Réchauffement climatique
166 pages
Français

Réchauffement climatique

-

166 pages
Français

Description

Ce « pavé dans la mare » remet en question toute la problématique du réchauffement climatique en apportant la preuve que le phénomène de saturation de l'effet de serre du CO² exonère ce gaz de toute participation à quelque réchauffement que ce soit : le CO² restitue déjà à la Terre toute l'énergie des rayons infrarouges qu'elle émet et qu'il absorbe. Cette démonstration condamne définitivement toutes les politiques de réduction des émissions de CO² qui s'avèrent coûteuses et inutiles.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 août 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140098352
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

JeanMarc Bonnamy RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE
DANS LA MARE ! LE CO² INNOCENT : LA PREUVE
RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE
LE PAVÉ DANS LA MARE !
Jean-Marc Bonnamy
RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE
LE PAVÉ DANS LA MARE !
LE CO² INNOCENT : LA PREUVE
© L’Harmattan, 2018 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-14990-5 EAN : 9782343149905
À Monique
LA PREUVE !
Ce livre s’intitule « Réchauffement Climatique : Le Pavé dans la Mare » et avant toute chose je crois nécessaire d’expliquer pourquoi j’ai choisi ce titre.
Depuis près de trois décennies la question du réchauffe-ment climatique fait l’objet de controverses qui divisent l’opinion. S’étripent allégrement d’un côté les tenants de la thèse quasi officielle dont le GIEC est l’évangéliste et de l’autre les « climato-sceptiques » qui contestent cette thèse ou tout au moins considèrent qu’elle n’est pas prou-vée.
Je ne vais pas entrer ici dans le détail de cette querelle mê-me si je serai amené à le faire plus tard, car le point essen-tiel que je veux souligner dans cette introduction est que pas plus un camp que l’autre ne dispose de preuves incon-testables d’être dans le vrai. Si c’était le cas du reste il n’y aurait bien sûr pas lieu d’en discuter ! Le débat – en dehors du fait qu’il a pris une dimension politique, idéologique et religieuse – n’est qu’un débat d’opinions basé sur des interprétations contestables de corrélations statistiques hasardeuses entre des données douteuses.: l’influence du CO² dont per-Un exemple sonne ne nie qu’il soit un gaz à effet de serre. Le GIEC met en évidence la corrélation entre la courbe qui affiche la montée des températures et celle de la croissance de la teneur en CO² de l’atmosphère illustrée par la figure ci-dessous. Il interprète cette corrélation comme une loi de la 7
nature impliquant une relation de cause à effet et en déduit que le CO² est responsable de l’élévation de température.
Les climato-sceptiques ont beau jeu de fai-re remarquer qu’on pourrait tout aussi bien considérer que c’est la hausse des températu-res qui engendre l’accroissement de la teneur en CO² (non anthropique) ou que durant certaines périodes la tempéra-ture a stagné ou baissé tandis que la teneur en CO² aug-mentait, comme illustré par les barres noires de la figure, ce qui dénie la corrélation supposée.
La température a baissé de presque un degré entre 1900 et 1910 et elle est restée pratiquement stable de 1945 à1978 alors que le CO² croissait ! D’ailleurs le même phénomène s’est produit au cours des vingt dernières années que le GIEC a baptisé de « hiatus ». Le CO² a cru en flèche mais la température n’a pas augmenté.
En quoi l’opinion des climato-sceptiques serait-elle moins légitime que celle des réchauffistes ? Les interprétations s’opposent. Chacune a ses partisans, l’une est vraie, l’au-tre donc fausse, mais comment décider objectivement ? Quelle preuve a-t-on dans un sens ou dans l’autre ? Tout au plus des présomptions ….
La leçon qu’on semble avoir oubliée et qui est pourtant fondamentale c’estqu’en aucun cas une corrélation ne saurait à elle seule constituer une preuve! Une corréla-tion est un indice, alimente des suspicions et oriente une 8
hypothèse, mais elle ne saurait jamais, jamais avoir valeur probatoire !
L’exemple le plus parlant qui court sur le WEB est l’indiscutable cor-rélation entre la consommation de glaces et le nom-bre de décès dus à des attaques de re-quins.
Sur la base de ce graphique le GIEC selon sa logique habi-tuelle ne devrait pas manquer de prévoir que le Réchauffe-ment Climatique va entrainer un doublement des attaques de requins à l‘horizon de 2050. Le raisonnement est incon-tournable. Il fera plus chaud, donc on consommera plus de glaces et donc les attaques de requins seront plus nom-breuses. Elémentaire Docteur Watson !
Revenons à mon titre :! ».Le Pavé dans la Mare  Pour-quoi ? Parce que contrairement aux arguments jusqu’à pré-sent exposés je détiens et j’expose dans cet ouvrage une preuve, au sens mathématique du mot, c’est-à-dire un enchainement de déductions à partir d’axiomes ou de théorèmes précédemment démontrés avec la même ri-gueur. En fait je vais même jusqu’à dire que c’est proba-blement la seule preuve indiscutable, irréfutable et incon-tournable que l’on puisse verser au dossier du réchauffe-ment.
Cette affirmation peut apparaitre d’une extrême préten-tion. Qu’est-ce qui prouve que je ne me trompe pas ? Une
9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents