominicaine **/** 17-05-2007 1ere Semaine a Cabarete, Pas mal cabarete, du vent des vagues, parfait pour ce que je voulais faire en debut de sejour: Glander sur la plage, me faire de bonne petites bouffes le soir avec des potes rencontres la bas et surtout me faire de bonne session de planche dans le reef. Le reef est magnifique, un gros bordel de vagues qui cassent dans tout les sens et deroulent bien sur les surf en back side. Petit bain du matin 1km le long de la plage pour me rafraichir de ma nuit passe dehors sur le balcon a combattre le moustique. Petite assiette de fruit pour reprendre des forces et on attend le vent tranquille sur un transat . 2eme Semaine Ca peut devenir stressant Cabarete, le vent est tombe, il flotte, mouaif … Je cours le soir sur la plage pour oublier les soucis . J’ai trouve qq bon restau, tient le coup 3eme Semaine Ah le vent reviens ! J’etais quand meme venus la pour ca… Je m’entrainne au gybe, plus de petites planches, retour dans le reef . Y’a des bretons cette semaine, ca picole grave ! Me remet a l’espagnol, j’avais quand meme dis que je saurais parler Espagnol au bout de six mois. On fait pas toujours attention a ce qu’on dis … 4eme Semaine Les Bretons sont repartis et le vent aussi . Une bonne balade en moto vers playa Grande, jolie plage grande donc et deserte, poisson a la plancha et balade dans les montagnes, tres jolis ! Villefranche sur Saone - France 0/* 17-06-2007 Depart de Paris sur mon nouveau Transalp, fais moins de bruit que mon ancienne moto, c'est moche... Elle est pas rouge, elle est noire j'ai meme l'impression que c'est moins puissant. Finis les gros moteurs US. Enfin, ca tiendra mieu au Maroc que mon collector. Mes 30 kg de sacs bien charges derriere moi, il faudra acheter des sacoches, ca peu etre bien, je part en Zigzagant vers le periph, c'est mega cho avec les sacs, enfin, ca va mieu une fois a 130 Hop en route vers le sud. Le conteur de vitesse me lache a 40km de Paris, pas beacoup plus loin premier flash dans la poire... Je sens que je vais beaucoup rire pendant c voyage. Quelques averses plus tard, je fais mon entre a Villefranche hisoire de voir si des fois je pourrais troquer cette connerie de moto pour une bonne R9 avec un toit, un compteur de vitesse et un coffre; Y'a tout ca sur la serie limitee, hein Arno? Pas de R9 personne ne veux troquer, Villefranche n'est pas une ville de troc, je ne le savais pas , maintenant c'est fais. En allant voir sur les photos, vous verrez, la rue principale, l'eglise. Voila avec ca vous connaissez Villefranche aussi bien que moi et sans doute aussi bien bien qu'un Villefranchain. A debattre sur un autre blog. Non, allez, c'est le pays du beaujolais et il est bon. Depart demain pour St Remy, il fera beau, je ne serais pas courbature, la vie est belle. A + tard sur el blog Tanger Maroc 0/** -24-06-2007 Pas mal de retard sur el blog ! Depart a 6h00 du mat de chez les parents pour essayer de me trouver un bato pour le maroc et eviter de traverser toute l’Espagne sous la cagnasse. Un peu les boules de laisser les parents derriere. Mais j’ai l’impression de vraiment demarer mon voyage. Arrive a Setes a 8h00 pour etre le premier sur la liste d’attente je trouve rapidement une place pour moi et la moto. On embarque a 17h00 avec tout les marocains, les voitures surcharges, les gamins surexcites et depart pour Tanger. Pas grand-chose a faire sur le bato, bronzette, lecture.
Page 1/64
C’est surtout une longue attente, on attend que le bato arrive, on fais la queue pour manger, pour tamponner les passports, montrer les papiers du vehicule. Mais c’est quand meme bien sympa cette traverse, regarder la mer, penser a ce qui m’attend au maroc. Je passe une grande partie de mon temps avec Benjaffar Ali un Marocain bien sympa qui vient passer un mois avec sa famille a Casa. Arrive le 26 a Tanger vers 12h00 et on enchaine direct avec la queue a la douane. Ca a servit a quoi qu’on fasse toute ces queue sur le bato ? Enfin, deux heure plus tard et 20 Euros de debourse pour faire avancer les choses je suis prêt pour sortir. Je souhaite bon courrage a ceux qui n’ont pqs pqye les 20 Euro et en Route vers Cheffchaouen.
Chefchaouen - Maroc
0/** 26-06-2007 Enfin au Maroc, Je pars direct de Tanger et me retrouve a Chefchaouen apres deux heure de moto, jolies petite route de montagne dans le rif, ca fais du bien apres l'autoroute paris-avignon! Je commence a m'habituer a ce que tout le monde roule au milieu ici. Je rame un peu pour trouver un hotel et part visiter la ville bleue! Ca tombe bien c'est ma couleur prefere le bleu, tres belle ville, dinner couscous et je vais me mettre tot au lit pour faire un max de route demain. Petite balade matinale et je pars ves le sud histoire de voire ou je peu aller. La route du rif est magnifiaue, laurier rose, eucalyptus et... champ de kif. Passage a Meknes et je m'arrete a Ifrane pour casser la croute. Ifrane est le village de ski Marocain, petite ambiance helvetique. Et redepart pour les Cascades d'Ouzoud que je viens de trouver dans le guide et qui a l'air bien sympa! Evidement, je voulais eviter la route de Montagne le soir et ca loupe pas je finis pile dans le noir. Baleze comme route je suis casse par les 8h00 de route avant et la route tourne monte et laisse peu de place pour une voiture, ca gene pas les camions apparement qui pour le coup n'ont pas d'autre choix que de rouler au milieu, bravo les gars, fo pas ce laisser emmerder... Je decide de planter la tente aux cascades. Va mieus apres une bonne nuit de someil, je me trouve un petit guide aui m'emmenne visiter les cascades et grottes locales, on traverse des champs d'olivier centenaires, Il faudrais que mes parents voient ca. Ca c'est des Oliviers! Un peu d'escalade pour aller dans les grottes et on se finit par les chutes de 120m avec plein de piscine naturelle pour ce baigner. Du coup je decide de rester une journee de plus pour profiter de la baignade. Les piscines sont profondes on peu sauter de haut et aller nager contre le courrant. Mon guide me montre un endroit d'ou on peu sauter de 45m, tant mieux pour lui! Ce fout de la gueule le guide, il a les dents jaunies par le hasshish et il trouve le moyen de grimper plus vite que moi et il a une bonne patate, moi le sportif, je sue a grosse goute et j'essaye de le suivre sans me ramasser. Je hais les guides! Ouarzazate - Maroc 0/*** 29-06-2007 il est temps de rejoindre Sidi Kaouki pour aller faire de la planche avec les potes de Fab, ss Fab... Derniere balade au cascade, je reviendrais! c'est vraiment paisible ici, je pars sur une piste rejoindre le village mexicain, nomme ainsi parceque ca ressemble au Mexique. Le mec qui a decide ca n'a surement jamais ete au mexique ou c'est un dieu du Marketing pour rammener les gogos de touristes au village berbere. C'est donc un village berbere, c'est pas plus mal, j'etais au Mexique l'annee derniere. Je me fais rammenner par deux gamins chez leurs parents, boire un the a la menthe. Drole d'ambiance, on s'assoit dans la piece principale a regrder un dvd Gnaoua et boire du the, tout le monde me regarde et on essaye tous de parler mais on arrive pas a grand chose. Je remercie tout le monde et m'n retourne apres ca a la civilisation. Depart pour Ouarzazate par une route que m'a indique un enrage du 4x4. Et la les emmerdes vont commencer, je suis demolis par le the a la menthe le the devais pas etre frais, j'ai passe une nuit toride, qq passage au toilette plus tard je monte les jambes tremblante sur ma moto et on verra bien jusqu'ou mon estomac me pêrmetra d'aller. La route est belle, assez large au debut elle devient vite une sucession de village berbere perdus dans la montagne avant de ne devennir qu'une succession montagnes de plus en plus hautes, de plus en plus deserte, la route est un melange de sable, trou, bitume, les indications ont disparue, les rare personne que je croise sont a dos de mulet me regardent d'un air hallucine et la jauge commence a baisser, rhahhh! Je veux pas passer la nuit ici... Ca fout un peu le vertige ces montagnes,depuis 150 km ca n'arrete pas, pas facile de rouler plus vite que 50, sur ces routes et ca tourne et ca monte. Ca deviens un peu cauchemardesque. J'ai la drole d'impression que je m'en sortirais jamais.
Page 2/64
Enfin, au bout de 4h00 de route de montagne je trouve une percee, les montagnes, descendent, le desert approche avec ces oasis. Petit coup de cho, le pont est coupe, heureusement je trouve une piste qui rejoint une belle route goudronne. Ce mefier des mecs en 4x4 a partir de maintenant! Bon c'est la cagnasse ici, il dois faire 40 degres facile. Me plains pas la route est droite, plus de virage, hop direct a l'ibis de Ouarzazate, ca coute cher, on s'en fout y'a la clim, la tele, et qu'on me laisse tranquille! Essaouira Maroc 0/** -30-06-2007 Arrive sans histoire de ouarzazate, Desert, route de Montagne (ras le cul!) traverse de Marrakech et arrive a Sidi Kaouki. Fiou y'a du vent! Je cherche l'hotel et en faisant demi tour je me fais ramasser par terre par une rafale. Y'a vraiment du vent! La bonne nouvelle c'est que j'arrive a redresser la moto, je suis un peu tout rouge et gluant une fois redresse mais elle est debout. Pratique si je recommence la ou il y 'a personne. Je retrouve Nico le pote de Fab et ces potes. Une bonne blague de Fab, il a oublie de preciser que tout le monde a part Nico ne parlait que l'Espagnol. Ca me prepare de longue soiree a me casser la tete a essayer d'ecouter tout le monde a rien comprendre la moitie du temps et essayer de placer une phrase de temps en temps. Ils me trouvent pas tres bavard les Espagnols je me demmande pourquoi? Ca va qu'il sont cool, mais ils me cassent la tete a parler tout le temps espagnol. Je voulais apprendre l'espagnol! Il faut faire attention a ce qu'on veut des fois. Anyway, y'a la mer, y'a du vent et des petites planches de 70 litres. C'est dur au debut, le vent est vraiment fort, la planche est bien elle tourne toute seule et 70 litres ca passe bien dans le clapot. Navigation avec 3.5 ou 4m et premier petage de mat Dimanche, Diego se fait ramasser par une vague enorme qui le devente et l'empeche de s'en aller. Il a casse le haut du mat. Je ne ferais pas le malin longtemps le lendemain je me fais retourner par une grosse cochonne de trois metre et fais dons de la partie basse bu mat au flots. Je suis plus chanceux que Nico qui lui pete, le mat, la voile et le wishbone. Les conditions sont monstrueuses, 40-50 noeuds et vagues de 3-4 metres. On decide de faire une pose. Lendemain a Essaouira plus tranquille, petites vagues et pas de casse! Je retrouve mon pote Pascal que j'avais rencontre a Cabarete, on est tout les 2 contant. On est qd meme mieus ici! Moins de vent aujourd'hui ss doute une journee a 4.5 a Sidi. J'y retourne! La bise Essaouira - Maroc Hello el blog, Je jette l'epnge, deux cotes deplaces, une epaule qui bouge plus tres bien. C'est un sport de jeunes la plance a voile... Je part donc me reposer dans le sahara avec la moto ou au moins si le vent souffle il ne m'ecrasera pas les cotes sur le wishbone. Fab viens de partir, les boules, c'etais cool de passer du temps avec lui. Une 20ene de parties d'echec entre deux nav, grosse humiliation, je me suis ramasse 15 partie dans la pomme et sur l'eau il assure carrement avec son cerf volant. On c'est pas mal promenne sur les differents spots locaux comme le vent a eu des rates. Incroyable, il peu y avoir 40 noeuds a Tagenza 1 km au dessus de Sidi quand il n'y a rien a Sidi. C'est capricieux le vent. Pas mal de progres qd meme ces qq jours en planche, premiere tentative de back loop avec atterissage sur les cotes pour changer... et les gybes commencent a rentrer. Qq jours de repos ds le Sahara et je serais de retour pour une nouvelle tentative de back loop si mes cotes se remettent d'ici la. Bises
0/** 16-07-2007
Essaouira - Maroc 16-07-2007 I’m waiting for the pix to download and it’s taking way too much time. So here is my first ‘carnet’ in English. I apologize for the English speaking, still after 10 years it is so much faster to think and write in French. The Morrocan leg of my trip is starting with a crossing from Setes France to the North of Morroco saving me 1000 miles on
Page 3/64
over heated Spanish Highways. The trip was very relaxing, loading the bike on the boat and then waiting 36 hours for the boat to cross, speaking with Morrocan and watching the sea thinking about my future adventure. The Adventure started in Tanger with a Backshish to the custom, the backshish is a marvellous invention that trade money for time, harassment, troubles, speeding. You want to cross the custom faster: 100dh, your driving 85 in a 40 zone without your id and motorcycle registration 100 dh (I tried) and so on. I love it! I can’t wait to tell the US and French cops about that marvellous concept. Spent my first night in Chefchaouen, the blue city. It’s a peaceful Mountain city known for it’s blue walls and it’s kif. People will get very offended when you tell then you didn’t come here for the kif, even the backshish won’t help, they get pissed off. Oh well… Long day the next day I’ve found a nice place called les cascades d’ouzoud a great water falls where the falls is 300 feet high. The problem is it’s way far! 9 hours of driving and the last hour being the most beautiful and dangerous mountain road I’ve ever seen. I arrive at 8pm and collapse on my bed. The falls are gorgeous I decide to spend more days to hike around, swim in the natural pools, visit some caves and drink some tea in a Berbere village after being invinted by some people. Nice people but I’ll never touch their tea again. The next day and a half are spent between my bed and the bathroom. It’s with shaky legs that I climb back on my back for the brand new road cascade-ouarzazate (desert door). It’s gorgous and it’s a nightmare… The road are very difficult, for 5 hours I will see only mountains after mountains peoples are becoming very rare, no indications, it turns all the time, it’s a strange impression not far from a nightmare. I’m glad to see the oasis of Ouarzazate where I run to the first hotel with an AC, it’s more than 110F in here. Leave the next day for Sisi Kaouki where I’ll go windsurfing for the next 17 days, I leave tomorrow exhausted by the waves and wind but very happy, I’ll come back here: 30-50 knots wind and 6 to 12 foot waves, I’ve seen only windsurfers and chamels there. Leaving for Sahara tomorrow and back to the 110+ I’ll be back for more Sahara occidental - Maroc 0/** 22-07-2007 De retour du Sahara. Je suis partis doucement vers deux heure le lundi, mes potes partaient a Moulay vers un beau spot de vague mais je ne suis plus en etat pour la planche. Depart en longeant la cote vers Agadir je traverse une longue valee d’arganier (l’arbre a chevre) puis longe la cote, falaises impressionnantes balayes par la houle jusqu'à Cap rir ou le vent de 40 nœud cede la place au calme plat que l’on trouve a Agadir. La demarcation ce fait en quelques metres c’est tres impressionnant. Petite visite d’Agadir et j’arrive dans la soiree a Taroudannt une ville dans les terre proteges par de grand rempart ocre. Pas protege de la chaleur en tout cas ; je ne dormirais pas de la nuit dans mon hotel sans clim. J’ai hate de repartir vers le frais. Je prend toujours la direction de la plage vers Aglou plage ou setrouve de belle falaise et une 100ene de petites grottes ou habitent des gens. Je finirais la soiree dans une auberge Espagnol Suerte loco a Sidi Ifni petite ville hors du temps juche sur une haute falaise. Il est temps d’attaquer la piste, je commence doucement vers fort Bou Jerif pas trop dur pour un debut. Peu de devers et juste des cailloux, un peu de sable mais pas trop. J’arrive tot au fort, un ancien fort Français de la periode de pacification, 200 Français vivaient dans ce fort jusqu’en 1956 date a laquelle les Marocains on repris le fort avant de l’abandonner apres la marche verte. Je passe la nuit dans une tente berbere au milieu du desert avec le groupe Tore Kounda qui est de passage. Au moment d’aller me coucher je trouve un charmeur de serpent pres de ma tente en train de jouer avec ces trois cobras et un long machin pas charmant du tout. Oblige de rester jusqu'à la fin du spectacle pour etre sur que tout le monde est bien rentre dans sa boite. Je vais dormir d’un sommeil leger. Te jure… Pas fais pour jouer ces conneries. Je mets le plus de distance entre moi et ce couillon de charmeur de serpent. Elle ferment meme pas bien ses boites ! Direction plage blanche, une piste permet de rejoindre la plage et on peu rouler a moto pendant 35 km jusqu'à une vieille epave de bateau echoue, ne pas aller plus loin ou on s’ensable. Le paysage est superbe, les mouettes s’envolent au passage de la moto, des dunes immenses bordent la plage. Un grand moment. L’apres midi j’essaierais de rejoindre la route de Tan Tan par la piste mais je n’ai pas de bonnes directions. Je dois finalement abandonner avant de tomber en panne d’essence.
Page 4/64
Bonne buche apres a la 5eme heure de piste, je commence a me sentir le roi de la piste et tant qu’a faire je n’ai plus besoin de regarder devant moi. J’en profite pour regarder une belle montagne bleue sur la droite et me deporte tranquille vers la droite. Je tape dans un jolis cactus a 40 et rebondis entre les cactus avec une moto de plus en plus desequilibre. Ca se finis avec la cheville coince sous la moto et le casque qui tape dans un caillou. Con ! Au moins 10 minutes pour me sortir la cheville et redresser la moto. Mal au genoux maintenant. C’est a croire que je le fais expres, comment je fais pour aller faire de la planche maintenant ? Mon epaule qui commencait juste a se remettre. Je rentre doucement par la piste. Je ne serais pas au depart du Dakar 2008, de gros espoir brises… Finalement fais 8 heures de moto j’arrive a Goulimime ou je vais passer la nuit a l’oasis de Tighmert dans une maison en pisee tenue par Saliha, une Française installe la depuis 7 ans avec laquelle on parle tard du Sahara. J’ai du mal a admettre que l’on puisse refaire sa vie au Sahara, mais elle y a l’air heureuse. Le lendemain je fais faire un tour de moto aux enfants avant d’aller visiter une kasbah qu’il faut absolument visiter d’apres le guide du routard. Quelques vieux objets, sans grand interet. J’apprend un peu plus tard qu’en fait je me suis fais enfumer par un faux guide, qui m’a emmene dans une fausse Kasbah. On arrete pas le progres. Me reste 5 heure de moto pour rentrer a Sidi pour retrouver se bon vieux vent qui me balance un gros paquet de sable a la gueule des mon arrive. Ca me manquait le sable plein les oreilles et les narines. Essaouira - Maroc **/* 31-07-2007 De plus en plus chaud au Maroc, il fais maintenant 40 la nuit bien que je sois au bord de la cote. Je ne reste que pour la planche, j'ai enfin le niveau pour ne plus me faire ecraser par les vagues et le vent. C'est agreable de ne plus avoir le nez qui degouline d'eau de mer apres chaques vagues. Plutot sympas ici mis a part la chaleur. Le groupe de Francais, Fab, Seb, Manu, Fabrice et sidi Merlin est repartis je suis presentement avec des Quebecois. Tu veux tu faire de la planche? Sont bien sympa et je ne me ferais jamais a leur accent. Calice! Anna la petite Polonaise est repartie ce matin, l'auberge va etre bien vide... Me reste la planche force 5 a 6 vague d'1.5m c'est facile en diable. Que de bonnes session de surf front side, environs 6 rollers par vague c'est trop hot! Tabernacle! Bon encore ce rhytme qq jour et j'irais chercher la fraicheur au sud de l'espagne, Tarifa, Guincho. We'll see. + flo Zagora - Maroc **/0 06-08-2007 Jours 1 (photos route de retour) Depart de Sidi Kaouki. Je me suis leve se matin avec une brume qui recouvrait toute la plage. Ca pue pour le vent. Fuck it! Je me casse. Ca emmerde un peu tout le monde que je parte comme ca. Normalement j'aurais du partir dans 4 jours. Le temps de dire au revoir a tout le monde et il est deja 1h30 qd je pars. J'ai bien les boules, j'etais bien a Sidi Kaouki, je me sentais un peu chez moi a l'auberge. Dominique et les filles vont me manquer. Je serais bien reste qq jours de + avec les Canadiens qui etaient bien cools. J'ai dis a Dominique que je passerais la voir a sa campagne a Tidzi, un detour de 20 min de Sidi. En fait je n'irais pas plus loin se jour la. On est bien a Tidzi et apres un bon dejeuner avec Dominique je ne me sent plus de repartir. Dominique me propose gentiment de passer la nuit a la campagne. Je passerais donc une nuit tranquille en compagnie du marcassin costaud. Je me fais une bonne tortilla, un bout de toblerone (pardon dominique) pas pu resister. Et je passe la nuit sous les etoiles entre les arganiers. Jours 2 (photos moyen atlas) Fais du bien une nuit a la campagne. Je repars tranquile par les petites routes. Je voudrais rejoindre Asni sans passer par Marakech. Mais bon... 4 heures plus tard me voila a Marakech, j'ai pris un mec en stop sur 50 km de route de montagne, voulait pas me lacher, 10 ans qu'il n'avait pas fais de moto, gna gna... Il etait pret a ce que je l'emmene n'importe ou, Page 5/64
Tamanar, Ait daoud. Pas bien compris, enfin, ca c'est bien termine et j'etais content de m'en debarasser a Ait daoud. Je rejoins Imi'n'tanoute et la je loupe la route pour Asni, direction Marakech, well done... Jolie route Marakech Asni et je passe la soiree au bord d'une piscine un peu apres Asni. Jours 3 (photos moyen atlas) Rahhh! Il a fais chaud et y'avais plein de moustiques. Je me rafraichi dans la piscine et je part a 10h45 pour 350km: Tizi'n'test, 3 heures de superbe routes de montagne. Je met l'ipod sur shuffle. Bonne selections: no bresilienne, techno indi, ce putain d'ipod cherche a me tuer ou quoi? Je passe le col de tizi'n'test a 2100m, le paysage change totalement, d'un cote la foret et de l'autre le desert. Route chiante d'Aoulouz a Tazenakht sur fond de mozart et squetches de timsit. Commence a m'emmerder l'ipod... Et magnifique route de Tazenakht a Agdz, belles montagnes de cailloux noirs, meme une bleue, mais cette fois ci je me mefie! M'aura pas la salope! J'eli domicile dans la palmeraie de tamougalt. Pas loin du ksour que je vais visiter avant la nuit tombee. Petite ambiance Indiana Jones dans la ville juive abandonnee. Je suis tout seul a visiter, maisons en pisee qui tiennent a peine debout. Je retourne a l'hotel et passe la nuit colle au lit. Fais chaud comme dans un four. Jours 4 (photos zagora, desert de sable, erg chebbi) + video dromadaire Oulad Driss. Je suis arrive depuis 3pm. 1h30 de pistes sympas le long de douars berberes, de beaux paysages le long des oasis je suis dans la vallee du Draa. La piste est facile c'est agreable, puis la piste se termine, je cherche a continuer, me paume, retrouve mon chemin et je trouve un passage d'oued pour retrouver le goudron. Je ne me suis pas mouille les pieds he he... Je m'ammeliore. Retour sur le goudron et debut de la chaleur 45-50, je passe Zagora et son immense palmeraie. Les paysages deviennent vraiment desertiques. Quelques nuages de sables, des tourbillons passent de temps en temps sur la route. Je trouve l'hotel des 1000 et unes nuits recommende par le guide du routard pour ses randonnees a dos de dromadaire. Ils pratiquent le commerce equitable c'est pas plus mal. Juste le temps de preparer les affaires et je pars avec le guide Moubarack sur le dromadaire. Achat du chech pour se proteger du sable, ca va etre cool! Algéciras - Espagne */*** 11-08-2007 I left Morocco yesterday, time to reflect about the month and a half I´ve spent there. The first part of the trip took me from Tanger in the North to Chefchaouen with its cedar forest, Cascade d'ouzoud is one of the great place of Morocco not yet invaded by tourist and very refreshing. I went though the Atlas with it's gigantic moutains and then went for 16 days windsurfing with some friends which ended with a two displaced ribs and forced rest with a trip to Sahara. It's a beatifull place, people are the most friendly I've seen in Morocco. I' ve done many of the off road tracks out there and came back for 14 more days of windsurfing, a need to pass my gybes better wich was succesfull thanks Fabrice and a need to pass a backloop. I need to practice some more for the back loop. I'll get it before the end of my trip. Left for the south west to go on a two days camel trip. Doing this I've done all the road coming and leaving Ouarzazate, north is hard moutain roads, very desert, south is a very nice gorge and the desert again, west looks somehow like swiss with it's moutain and east is the only way to make it without the moutain road (it's between moutains). I met a lot of good people out there. Special dedicace to Fabrice (the gybe), Dominique for her warm welcome in Sidi Kaouki, Yacine for good laughs (not the forecast) The first windsurfing team: Nico, Javier, Antonio, Diego, Borja, momo? A lot of progress in my spanish, some nuclear days windsurfing, a big pain in my chest, Nico's beach, l'hotel desir... The second windsurfing team: Fab, Fabrice (gybe man), Manu, Sidi Merlin, Seb. Stolen shoes on the beach, a dent in my ego at chess with Fab, Fabien traveling all around the spot with is kite, THE GYBE! My first surf front side, getting to know Bertrand The third windsurfing team: Michelle, Fred, Mimi, Pierre luc. Some progress in my Canadian Calice, Maganer, gosser... Some great windsurfing session in Sisi Kaouki and Taguinza. Page 6/64
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text